bandeau handzone

Le PSG en mode "loup solitaire"

LMSL

dimanche 25 février 2024 - © Yves Michel

 3 min 22 de lecture

Tout en maîtrise. S'il fallait encore un peu plus se persuader que le PSG peut envisager avant même l'arrivée du printemps, son 10ème titre national d'affilée (le 11ème de l'ère qatarie), le succès (26-31) ce dimanche à Montpellier, ne fait que renforcer ce qui apparaît comme une évidence. Les joueurs de la capitale ont fait le vide autour d'eux.

Imbattable. 18ème succès de rang en championnat depuis le début de la saison pour le PSG. A Montpellier (26-31), ce qui permet aux Parisiens de conforter leur domination en tête du classement de la Starligue. Partis comme ils le sont, on ne voit d’ailleurs pas qui pourrait contester leur suprématie. Nantes qui a concédé le nul vendredi à Chartres, compte désormais six points de retard, Montpellier, neuf, Toulouse, onze. De là, conclure qu’un 11ème titre national se dessine pour les joueurs de la capitale, est un raccourci tout à fait envisageable. Pour leur barrer la route, il faudrait qu’ils accumulent les faux-pas (trois à minima) et que le ‘’H’’ réalise un sans-faute. 

Même si les Parisiens n’ont jamais été menés, Montpellier, amoindri par l’absence de cinq titulaires, a bien résisté durant les trente 1ères minutes. Les partenaires de Valentin Porte ont raté leur entame, buté sur Andreas Palicka (le gardien suédois a été dans la continuité de son excellente prestation en Ligue des Champions face à Kielce, trois jours plus tôt) mais comme Rémi Desbonnet s’est montré décisif dans les moments-clé, l'espoir pouvait subsister à la pause (13-15). Au retour des vestiaires, Jannick Green qui avait pris la place de Palicka n’a pas eu à trop attendre avant de s’illustrer. Avec huit parades, le Danois a contribué à l’efficacité de son équipe. Tout comme le Polonais Kamil Syprzak (photo de tête - 13 buts) et l’Espagnol Ferran Solé (8) métronomiques sur les deux périodes. Paris a maîtrisé un match et une équipe héraultaise qui a payé au prix fort son manque de rotations notamment dans les vingt dernières minutes avec un handicap qui n'a jamais pu être comblé. Luka Karabatic, le capitaine parisien évoque « un tournant dans la saison, un match particulier. C’était un match qu’on avait coché, on a su rester concentrés, sérieux du début à la fin, on sait que ce n’est pas rien ici. On sait qu’il reste encore quelques matches dans le championnat mais c’est sûr que si on continue comme ça, ce sera bon signe. On continue d’empiler les victoires, c’est très bien pour la confiance, le plus difficile va être d’enchaîner et de confirmer à chaque fois. » Depuis la reprise après l’Euro, le PSG surfe sur une belle dynamique avec un parcours en Ligue des Champions à bien négocier et une autre échéance qui ne manquera pas de piquant. Le 20 mars prochain en demi-finale de la coupe de France et un retour à Montpellier. Le MHB s’est battu avec ses moyens, savait que ce qui lui était demandé, s’avérait peut-être démesuré. « Il faut qu’on arrête de pleurer sur notre sort, martèle Patrice Canayer. On doit faire avec les joueurs qui sont présents et non absents. On est à 62% de réussite au tir alors que Paris est à 75%. On a bien défendu sur la base arrière de Paris, ils ont beaucoup joué intérieur. La frustration, pour moi, c’est qu’on a montré trop de naïveté. On a manqué d’expérience. Tout n’est pas mauvais mais Paris avait plus d’armes ce soir. » C'est désormais une course aux points à laquelle Montpellier va s'atteler. Pas pour la conquête du titre mais pour la 2ème place qualificative à la Ligue des Champions. Le mano a mano avec Nantes est désormais le seul intérêt de cette tête de classement. 

Sud France Arena (Pérols), dimanche 25 février 
Montpellier HB - PSG HB   26-31   (MT: 13-15)

Arbitres: Said Bounouara & Stevann Pichon 
Evolution du score: 2-3 (5) 4-6 (10) 7-7 (15) 7-11 (20) 10-12 (25) 13-15 (MT) 17-18 (35) 19-22 (40) 21-26 (45) 23-27 (50) 24-28 (55) 26-31 (FIN)

Le diaporama photos MHB-PSG par Patrick Davignon

Le PSG en mode "loup solitaire" 

LMSL

dimanche 25 février 2024 - © Yves Michel

 3 min 22 de lecture

Tout en maîtrise. S'il fallait encore un peu plus se persuader que le PSG peut envisager avant même l'arrivée du printemps, son 10ème titre national d'affilée (le 11ème de l'ère qatarie), le succès (26-31) ce dimanche à Montpellier, ne fait que renforcer ce qui apparaît comme une évidence. Les joueurs de la capitale ont fait le vide autour d'eux.

Imbattable. 18ème succès de rang en championnat depuis le début de la saison pour le PSG. A Montpellier (26-31), ce qui permet aux Parisiens de conforter leur domination en tête du classement de la Starligue. Partis comme ils le sont, on ne voit d’ailleurs pas qui pourrait contester leur suprématie. Nantes qui a concédé le nul vendredi à Chartres, compte désormais six points de retard, Montpellier, neuf, Toulouse, onze. De là, conclure qu’un 11ème titre national se dessine pour les joueurs de la capitale, est un raccourci tout à fait envisageable. Pour leur barrer la route, il faudrait qu’ils accumulent les faux-pas (trois à minima) et que le ‘’H’’ réalise un sans-faute. 

Même si les Parisiens n’ont jamais été menés, Montpellier, amoindri par l’absence de cinq titulaires, a bien résisté durant les trente 1ères minutes. Les partenaires de Valentin Porte ont raté leur entame, buté sur Andreas Palicka (le gardien suédois a été dans la continuité de son excellente prestation en Ligue des Champions face à Kielce, trois jours plus tôt) mais comme Rémi Desbonnet s’est montré décisif dans les moments-clé, l'espoir pouvait subsister à la pause (13-15). Au retour des vestiaires, Jannick Green qui avait pris la place de Palicka n’a pas eu à trop attendre avant de s’illustrer. Avec huit parades, le Danois a contribué à l’efficacité de son équipe. Tout comme le Polonais Kamil Syprzak (photo de tête - 13 buts) et l’Espagnol Ferran Solé (8) métronomiques sur les deux périodes. Paris a maîtrisé un match et une équipe héraultaise qui a payé au prix fort son manque de rotations notamment dans les vingt dernières minutes avec un handicap qui n'a jamais pu être comblé. Luka Karabatic, le capitaine parisien évoque « un tournant dans la saison, un match particulier. C’était un match qu’on avait coché, on a su rester concentrés, sérieux du début à la fin, on sait que ce n’est pas rien ici. On sait qu’il reste encore quelques matches dans le championnat mais c’est sûr que si on continue comme ça, ce sera bon signe. On continue d’empiler les victoires, c’est très bien pour la confiance, le plus difficile va être d’enchaîner et de confirmer à chaque fois. » Depuis la reprise après l’Euro, le PSG surfe sur une belle dynamique avec un parcours en Ligue des Champions à bien négocier et une autre échéance qui ne manquera pas de piquant. Le 20 mars prochain en demi-finale de la coupe de France et un retour à Montpellier. Le MHB s’est battu avec ses moyens, savait que ce qui lui était demandé, s’avérait peut-être démesuré. « Il faut qu’on arrête de pleurer sur notre sort, martèle Patrice Canayer. On doit faire avec les joueurs qui sont présents et non absents. On est à 62% de réussite au tir alors que Paris est à 75%. On a bien défendu sur la base arrière de Paris, ils ont beaucoup joué intérieur. La frustration, pour moi, c’est qu’on a montré trop de naïveté. On a manqué d’expérience. Tout n’est pas mauvais mais Paris avait plus d’armes ce soir. » C'est désormais une course aux points à laquelle Montpellier va s'atteler. Pas pour la conquête du titre mais pour la 2ème place qualificative à la Ligue des Champions. Le mano a mano avec Nantes est désormais le seul intérêt de cette tête de classement. 

Sud France Arena (Pérols), dimanche 25 février 
Montpellier HB - PSG HB   26-31   (MT: 13-15)

Arbitres: Said Bounouara & Stevann Pichon 
Evolution du score: 2-3 (5) 4-6 (10) 7-7 (15) 7-11 (20) 10-12 (25) 13-15 (MT) 17-18 (35) 19-22 (40) 21-26 (45) 23-27 (50) 24-28 (55) 26-31 (FIN)

Le diaporama photos MHB-PSG par Patrick Davignon

Dans la même rubrique

LMSL
mercredi 10 avril 2024
  
LMSL
dimanche 7 avril 2024
  
LMSL
mercredi 20 mars 2024
  
  1 2 3 4   

Le match

 dimanche 25 février 2024

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 39 | Buts : 13 | Pd : 0 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 14 | Arr Tot : 8 / 16 (50 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#24 Montpellier Dunkerque 13/04/2024 20:00
#24 Chambéry Nîmes 39 31 12/04/2024 20:00
#24 Toulouse Cesson 29 31 11/04/2024 20:00
#24 Paris St Raphael 37 29 12/04/2024 20:00
#24 Aix en Provence Ivry 38 37 12/04/2024 20:00
#24 Dijon Chartres 34 30 12/04/2024 20:30
#24 Nantes Créteil 38 31 12/04/2024 20:30
#24 Limoges Saran 33 26 12/04/2024 20:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#25 Créteil Dijon 17/04/2024 20:30
#25 Chambéry Montpellier 17/04/2024 20:30
#25 Dunkerque Nîmes 18/04/2024 20:00
#25 Ivry Limoges 18/04/2024 20:30
#25 Cesson Paris 17/04/2024 20:30
#25 St Raphael Toulouse 17/04/2024 20:00
#25 Saran Nantes 17/04/2024 20:00
#25 Chartres Aix en Provence 17/04/2024 20:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Paris 45 24 22 1 1
2 Nantes 42 24 20 2 2
3 Montpellier 37 23 18 1 4
4 Toulouse 32 24 15 2 7
5 Limoges 28 24 13 2 9
6 Nîmes 26 24 13 0 11
7 Chambéry 25 24 12 1 11
8 St Raphael 24 24 10 4 10
9 Aix en Provence 24 24 12 0 12
10 Cesson 20 24 9 2 13
11 Dunkerque 19 23 9 1 13
12 Chartres 17 24 8 1 15
13 Ivry 14 24 6 2 16
14 Saran 11 24 4 3 17
15 Créteil 10 24 3 4 17
16 Dijon 8 24 3 2 19