bandeau handzone

Pour une 1ère à la maison, Ivry ridiculise Chartres

LSL

samedi 13 février 2021 - © Yves Michel

 3 min 42 de lecture

Voilà presqu'un an que l'US Ivry attendait pareil évènement. Renouer avec la victoire dans son antre de Delaune. Les Val-de-Marnais ont enfin trouvé la lumière et ont relevé le défi. Et de quelle manière puisque Chartres en a fait les frais ! L'addition est déjà bien corsée (31-23) et elle aurait pu être encore plus sévère si Grahovac le gardien eurélien s'était inscrit comme ses partenaires, aux abonnés absents.

L'US Ivry attendait ce moment depuis le début de la saison et même au-delà puisque le dernier succès officiel à Delaune remontait au 04 mars de l'an passé face à Toulouse lorsque l'épidémie et la résignation à arrêter le championnat avaient pris le pas sur toute autre considération. Depuis, les Val-de-Marnais étaient allés chercher des points ailleurs notamment une semaine plus tôt à Cesson et cette performance en Bretagne les avait galvanisés. Il fallait surfer sur la vague, profiter de la dynamique, capitaliser et surtout envoyer un nouveau signal. Chartres pouvait-il avoir la tête de l'emploi ? Cette équipe qui donnait pourtant de par son effectif, des gages de solidité et d'expérience, a passé une très mauvaise soirée. En fait, les Euréliens ont fait illusion pendant les vingt premières minutes. Et encore, leur gardien Nebosja Grahovac avait par ses prouesses retardé l'échéance et les hommes de Quintallet avaient été incroyablement maladroits. Peu avant la pause, ils auraient pu tuer tout suspens et personne n'aurait trouvé à redire. Si Ivry a vendangé quelques ballons "faciles", ses bévues ont été à chaque fois compensées par la solidité de sa défense avec de vrais morts de faim à l'image d'un Robin Dourte dont le visage à la fin de la rencontre, portait quelques stigmates. C'est grâce à sa muraille de Chine et à son gardien Mate Sunjic que dans le second acte, les Rossoneri vont dégoûter leur adversaire. Un adversaire en déficit à tous les niveaux. Une base arrière inexistante à l'image d'un Kudinov fantomatique, des ailiers de kermesse, aucune relation avec le pivot ou si peu, bref, l'antithèse du camp d'en face. Ivry ne gagnera pas le championnat, ne sera sans doute pas européen mais la volonté des gars qui composent cette bande mérite d'être soulignée. Sur ce qui a été montré, Chartres est d'un très petit niveau. Ni plus ni moins. Ivry a tissé sa toile en imposant son rythme avec à la manœuvre un séduisant Léo Martinez (photo de tête), un virevoltant Antonin Mohamed, un percutant Simon Ooms et le duo Davies-Kablouti dont les tirs ont fait de véritables dégâts. Sans oublier le Suédois Linus Persson qui se remet progressivement de sa commotion survenue au Mondial égyptien et qui a été impeccable dans l'exercice à 7 mètres. 

Quand à la 36ème avec 5 buts d'écart, la surmultipliée avait été enclenchée, l'affaire était conclue. Rien ne pourrait arrêter les Val-de-Marnais. Toni Gerona va tout essayer mais ses joueurs n'adhéreront à aucun des choix proposés. « On a été catastrophique sur la base arrière, se lamente le technicien espagnol, 8 tirs réussis sur 22 ou 24, on a accumulé des erreurs incroyables et quand ce sont les cadres qui ne donnent pas l'exemple, aucune rotation ne fonctionne. L'état d'esprit montré par Ivry était bien meilleur que le nôtre et leur victoire est méritée. Pour ne rien arranger, Mate (Sunjic) a fait des arrêts incroyables mais c'est toujours la même chose, quand l'état d'esprit est bon dans une équipe, elle est en confiance et de l'autre côté, c'est le contraire qui se passe.» Le portier croate de l'USI brassard de capitaine autour du bras gauche a non seulement donné l'exemple (17 arrêts) mais su insuffler le mordant nécessaire. « J'ai tout simplement fait mon boulot, s'empresse de relever Mate SunjicCe qui me plaît dans cette victoire ce soir, c'est qu'on y a mis la manière. On a bien fermé en défense, on a bien monté les ballons mais bon, il ne faut rien lâcher, il faut continuer à travailler, des adversaires bien plus forts nous attendent, En quelques jours, on va aller à Montpellier et recevoir Nantes. Là ce sera autre chose. » Mais l'essentiel pour Ivry est d'avoir réussi son démarrage en cette 2ème partie de saison. La route est encore longue et semée d'obstacles mais ce groupe-là a une âme. Chartres ne peut vraiment pas en dire autant.   


                             Le diaporama photos par Yves Michel 

Pour une 1ère à la maison, Ivry ridiculise Chartres 

LSL

samedi 13 février 2021 - © Yves Michel

 3 min 42 de lecture

Voilà presqu'un an que l'US Ivry attendait pareil évènement. Renouer avec la victoire dans son antre de Delaune. Les Val-de-Marnais ont enfin trouvé la lumière et ont relevé le défi. Et de quelle manière puisque Chartres en a fait les frais ! L'addition est déjà bien corsée (31-23) et elle aurait pu être encore plus sévère si Grahovac le gardien eurélien s'était inscrit comme ses partenaires, aux abonnés absents.

L'US Ivry attendait ce moment depuis le début de la saison et même au-delà puisque le dernier succès officiel à Delaune remontait au 04 mars de l'an passé face à Toulouse lorsque l'épidémie et la résignation à arrêter le championnat avaient pris le pas sur toute autre considération. Depuis, les Val-de-Marnais étaient allés chercher des points ailleurs notamment une semaine plus tôt à Cesson et cette performance en Bretagne les avait galvanisés. Il fallait surfer sur la vague, profiter de la dynamique, capitaliser et surtout envoyer un nouveau signal. Chartres pouvait-il avoir la tête de l'emploi ? Cette équipe qui donnait pourtant de par son effectif, des gages de solidité et d'expérience, a passé une très mauvaise soirée. En fait, les Euréliens ont fait illusion pendant les vingt premières minutes. Et encore, leur gardien Nebosja Grahovac avait par ses prouesses retardé l'échéance et les hommes de Quintallet avaient été incroyablement maladroits. Peu avant la pause, ils auraient pu tuer tout suspens et personne n'aurait trouvé à redire. Si Ivry a vendangé quelques ballons "faciles", ses bévues ont été à chaque fois compensées par la solidité de sa défense avec de vrais morts de faim à l'image d'un Robin Dourte dont le visage à la fin de la rencontre, portait quelques stigmates. C'est grâce à sa muraille de Chine et à son gardien Mate Sunjic que dans le second acte, les Rossoneri vont dégoûter leur adversaire. Un adversaire en déficit à tous les niveaux. Une base arrière inexistante à l'image d'un Kudinov fantomatique, des ailiers de kermesse, aucune relation avec le pivot ou si peu, bref, l'antithèse du camp d'en face. Ivry ne gagnera pas le championnat, ne sera sans doute pas européen mais la volonté des gars qui composent cette bande mérite d'être soulignée. Sur ce qui a été montré, Chartres est d'un très petit niveau. Ni plus ni moins. Ivry a tissé sa toile en imposant son rythme avec à la manœuvre un séduisant Léo Martinez (photo de tête), un virevoltant Antonin Mohamed, un percutant Simon Ooms et le duo Davies-Kablouti dont les tirs ont fait de véritables dégâts. Sans oublier le Suédois Linus Persson qui se remet progressivement de sa commotion survenue au Mondial égyptien et qui a été impeccable dans l'exercice à 7 mètres. 

Quand à la 36ème avec 5 buts d'écart, la surmultipliée avait été enclenchée, l'affaire était conclue. Rien ne pourrait arrêter les Val-de-Marnais. Toni Gerona va tout essayer mais ses joueurs n'adhéreront à aucun des choix proposés. « On a été catastrophique sur la base arrière, se lamente le technicien espagnol, 8 tirs réussis sur 22 ou 24, on a accumulé des erreurs incroyables et quand ce sont les cadres qui ne donnent pas l'exemple, aucune rotation ne fonctionne. L'état d'esprit montré par Ivry était bien meilleur que le nôtre et leur victoire est méritée. Pour ne rien arranger, Mate (Sunjic) a fait des arrêts incroyables mais c'est toujours la même chose, quand l'état d'esprit est bon dans une équipe, elle est en confiance et de l'autre côté, c'est le contraire qui se passe.» Le portier croate de l'USI brassard de capitaine autour du bras gauche a non seulement donné l'exemple (17 arrêts) mais su insuffler le mordant nécessaire. « J'ai tout simplement fait mon boulot, s'empresse de relever Mate SunjicCe qui me plaît dans cette victoire ce soir, c'est qu'on y a mis la manière. On a bien fermé en défense, on a bien monté les ballons mais bon, il ne faut rien lâcher, il faut continuer à travailler, des adversaires bien plus forts nous attendent, En quelques jours, on va aller à Montpellier et recevoir Nantes. Là ce sera autre chose. » Mais l'essentiel pour Ivry est d'avoir réussi son démarrage en cette 2ème partie de saison. La route est encore longue et semée d'obstacles mais ce groupe-là a une âme. Chartres ne peut vraiment pas en dire autant.   


                             Le diaporama photos par Yves Michel 

Dans la même rubrique

Le match

 vendredi 12 février 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 18 | Buts : 7 | Pd : 0 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 18 | Arr Tot : 17 / 39 (43,6 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#17 Montpellier Ivry 34 26 19/02/2021 20:00
#17 Créteil Nîmes 26 29 19/02/2021 20:00
#17 Chambéry Tremblay 25 27 20/02/2021 18:30
#17 Dunkerque Toulouse Reporté
#17 Cesson Istres 26 27 18/02/2021 19:30
#17 Nantes Aix en Provence 23 23 21/02/2021 17:00
#17 Chartres Paris 29 39 20/02/2021 18:00
#17 Limoges St Raphael 31 29 19/02/2021 20:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#18 Montpellier Créteil 04/03/2021 20:30
#18 Toulouse Chambéry 28/02/2021 17:00
#18 Ivry Nantes 28/02/2021 17:00
#18 Istres Paris 28/02/2021 15:00
#18 Aix en Provence Chartres 25/02/2021 18:00
#18 Nîmes Dunkerque 27/02/2021 19:00
#18 Tremblay Limoges 26/02/2021 18:00
#18 St Raphael Cesson 26/02/2021 20:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Paris 30 15 15 0 0
2 Montpellier 24 14 11 2 1
3 Aix en Provence 22 13 10 2 1
4 Limoges 22 16 10 2 4
5 Nantes 18 13 8 2 3
6 Nîmes 17 14 8 1 5
7 St Raphael 15 16 6 3 7
8 Chambéry 12 12 5 2 5
9 Istres 11 13 4 3 6
10 Dunkerque 11 14 5 1 8
11 Cesson 8 14 2 4 8
12 Toulouse 8 13 4 0 9
13 Chartres 8 13 4 0 9
14 Ivry 7 13 3 1 9
15 Créteil 4 13 2 0 11
16 Tremblay 3 14 1 1 12