bandeau handzone

Metz est venu soumettre Brest à l'impôt sécheresse

LBE

mercredi 11 mai 2022 - © Laurent Hoppe

 2 min 18 de lecture

Ca plane encore et toujours pour Louise Burgaard et les Messines. En match d’alignement de la 23ème journée, elles ont rendu Brest totalement inoffensif (12-24) afin de verrouiller leur place de leaders jusqu’à la finale. Le BBH reprend la deuxième place, mais s’est pris un nouveau gros coup sur la tête, quatre jours à peine après sa sortie en C1.

Des scénarios inattendus, déroutants, Metz et Brest en avaient déjà coécrit pas mal ces six dernières années. Mais rarement sommet aura été aussi baroque que celui-ci. « La deuxième mi-temps a été très pauvre. 7-2, c’est du jamais vu. Nous sommes deux équipes européennes, on doit marquer plus de buts », considérait Grace Zaadi sur Sport en France.

 

Au sortir d’une élimination européenne à Györ pour le BBH (35-23 en Hongrie), de victoire laborieuse en championnat (20-23 à Dijon) pour les Mosellanes, la séance de rattrapage collective a viré à la déroute pour les championnes en titre. Torpillées dans leur Arena par les Messines (12-24), presque comme un lendemain d’Euro (20-35, le 29 décembre 2018).

 

Larguées à partir du deuxième quart d’heure (8-10 à la 17ème, 10-17 à la mi-temps), Pauline Coatanéa et ses copines ont inscrit en tout et pour tout deux buts en seconde période. Puis plus rien au-delà de la 42ème. Si le public de l’Arena, compatissant, ne blâmera pas son équipe, l’applaudissant longuement après-coup, l’ailière droit s’en est chargée à chaud, au micro du diffuseur. « C’est une catastrophe. On n’a pas respecté le maillot, le club, le public. On a totalement sombré, on n’a pas été solidaires. Metz ne s’est pas gêné pour nous marcher dessus… »

 

Bien que reprenant à Paris 92 la place de dauphin, à la faveur du goal-average particulier, Brest a carbonisé un joker dans la course à la deuxième place. Il en reste un autre aux Finistériennes, samedi à Nice, pour digérer la double mésaventure et se remettre d’équerre avant la réception capitale (sans mauvais jeu de mots) de Paris, mercredi prochain. « Il faudra une grosse remise en question », sait Coatanéa.

 

Loin, très loin devant, grâce à son 24/24 en terme de succès, Metz est mathématiquement certain de finir leader la saison régulière, et de recevoir en finale retour. La force collective (toutes les joueuses de champ ont marqué, sauf Bont, pour 56 % d’efficacité), la puissance du jeu de transition, la solidité des gardiennes (16 parades pour Kapitanovic et Halter, cette dernière ajoutant 2 penaltys à sa collection) ont rendu les demi-finalistes de C1 (le 4 juin à Budapest, contre Kristiansand, tenant du titre) indétrônable. Au moins jusqu’à la réception de Nantes (18 mai) et le déplacement à Paris (21 mai)…

Metz est venu soumettre Brest à l'impôt sécheresse 

LBE

mercredi 11 mai 2022 - © Laurent Hoppe

 2 min 18 de lecture

Ca plane encore et toujours pour Louise Burgaard et les Messines. En match d’alignement de la 23ème journée, elles ont rendu Brest totalement inoffensif (12-24) afin de verrouiller leur place de leaders jusqu’à la finale. Le BBH reprend la deuxième place, mais s’est pris un nouveau gros coup sur la tête, quatre jours à peine après sa sortie en C1.

Des scénarios inattendus, déroutants, Metz et Brest en avaient déjà coécrit pas mal ces six dernières années. Mais rarement sommet aura été aussi baroque que celui-ci. « La deuxième mi-temps a été très pauvre. 7-2, c’est du jamais vu. Nous sommes deux équipes européennes, on doit marquer plus de buts », considérait Grace Zaadi sur Sport en France.

 

Au sortir d’une élimination européenne à Györ pour le BBH (35-23 en Hongrie), de victoire laborieuse en championnat (20-23 à Dijon) pour les Mosellanes, la séance de rattrapage collective a viré à la déroute pour les championnes en titre. Torpillées dans leur Arena par les Messines (12-24), presque comme un lendemain d’Euro (20-35, le 29 décembre 2018).

 

Larguées à partir du deuxième quart d’heure (8-10 à la 17ème, 10-17 à la mi-temps), Pauline Coatanéa et ses copines ont inscrit en tout et pour tout deux buts en seconde période. Puis plus rien au-delà de la 42ème. Si le public de l’Arena, compatissant, ne blâmera pas son équipe, l’applaudissant longuement après-coup, l’ailière droit s’en est chargée à chaud, au micro du diffuseur. « C’est une catastrophe. On n’a pas respecté le maillot, le club, le public. On a totalement sombré, on n’a pas été solidaires. Metz ne s’est pas gêné pour nous marcher dessus… »

 

Bien que reprenant à Paris 92 la place de dauphin, à la faveur du goal-average particulier, Brest a carbonisé un joker dans la course à la deuxième place. Il en reste un autre aux Finistériennes, samedi à Nice, pour digérer la double mésaventure et se remettre d’équerre avant la réception capitale (sans mauvais jeu de mots) de Paris, mercredi prochain. « Il faudra une grosse remise en question », sait Coatanéa.

 

Loin, très loin devant, grâce à son 24/24 en terme de succès, Metz est mathématiquement certain de finir leader la saison régulière, et de recevoir en finale retour. La force collective (toutes les joueuses de champ ont marqué, sauf Bont, pour 56 % d’efficacité), la puissance du jeu de transition, la solidité des gardiennes (16 parades pour Kapitanovic et Halter, cette dernière ajoutant 2 penaltys à sa collection) ont rendu les demi-finalistes de C1 (le 4 juin à Budapest, contre Kristiansand, tenant du titre) indétrônable. Au moins jusqu’à la réception de Nantes (18 mai) et le déplacement à Paris (21 mai)…

Le match

 mercredi 11 mai 2022

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 9 | Buts : 3 | Pd : 0 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : 17 | Arr Tot : 6 / 6 (100 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#26 Besançon Brest 30 24 21/05/2022 20:00
#26 Fleury les Aubrais Celles sur Belle 31 30 21/05/2022 20:00
#26 Dijon Mérignac 28 23 21/05/2022 20:00
#26 Paris 92 Metz 20 25 21/05/2022 20:00
#26 Bourg de Péage Chambray 28 34 21/05/2022 20:00
#26 Nantes Toulon 35 29 21/05/2022 20:00
#26 Nice Plan de Cuques 26 26 21/05/2022 20:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Metz 78 26 26 0 0
2 Brest 68 26 21 0 5
3 Paris 92 63 26 18 1 7
4 Besançon 61 26 17 1 8
5 Nantes 58 26 16 0 10
6 Chambray 53 26 12 3 11
7 Nice 51 26 11 3 12
8 Dijon 47 26 10 1 15
9 Bourg de Péage 43 26 17 1 8
10 Mérignac 42 26 6 4 16
11 Toulon 42 26 8 0 18
12 Plan de Cuques 38 26 5 2 19
13 Celles sur Belle 34 26 3 2 21
14 Fleury les Aubrais 32 26 3 0 23