bandeau handzone

Cherbourg enchaîne, Nancy à la traîne

ProLigue

dimanche 14 février 2021 - © Philippe Dairou

 3 min 25 de lecture

Vainqueur à Billère, Cherbourg confirme son leadership en ProLigue. Pontault et Saran suivent à deux points. Battu à domicile par Strasbourg, Nancy décroche du podium. Statu quo en bas, Sarrebourg et Angers restent reléguables.


Point commun à presque tous les "habitants" du top 6, les grosses difficultés à gagner les matches de cette 15° journée. A part Pontault (Gustavo Rodrigues 6 buts) facile et large vainqueur de Valence (Gregory Quintallet 9 buts) qui aura tenu trente minutes (10-10, 29°) avant de lâcher l'affaire après le repos (24-15, 46°), aucun des prétendants aux play-offs n'a passé une soirée tranquille. Pire pour Nancy battu une cinquième fois d'affilée. Après Sarrebourg, Dijon, Saran et Cherbourg, c'est Strasbourg avec un super Xavier Moreau (9/17, photo de tête) qui s'est imposé sur les terres nancéiennes (Yann Ducreux 9/9, photo ci-dessous). Devant de bout en bout (5-7 / 11-14 / 16-18 / 17-21 / 21-22 / 26-29 / 27-31, 56°), les hommes du "Grand" Denis Lathoud ont profité à plein des fautes adverses (19 ballons perdus) pour prendre deux points mérités. Nancy pointe à 6 longueurs de Cherbourg et à 4 de Pontault et de Saran. A Billère, le leader n'a pas été à la fête. Même s'il n'a mené que huit minutes en début de match (3-2, 8°), cinq minutes avant la pause (9-8 / 11-10, 29°) et encore cinq en deuxième période (15-14, 40° / 16-15, 45°), le doyen de ProLigue (arrivée en D2 en 1999) ne s'est jamais avoué vaincu. Mais pour faire mieux qu'une courte défaite face au leader, il eut fallu optimiser les moments de domination et beaucoup plus déstabiliser la meilleure défense de la division. Trois 7 mètres stoppés par Sven Horvat (1) et Dan Tepper (2), trois erreurs "balle en main" et trois buts de Chérubin Tabanguet (5/11) ont eu raison de béarnais (Eduardo Reig Guillen 6/10) toujours aussi pugnaces (16-19, 50°). Avec cette sixième victoire en sept déplacements (seulement battu à Saran lors de la 2° journée), les mauves démontrent qu'ils savent voyager. Le seul vainqueur de la JSC a longtemps cru récidiver dans la défaite. Battu à Nice (34-29) la semaine dernière, les orléanais se devaient de prendre les deux points. Mission accomplie dans la douleur. Devant à la pause (13-14), au contact aux trois quarts du match (21-21, 43°) et à l'entrée du money time (23-23, 50°), Besançon (Luka Brkljacic 10/18) a fini par céder sous la pression du duo de choc Théo Avelange-Demouge - Quentin Eymann (11/13 et 9/10).


                                     Photo Daniel Hamang

Massy rejoint Nancy au pied du podium. A Dijon (Steeven Bois 7/11), les essonniens ont arraché le partage des points à 30 secondes de la fin d'un match pour le moins imprécis (46 buts sur 85 tirs, 28 pertes de balle). Avec un bon Jérémy Hakkar (14 arrêts à 40%) et deux buts d'avance à moins de cent secondes du buzzer (23-21), le DMH pensait avoir fait le plus dur. Espoir ruiné par deux exclusions (Poletti et Khermouche), le 13° but d'Edson Imare (photo ci-dessous vs Sélestat) et un Gauthier Ivah (11 arrêts à 33%) stoppant Pierrick Naudin et envoyant Jules Portet concrétiser le bon final du MEHB.


                                     Photo Fabien Jordhery

Ce point perdu par Dijon fait le (petit) bonheur des chasseurs de play-offs. Vainqueurs de Sarrebourg et d'Angers, les deux reléguables, Sélestat et Nice reviennent à un point du top 6 et, surtout, creusent l'écart avec la zone rouge. Avec un dernier succès remontant au 24 octobre, le SAHB n'avait pas d'autre choix que de battre le voisin sarrebourgeois qui plus est mal classé. Et avec le retour de Nicolas Minne (10/16, photo ci-dessous), son buteur maison, Sélestat a dominé ce match, parfois chichement (9-8 / 12-11 / 23-21), souvent sûrement (17-13 / 21-16 / 23-18), Sarrebourg (Lucas Limouzin 7/10) devant se contenter d'une défaite honorable. Match parfaitement maîtrisé par les niçois à Angers (Josip Grbavac 6/9). Vite en tête (2-5, 10°), Jérémi Pirani (8/9) devant et Gretar Gudjonnson (13 arrêts à 36%) derrière ont contrôlé des angevins trop dispendieux (24 tirs manqués). Et toujours bons derniers.

                                     Photo Frédéric Bocquenet

Cherbourg enchaîne, Nancy à la traîne 

ProLigue

dimanche 14 février 2021 - © Philippe Dairou

 3 min 25 de lecture

Vainqueur à Billère, Cherbourg confirme son leadership en ProLigue. Pontault et Saran suivent à deux points. Battu à domicile par Strasbourg, Nancy décroche du podium. Statu quo en bas, Sarrebourg et Angers restent reléguables.


Point commun à presque tous les "habitants" du top 6, les grosses difficultés à gagner les matches de cette 15° journée. A part Pontault (Gustavo Rodrigues 6 buts) facile et large vainqueur de Valence (Gregory Quintallet 9 buts) qui aura tenu trente minutes (10-10, 29°) avant de lâcher l'affaire après le repos (24-15, 46°), aucun des prétendants aux play-offs n'a passé une soirée tranquille. Pire pour Nancy battu une cinquième fois d'affilée. Après Sarrebourg, Dijon, Saran et Cherbourg, c'est Strasbourg avec un super Xavier Moreau (9/17, photo de tête) qui s'est imposé sur les terres nancéiennes (Yann Ducreux 9/9, photo ci-dessous). Devant de bout en bout (5-7 / 11-14 / 16-18 / 17-21 / 21-22 / 26-29 / 27-31, 56°), les hommes du "Grand" Denis Lathoud ont profité à plein des fautes adverses (19 ballons perdus) pour prendre deux points mérités. Nancy pointe à 6 longueurs de Cherbourg et à 4 de Pontault et de Saran. A Billère, le leader n'a pas été à la fête. Même s'il n'a mené que huit minutes en début de match (3-2, 8°), cinq minutes avant la pause (9-8 / 11-10, 29°) et encore cinq en deuxième période (15-14, 40° / 16-15, 45°), le doyen de ProLigue (arrivée en D2 en 1999) ne s'est jamais avoué vaincu. Mais pour faire mieux qu'une courte défaite face au leader, il eut fallu optimiser les moments de domination et beaucoup plus déstabiliser la meilleure défense de la division. Trois 7 mètres stoppés par Sven Horvat (1) et Dan Tepper (2), trois erreurs "balle en main" et trois buts de Chérubin Tabanguet (5/11) ont eu raison de béarnais (Eduardo Reig Guillen 6/10) toujours aussi pugnaces (16-19, 50°). Avec cette sixième victoire en sept déplacements (seulement battu à Saran lors de la 2° journée), les mauves démontrent qu'ils savent voyager. Le seul vainqueur de la JSC a longtemps cru récidiver dans la défaite. Battu à Nice (34-29) la semaine dernière, les orléanais se devaient de prendre les deux points. Mission accomplie dans la douleur. Devant à la pause (13-14), au contact aux trois quarts du match (21-21, 43°) et à l'entrée du money time (23-23, 50°), Besançon (Luka Brkljacic 10/18) a fini par céder sous la pression du duo de choc Théo Avelange-Demouge - Quentin Eymann (11/13 et 9/10).


                                     Photo Daniel Hamang

Massy rejoint Nancy au pied du podium. A Dijon (Steeven Bois 7/11), les essonniens ont arraché le partage des points à 30 secondes de la fin d'un match pour le moins imprécis (46 buts sur 85 tirs, 28 pertes de balle). Avec un bon Jérémy Hakkar (14 arrêts à 40%) et deux buts d'avance à moins de cent secondes du buzzer (23-21), le DMH pensait avoir fait le plus dur. Espoir ruiné par deux exclusions (Poletti et Khermouche), le 13° but d'Edson Imare (photo ci-dessous vs Sélestat) et un Gauthier Ivah (11 arrêts à 33%) stoppant Pierrick Naudin et envoyant Jules Portet concrétiser le bon final du MEHB.


                                     Photo Fabien Jordhery

Ce point perdu par Dijon fait le (petit) bonheur des chasseurs de play-offs. Vainqueurs de Sarrebourg et d'Angers, les deux reléguables, Sélestat et Nice reviennent à un point du top 6 et, surtout, creusent l'écart avec la zone rouge. Avec un dernier succès remontant au 24 octobre, le SAHB n'avait pas d'autre choix que de battre le voisin sarrebourgeois qui plus est mal classé. Et avec le retour de Nicolas Minne (10/16, photo ci-dessous), son buteur maison, Sélestat a dominé ce match, parfois chichement (9-8 / 12-11 / 23-21), souvent sûrement (17-13 / 21-16 / 23-18), Sarrebourg (Lucas Limouzin 7/10) devant se contenter d'une défaite honorable. Match parfaitement maîtrisé par les niçois à Angers (Josip Grbavac 6/9). Vite en tête (2-5, 10°), Jérémi Pirani (8/9) devant et Gretar Gudjonnson (13 arrêts à 36%) derrière ont contrôlé des angevins trop dispendieux (24 tirs manqués). Et toujours bons derniers.

                                     Photo Frédéric Bocquenet

Dans la même rubrique

ProLigue
mardi 23 février 2021
  
ProLigue
lundi 15 février 2021
  
ProLigue
dimanche 7 février 2021
  
  1 2 3 4   

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Besançon Nancy 24 35 19/02/2021 20:15
#16 Massy Saran 24 29 19/02/2021 20:30
#16 Strasbourg Angers 26 25 19/02/2021 20:15
#16 Valence Sélestat 34 30 19/02/2021 20:15
#16 Nice Pontault-Combault 27 28 19/02/2021 20:30
#16 Cherbourg Dijon 33 39 19/02/2021 20:30
#16 Sarrebourg Billère 21 21 20/02/2021 20:30

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#17 Pontault-Combault Cherbourg 26/02/2021 20:45
#17 Sélestat Strasbourg 26/02/2021 20:30
#17 Nancy Massy 27/02/2021 20:30
#17 Besançon Valence 26/02/2021 20:15
#17 Billère Angers 26/02/2021 20:30
#17 Saran Sarrebourg 16/03/2021 20:30
#17 Nice Dijon 26/02/2021 20:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Saran 22 14 11 0 3
2 Pontault-Combault 22 14 10 2 2
3 Cherbourg 22 14 11 0 3
4 Nancy 18 14 9 0 5
5 Dijon 17 14 8 1 5
6 Massy 16 14 7 2 5
7 Sélestat 14 14 6 2 6
8 Nice 14 14 6 2 6
9 Billère 11 14 4 3 7
10 Valence 11 14 5 1 8
11 Strasbourg 10 14 4 2 8
12 Besançon 7 14 3 1 10
13 Sarrebourg 7 14 3 1 10
14 Angers 5 14 2 1 11