bandeau handzone

Paris prend une option pour les quarts

Champion's League

jeudi 28 mars 2024 - © Yves Michel

 5 min 8 de lecture

Quelle maîtrise notamment en 2ème période et quel entrain ! Le PSG a parfaitement négocié son voyage en Pologne et s'est imposé face à Plock (26-30) lors du barrage aller de la Ligue des Champions. Dans le sillage de leurs deux phénomènes Prandi et Syprzak (8 buts chacun), les Parisiens ont fait un grand pas vers les quarts de finale. Il faudra tout simplement confirmer ce résultat, dans une semaine à Coubertin.

Nul n'est prophète en son pays. Apparemment, Kamil Syprzak n'a que faire de l'expression. Devant ses compatriotes, dans une salle où il a signé ses 1ers exploits alors qu'il débutait sa carrière professionnelle, le Polonais continue à assumer la pression et à marquer des buts. Surtout lorsqu'il porte sur ses épaules, le maillot de l'équipe visiteuse. Et peu importe qu'il soit né dans l'agglomération où se déroule la rencontre. Ce jeudi soir, le pivot parisien a été impérial. Lorsqu'il a fallu mettre au fond les 7 mètres qui lui ont été offerts (4/4), autant dans l'axe lorsqu'il a mis à rude épreuve la défense de Plock. Huit réalisations à son actif, il reprend (de manière anecdotique car ce n'est pas ce qui compte pour lui), la tête des buteurs de la Ligue des Champions avec un capital de 94 unités (80% d'efficacité). Si le trentenaire s'est régalé à martyriser l'adversaire, Elohim Prandi s'est lui aussi délecté. Depuis l'Euro, l'arrière du PSG est sur un nuage et son rendement est irréprochable. Plock l'a constaté à ses dépens. 

En six confrontations depuis que Paris a fait son entrée en Ligue des Champions en 2013, le bilan face à ce même club polonais était largement positif. Six succès dont les deux derniers la saison passée en phase de groupe. Il n'y avait aucune raison que la série s'arrête. Pourtant, les champions de France en titre ont bataillé durant toute la 1ère période. Plock s'est accroché même si le plus souvent l'équipe française a fait la course en tête. Elle aura au maximum jusqu'à deux buts d'avance et une efficacité un peu plus importante au tir. Ces trente minutes avaient été plutôt équilibrées (12-13). C'est au retour des vestiaires que le PSG adepte du jeu à 7, va accélérer la cadence et resserrer sa défense. "On a élevé notre niveau de jeu, reconnaît Raul Gonzalez sur le site du club. Notre défense et notre attaque ont mieux fonctionné, on n'a pas fait beaucoup d'erreurs. Cela nous a permis de faire la différence." Jannick Green entré au relais d'Andreas Palicka va également se mettre en évidence et à partir d'une supériorité numérique après la 2ème exclusion d'Abel Serdio, le pivot de Plock, les Parisiens vont prendre leurs aises et mettre de l'intensité. Traduction immédiate au tableau d'affichage avec un écart conséquent (16-21 à la 43è). Les Polonais vont pêcher dans la finition, avoir du mal à construire leurs actions (ils sont restés 6 minutes sans inscrire le moindre but) et seront souvent pris de vitesse. Pour autant, ils vont tenter de ne pas sombrer. Mais face à Syprzak et Prandi et malgré Alilovic dans les cages et le duo Zarabec-Mihic sur la fin de la rencontre, ils n'auront pas l'occasion d'inverser la tendance. Avec quatre unités de mieux sur son rival (26-30), le PSG peut donc envisager la suite avec un peu plus de sérénité même si Elohim Prandi, décidément insatiable avouait... "on aurait pu aller chercher un +6 ou un +7, je trouve qu'on a raté pas mal de choses. Après... ce sont des détails, on a fait un très bon match, c'est très dur de venir gagner ici, Donc c'est une belle opération." Entre les deux rencontres européennes, les Parisiens devront se remettre en mode Starligue avec dimanche, la réception d'Ivry. 

Le retour est programmé jeudi 4 avril (20h45) à Coubertin. Le PSG est en lice pour une 11ème qualification (sur 11 tentatives depuis 2014) en quarts de finale. Si Luka Karabatic et ses partenaires ne loupent pas leur rendez-vous du Top 8, ils retrouveront sur leur route, les Espagnols du Barça. 

Orlen Arena – Plock (Pologne), barrage LDC, jeudi 28 mars 2024
Wisla Plock - PSG HB     26 - 30 (MT: 12-13)

Arbitres: Vaidas Mazeika et Mindaugas Gatelis (Lituanie)

Evolution du score: 2-0 (5) 4-4 (10) 7-7 (15) 8-9 (20) 9-11 (25) 12-13 (MT) 14-15 (35) 15-18 (40) 18-22 (45) 20-24 (50) 23-27 (55) 26-30 (FIN)

Plock : Alilovic , Jastrzebski  – les buteurs : Daszek (2) Zarabec (4) Lucin (3) Serdio (3) Fazekas (3) Krajewski (4) Perez Arce (1) Dawydzik (1) Mihic (3) Mindegia (1) Zhitnikov (1) 

PSG : Palicka , Green  – les buteurs : Marchan (1) Steins (2) Tönnesen (3) Balaguer (5) Grébille (2) Syprzak (8) Prandi (8) Plantin (1)



Dans l'autre rencontre de la journée, Veszprém est largement sorti vainqueur (30-37) du duel entre clubs hongrois qui l'opposait à Szeged. L'entame grâce notamment à Hugo Descat et Nedim Remili a été parfaite (0-5 après 5'). Cet écart de cinq unités (qui est même monté jusqu'à 6) s'est maintenu jusqu'au quart d'heure avant que Szeged ne refasse surface (17-20 à la pause). Même scénario ou presque en seconde période. Veszprém a maîtrisé le retour des vestiaires (+7 à la 37è) avant de connaître un temps faible (25-28 à la 42è) mais de finir en trombe grâce notamment à l'ancien pivot de Nantes Dragan Pechmalbec. Au niveau des stats, Hugo Descat réalise un sans faute (à 7/7 dont 1/1 à 7m), Nedim Remili s'est surtout montré en 1ère mi-temps (5/8), Ludo Fabregas lui, a surtout défendu (2/2). Kentin Mahé, 4ème Français de la bande, n'a pas été sollicité. 

A l'issue de ces barrages aller, trois formations sont en ballotage très favorable: le PSG (avec une avance de +4), les Hongrois de Veszprém (+7), les Polonais de Kielce (+8). On pourrait rajouter Montpellier qui a ramené le nul de Zagreb. Tout se décidera sur le match retour dans l'Hérault. 

Paris prend une option pour les quarts 

Champion's League

jeudi 28 mars 2024 - © Yves Michel

 5 min 8 de lecture

Quelle maîtrise notamment en 2ème période et quel entrain ! Le PSG a parfaitement négocié son voyage en Pologne et s'est imposé face à Plock (26-30) lors du barrage aller de la Ligue des Champions. Dans le sillage de leurs deux phénomènes Prandi et Syprzak (8 buts chacun), les Parisiens ont fait un grand pas vers les quarts de finale. Il faudra tout simplement confirmer ce résultat, dans une semaine à Coubertin.

Nul n'est prophète en son pays. Apparemment, Kamil Syprzak n'a que faire de l'expression. Devant ses compatriotes, dans une salle où il a signé ses 1ers exploits alors qu'il débutait sa carrière professionnelle, le Polonais continue à assumer la pression et à marquer des buts. Surtout lorsqu'il porte sur ses épaules, le maillot de l'équipe visiteuse. Et peu importe qu'il soit né dans l'agglomération où se déroule la rencontre. Ce jeudi soir, le pivot parisien a été impérial. Lorsqu'il a fallu mettre au fond les 7 mètres qui lui ont été offerts (4/4), autant dans l'axe lorsqu'il a mis à rude épreuve la défense de Plock. Huit réalisations à son actif, il reprend (de manière anecdotique car ce n'est pas ce qui compte pour lui), la tête des buteurs de la Ligue des Champions avec un capital de 94 unités (80% d'efficacité). Si le trentenaire s'est régalé à martyriser l'adversaire, Elohim Prandi s'est lui aussi délecté. Depuis l'Euro, l'arrière du PSG est sur un nuage et son rendement est irréprochable. Plock l'a constaté à ses dépens. 

En six confrontations depuis que Paris a fait son entrée en Ligue des Champions en 2013, le bilan face à ce même club polonais était largement positif. Six succès dont les deux derniers la saison passée en phase de groupe. Il n'y avait aucune raison que la série s'arrête. Pourtant, les champions de France en titre ont bataillé durant toute la 1ère période. Plock s'est accroché même si le plus souvent l'équipe française a fait la course en tête. Elle aura au maximum jusqu'à deux buts d'avance et une efficacité un peu plus importante au tir. Ces trente minutes avaient été plutôt équilibrées (12-13). C'est au retour des vestiaires que le PSG adepte du jeu à 7, va accélérer la cadence et resserrer sa défense. "On a élevé notre niveau de jeu, reconnaît Raul Gonzalez sur le site du club. Notre défense et notre attaque ont mieux fonctionné, on n'a pas fait beaucoup d'erreurs. Cela nous a permis de faire la différence." Jannick Green entré au relais d'Andreas Palicka va également se mettre en évidence et à partir d'une supériorité numérique après la 2ème exclusion d'Abel Serdio, le pivot de Plock, les Parisiens vont prendre leurs aises et mettre de l'intensité. Traduction immédiate au tableau d'affichage avec un écart conséquent (16-21 à la 43è). Les Polonais vont pêcher dans la finition, avoir du mal à construire leurs actions (ils sont restés 6 minutes sans inscrire le moindre but) et seront souvent pris de vitesse. Pour autant, ils vont tenter de ne pas sombrer. Mais face à Syprzak et Prandi et malgré Alilovic dans les cages et le duo Zarabec-Mihic sur la fin de la rencontre, ils n'auront pas l'occasion d'inverser la tendance. Avec quatre unités de mieux sur son rival (26-30), le PSG peut donc envisager la suite avec un peu plus de sérénité même si Elohim Prandi, décidément insatiable avouait... "on aurait pu aller chercher un +6 ou un +7, je trouve qu'on a raté pas mal de choses. Après... ce sont des détails, on a fait un très bon match, c'est très dur de venir gagner ici, Donc c'est une belle opération." Entre les deux rencontres européennes, les Parisiens devront se remettre en mode Starligue avec dimanche, la réception d'Ivry. 

Le retour est programmé jeudi 4 avril (20h45) à Coubertin. Le PSG est en lice pour une 11ème qualification (sur 11 tentatives depuis 2014) en quarts de finale. Si Luka Karabatic et ses partenaires ne loupent pas leur rendez-vous du Top 8, ils retrouveront sur leur route, les Espagnols du Barça. 

Orlen Arena – Plock (Pologne), barrage LDC, jeudi 28 mars 2024
Wisla Plock - PSG HB     26 - 30 (MT: 12-13)

Arbitres: Vaidas Mazeika et Mindaugas Gatelis (Lituanie)

Evolution du score: 2-0 (5) 4-4 (10) 7-7 (15) 8-9 (20) 9-11 (25) 12-13 (MT) 14-15 (35) 15-18 (40) 18-22 (45) 20-24 (50) 23-27 (55) 26-30 (FIN)

Plock : Alilovic , Jastrzebski  – les buteurs : Daszek (2) Zarabec (4) Lucin (3) Serdio (3) Fazekas (3) Krajewski (4) Perez Arce (1) Dawydzik (1) Mihic (3) Mindegia (1) Zhitnikov (1) 

PSG : Palicka , Green  – les buteurs : Marchan (1) Steins (2) Tönnesen (3) Balaguer (5) Grébille (2) Syprzak (8) Prandi (8) Plantin (1)



Dans l'autre rencontre de la journée, Veszprém est largement sorti vainqueur (30-37) du duel entre clubs hongrois qui l'opposait à Szeged. L'entame grâce notamment à Hugo Descat et Nedim Remili a été parfaite (0-5 après 5'). Cet écart de cinq unités (qui est même monté jusqu'à 6) s'est maintenu jusqu'au quart d'heure avant que Szeged ne refasse surface (17-20 à la pause). Même scénario ou presque en seconde période. Veszprém a maîtrisé le retour des vestiaires (+7 à la 37è) avant de connaître un temps faible (25-28 à la 42è) mais de finir en trombe grâce notamment à l'ancien pivot de Nantes Dragan Pechmalbec. Au niveau des stats, Hugo Descat réalise un sans faute (à 7/7 dont 1/1 à 7m), Nedim Remili s'est surtout montré en 1ère mi-temps (5/8), Ludo Fabregas lui, a surtout défendu (2/2). Kentin Mahé, 4ème Français de la bande, n'a pas été sollicité. 

A l'issue de ces barrages aller, trois formations sont en ballotage très favorable: le PSG (avec une avance de +4), les Hongrois de Veszprém (+7), les Polonais de Kielce (+8). On pourrait rajouter Montpellier qui a ramené le nul de Zagreb. Tout se décidera sur le match retour dans l'Hérault. 

Dans la même rubrique

Champion's League
vendredi 5 avril 2024
  
Champion's League
jeudi 4 avril 2024
  
Champion's League
mercredi 3 avril 2024
  
Champion's League
mercredi 27 mars 2024
  
Champion's League
jeudi 7 mars 2024
  
  1 2 3 4   

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#12 Montpellier Zagreb 30 24 03/04/2024 20:45
#12 Paris Plock 34 33 04/04/2024 20:45
#12 Veszprem Szeged 39 32 04/04/2024 18:45
#12 Kielce GOG Gudme/Svendborg 33 28 03/04/2024 18:45

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#13 Montpellier Kiel 24/04/2024 20:45
#13 Paris Barcelone 25/04/2024 20:45
#13 Veszprem Aalborg 25/04/2024 18:45
#13 Kielce Magdeburg 24/04/2024 18:45

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Veszprem 4 2 2 0 0
2 Kielce 4 2 2 0 0
3 Paris 4 2 2 0 0
4 Montpellier 3 2 1 1 0
5 Zagreb 1 2 0 1 1
6 Plock 0 2 0 0 2
7 GOG Gudme/Svendborg 0 2 0 0 2
8 Szeged 0 2 0 0 2