bandeau handzone

Douze étoiles pour le Barça !

Champion's League

dimanche 9 juin 2024 - © Yves Michel

 5 min 19 de lecture

Au terme d'une finale très serrée et d'un intense suspens, Barcelone a battu Aalborg, 31-30. Les Catalans reprennent le titre à Magdebourg, lauréat la saison dernière et ajoutent un 12ème sacre dans l'épreuve reine à leur palmarès. Ils doivent beaucoup à leur base arrière tricolore qui grâce à Dika Mem, Melvyn Richardson et Timothée N'Guessan a inscrit 21 buts. Ce succès barcelonais prive le Danois et futur retraité Mikkel Hansen du seul trophée qui manquait à sa carte de visite.

Petar Cikusa a obtenu sa majorité en décembre dernier. Alors qu'il faisait déjà partie en compagnie de son jumeau Djordje, du FC Barcelone engagé en Ligue des Champions. Ce dimanche, le pur produit du centre de formation du club catalan a accroché la plus belle des médailles à son palmarès. Sa carrière ne fait que commencer. Pour Mikkel Hansen de 18 ans son aîné, elle est sur le point de s'achever. Sans avoir obtenu le seul trophée qui lui manquait. Ce dimanche, lorsque le Danois a bénéficié d'un ultime jet franc à gauche pratiquement à quelques centimètres de la ligne de touche et que la trajectoire de son tir a touché la transversale de la cage barcelonaise, les espoirs pour Aalborg d'arracher une prolongation se sont évanouis. Le buzzer a retenti et les Catalans se sont jetés dans les bras les uns après les autres. C'est au terme de 60 minutes d'un combat acharné qu'ils sont allés chercher leur 12ème étoile. Rien à voir avec leur prestation de la veille où ils s'étaient baladés face à Kiel. 

Après avoir pris de l'avance, ils ont buté sur Niklas Landin. Le ton était donné. Le duel à distance avec l'autre Danois Emil Nielsen s'annonçait passionnant. Et si en 1ère période, le portier du Barça va se mettre moins en évidence que son homologue d'Aalborg, il sera décisif dans les moments-clé, notamment dans ce money-time où il aura le réflexe de mettre en échec Sébastian Barthold. Avec son trio français à la manoeuvre sur sa base arrière, Barcelone avait pris les commandes. Les Danois restaient au contact sans pouvoir basculer en tête. ils n'y parviendront qu'à 30 secondes de la pause, après un nouvel exploit de Landin (8ème parade) et une réalisation de leur buteur Mads Hoxer (15-14). Avance tout de suite annulée par Melvyn Richardson, impassible à 7 mètres. Avec ses compatriotes Dika Mem et Timothée N'Guessan, il avait alimenté 75% du crédit catalan ! 

Aucune des deux formations n'avaient donné de signes de faiblesse. Ce mano a mano va persister à la reprise. Pourtant les Danois vont tout essayer pour prendre en défaut une formation catalane en difficulté sur attaque placée. En passant d'une défense compacte dans le secteur central à un système un peu plus étagée avec Arnoldsen dans ce rôle de gratteur de ballons. Et puisque quand les espagnols ont enfin réalisé un break et ont basculé avec deux longueurs d'avance, le coach danois Stefan Madsen a posé un temps mort et a mis en place un 7 contre 6. Comme il l'avait fait et qui avait si bien fonctionné en demie contre Magdebourg. Il n'y avait plus de temps à perdre d'autant qu'il ne restait plus que sept minutes au chrono. Aalborg ne parvenait pas à combler son handicap. Et quand Barthold perdait son face à face avec Nielsen et que sur l'action suivante, Janc, l'ailier slovène du Barça sautait plus haut que tout le monde pour battre Landin, cela s'annonçait plutôt bien. C'est pourtant le capitaine Dika Mem qui va perdre toute la lucidité nécessaire dans ces moments importants. Une protestation suite à une décision arbitrale va lui valoir d'être temporairement exclu. Au plus mauvais moment. D'autant que les Danois vont revenir à un but. Atmosphère irrespirable dans l'arène de Cologne. Le Barça va laisser passer l'orage et malgré un ballon perdu par Cikusa, un tir de N'Guessan contré par l'inévitable Niklas Landin, une nouvelle exclusion de Dika Mem et cet ultime jet franc de Mikkel Hansen, il n'y aura pas de prolongation. 



Avec huit réalisations à 73% (dont un 4/4 à 7m) ajouté à son 5/6 face à Kiel en demi, Melvyn Richardson a été élu MVP du Final Four. Pour sa part, il décroche sa 3ème Ligue des Champions (la 1ère en 2018 avec Montpellier, les suivantes en 2022 et donc 2024 avec Barcelone). Trois également pour Dika Mem et Timothée N'Guessan (avec le Barça, 2021, 2022 et 2024).

De toutes les déclarations qui ont agrémenté l'après-match, la plus émouvante rapportée par les médias espagnols, est à mettre au crédit de Dika Mem. "J'ai beaucoup apprécié ce titre à cause de tout ce qui s'est passé cette année. Nous avons travaillé très dur, personne ne nous attendait ici et je suis très heureux. Je voulais vraiment cette Ligue des Champions, pour moi, pour le club et pour ma soeur (décédée la semaine dernière à l'âge de 17 ans)."

A Cologne (Allemagne) Lanxess Arena, finale de la LDC, dimanche 9 juin 2024
Aalborg Handbold - Barça             30 - 31    (MT: 15-15) 

Arbitres: Gjorgji Nachevski & Slave Nikolov (Macédoine)
Evolution du score: 2-4 (5) 6-7 (10) 8-8 (15) 8-10 (20) 12-12 (25) 15-15 (MT) 18-18 (35) 20-21 (40) 22-23 (45) 25-25 (50) 27-29 (55) 30-31 (FIN) 

Kiel sur le podium 
Maigre consolation pour Kiel qui a battu Magdebourg pour la 3ème place, 32-28. Après avoir survolé la 1ère période et mené à la pause de neuf longueurs (14-23), les "Zèbres" portés par leur gardien Tomas Mrkva (préféré à Samir Bellahcène) ont vu leur avance progressivement fondre. Leur adversaire aurait même pu créer la surprise de revenir à hauteur dans les trois dernières minutes. Mais un 15ème arrêt de leur portier tchèque les a définitivement mis à l'abri. Magdebourg ne gardera pas un bon souvenir de son voyage à Cologne d'autant que son capitaine Christian O'Sullivan a encore été sanctionné d'un carton rouge (sans doute un peu sévère) pour une main au visage sur Johansson. Le 2ème en 2 jours, ce qui devient une fâcheuse habitude puisqu'il avait connu la même mésaventure l'an passé au Final Four. Pour autant, Magdebourg qui a remporté le titre en Bundesliga retrouvera la Ligue des Champions en septembre. Kiel qui s'est classé 4ème, disputera la Ligue Européenne.

Douze étoiles pour le Barça !  

Champion's League

dimanche 9 juin 2024 - © Yves Michel

 5 min 19 de lecture

Au terme d'une finale très serrée et d'un intense suspens, Barcelone a battu Aalborg, 31-30. Les Catalans reprennent le titre à Magdebourg, lauréat la saison dernière et ajoutent un 12ème sacre dans l'épreuve reine à leur palmarès. Ils doivent beaucoup à leur base arrière tricolore qui grâce à Dika Mem, Melvyn Richardson et Timothée N'Guessan a inscrit 21 buts. Ce succès barcelonais prive le Danois et futur retraité Mikkel Hansen du seul trophée qui manquait à sa carte de visite.

Petar Cikusa a obtenu sa majorité en décembre dernier. Alors qu'il faisait déjà partie en compagnie de son jumeau Djordje, du FC Barcelone engagé en Ligue des Champions. Ce dimanche, le pur produit du centre de formation du club catalan a accroché la plus belle des médailles à son palmarès. Sa carrière ne fait que commencer. Pour Mikkel Hansen de 18 ans son aîné, elle est sur le point de s'achever. Sans avoir obtenu le seul trophée qui lui manquait. Ce dimanche, lorsque le Danois a bénéficié d'un ultime jet franc à gauche pratiquement à quelques centimètres de la ligne de touche et que la trajectoire de son tir a touché la transversale de la cage barcelonaise, les espoirs pour Aalborg d'arracher une prolongation se sont évanouis. Le buzzer a retenti et les Catalans se sont jetés dans les bras les uns après les autres. C'est au terme de 60 minutes d'un combat acharné qu'ils sont allés chercher leur 12ème étoile. Rien à voir avec leur prestation de la veille où ils s'étaient baladés face à Kiel. 

Après avoir pris de l'avance, ils ont buté sur Niklas Landin. Le ton était donné. Le duel à distance avec l'autre Danois Emil Nielsen s'annonçait passionnant. Et si en 1ère période, le portier du Barça va se mettre moins en évidence que son homologue d'Aalborg, il sera décisif dans les moments-clé, notamment dans ce money-time où il aura le réflexe de mettre en échec Sébastian Barthold. Avec son trio français à la manoeuvre sur sa base arrière, Barcelone avait pris les commandes. Les Danois restaient au contact sans pouvoir basculer en tête. ils n'y parviendront qu'à 30 secondes de la pause, après un nouvel exploit de Landin (8ème parade) et une réalisation de leur buteur Mads Hoxer (15-14). Avance tout de suite annulée par Melvyn Richardson, impassible à 7 mètres. Avec ses compatriotes Dika Mem et Timothée N'Guessan, il avait alimenté 75% du crédit catalan ! 

Aucune des deux formations n'avaient donné de signes de faiblesse. Ce mano a mano va persister à la reprise. Pourtant les Danois vont tout essayer pour prendre en défaut une formation catalane en difficulté sur attaque placée. En passant d'une défense compacte dans le secteur central à un système un peu plus étagée avec Arnoldsen dans ce rôle de gratteur de ballons. Et puisque quand les espagnols ont enfin réalisé un break et ont basculé avec deux longueurs d'avance, le coach danois Stefan Madsen a posé un temps mort et a mis en place un 7 contre 6. Comme il l'avait fait et qui avait si bien fonctionné en demie contre Magdebourg. Il n'y avait plus de temps à perdre d'autant qu'il ne restait plus que sept minutes au chrono. Aalborg ne parvenait pas à combler son handicap. Et quand Barthold perdait son face à face avec Nielsen et que sur l'action suivante, Janc, l'ailier slovène du Barça sautait plus haut que tout le monde pour battre Landin, cela s'annonçait plutôt bien. C'est pourtant le capitaine Dika Mem qui va perdre toute la lucidité nécessaire dans ces moments importants. Une protestation suite à une décision arbitrale va lui valoir d'être temporairement exclu. Au plus mauvais moment. D'autant que les Danois vont revenir à un but. Atmosphère irrespirable dans l'arène de Cologne. Le Barça va laisser passer l'orage et malgré un ballon perdu par Cikusa, un tir de N'Guessan contré par l'inévitable Niklas Landin, une nouvelle exclusion de Dika Mem et cet ultime jet franc de Mikkel Hansen, il n'y aura pas de prolongation. 



Avec huit réalisations à 73% (dont un 4/4 à 7m) ajouté à son 5/6 face à Kiel en demi, Melvyn Richardson a été élu MVP du Final Four. Pour sa part, il décroche sa 3ème Ligue des Champions (la 1ère en 2018 avec Montpellier, les suivantes en 2022 et donc 2024 avec Barcelone). Trois également pour Dika Mem et Timothée N'Guessan (avec le Barça, 2021, 2022 et 2024).

De toutes les déclarations qui ont agrémenté l'après-match, la plus émouvante rapportée par les médias espagnols, est à mettre au crédit de Dika Mem. "J'ai beaucoup apprécié ce titre à cause de tout ce qui s'est passé cette année. Nous avons travaillé très dur, personne ne nous attendait ici et je suis très heureux. Je voulais vraiment cette Ligue des Champions, pour moi, pour le club et pour ma soeur (décédée la semaine dernière à l'âge de 17 ans)."

A Cologne (Allemagne) Lanxess Arena, finale de la LDC, dimanche 9 juin 2024
Aalborg Handbold - Barça             30 - 31    (MT: 15-15) 

Arbitres: Gjorgji Nachevski & Slave Nikolov (Macédoine)
Evolution du score: 2-4 (5) 6-7 (10) 8-8 (15) 8-10 (20) 12-12 (25) 15-15 (MT) 18-18 (35) 20-21 (40) 22-23 (45) 25-25 (50) 27-29 (55) 30-31 (FIN) 

Kiel sur le podium 
Maigre consolation pour Kiel qui a battu Magdebourg pour la 3ème place, 32-28. Après avoir survolé la 1ère période et mené à la pause de neuf longueurs (14-23), les "Zèbres" portés par leur gardien Tomas Mrkva (préféré à Samir Bellahcène) ont vu leur avance progressivement fondre. Leur adversaire aurait même pu créer la surprise de revenir à hauteur dans les trois dernières minutes. Mais un 15ème arrêt de leur portier tchèque les a définitivement mis à l'abri. Magdebourg ne gardera pas un bon souvenir de son voyage à Cologne d'autant que son capitaine Christian O'Sullivan a encore été sanctionné d'un carton rouge (sans doute un peu sévère) pour une main au visage sur Johansson. Le 2ème en 2 jours, ce qui devient une fâcheuse habitude puisqu'il avait connu la même mésaventure l'an passé au Final Four. Pour autant, Magdebourg qui a remporté le titre en Bundesliga retrouvera la Ligue des Champions en septembre. Kiel qui s'est classé 4ème, disputera la Ligue Européenne.

Dans la même rubrique

Champion's League
mercredi 19 juin 2024
  
Champion's League
dimanche 2 juin 2024
  
Champion's League
samedi 1 juin 2024
  
Champion's League
samedi 4 mai 2024
  
  1 2 3 4   

Le match

 dimanche 9 juin 2024

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 22 | Buts : 8 | Pd : 1 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 6 | Arr Tot : 8 / 22 (36,4 %)