bandeau handzone

La foudre brestoise tombe sur Metz

LBE

mercredi 17 janvier 2024 - © Laurent Hoppe

 2 min 56 de lecture

Ca ne se voit pas encore au classement, mais le BBH est l'officieux champion d'hiver. Julie Foggéa, Alexandrina Barbosa et compagnie ont créé l'événement de la treizième journée, terminus des matches aller, en faisant dérailler Metz dans ses Arènes (22-23). Du jamais vu depuis près de trois ans, ce qui leur offre un petit ascendant psychologique dans la course au titre.

Le Brest Bretagne HB possède un talent de société que toute la France lui envie : battre Metz de temps en temps. Sous l'ère Pablo Morel, c'était déjà arrivé en finale aller 2022, à domicile (26-24, le 26 mai). Trois jours plus tard, l'institution lorraine gagnait le duel retour de trois buts (25-22), point de départ d'une série de 39 succès d'affilée en championnat. Il n'y en aura pas de quarantième, les challengers étant revenues gagner ce mercredi dans la capitale mosellane, deux ans et dix mois après la précédente perf, sous l'ère Laurent Bezeau, dans le second acte d'une saison covidée (22-27, en mars 2021).

 

« C'était un match fou, dur pour les acteurs, beau pour les spectateurs », résume l'actuel coach finistérien. S'il s'est terminé dans une effusion de joie digne d'un titre acquis en play-offs, par la remise au goût du jour de la célébration d'Usain Bolt par Julie Foggéa, le point culminant de la phase aller avait assez mal commencé pour sa troupe. Menée 4-0 moins de quatre minutes après le coup d'envoi, puis 12-7 au bout d'un quart d'heure. Contre-attaques létales, base arrière danoise inspirée : les joueuses d'Emmanuel Mayonnade se hâtaient d'user de leurs points forts. Le socle habituel des triomphes messins s'effritait ensuite, au fil d'imprécisions et de la prise d'ascendant de Foggéa dans les duels. Parallèlement, Brest se refaisait la cerise jusqu'à égaliser après le signal sonore de la mi-temps, via le 7 m d'Alexandrina Cabral Barbosa (15-15).


Le BBH a passé le quart d'heure suivant à assiéger la défense adverse. De passes au pivot perdues en réflexes de Camille Depuiset, il s'y est pris à onze fois avant de réussir son dépassement. Coatanéa piquait vers l'intérieur, trouvait à 6 m Foppa, placée jusqu'alors sous étroite surveillance (18-19, 45ème). Les potards de l'intensité, de la tension étaient poussés à leur maximum. Assourdissant pour les Messines, même si Valentini (7/9 au total) et Depuiset (5 arrêts, dont un 7 m) haussaient aussi le volume. La maladresse d'Hansen, Bouktit ou Grijseels face à Katharina Filter, la gardienne allemande opportunément lancée après un temps mort de Morel (46ème), annonçait quelque part l'échec final de Kristina Jorgensen. Ce penalty qui pouvait laisser les deux principaux candidats au titre dos à dos était tiré sur la jambe gauche de Foggéa (11ème et ultime arrêt), vers laquelle toutes ses équipières ont accouru. La demi-centre danoise, mine des mauvais soirs, regagnait elle fissa son vestiaire.

 

22-23 pour Brest, donc. Leader et champion d'hiver virtuel, car comptant toujours un match de moins que Metz : ce déplacement à Mérignac (2ème journée), reprogrammé le 21 février. Le BBH est encore loin d'un deuxième titre national, puisqu'il a toute une phase retour devant lui, avec son lot de chausse-trapes et de péripéties. Sans compter que le goal-average particulier d'avec son rival est taille basse. Néanmoins, le message émis est sans équivoque : le groupe aux trois championnes du monde (Foppa, C. Lassource, Toublanc) se tient déjà prêt pour la passation de pouvoir.

 

METZ - BREST : 22-23 (15-15)

Mercredi 17 janvier 2024. Arbitres : MM. Bounouara et Pichon. 

La foudre brestoise tombe sur Metz 

LBE

mercredi 17 janvier 2024 - © Laurent Hoppe

 2 min 56 de lecture

Ca ne se voit pas encore au classement, mais le BBH est l'officieux champion d'hiver. Julie Foggéa, Alexandrina Barbosa et compagnie ont créé l'événement de la treizième journée, terminus des matches aller, en faisant dérailler Metz dans ses Arènes (22-23). Du jamais vu depuis près de trois ans, ce qui leur offre un petit ascendant psychologique dans la course au titre.

Le Brest Bretagne HB possède un talent de société que toute la France lui envie : battre Metz de temps en temps. Sous l'ère Pablo Morel, c'était déjà arrivé en finale aller 2022, à domicile (26-24, le 26 mai). Trois jours plus tard, l'institution lorraine gagnait le duel retour de trois buts (25-22), point de départ d'une série de 39 succès d'affilée en championnat. Il n'y en aura pas de quarantième, les challengers étant revenues gagner ce mercredi dans la capitale mosellane, deux ans et dix mois après la précédente perf, sous l'ère Laurent Bezeau, dans le second acte d'une saison covidée (22-27, en mars 2021).

 

« C'était un match fou, dur pour les acteurs, beau pour les spectateurs », résume l'actuel coach finistérien. S'il s'est terminé dans une effusion de joie digne d'un titre acquis en play-offs, par la remise au goût du jour de la célébration d'Usain Bolt par Julie Foggéa, le point culminant de la phase aller avait assez mal commencé pour sa troupe. Menée 4-0 moins de quatre minutes après le coup d'envoi, puis 12-7 au bout d'un quart d'heure. Contre-attaques létales, base arrière danoise inspirée : les joueuses d'Emmanuel Mayonnade se hâtaient d'user de leurs points forts. Le socle habituel des triomphes messins s'effritait ensuite, au fil d'imprécisions et de la prise d'ascendant de Foggéa dans les duels. Parallèlement, Brest se refaisait la cerise jusqu'à égaliser après le signal sonore de la mi-temps, via le 7 m d'Alexandrina Cabral Barbosa (15-15).


Le BBH a passé le quart d'heure suivant à assiéger la défense adverse. De passes au pivot perdues en réflexes de Camille Depuiset, il s'y est pris à onze fois avant de réussir son dépassement. Coatanéa piquait vers l'intérieur, trouvait à 6 m Foppa, placée jusqu'alors sous étroite surveillance (18-19, 45ème). Les potards de l'intensité, de la tension étaient poussés à leur maximum. Assourdissant pour les Messines, même si Valentini (7/9 au total) et Depuiset (5 arrêts, dont un 7 m) haussaient aussi le volume. La maladresse d'Hansen, Bouktit ou Grijseels face à Katharina Filter, la gardienne allemande opportunément lancée après un temps mort de Morel (46ème), annonçait quelque part l'échec final de Kristina Jorgensen. Ce penalty qui pouvait laisser les deux principaux candidats au titre dos à dos était tiré sur la jambe gauche de Foggéa (11ème et ultime arrêt), vers laquelle toutes ses équipières ont accouru. La demi-centre danoise, mine des mauvais soirs, regagnait elle fissa son vestiaire.

 

22-23 pour Brest, donc. Leader et champion d'hiver virtuel, car comptant toujours un match de moins que Metz : ce déplacement à Mérignac (2ème journée), reprogrammé le 21 février. Le BBH est encore loin d'un deuxième titre national, puisqu'il a toute une phase retour devant lui, avec son lot de chausse-trapes et de péripéties. Sans compter que le goal-average particulier d'avec son rival est taille basse. Néanmoins, le message émis est sans équivoque : le groupe aux trois championnes du monde (Foppa, C. Lassource, Toublanc) se tient déjà prêt pour la passation de pouvoir.

 

METZ - BREST : 22-23 (15-15)

Mercredi 17 janvier 2024. Arbitres : MM. Bounouara et Pichon. 

Le match

 mercredi 17 janvier 2024

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 18 | Buts : 7 | Pd : 0 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : 6 | Arr Tot : 7 / 16 (43,8 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Mérignac Metz 22 44 14/02/2024 20:00
#16 Dijon Plan de Cuques 25 33 14/02/2024 20:00
#16 Paris 92 Toulon 33 29 14/02/2024 14:30
#16 Brest Nantes 33 28 14/02/2024 20:00
#16 Nice Strasbourg Achenheim 28 22 14/02/2024 20:30
#16 Chambray Besançon 27 26 14/02/2024 20:00
#16 St Amand les Eaux St Maur 25 27 14/02/2024 19:30

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#17 Besançon Paris 92 24/02/2024 18:00
#17 Mérignac St Amand les Eaux 24/02/2024 20:00
#17 Toulon Nice 24/02/2024 17:30
#17 Nantes Dijon 24/02/2024 20:00
#17 Strasbourg Achenheim Metz 24/02/2024 19:30
#17 Plan de Cuques Brest 24/02/2024 20:30
#17 St Maur Chambray 23/02/2024 20:30

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Metz 46 16 15 0 1
2 Brest 45 15 15 0 0
3 Nantes 40 16 12 0 4
4 Paris 92 40 16 12 0 4
5 Chambray 36 16 10 0 6
6 Plan de Cuques 34 16 9 0 7
7 Dijon 32 16 6 4 6
8 Besançon 30 16 6 2 8
9 Nice 25 16 4 1 11
10 Strasbourg Achenheim 24 16 4 0 12
11 Toulon 24 16 4 0 12
12 St Amand les Eaux 24 16 4 0 12
13 Mérignac 24 15 4 1 10
14 St Maur 20 16 2 0 14