bandeau handzone

Le Danemark surpasse la résistance espagnole

Mondial

vendredi 29 janvier 2021 - © François Dasriaux

 3 min 22 de lecture

La seconde demi-finale a été une longue course poursuite de 60 minutes dans laquelle jamais les Espagnols n’ont eu la main au score. Emmenée par un Mikkel Hansen d’exception, l’équipe Danoise a mené sa barque parfois avec chance mais tout le temps avec beaucoup de talent et de prouesses collectives. Plus heurté et laborieux par instants, le jeu espagnol et surtout la défense n’ont pas su renverser un match qui a trouvé son patron.

On se demandait bien ce que pourrait donner cet affrontement, un peu présenté comme une finale avant la lettre. Les Danois savent particulièrement bien ce que peut donner une Espagne qui s’installe dans son jeu et qui vous broie votre attaque. Et voir Jordi Ribera sortir d’entrée la 5-1 avec Ales Dujshebaev en pointe, celle là qui avait mis un paquet de fois le jeu collectif danois à l’agonie, n’a pas été une surprise. Mais ce qui a un peu plus surpris les Ibères, c’est que cette fois, le Danemark avait la parade et a appliqué la méthode d’entrée pour mener le bal dès les premières minutes. Loin d’être déstabilisé par le défi physique espagnol, et là, on se dit que sa présence en LSL depuis 9 ans lui a donné de quoi répondre, Mikkel Hansen a commencé son show tout de suite. Passe pivot pour un Magnus Saugstrup encore uen fois proche du 100%, décalages sur Mathias Gidsel ou but directement de son poignet magique quand sa garde rapprochée lui laissait un peu d’espace, le Parisien va mettre tout le petit monde espagnol dans sa poche et va le garder au chaud tout au long du match.



On a un instant cru que l’Espagne allait sombrer, lâcher l’affaire et plier l’échine devant la majesté Mikkel 1er. Que nenni ! En ne jouant pas forcément bien, la Rioja va faire avec les moyens du bord. De l’engagement, du gnac en attaque pour trouver quelques petits espaces avec un Ales Dujshebaev roi du changement de rythme, un Ferran Sole Sala capable de se glisser dans n’importe quel trou de souris pour y placer son poignet magique ou un Jorge Maqueda tout en puissance, emmenant tout sur son passage et arrachant les buts plus qu’il ne les marque. Ça bricolait, par moment le Danemark s’envolait, mais toujours avec la même envie et le même sens du combat, les Espagnols revenaient presque au contact, le problème c’est que c’était seulement presque. Ils vont y arriver pourtant à force de se battre. Alors qu’il ne restait que 15 minutes de jeu, ils vont revenir à 25-26 après un doublé Figueras – Dujshebaev (Ales), mais c’était le moment de ressortir Magnus Saugstrup de la boîte et avec 4 buts plus 4 de Mikkel Hansen, le Danemark repoussait de nouveau les Espagnols à 3 puis 4 longueurs à l’entame des 5 dernières minutes. Moment que va choisir Gonzalo Perez de Vargas pour s’offrir un baroud d’honneur avec 5 parades quasiment de suite, lui qui n’en avait signé que 2 jusque là et 0 pour Rodrigo Corrales. Cela va donner une balle de 34 partout à Ruben Marchan, mais le pivot espagnol va voir son tir à rebond s’écraser sur le montant et ressortir. Pas de 34 partout et un Danemark qui a retenu la leçon égyptienne et qui gère parfaitement les 15 secondes restantes cette fois pour l’emporter de 2 unités sur un dernier but de Lasse Svan Hansen.



La finale sera une histoire de voisins, les 30 km du pont entre Malmö et Copenhague et celle pour le bronze sera aussi une histoire de voisins entre la France et l’Espagne.

Au Caire (EGY), Cairo Stadium Hall 1
Le vendredi 29 janvier 2021 à 20h30
Espagne - Danemark : 33 - 35 (Mi-temps : 16-18)
Arbitres : MM Horacek Vaclav et Novotny Jiri (TCH) 
Evolution du score : 2-3 5°, 5-7 10°, 7-10 15°, 9-13 20°, 14-16 25°, 16-18 MT - 18-22 35°, 21-25 40°, 25-26 45°, 28-30 50°, 31-33 55°, 33-35 FT. 

Le Danemark surpasse la résistance espagnole 

Mondial

vendredi 29 janvier 2021 - © François Dasriaux

 3 min 22 de lecture

La seconde demi-finale a été une longue course poursuite de 60 minutes dans laquelle jamais les Espagnols n’ont eu la main au score. Emmenée par un Mikkel Hansen d’exception, l’équipe Danoise a mené sa barque parfois avec chance mais tout le temps avec beaucoup de talent et de prouesses collectives. Plus heurté et laborieux par instants, le jeu espagnol et surtout la défense n’ont pas su renverser un match qui a trouvé son patron.

On se demandait bien ce que pourrait donner cet affrontement, un peu présenté comme une finale avant la lettre. Les Danois savent particulièrement bien ce que peut donner une Espagne qui s’installe dans son jeu et qui vous broie votre attaque. Et voir Jordi Ribera sortir d’entrée la 5-1 avec Ales Dujshebaev en pointe, celle là qui avait mis un paquet de fois le jeu collectif danois à l’agonie, n’a pas été une surprise. Mais ce qui a un peu plus surpris les Ibères, c’est que cette fois, le Danemark avait la parade et a appliqué la méthode d’entrée pour mener le bal dès les premières minutes. Loin d’être déstabilisé par le défi physique espagnol, et là, on se dit que sa présence en LSL depuis 9 ans lui a donné de quoi répondre, Mikkel Hansen a commencé son show tout de suite. Passe pivot pour un Magnus Saugstrup encore uen fois proche du 100%, décalages sur Mathias Gidsel ou but directement de son poignet magique quand sa garde rapprochée lui laissait un peu d’espace, le Parisien va mettre tout le petit monde espagnol dans sa poche et va le garder au chaud tout au long du match.



On a un instant cru que l’Espagne allait sombrer, lâcher l’affaire et plier l’échine devant la majesté Mikkel 1er. Que nenni ! En ne jouant pas forcément bien, la Rioja va faire avec les moyens du bord. De l’engagement, du gnac en attaque pour trouver quelques petits espaces avec un Ales Dujshebaev roi du changement de rythme, un Ferran Sole Sala capable de se glisser dans n’importe quel trou de souris pour y placer son poignet magique ou un Jorge Maqueda tout en puissance, emmenant tout sur son passage et arrachant les buts plus qu’il ne les marque. Ça bricolait, par moment le Danemark s’envolait, mais toujours avec la même envie et le même sens du combat, les Espagnols revenaient presque au contact, le problème c’est que c’était seulement presque. Ils vont y arriver pourtant à force de se battre. Alors qu’il ne restait que 15 minutes de jeu, ils vont revenir à 25-26 après un doublé Figueras – Dujshebaev (Ales), mais c’était le moment de ressortir Magnus Saugstrup de la boîte et avec 4 buts plus 4 de Mikkel Hansen, le Danemark repoussait de nouveau les Espagnols à 3 puis 4 longueurs à l’entame des 5 dernières minutes. Moment que va choisir Gonzalo Perez de Vargas pour s’offrir un baroud d’honneur avec 5 parades quasiment de suite, lui qui n’en avait signé que 2 jusque là et 0 pour Rodrigo Corrales. Cela va donner une balle de 34 partout à Ruben Marchan, mais le pivot espagnol va voir son tir à rebond s’écraser sur le montant et ressortir. Pas de 34 partout et un Danemark qui a retenu la leçon égyptienne et qui gère parfaitement les 15 secondes restantes cette fois pour l’emporter de 2 unités sur un dernier but de Lasse Svan Hansen.



La finale sera une histoire de voisins, les 30 km du pont entre Malmö et Copenhague et celle pour le bronze sera aussi une histoire de voisins entre la France et l’Espagne.

Au Caire (EGY), Cairo Stadium Hall 1
Le vendredi 29 janvier 2021 à 20h30
Espagne - Danemark : 33 - 35 (Mi-temps : 16-18)
Arbitres : MM Horacek Vaclav et Novotny Jiri (TCH) 
Evolution du score : 2-3 5°, 5-7 10°, 7-10 15°, 9-13 20°, 14-16 25°, 16-18 MT - 18-22 35°, 21-25 40°, 25-26 45°, 28-30 50°, 31-33 55°, 33-35 FT. 

Dans la même rubrique

Mondial
dimanche 31 janvier 2021
  
Mondial
dimanche 31 janvier 2021
  
Mondial
vendredi 29 janvier 2021
  
Mondial
jeudi 28 janvier 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 vendredi 29 janvier 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 39 | Buts : 12 | Pd : 5 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : -4 | Arr Tot : 3 / 12 (25 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#13 Espagne France 35 29 31/01/2021 14:30
#13 Danemark Suède 26 24 31/01/2021 17:30

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Danemark 6 3 3 0 0
2 Suède 4 3 2 0 1
3 Espagne 4 3 2 0 1
4 France 2 3 1 0 2
5 Hongrie 0 1 0 0 1
6 Qatar 0 1 0 0 1
7 Egypte 0 1 0 0 1
8 Norvège 0 1 0 0 1