bandeau handzone

Zlatko Saracevic nous a quittés... subitement !

LSL

lundi 22 février 2021 - © Yves Michel

 2 min 24 de lecture

La légende croate du handball et entraîneur de Podravka Vegeta, Zlatko Saračević (59 ans) est décédé à l'hôpital de Koprivnica des suites d'une crise cardiaque après un match remporté par son équipe face au Lokomotiva Zagreb.

L'un des meilleurs joueurs croates de tous les temps et un entraîneur de handball respecté est décédé samedi d'un arrêt cardiaque après que son équipe ait battu le Lokomotiva Zagreb (32-29) dans le derby du championnat féminin croate à Koprivnica.

Joueur, Zlatko Saračević a été un arrière droit légendaire, s'initiant au handball au Borak de Banja Luka où il passera dix ans, avant d'être transféré à Zagreb, où il restera trois ans et remportera deux Coupes yougoslaves (1989, 1990).

Mais c'est véritablement en France que sa carrière a décollé et notamment à Nîmes entre 1991 et 1994 avec deux trophées majeurs. Un titre de champion national en 1993 (avec Alain Portes, Denis Lathoud, Stéphane Stoecklin et autre Christian Gaudin) et la Coupe de France, la saison suivante. Au terme de son contrat dans le Gard, il portera les couleurs de Bordeaux, Istres et Créteil. En 1997, à 36 ans,  il retourne en Croatie pour rejoindre Zagreb où il évolue encore trois saisons avant de terminer son parcours sur un 40x20 à Veszprem (Hongrie) et Zamet (Croatie) à près de 42 ans !  C'est d'ailleurs dans le club de Rijeka Zamet qu'il débutera sa nouvelle expérience d'entraîneur. 

Au-delà de ses performances dans les différents clubs qu'il a fréquentés, Saracevic a brillé en équipe nationale. Il a remporté deux médailles majeures sous le maillot yougoslave, au Mondial suisse en 1986 et le bronze aux Jeux olympiques de Séoul deux ans plus tard. Mais c'est à Atlanta, en 1996, cette fois sous le maillot à damiers croate qu'il atteindra les sommets en décrochant l'or olympique. 


Initié très tôt à la pratique sportive et au handball en particulier par son père Hamdija, Zlatko Saracevic n'a eu de cesse de transmettre sa passion aux différentes générations qu'il a pu côtoyer. Sa reconversion sur le banc comme technicien, n'est qu'un prolongement logique. Après le Zamet Rijeka, il a dirigé plusieurs clubs masculins en Croatie (Nyíregyhazi, Čelik, Dubrovnik, PPD Zagreb) avant de répondre à l'offre des féminines de Podravka Vegeta en 2018. Son contrat qui n'était pas prolongé, devait prendre fin en juin prochain.

En janvier 2017, nous avions pu le croiser à Bercy à l'occasion du Mondial où il commentait les rencontres pour une télé privée croate (notre photo de tête). 

Zlatko était un chic type, affable et toujours disponible pour apporter son expertise et ressasser les bons moments passés dans le handball français. Au royaume des très grands et des gloires de ce handball des Balkans, il rejoint une légende disparue en septembre dernier, Zlatko Portner, son coéquipier en équipe nationale lors du fameux Mondial remporté en Suisse en 1986. 

Zlatko Saracevic nous a quittés... subitement ! 

LSL

lundi 22 février 2021 - © Yves Michel

 2 min 24 de lecture

La légende croate du handball et entraîneur de Podravka Vegeta, Zlatko Saračević (59 ans) est décédé à l'hôpital de Koprivnica des suites d'une crise cardiaque après un match remporté par son équipe face au Lokomotiva Zagreb.

L'un des meilleurs joueurs croates de tous les temps et un entraîneur de handball respecté est décédé samedi d'un arrêt cardiaque après que son équipe ait battu le Lokomotiva Zagreb (32-29) dans le derby du championnat féminin croate à Koprivnica.

Joueur, Zlatko Saračević a été un arrière droit légendaire, s'initiant au handball au Borak de Banja Luka où il passera dix ans, avant d'être transféré à Zagreb, où il restera trois ans et remportera deux Coupes yougoslaves (1989, 1990).

Mais c'est véritablement en France que sa carrière a décollé et notamment à Nîmes entre 1991 et 1994 avec deux trophées majeurs. Un titre de champion national en 1993 (avec Alain Portes, Denis Lathoud, Stéphane Stoecklin et autre Christian Gaudin) et la Coupe de France, la saison suivante. Au terme de son contrat dans le Gard, il portera les couleurs de Bordeaux, Istres et Créteil. En 1997, à 36 ans,  il retourne en Croatie pour rejoindre Zagreb où il évolue encore trois saisons avant de terminer son parcours sur un 40x20 à Veszprem (Hongrie) et Zamet (Croatie) à près de 42 ans !  C'est d'ailleurs dans le club de Rijeka Zamet qu'il débutera sa nouvelle expérience d'entraîneur. 

Au-delà de ses performances dans les différents clubs qu'il a fréquentés, Saracevic a brillé en équipe nationale. Il a remporté deux médailles majeures sous le maillot yougoslave, au Mondial suisse en 1986 et le bronze aux Jeux olympiques de Séoul deux ans plus tard. Mais c'est à Atlanta, en 1996, cette fois sous le maillot à damiers croate qu'il atteindra les sommets en décrochant l'or olympique. 


Initié très tôt à la pratique sportive et au handball en particulier par son père Hamdija, Zlatko Saracevic n'a eu de cesse de transmettre sa passion aux différentes générations qu'il a pu côtoyer. Sa reconversion sur le banc comme technicien, n'est qu'un prolongement logique. Après le Zamet Rijeka, il a dirigé plusieurs clubs masculins en Croatie (Nyíregyhazi, Čelik, Dubrovnik, PPD Zagreb) avant de répondre à l'offre des féminines de Podravka Vegeta en 2018. Son contrat qui n'était pas prolongé, devait prendre fin en juin prochain.

En janvier 2017, nous avions pu le croiser à Bercy à l'occasion du Mondial où il commentait les rencontres pour une télé privée croate (notre photo de tête). 

Zlatko était un chic type, affable et toujours disponible pour apporter son expertise et ressasser les bons moments passés dans le handball français. Au royaume des très grands et des gloires de ce handball des Balkans, il rejoint une légende disparue en septembre dernier, Zlatko Portner, son coéquipier en équipe nationale lors du fameux Mondial remporté en Suisse en 1986. 

Dans la même rubrique

  1 2 3 4