bandeau handzone

Nancy et Pontault confirment, Angers souffle

ProLigue

dimanche 28 mars 2021 - © Philippe Dairou

 4 min 6 de lecture

En attendant le Cherbourg-Saran de mardi, la 20° journée de ProLigue, si elle n'a pas chamboulé la physionomie du podium, Pontault et Nancy ayant plus ou moins facilement passé l'obstacle, a bien resserré les lignes en bas. Avec Angers et Valence comme principaux bénéficiaires.


Deux matches nuls, trois matches gagnés par un ou deux buts d'écart, la 20° journée aura été plus que disputée. Logique au vu des enjeux majeurs à sept heures de la fin de saison. Côté maintien (si descente en Nationale 1 il y a...), Angers a pris deux points précieux en disposant de Sarrebourg, son compagnon de zone rouge. Le quatrième succès du SCO de la saison a pris forme en toute fin de première période. Mal partis (6-11, 19°), bousculés par Rohnan Conte-Prat ou Maxime Postal (7/8, photo ci-dessous vs Nancy), les angevins refont surface. Un retour musclé avec rouge direct pour Steeven Corneil, coupable d'un jet de 7 mètres pleine tête d'Ivan Pajan (14 arrêts à 37%) et accrochage musclé entre Valentin Tarrico et Lucas Hubert, les deux meneurs de jeu. Réveil énergique récompensé par un 4-0 (10-11, 24°) et un passage en tête juste avant la pause (13-12). La reprise accentue l'ascendant des hommes de Guillaume Dupin (Grigorios Ioannou 6/6), les lorrains butant sur la défense étagée sans pouvoir y remédier. Angers garde la main, jusqu'au bout (17-16 / 20-17 / 25-21, 58°).


                                    Photo Christophe Devoitine

Le SCO reste reléguable mais se rapproche de la zone libre, cinq points (et deux matches en moins) derrière Besançon et Billère. Les deux premiers non reléguables ont pris ou perdu un point vendredi soir. Pour les bisontins (Luka Brkljacic 9/16), c'est un peu des deux, entre satisfaction du match nul arraché à Dijon dans les dix dernières secondes par Djura Karanovic et déception d'avoir raté le coche avec trois buts d'avance à cinq minutes de la fin (25-28, 55°). Les 18 arrêts du duo de gardiens (Wassim Helal 8 à 37%, Maxime Diot 10 à 43%) n'ont pas suffi à combler les carences comme les 20 shoots manqués ou les 13 ballons perdus. Dijon (Kevin Preciado 5/5) poursuit son parcours en mode yoyo. Venu à Billère en petit nombre (10 joueurs de champ), très vite privé de son buteur maison, Xavier Moreau ayant "nasalement" tâté du coude de Milian Formeau, Strasbourg (Clément Damiani 6/8) n'a pourtant jamais lâché l'affaire. Partis en trombe (0-6, 10°), réduisant les béarnais à la portion congrue pendant plus de douze minutes, les alsaciens et un extraordinaire Romain Mathias (23 arrêts dont 2 pén. à 51%, photo ci-dessous) ont un peu baissé de pied. Un (tout petit) peu plus lucide dans le second quart d'heure, Billère va grignoter son retard et grâce à son duo venu de l'autre côté des Pyrénées (Eduardo Reig-Guillen 3/9 et David Jimenez 5/11), rentrer au vestiaire en tête (11-10). La suite est un échange de bons procédés, tu mènes, je mène, jusqu'à l'ultime minute. Il reste 8 secondes, David Jimenez marque, tout le BHB lève les bras, le SEHB lui ne les baisse pas. Engagement rapide, Fabien David reçoit l'obole et la bonifie, Billère ne gagnera pas.


                                    Photo Fabien Jordhery

Dans la zone de chalandise du maintien, c'est Valence vainqueur de Nice qui fait la meilleure opération. Passées dix minutes hésitantes (6-7, 11°), les drômois ont pris les choses en main, laissant sur place les azuréens (15-10, 21°). Avantage conservé une bonne vingtaine de minutes avant le retour touche-touche du Cavigal (26-25, 50°). Sursaut niçois (Jurgen Rooba 7/7) trop tardif pour empêcher le VHB (Grégory Quintallet 9/12) de prendre les deux points.
Nice ne profite pas du faux pas de Massy et reste au pied du top 6. Trois jours après sa lourde défaite à Strasbourg (28-22), le MEHB n'a pas fait le poids à Pontault. Etouffés d'entrée (5-0, 9°), les essonniens (Edson Imare 7/11) n'ont jamais inquiété des seine et marnais sûrs de leur jeu aussi bien offensif (Jean Pierre Dupoux 9/10) que défensif (Rémy Gervelas 12 arrêts à 44%). Pontault déroule (13-6 / 20-8 / 23-14 / 27-15) et s'impose facilement.


                              Photo Fabien Jordhery

Qui va stopper Nancy ? Pontault vendredi prochain ? En attendant ce choc de cadors, Nancy s'est offert un sixième succès consécutif. Une victoire dans la douleur, Sélestat n'ayant jamais lâché l'affaire, se rassurant trois jours après la déroute infligée par Dijon. C'est dans les dernières minutes que le match va basculer dans le camp nancéien (Théo Muller 7/7, photo de tête). Quand Nicolas Minne (12/17) marque son avant dernier but de la soirée, on se dit que Sélestat a fait sa rédemption (29-27, 53°). Mais ça va se gâter après le temps mort de Benjamin Braux. Elvar Asgeirsson (7/11, photo-ci dessus) marque, l'aîné des Minne bute sur Louis Prévost et trois buts s'ajoutent au compteur nancéien (29-31, 56°). C'est fini, Sélestat est battu.

Le diaporama de Sélestat - Nancy par Fabien Jordhery


Nancy et Pontault confirment, Angers souffle 

ProLigue

dimanche 28 mars 2021 - © Philippe Dairou

 4 min 6 de lecture

En attendant le Cherbourg-Saran de mardi, la 20° journée de ProLigue, si elle n'a pas chamboulé la physionomie du podium, Pontault et Nancy ayant plus ou moins facilement passé l'obstacle, a bien resserré les lignes en bas. Avec Angers et Valence comme principaux bénéficiaires.


Deux matches nuls, trois matches gagnés par un ou deux buts d'écart, la 20° journée aura été plus que disputée. Logique au vu des enjeux majeurs à sept heures de la fin de saison. Côté maintien (si descente en Nationale 1 il y a...), Angers a pris deux points précieux en disposant de Sarrebourg, son compagnon de zone rouge. Le quatrième succès du SCO de la saison a pris forme en toute fin de première période. Mal partis (6-11, 19°), bousculés par Rohnan Conte-Prat ou Maxime Postal (7/8, photo ci-dessous vs Nancy), les angevins refont surface. Un retour musclé avec rouge direct pour Steeven Corneil, coupable d'un jet de 7 mètres pleine tête d'Ivan Pajan (14 arrêts à 37%) et accrochage musclé entre Valentin Tarrico et Lucas Hubert, les deux meneurs de jeu. Réveil énergique récompensé par un 4-0 (10-11, 24°) et un passage en tête juste avant la pause (13-12). La reprise accentue l'ascendant des hommes de Guillaume Dupin (Grigorios Ioannou 6/6), les lorrains butant sur la défense étagée sans pouvoir y remédier. Angers garde la main, jusqu'au bout (17-16 / 20-17 / 25-21, 58°).


                                    Photo Christophe Devoitine

Le SCO reste reléguable mais se rapproche de la zone libre, cinq points (et deux matches en moins) derrière Besançon et Billère. Les deux premiers non reléguables ont pris ou perdu un point vendredi soir. Pour les bisontins (Luka Brkljacic 9/16), c'est un peu des deux, entre satisfaction du match nul arraché à Dijon dans les dix dernières secondes par Djura Karanovic et déception d'avoir raté le coche avec trois buts d'avance à cinq minutes de la fin (25-28, 55°). Les 18 arrêts du duo de gardiens (Wassim Helal 8 à 37%, Maxime Diot 10 à 43%) n'ont pas suffi à combler les carences comme les 20 shoots manqués ou les 13 ballons perdus. Dijon (Kevin Preciado 5/5) poursuit son parcours en mode yoyo. Venu à Billère en petit nombre (10 joueurs de champ), très vite privé de son buteur maison, Xavier Moreau ayant "nasalement" tâté du coude de Milian Formeau, Strasbourg (Clément Damiani 6/8) n'a pourtant jamais lâché l'affaire. Partis en trombe (0-6, 10°), réduisant les béarnais à la portion congrue pendant plus de douze minutes, les alsaciens et un extraordinaire Romain Mathias (23 arrêts dont 2 pén. à 51%, photo ci-dessous) ont un peu baissé de pied. Un (tout petit) peu plus lucide dans le second quart d'heure, Billère va grignoter son retard et grâce à son duo venu de l'autre côté des Pyrénées (Eduardo Reig-Guillen 3/9 et David Jimenez 5/11), rentrer au vestiaire en tête (11-10). La suite est un échange de bons procédés, tu mènes, je mène, jusqu'à l'ultime minute. Il reste 8 secondes, David Jimenez marque, tout le BHB lève les bras, le SEHB lui ne les baisse pas. Engagement rapide, Fabien David reçoit l'obole et la bonifie, Billère ne gagnera pas.


                                    Photo Fabien Jordhery

Dans la zone de chalandise du maintien, c'est Valence vainqueur de Nice qui fait la meilleure opération. Passées dix minutes hésitantes (6-7, 11°), les drômois ont pris les choses en main, laissant sur place les azuréens (15-10, 21°). Avantage conservé une bonne vingtaine de minutes avant le retour touche-touche du Cavigal (26-25, 50°). Sursaut niçois (Jurgen Rooba 7/7) trop tardif pour empêcher le VHB (Grégory Quintallet 9/12) de prendre les deux points.
Nice ne profite pas du faux pas de Massy et reste au pied du top 6. Trois jours après sa lourde défaite à Strasbourg (28-22), le MEHB n'a pas fait le poids à Pontault. Etouffés d'entrée (5-0, 9°), les essonniens (Edson Imare 7/11) n'ont jamais inquiété des seine et marnais sûrs de leur jeu aussi bien offensif (Jean Pierre Dupoux 9/10) que défensif (Rémy Gervelas 12 arrêts à 44%). Pontault déroule (13-6 / 20-8 / 23-14 / 27-15) et s'impose facilement.


                              Photo Fabien Jordhery

Qui va stopper Nancy ? Pontault vendredi prochain ? En attendant ce choc de cadors, Nancy s'est offert un sixième succès consécutif. Une victoire dans la douleur, Sélestat n'ayant jamais lâché l'affaire, se rassurant trois jours après la déroute infligée par Dijon. C'est dans les dernières minutes que le match va basculer dans le camp nancéien (Théo Muller 7/7, photo de tête). Quand Nicolas Minne (12/17) marque son avant dernier but de la soirée, on se dit que Sélestat a fait sa rédemption (29-27, 53°). Mais ça va se gâter après le temps mort de Benjamin Braux. Elvar Asgeirsson (7/11, photo-ci dessus) marque, l'aîné des Minne bute sur Louis Prévost et trois buts s'ajoutent au compteur nancéien (29-31, 56°). C'est fini, Sélestat est battu.

Le diaporama de Sélestat - Nancy par Fabien Jordhery


Dans la même rubrique

ProLigue
vendredi 16 avril 2021
  
ProLigue
vendredi 9 avril 2021
  
  1 2 3 4   

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#23 Angers Dijon 27 24 16/04/2021 20:30
#23 Nancy Nice 34 32 16/04/2021 20:30
#23 Besançon Massy 30 31 16/04/2021 20:15
#23 Billère Sélestat 32 29 16/04/2021 20:30
#23 Strasbourg Cherbourg 30 33 16/04/2021 20:15
#23 Saran Pontault-Combault 05/05/2021 20:30
#23 Sarrebourg Valence 30/04/2021 19:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#24 Pontault-Combault Besançon 23/04/2021 20:45
#24 Sélestat Saran 23/04/2021 20:30
#24 Massy Strasbourg 23/04/2021 20:30
#24 Dijon Nancy 23/04/2021 20:30
#24 Valence Billère 23/04/2021 20:15
#24 Nice Sarrebourg 24/04/2021 20:00
#24 Cherbourg Angers 20/04/2021 19:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Saran 35 21 17 1 3
2 Pontault-Combault 32 20 15 2 3
3 Nancy 32 22 16 0 6
4 Cherbourg 29 22 14 1 7
5 Massy 28 23 13 2 8
6 Dijon 26 23 12 2 9
7 Nice 21 23 9 3 11
8 Strasbourg 18 22 7 4 11
9 Sélestat 18 23 8 2 13
10 Billère 18 23 7 4 12
11 Besançon 17 23 7 3 13
12 Valence 16 22 7 2 13
13 Angers 11 21 5 1 15
14 Sarrebourg 9 22 3 3 16