bandeau handzone

La D2F première de cordée

Division 2F

vendredi 27 août 2021 - © François Dasriaux

 2 min 45 de lecture

Alors que toutes les équipes de France sont en pleine préparation pour se lancer dans la saison 2021-2022 début septembre, la Division 2 Féminine nouvelle mouture se lance avant tout le monde pour un marathon de 26 étapes dans un championnat unique avec un vainqueur et 3 perdants à la mi-mai prochaine.


Après de longues saisons un peu cahoteuses, faites de play off, play down, poules de classement et autres finales, cette saison se lance beaucoup plus simplement avec un championnat à 14 équipes, des favoris sur le papier et des annoncés plus faibles théoriquement. Tout cela demandant bien évidemment confirmation ou infirmation au fil des journées. Pour les équipes qui vont regarder vers le haut, le choix est bien simple ! Une seule place pour le « paradis » ! Qui de Saint Amand, Le Havre, Achenheim et pourquoi pas Sambre Avesnois sera suffisamment costaud pour tenir sur la durée des 26 journées ? Et si ces 4 noms viennent rapidement à l’esprit, d’autres seront sans doute en position pour se mêler à la lutte, ou tout du moins y jouer un rôle primordial. On a hâte de voir tout cela se décanter sur le terrain. Déjà la première journée va donner quelques enseignements avec le relégué de LBE, les Nordistes de Saint Amand les Eaux opposé à la Stella Saint Maur, un peu un étalon de la D2F, souvent placé, pas encore capable de décrocher le Graal, mais dont le recrutement semble capable de leur faire passer ce cap. Les protégées de Rémi Samson vont passer un premier test majeur. On attend aussi de voir la nouvelle mouture côté Nîmes – Bouillargues… La venue de Clermont mené maintenant par Florence Sauval sera un petit test. Les Gardoises semblent de taille, mais sur une première journée, tout peut devenir très vite compliqué, les niveaux de préparation des diverses équipes pouvant varier du tout au tout.



Bref, la lutte pour la montée va être à l’évidence bien âpre et surtout il faudra savoir être performant sur la durée, et non sur deux ou trois semaines, pour décrocher le sésame « LBE ». Mais dans le même temps se jouera une autre lutte, celle pour la descente et celle là sera tout aussi compliquée et difficile. Avec 3 descentes en fin de bal, il ne faudra pas lâcher trop d’opportunités de prendre des points. Même si avec 4 poules de N1F, les mathématiques auraient voulu qu’il y ait 4 descentes, sportivement, faire exploser la D2F avec 5 changements sur 14 équipes était illogique pour que les clubs puissent se stabiliser à ce niveau et travailler un peu sur la durée. Pour chercher les candidats à l’échafaud, on regardera déjà vers les mal classés de la saison dernière… Mais comme tout le monde à un peu bouleversé ses effectifs, mécaniquement les données changent. Est-ce que le ROC Saint Junien saura monter encore d’un niveau pour s’offrir une saison sans trop de peur ? Rennes Saint Grégoire sera-t-il un peu plus solide ? L’ASUL saura-t-il toujours exister à un bon niveau avec la formation lyonnaise toujours aussi performante ? Etc… Etc… Les questions avant le début de la compétition sont multiples. Les réponses viendront au fil des semaines et de voir le handball recommencer avec un championnat bien calé, simple, avec du public, qu’est ce que cela fait du bien…

Tous les transferts de D2F 

La D2F première de cordée 

Division 2F

vendredi 27 août 2021 - © François Dasriaux

 2 min 45 de lecture

Alors que toutes les équipes de France sont en pleine préparation pour se lancer dans la saison 2021-2022 début septembre, la Division 2 Féminine nouvelle mouture se lance avant tout le monde pour un marathon de 26 étapes dans un championnat unique avec un vainqueur et 3 perdants à la mi-mai prochaine.


Après de longues saisons un peu cahoteuses, faites de play off, play down, poules de classement et autres finales, cette saison se lance beaucoup plus simplement avec un championnat à 14 équipes, des favoris sur le papier et des annoncés plus faibles théoriquement. Tout cela demandant bien évidemment confirmation ou infirmation au fil des journées. Pour les équipes qui vont regarder vers le haut, le choix est bien simple ! Une seule place pour le « paradis » ! Qui de Saint Amand, Le Havre, Achenheim et pourquoi pas Sambre Avesnois sera suffisamment costaud pour tenir sur la durée des 26 journées ? Et si ces 4 noms viennent rapidement à l’esprit, d’autres seront sans doute en position pour se mêler à la lutte, ou tout du moins y jouer un rôle primordial. On a hâte de voir tout cela se décanter sur le terrain. Déjà la première journée va donner quelques enseignements avec le relégué de LBE, les Nordistes de Saint Amand les Eaux opposé à la Stella Saint Maur, un peu un étalon de la D2F, souvent placé, pas encore capable de décrocher le Graal, mais dont le recrutement semble capable de leur faire passer ce cap. Les protégées de Rémi Samson vont passer un premier test majeur. On attend aussi de voir la nouvelle mouture côté Nîmes – Bouillargues… La venue de Clermont mené maintenant par Florence Sauval sera un petit test. Les Gardoises semblent de taille, mais sur une première journée, tout peut devenir très vite compliqué, les niveaux de préparation des diverses équipes pouvant varier du tout au tout.



Bref, la lutte pour la montée va être à l’évidence bien âpre et surtout il faudra savoir être performant sur la durée, et non sur deux ou trois semaines, pour décrocher le sésame « LBE ». Mais dans le même temps se jouera une autre lutte, celle pour la descente et celle là sera tout aussi compliquée et difficile. Avec 3 descentes en fin de bal, il ne faudra pas lâcher trop d’opportunités de prendre des points. Même si avec 4 poules de N1F, les mathématiques auraient voulu qu’il y ait 4 descentes, sportivement, faire exploser la D2F avec 5 changements sur 14 équipes était illogique pour que les clubs puissent se stabiliser à ce niveau et travailler un peu sur la durée. Pour chercher les candidats à l’échafaud, on regardera déjà vers les mal classés de la saison dernière… Mais comme tout le monde à un peu bouleversé ses effectifs, mécaniquement les données changent. Est-ce que le ROC Saint Junien saura monter encore d’un niveau pour s’offrir une saison sans trop de peur ? Rennes Saint Grégoire sera-t-il un peu plus solide ? L’ASUL saura-t-il toujours exister à un bon niveau avec la formation lyonnaise toujours aussi performante ? Etc… Etc… Les questions avant le début de la compétition sont multiples. Les réponses viendront au fil des semaines et de voir le handball recommencer avec un championnat bien calé, simple, avec du public, qu’est ce que cela fait du bien…

Tous les transferts de D2F 

Dans la même rubrique

Division 2F
mercredi 6 octobre 2021
  
Division 2F
mardi 21 septembre 2021
  
Division 2F
vendredi 3 septembre 2021
  
Division 2F
vendredi 25 juin 2021
  
Division 2F
mercredi 16 juin 2021
  
  1 2 3 4