bandeau handzone

Metz reprend brillamment ses bonnes habitudes

Champion's League

samedi 13 février 2021 - © François Dasriaux

 3 min 54 de lecture

Dernier match de poule pour Metz avec la réception de l’armada de Bucarest. Et on se demandait, après la défaite face à Kristiansand, quelle pourrait être la réaction des Messines. Eh bien, elle a été superbe ! Un match maitrisé de bout en bout et de Hatadou Sako (Photo titre) intraitable dans les buts, à Yvette Broch souveraine en pivot, toutes les joueuses ont rendu une copie presque parfaite. Au final, une victoire 25-22 qui assure la 2° place et qui envoie le Metz HB défier le 7° du groupe B en 8° de finale, un 7° qui pourrait être les Allemandes de Dortmund.

Mais il reste encore une belle incertitude sur l’équipe que croisera Metz en 8° de finale… Le match Vâlcea - Brest de la dernière journée du groupe B ayant été reporté et sans doute annulé ! A voir à qui l’EHF va refiler la bulle promise du 10-0. Si c’est Brest cela ne changera rien, le BBH restera 3° de sa poule. Si c’est aux Roumaines, si Dortmund bat Odense dans sa salle demain, alors c’est Vâlcea et sa cohorte espagnole que Metz croisera sur sa route, pas forcément un vrai gain pour les Lorraines.

Mais avant de se concentrer sur cette future étape de cette Ligue des Champions féminine bien chaotique, Metz devait faire le travail pour repousser son adversaire du jour à la 3° place. Car avant le match et même avec le « cadeau » EHF du 10-0 donné à Metz sur le terrain de Kristiansand, Bucarest était en position de venir coiffer Metz au poteau en cas de victoire aux Arènes. Mais jamais vraiment, elles ne vont pouvoir croire à un tel résultat. Metz va prendre d’entrée les choses par le bon bout et être hyper solides défensivement devant une Hatadou Sako dont on va vite comprendre qu’elle était partie pour un sacré show sur ce match. Alors les Messines vont installer solidement leur jeu offensif. S’appuyant sur une Astride N’Gouan trop puissante pour la défense de Bucarest et quelques jolies montées de balle bien menées profitant parfaitement des arrêts de leur gardienne. Cela ne décrochait pas le CSM pour le compte, mais le laissait sans cesse sous pression de la moindre erreur qui lui revenait en pleine figure sur jeu rapide. Et des erreurs, mécaniquement la fatigue de fin de première période va les générer. Tirs précipités, mauvaise lecture des choix de jeu et pertes de balles côté CSM vont permettre à Metz de finir en trombe cette première mi-temps et de repartir aux vestiaires avec un 16-12 bien sous tous rapports.

 

Il fallait enfoncer le clou et les protégées d’un Manu Mayonnade parfait dans ses options de jeu et dans ses rotations, vont le faire de façon éclatante ! Une Marie Hélène Sajka (Photo ci-dessus) royale au shoot, même si elle avait quelques péchés de gourmandise sur la relation pivot. Une Méline Nocandy qui va trop vite et lit trop bien les espaces pour se faire bloquer par une défense roumaine centrale trop lourde qui va y récolter quelques exclusions bien senties. Des ailières qui font sobrement mais efficacement le travail et surtout une Yvette Broch qui va finir de faire exploser la défense centrale de Bucarest avec son 4/5 et un 7 mètres obtenu. La grande Néerlandaise aura mis 3 mois à revenir à un sacré niveau ! Car non contente d’être plus que présente en attaque, elle va former avec Orlane Kanor ou Camilla Micijevic un axe central défensif qui lui va être plus que royal au point de dégouter totalement une certaine Crina Pintea. Mais on pourrait citer encore beaucoup de joueuses de Metz qui ont su apporter beaucoup, comme Dinah Eckerle qui va rester 59 minutes sur le banc pour assister au show Sako mais qui va s’offrir un 2/3 aux 7 mètres face à la reine Cristina en personne. Une Cristina Neagu qui va certes, finir meilleure buteuse de son équipe, mais avec un 8/17 qui fait un peu tâche. Il faut dire que l’option tactique mise sur elle avec une Ailly Luciano en point avancé lui aura détruit une grande partie de son influence dans le jeu du CSM. Heureusement pour Bucarest, Elizabeth Omorégie (Photo ci-dessous) était beaucoup plus convaincante et a permis à ses couleurs de ne pas sombrer trop vite.

 

A Metz (FRA), Palais Omnisports Les Arènes
Le samedi 13 février à 16h00
Metz Handball - CSM Bucarest : 25 - 22 (Mi-temps : 16-12)
Arbitres : MMES Vranes Ana et  Wenninger Marlis (AUT)
Evolution du score : 4-3 5°, 6-6 10°, 8-8 15°, 9-10 20°, 12-11 25°, 16-12 MT - 19-14 35°, 21-16 40°, 22-18 45°, 24-19 50°, 25-21 55°, 25-22 FT.

Metz reprend brillamment ses bonnes habitudes 

Champion's League

samedi 13 février 2021 - © François Dasriaux

 3 min 54 de lecture

Dernier match de poule pour Metz avec la réception de l’armada de Bucarest. Et on se demandait, après la défaite face à Kristiansand, quelle pourrait être la réaction des Messines. Eh bien, elle a été superbe ! Un match maitrisé de bout en bout et de Hatadou Sako (Photo titre) intraitable dans les buts, à Yvette Broch souveraine en pivot, toutes les joueuses ont rendu une copie presque parfaite. Au final, une victoire 25-22 qui assure la 2° place et qui envoie le Metz HB défier le 7° du groupe B en 8° de finale, un 7° qui pourrait être les Allemandes de Dortmund.

Mais il reste encore une belle incertitude sur l’équipe que croisera Metz en 8° de finale… Le match Vâlcea - Brest de la dernière journée du groupe B ayant été reporté et sans doute annulé ! A voir à qui l’EHF va refiler la bulle promise du 10-0. Si c’est Brest cela ne changera rien, le BBH restera 3° de sa poule. Si c’est aux Roumaines, si Dortmund bat Odense dans sa salle demain, alors c’est Vâlcea et sa cohorte espagnole que Metz croisera sur sa route, pas forcément un vrai gain pour les Lorraines.

Mais avant de se concentrer sur cette future étape de cette Ligue des Champions féminine bien chaotique, Metz devait faire le travail pour repousser son adversaire du jour à la 3° place. Car avant le match et même avec le « cadeau » EHF du 10-0 donné à Metz sur le terrain de Kristiansand, Bucarest était en position de venir coiffer Metz au poteau en cas de victoire aux Arènes. Mais jamais vraiment, elles ne vont pouvoir croire à un tel résultat. Metz va prendre d’entrée les choses par le bon bout et être hyper solides défensivement devant une Hatadou Sako dont on va vite comprendre qu’elle était partie pour un sacré show sur ce match. Alors les Messines vont installer solidement leur jeu offensif. S’appuyant sur une Astride N’Gouan trop puissante pour la défense de Bucarest et quelques jolies montées de balle bien menées profitant parfaitement des arrêts de leur gardienne. Cela ne décrochait pas le CSM pour le compte, mais le laissait sans cesse sous pression de la moindre erreur qui lui revenait en pleine figure sur jeu rapide. Et des erreurs, mécaniquement la fatigue de fin de première période va les générer. Tirs précipités, mauvaise lecture des choix de jeu et pertes de balles côté CSM vont permettre à Metz de finir en trombe cette première mi-temps et de repartir aux vestiaires avec un 16-12 bien sous tous rapports.

 

Il fallait enfoncer le clou et les protégées d’un Manu Mayonnade parfait dans ses options de jeu et dans ses rotations, vont le faire de façon éclatante ! Une Marie Hélène Sajka (Photo ci-dessus) royale au shoot, même si elle avait quelques péchés de gourmandise sur la relation pivot. Une Méline Nocandy qui va trop vite et lit trop bien les espaces pour se faire bloquer par une défense roumaine centrale trop lourde qui va y récolter quelques exclusions bien senties. Des ailières qui font sobrement mais efficacement le travail et surtout une Yvette Broch qui va finir de faire exploser la défense centrale de Bucarest avec son 4/5 et un 7 mètres obtenu. La grande Néerlandaise aura mis 3 mois à revenir à un sacré niveau ! Car non contente d’être plus que présente en attaque, elle va former avec Orlane Kanor ou Camilla Micijevic un axe central défensif qui lui va être plus que royal au point de dégouter totalement une certaine Crina Pintea. Mais on pourrait citer encore beaucoup de joueuses de Metz qui ont su apporter beaucoup, comme Dinah Eckerle qui va rester 59 minutes sur le banc pour assister au show Sako mais qui va s’offrir un 2/3 aux 7 mètres face à la reine Cristina en personne. Une Cristina Neagu qui va certes, finir meilleure buteuse de son équipe, mais avec un 8/17 qui fait un peu tâche. Il faut dire que l’option tactique mise sur elle avec une Ailly Luciano en point avancé lui aura détruit une grande partie de son influence dans le jeu du CSM. Heureusement pour Bucarest, Elizabeth Omorégie (Photo ci-dessous) était beaucoup plus convaincante et a permis à ses couleurs de ne pas sombrer trop vite.

 

A Metz (FRA), Palais Omnisports Les Arènes
Le samedi 13 février à 16h00
Metz Handball - CSM Bucarest : 25 - 22 (Mi-temps : 16-12)
Arbitres : MMES Vranes Ana et  Wenninger Marlis (AUT)
Evolution du score : 4-3 5°, 6-6 10°, 8-8 15°, 9-10 20°, 12-11 25°, 16-12 MT - 19-14 35°, 21-16 40°, 22-18 45°, 24-19 50°, 25-21 55°, 25-22 FT.

Dans la même rubrique

Champion's League
mardi 23 février 2021
  
Champion's League
mardi 23 février 2021
  
Champion's League
mercredi 17 février 2021
  
Champion's League
mercredi 17 février 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 samedi 13 février 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 29 | Buts : 3 | Pd : 8 | Int : 2
 Top Gardien
Eval : 12 | Arr Tot : 13 / 34 (38,2 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#14 Metz CSM Bucarest 25 22 13/02/2021 16:00
#14 Esbjerg Bietigheim 37 29 14/02/2021 14:00
#14 Rostov-Don FTC-Rail Cargo 26 24 13/02/2021 16:00
#14 Kristiansand Ljubljana 37 30 13/02/2021 18:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Rostov-Don 21 14 10 1 3
2 Metz 20 14 10 0 4
3 CSM Bucarest 17 14 8 1 5
4 FTC-Rail Cargo 16 14 8 0 6
5 Kristiansand 16 14 7 2 5
6 Esbjerg 12 14 5 2 7
7 Ljubljana 7 14 2 3 9
8 Bietigheim 3 14 1 1 12