bandeau handzone

Handsourd: Toulouse s'offre son 1er sacre !

Coupe de France

samedi 20 avril 2024 - © Yves Michel

 3 min 3 de lecture

Quelle belle idée de mettre sous les feux de la rampe, le "Handsourd" à travers la finale de la Coupe de France que Toulouse a remportée (36-35) aux dépens de Lyon. Les Toulousains ont dominé la 1ère période mais ont calé en seconde. Ils ne se sont pas affolés malgré le retour des Rhodaniens et décrochent pour la 1ère fois de leur histoire, un trophée qui fera date.

Il y a un peu moins de deux ans et demi, lorsque Handzone était allé couvrir dans un quartier de Toulouse une rencontre de handball entre le club local et Limoges avec parmi les acteurs, des jeunes (et moins jeunes) athlètes atteints d'une déficience auditive, le chemin de la reconnaissance pour ces passionnés était encore semé d'obstacles. A commencer par une tutelle fédérale qui avait du mal à se mettre en place. Le "Handsourd" était géré par la fédération Handisports mais pas par la FFHB. Tout a changé depuis puisque ce qui pouvait être considéré comme une absurdité, a été réparé. Et la consécration ne pouvait être célébrée qu'à Paris-Bercy lors de la fête de toutes les catégories du handball. Quelle belle promotion !

 Rapport inégal s'il en est entre une équipe de Lyon qui a trusté depuis qu'elle existe les titres nationaux avec à son actif, trois coupes de France et Toulouse, club créé en 2018, qui a connu un passage à vide la saison dernière faute de trouver assez d'éléments pour disputer les matches du championnat. Handicapés par quelques défections (notamment Corentin Sellier, le jeune portier de l'équipe de France), les Lyonnais vont avoir quelques difficultés à entrer dans le match. A la faveur d'une supériorité numérique et une meilleure cohésion offensive, ils vont rattraper leur adversaire (6-6 à la 10è). Mais Toulouse très appliqué va bénéficier des excellentes relances de son gardien quinquagénaire Denis Vilsans et de l'opportunisme de ses attaquants dont les internationaux Erwann Vivet, Anthony Bagrowski et Victor Louchart parmi les plus en vue (10-7 à la 15è). Lyon va payer cher ses approximations et perdre le contact (18-11 à la 23è). L'écart qui va atteindre huit longueurs restera en faveur des Occitans très constants dans leur gestion du match, jusqu'à la pause (21-15). Les Rhodaniens ne pouvaient que réagir. Ils vont resserrer les lignes et bénéficier des quelques largesses défensives offertes par Toulouse (24-21 à la 36è). Ils vont se montrer patients, construire sur le manque de rigueur de leur adversaire en soignant la finition. La finale va changer de physionomie. Les Toulousains vont manquer de précision et de lucidité et laisser Lyon faire la différence et imaginer un épilogue plus prometteur (30-32 à la 53è). Il fallait au moins un tel scénario pour apporter le piment nécessaire à une rencontre qui semblait par moments à sens unique. A trois minutes du terme, lorsque Alexandre Guichard va surprendre Denis Vilsans à 7 mètres, le sort de l'AS Tolosa était pratiquement scellé (33-35). Mais le gardien haut-garonnais ne pouvait pas rester sur cet échec. Alors que ses partenaires venaient de recoller au score, il va s'interposer sur un tir en décalage et sur la montée de balle, la relation Louchart-Si Ahmed va produire son effet avec une conclusion victorieuse du pivot de l'équipe de France (36-35). 

C'est une 1ère pour le jeune club toulousain qui obtient la consécration de la plus belle des façons qui soit. Le "Handsourd" poursuit sa progression. Au plus haut niveau puisque l'équipe de France a rendez-vous du 4 au 12 mai prochains pour le championnat d'Europe en Allemagne. 

Le diaporama de Toulouse - Lyon Handsourd par Lorie Couvillers


Handsourd: Toulouse s'offre son 1er sacre !  

Coupe de France

samedi 20 avril 2024 - © Yves Michel

 3 min 3 de lecture

Quelle belle idée de mettre sous les feux de la rampe, le "Handsourd" à travers la finale de la Coupe de France que Toulouse a remportée (36-35) aux dépens de Lyon. Les Toulousains ont dominé la 1ère période mais ont calé en seconde. Ils ne se sont pas affolés malgré le retour des Rhodaniens et décrochent pour la 1ère fois de leur histoire, un trophée qui fera date.

Il y a un peu moins de deux ans et demi, lorsque Handzone était allé couvrir dans un quartier de Toulouse une rencontre de handball entre le club local et Limoges avec parmi les acteurs, des jeunes (et moins jeunes) athlètes atteints d'une déficience auditive, le chemin de la reconnaissance pour ces passionnés était encore semé d'obstacles. A commencer par une tutelle fédérale qui avait du mal à se mettre en place. Le "Handsourd" était géré par la fédération Handisports mais pas par la FFHB. Tout a changé depuis puisque ce qui pouvait être considéré comme une absurdité, a été réparé. Et la consécration ne pouvait être célébrée qu'à Paris-Bercy lors de la fête de toutes les catégories du handball. Quelle belle promotion !

 Rapport inégal s'il en est entre une équipe de Lyon qui a trusté depuis qu'elle existe les titres nationaux avec à son actif, trois coupes de France et Toulouse, club créé en 2018, qui a connu un passage à vide la saison dernière faute de trouver assez d'éléments pour disputer les matches du championnat. Handicapés par quelques défections (notamment Corentin Sellier, le jeune portier de l'équipe de France), les Lyonnais vont avoir quelques difficultés à entrer dans le match. A la faveur d'une supériorité numérique et une meilleure cohésion offensive, ils vont rattraper leur adversaire (6-6 à la 10è). Mais Toulouse très appliqué va bénéficier des excellentes relances de son gardien quinquagénaire Denis Vilsans et de l'opportunisme de ses attaquants dont les internationaux Erwann Vivet, Anthony Bagrowski et Victor Louchart parmi les plus en vue (10-7 à la 15è). Lyon va payer cher ses approximations et perdre le contact (18-11 à la 23è). L'écart qui va atteindre huit longueurs restera en faveur des Occitans très constants dans leur gestion du match, jusqu'à la pause (21-15). Les Rhodaniens ne pouvaient que réagir. Ils vont resserrer les lignes et bénéficier des quelques largesses défensives offertes par Toulouse (24-21 à la 36è). Ils vont se montrer patients, construire sur le manque de rigueur de leur adversaire en soignant la finition. La finale va changer de physionomie. Les Toulousains vont manquer de précision et de lucidité et laisser Lyon faire la différence et imaginer un épilogue plus prometteur (30-32 à la 53è). Il fallait au moins un tel scénario pour apporter le piment nécessaire à une rencontre qui semblait par moments à sens unique. A trois minutes du terme, lorsque Alexandre Guichard va surprendre Denis Vilsans à 7 mètres, le sort de l'AS Tolosa était pratiquement scellé (33-35). Mais le gardien haut-garonnais ne pouvait pas rester sur cet échec. Alors que ses partenaires venaient de recoller au score, il va s'interposer sur un tir en décalage et sur la montée de balle, la relation Louchart-Si Ahmed va produire son effet avec une conclusion victorieuse du pivot de l'équipe de France (36-35). 

C'est une 1ère pour le jeune club toulousain qui obtient la consécration de la plus belle des façons qui soit. Le "Handsourd" poursuit sa progression. Au plus haut niveau puisque l'équipe de France a rendez-vous du 4 au 12 mai prochains pour le championnat d'Europe en Allemagne. 

Le diaporama de Toulouse - Lyon Handsourd par Lorie Couvillers


Dans la même rubrique

Coupe de France
samedi 6 juillet 2024
  
Coupe de France
samedi 18 mai 2024
  
Coupe de France
jeudi 16 mai 2024
  
Coupe de France
samedi 20 avril 2024
  
Coupe de France
samedi 20 avril 2024
  
  1 2 3 4