bandeau handzone

Les Bleus aux JO, le Portugal aussi !

Jeux Olympiques

dimanche 14 mars 2021 - © François Dasriaux

 4 min 11 de lecture

La victoire 29-28 des Portugais envoie les Bleus et le Portugal aux JO ! Pour la première fois depuis 1996, la Croatie ne sera pas de la fête olympique. C’est mérité pour un Portugal qui se relève d’une épreuve énorme avec la disparition d’Alfredo Quintana et qui a tout donné pour arracher la victoire. Elle valide aussi une tactique qui dénature complètement le Handball, le jeu en supériorité numérique, une hérésie dont tout le monde, quasiment, appelle la suppression ! Mais l’IHF persiste et signe dans cette règle qui risque de faire disparaître le Handball des Jeux Olympiques…

 

Pour la 8° fois de suite, l’équipe de France masculine sera aux JO, les Bleus et les Bleues pourront donc rêver d’une médaille olympique et pourquoi pas au Graal absolu qu’est un titre dans la plus belle des compétitions sportives. Ils le doivent pourtant à une défaite… Une toute petite défaite d’un tout petit but, et tout le monde savait avant le début du match que les Français pouvaient s’autoriser ce petit faux pas. Reste maintenant à continuer à faire grandir ce groupe et surtout choisir les 14 + 1 qui prendront l’avion pour Tokyo et se verront endurer un confinement de 14 jours avant de pouvoir entrer au village olympique. Sur les 20 qui étaient à Montpellier, il y aura des choix compliqués à faire, surtout que les blessés, les Prandi, Karabatic, Minne, et compagnie seront sans doute opérationnels, on l’espère en tout cas, que les Tricolores puissent aborder ces JO avec toutes leurs armes.

Après comment les Français ultra-dominateurs sur les 20 premières minutes de jeu, au point de mener tranquillement de 6 buts, ont pu s’écrouler et concéder la défaite sur le fil sur une interception de Rui Silva ? La réponse est peut-être dans le fait que les Bleus savaient que la défaite par une très courte marge leur était autorisée. Mais c’est surtout sur la mise en place du jeu en supériorité numérique par Paula Pereira pendant toute la seconde période que la bascule a pu se faire. Elle a aussi pu se faire au gré des sanctions très nombreuses que la paire arbitrale allemande a sifflé aux Bleus, au point d’en faire sortir quelques-uns un peu de leurs gonds, estimant, sans doute à juste titre que les deux défenses n’étaient pas sifflées de manière identique. Le lever de bras au bout de 3 secondes dans la dernière attaque française ajoutant encore un peu plus à l’incompréhension totale sur la prestation de messieurs Schulze et Tobias. Mais tout ça, ce n’était pas le problème des Portugais qui ont su rester dans le match quand la France faisait son show en début de match et trouver leur salut en lançant Capdeville dans les buts avec réussite alors que Gaspar ne trouvait aucune solution sur les tirs bleus. Répondre à la réussite offensive tricolore avec les André Gomes, Antonio Areia ou encore leur paire de pivots Frade – Iturriza.

Pour finir tout le monde était content… La France, même avec de petits sourires, qui avait décroché son ticket pour les JO. Et il ne faut pas oublier que rien n’était écrit avec le plateau de Montpellier, surtout pas après les deux matches face à la Serbie de début janvier. Les Portugais, totalement sur un nuage, eux qui sont passés par l’enfer il y a quelques semaines et qui vivront les premiers JO du handball lusitanien. Certainement beaucoup moins pour les Croates qui a 15 secondes de la fin du match de la France avait son ticket pour Tokyo dans la main, avant qu’il ne s’autodétruise !

A Montpellier, Sud de France Arena
Le dimanche 14 mars 2021 à 21h00
Portugal- France : 29 -28 (Mi-temps : 12-13)
Arbitres : MM Schulze Robert et Tonnies Tobias (ALL)
Evolution du score : 1-4 5°, 3-8 10°, 5-11 15°, 7-11 20°, 10-12 25°, 12-13 MT - 15-16 35°, 18-18 40°, 21-22 45°, 23-25 50°, 25-28 55°, 29-28 FT.

 

Les réactions de Michael Guigou et Luc Abalo au micro de TMC, eux qui vont vivre respectivement leurs 5° et 4° JO, record absolu pour l'ailier gauche natif d'Apt d'ailleurs ! : « (LA) ça a été un combat difficile ce week-end on s’est battu tout du long et en remportant le premier match, on savait que c’était le plus important. Bien sur aujourd’hui on est un peu déçu de perdre le match, mais au fond de nous on est très contents d’aller aux JO, pour cette équipe, pour tout ces jeunes qui n’ont jamais connu ça. (MG) On savoure, on savoure la montée en puissance de ces derniers mois. C’est une équipe, malgré toutes les blessures, qui a su faire de très, très belles choses avec un dernier carré dans un Mondial et une qualification pour les Jeux Olympiques et avec les blessés que l’on devrait pouvoir récupérer pour les JO, c’est vraiment de bon augure. Et même si on n’a pas trop le sourire maintenant, car on vient de perdre le match, on va vite retrouver le sourire et aller fêter tout ça ! »

 

 

Le diaporama du match par Patrick Davignon 

Les Bleus aux JO, le Portugal aussi ! 

Jeux Olympiques

dimanche 14 mars 2021 - © François Dasriaux

 4 min 11 de lecture

La victoire 29-28 des Portugais envoie les Bleus et le Portugal aux JO ! Pour la première fois depuis 1996, la Croatie ne sera pas de la fête olympique. C’est mérité pour un Portugal qui se relève d’une épreuve énorme avec la disparition d’Alfredo Quintana et qui a tout donné pour arracher la victoire. Elle valide aussi une tactique qui dénature complètement le Handball, le jeu en supériorité numérique, une hérésie dont tout le monde, quasiment, appelle la suppression ! Mais l’IHF persiste et signe dans cette règle qui risque de faire disparaître le Handball des Jeux Olympiques…

 

Pour la 8° fois de suite, l’équipe de France masculine sera aux JO, les Bleus et les Bleues pourront donc rêver d’une médaille olympique et pourquoi pas au Graal absolu qu’est un titre dans la plus belle des compétitions sportives. Ils le doivent pourtant à une défaite… Une toute petite défaite d’un tout petit but, et tout le monde savait avant le début du match que les Français pouvaient s’autoriser ce petit faux pas. Reste maintenant à continuer à faire grandir ce groupe et surtout choisir les 14 + 1 qui prendront l’avion pour Tokyo et se verront endurer un confinement de 14 jours avant de pouvoir entrer au village olympique. Sur les 20 qui étaient à Montpellier, il y aura des choix compliqués à faire, surtout que les blessés, les Prandi, Karabatic, Minne, et compagnie seront sans doute opérationnels, on l’espère en tout cas, que les Tricolores puissent aborder ces JO avec toutes leurs armes.

Après comment les Français ultra-dominateurs sur les 20 premières minutes de jeu, au point de mener tranquillement de 6 buts, ont pu s’écrouler et concéder la défaite sur le fil sur une interception de Rui Silva ? La réponse est peut-être dans le fait que les Bleus savaient que la défaite par une très courte marge leur était autorisée. Mais c’est surtout sur la mise en place du jeu en supériorité numérique par Paula Pereira pendant toute la seconde période que la bascule a pu se faire. Elle a aussi pu se faire au gré des sanctions très nombreuses que la paire arbitrale allemande a sifflé aux Bleus, au point d’en faire sortir quelques-uns un peu de leurs gonds, estimant, sans doute à juste titre que les deux défenses n’étaient pas sifflées de manière identique. Le lever de bras au bout de 3 secondes dans la dernière attaque française ajoutant encore un peu plus à l’incompréhension totale sur la prestation de messieurs Schulze et Tobias. Mais tout ça, ce n’était pas le problème des Portugais qui ont su rester dans le match quand la France faisait son show en début de match et trouver leur salut en lançant Capdeville dans les buts avec réussite alors que Gaspar ne trouvait aucune solution sur les tirs bleus. Répondre à la réussite offensive tricolore avec les André Gomes, Antonio Areia ou encore leur paire de pivots Frade – Iturriza.

Pour finir tout le monde était content… La France, même avec de petits sourires, qui avait décroché son ticket pour les JO. Et il ne faut pas oublier que rien n’était écrit avec le plateau de Montpellier, surtout pas après les deux matches face à la Serbie de début janvier. Les Portugais, totalement sur un nuage, eux qui sont passés par l’enfer il y a quelques semaines et qui vivront les premiers JO du handball lusitanien. Certainement beaucoup moins pour les Croates qui a 15 secondes de la fin du match de la France avait son ticket pour Tokyo dans la main, avant qu’il ne s’autodétruise !

A Montpellier, Sud de France Arena
Le dimanche 14 mars 2021 à 21h00
Portugal- France : 29 -28 (Mi-temps : 12-13)
Arbitres : MM Schulze Robert et Tonnies Tobias (ALL)
Evolution du score : 1-4 5°, 3-8 10°, 5-11 15°, 7-11 20°, 10-12 25°, 12-13 MT - 15-16 35°, 18-18 40°, 21-22 45°, 23-25 50°, 25-28 55°, 29-28 FT.

 

Les réactions de Michael Guigou et Luc Abalo au micro de TMC, eux qui vont vivre respectivement leurs 5° et 4° JO, record absolu pour l'ailier gauche natif d'Apt d'ailleurs ! : « (LA) ça a été un combat difficile ce week-end on s’est battu tout du long et en remportant le premier match, on savait que c’était le plus important. Bien sur aujourd’hui on est un peu déçu de perdre le match, mais au fond de nous on est très contents d’aller aux JO, pour cette équipe, pour tout ces jeunes qui n’ont jamais connu ça. (MG) On savoure, on savoure la montée en puissance de ces derniers mois. C’est une équipe, malgré toutes les blessures, qui a su faire de très, très belles choses avec un dernier carré dans un Mondial et une qualification pour les Jeux Olympiques et avec les blessés que l’on devrait pouvoir récupérer pour les JO, c’est vraiment de bon augure. Et même si on n’a pas trop le sourire maintenant, car on vient de perdre le match, on va vite retrouver le sourire et aller fêter tout ça ! »

 

 

Le diaporama du match par Patrick Davignon 

Dans la même rubrique

Jeux Olympiques
dimanche 14 mars 2021
  
Jeux Olympiques
samedi 13 mars 2021
  
  1 2 3 4