bandeau handzone

Cesson jusqu'au bout de la nuit !

Coupe de France

mercredi 13 décembre 2023 - © Yves Michel

 4 min 15 de lecture

Si Sélestat n'a pu se qualifier pour les quarts de Coupe de France au profit de Dunkerque et être le seul représentant de Proligue encore en course, la surprise est venue de Cesson qui a éliminé Chambéry au terme d'un long suspens conclu par une séance de tirs au but.

Ce mercredi, le PSG, Montpellier, Dunkerque et... Cesson qui a du recourir aux tirs au but face à Chambéry, se sont rajoutés aux quatre autres équipes (Nîmes, St Raphaël, Toulouse, Nantes) qui s'étaient qualifiées la veille pour les quarts de finale de la Coupe de France masculine. 

Cela a été une formalité et une véritable démonstration pour les deux équipes de tête de Starligue qui affrontaient les deux dernières de ce même championnat. Le PSG n'a pas fait de cadeau à Saran (44-27), tout comme Montpellier devant Dijon (40-26). Le scénario a été plus indécis dans les deux autres affiches de la soirée.  

Sélestat qui rêvait d'exploit a bien failli parvenir à ses fins. Mais Dunkerque a été plus réaliste et plus lucide en fin de rencontre pour s'imposer (24-27). Les Alsaciens qui ont réussi à avoir 4 puis 3 longueurs d'avance en 1ère période et qui ont été rattrapés avant la pause (15-15), ont ensuite bien contenu les assauts nordistes. Rien n'a été épargné aux deux formations mais dans les dix dernières minutes, tout a basculé. Valentin Kieffer avait été omniprésent jusque-là. Il n'a fait que confirmer ses excellentes dispositions (15 arrêts à son actif). Les ballons perdus par les Sélestadiens ont été mieux exploités par les Dunkerquois. Les trois buts inscrits à la suite par le Japonais Yoshida ont pesé sur l'épilogue. La menace des pensionnaires de Proligue était toujours présente mais moins évidente. Il suffira d'un tir à côté et d'une nouvelle interception pour leur ôter tout espoir de renverser la situation. Ils sortent la tête haute de la Coupe de France. 

Ceux qui avaient prévu de veiller tard à Cesson, ont été comblés ! Non seulement, ils ont eu droit aux 60 minutes règlementaires à la Glaz Arena mais également à la séance des tirs au but en bonus. Et face à Chambéry, la roue de la fortune a tourné en faveur des Bretons ! Pour en arriver là, ces mêmes spectateurs sont passés par toutes les émotions, le tableau d'affichage et donc le score jouant perpétuellement au yoyo. En 1ère période, dès que les Cessonnais prenaient de l'avance (13-9 à la 25ème), les Savoyards réduisaient l'écart. A la pause (14-12), rien n'était fait. D'autant que le second acte sera fertile en rebondissements. Au détriment de Cesson avec la blessure du gardien Milos Mocevic sorti à 20 minutes de la fin du temps règlementaire. Le Bosnien devra passer des examens mais le staff craint une rupture des ligaments croisés. Sa sortie actée et en l'absence d'Arnaud Tabarand en délicatesse avec ses ischios, les clés du camion ont été remises à Yann Pichon, le portier de l'équipe de France U21. Quelques minutes plus tard, alors qu'il avait été décisif sur deux réalisations, Sylvain Hochet un peu lent sur son repli défensif, touche Pierre Paturel au niveau de la nuque. Sanction immédiate et sans appel, le capitaine cessonnais est prié de quitter définitivement le parquet. Sale coup pour les Bretons... qui parviennent à rester sereins et surtout lucides. La parité persistera jusqu'au coup de buzzer final, Junior Tuzolana (photo de tête) et Sebastian Skube se donnant la réplique dans les dix dernières secondes (31-31). La séance des tirs au but doit démarrer pour désigner un vainqueur. Ivic et Hodzic se répartissent les tâches dans la cage chambérienne alors que Pichon est la seule garantie bretonne. Face à l'ailier gauche Antoine Tissot, le "minot" sera sauvé par le poteau. Et en fin de série, Junior Tuzolana (un des meilleurs éléments de la soirée avec les éternels Romain Briffe et Romaric Guillo) n'aura aucun état d'âme pour apporter la délivrance synonyme de qualification pour les quarts (score final après tirs au but: 36-35). La perf est d'autant plus appréciable qu'il faut remonter à 2016 pour retrouver Cesson à un tel niveau (cette année-là, les Bretons avaient éliminé... Chambéry en 8èmes puis Nantes en quarts avant de tomber en demie face au PSG). Inutile de préciser qu'à proximité de la Glaz Arena, on attend le tirage avec impatience. Celui-ci aura lieu mercredi (20 décembre) prochain. 


Ce mardi 12 décembre 2023

 USAM Nîmes 

 Limoges HB

 26 - 24

 Tremblay-en-France (PRL)

 St Raphaël VHB

 35 - 36

 C'Chartres MHB 

 Fenix Toulouse 

 27 - 33

 US Créteil HB 

 HBC Nantes 

 23 - 38

 
Ce mercredi 13 décembre 2023

 PSG HB 

 Saran Loiret HB 

44 - 27

 Sélestat Alsace (PRL)

 Dunkerque HBGL

24 - 27

 Montpellier HB 

 Dijon MHB  

40 - 26

Cesson Rennes MHB

 Chambéry SMBHB

36 - 35

Cesson jusqu'au bout de la nuit ! 

Coupe de France

mercredi 13 décembre 2023 - © Yves Michel

 4 min 15 de lecture

Si Sélestat n'a pu se qualifier pour les quarts de Coupe de France au profit de Dunkerque et être le seul représentant de Proligue encore en course, la surprise est venue de Cesson qui a éliminé Chambéry au terme d'un long suspens conclu par une séance de tirs au but.

Ce mercredi, le PSG, Montpellier, Dunkerque et... Cesson qui a du recourir aux tirs au but face à Chambéry, se sont rajoutés aux quatre autres équipes (Nîmes, St Raphaël, Toulouse, Nantes) qui s'étaient qualifiées la veille pour les quarts de finale de la Coupe de France masculine. 

Cela a été une formalité et une véritable démonstration pour les deux équipes de tête de Starligue qui affrontaient les deux dernières de ce même championnat. Le PSG n'a pas fait de cadeau à Saran (44-27), tout comme Montpellier devant Dijon (40-26). Le scénario a été plus indécis dans les deux autres affiches de la soirée.  

Sélestat qui rêvait d'exploit a bien failli parvenir à ses fins. Mais Dunkerque a été plus réaliste et plus lucide en fin de rencontre pour s'imposer (24-27). Les Alsaciens qui ont réussi à avoir 4 puis 3 longueurs d'avance en 1ère période et qui ont été rattrapés avant la pause (15-15), ont ensuite bien contenu les assauts nordistes. Rien n'a été épargné aux deux formations mais dans les dix dernières minutes, tout a basculé. Valentin Kieffer avait été omniprésent jusque-là. Il n'a fait que confirmer ses excellentes dispositions (15 arrêts à son actif). Les ballons perdus par les Sélestadiens ont été mieux exploités par les Dunkerquois. Les trois buts inscrits à la suite par le Japonais Yoshida ont pesé sur l'épilogue. La menace des pensionnaires de Proligue était toujours présente mais moins évidente. Il suffira d'un tir à côté et d'une nouvelle interception pour leur ôter tout espoir de renverser la situation. Ils sortent la tête haute de la Coupe de France. 

Ceux qui avaient prévu de veiller tard à Cesson, ont été comblés ! Non seulement, ils ont eu droit aux 60 minutes règlementaires à la Glaz Arena mais également à la séance des tirs au but en bonus. Et face à Chambéry, la roue de la fortune a tourné en faveur des Bretons ! Pour en arriver là, ces mêmes spectateurs sont passés par toutes les émotions, le tableau d'affichage et donc le score jouant perpétuellement au yoyo. En 1ère période, dès que les Cessonnais prenaient de l'avance (13-9 à la 25ème), les Savoyards réduisaient l'écart. A la pause (14-12), rien n'était fait. D'autant que le second acte sera fertile en rebondissements. Au détriment de Cesson avec la blessure du gardien Milos Mocevic sorti à 20 minutes de la fin du temps règlementaire. Le Bosnien devra passer des examens mais le staff craint une rupture des ligaments croisés. Sa sortie actée et en l'absence d'Arnaud Tabarand en délicatesse avec ses ischios, les clés du camion ont été remises à Yann Pichon, le portier de l'équipe de France U21. Quelques minutes plus tard, alors qu'il avait été décisif sur deux réalisations, Sylvain Hochet un peu lent sur son repli défensif, touche Pierre Paturel au niveau de la nuque. Sanction immédiate et sans appel, le capitaine cessonnais est prié de quitter définitivement le parquet. Sale coup pour les Bretons... qui parviennent à rester sereins et surtout lucides. La parité persistera jusqu'au coup de buzzer final, Junior Tuzolana (photo de tête) et Sebastian Skube se donnant la réplique dans les dix dernières secondes (31-31). La séance des tirs au but doit démarrer pour désigner un vainqueur. Ivic et Hodzic se répartissent les tâches dans la cage chambérienne alors que Pichon est la seule garantie bretonne. Face à l'ailier gauche Antoine Tissot, le "minot" sera sauvé par le poteau. Et en fin de série, Junior Tuzolana (un des meilleurs éléments de la soirée avec les éternels Romain Briffe et Romaric Guillo) n'aura aucun état d'âme pour apporter la délivrance synonyme de qualification pour les quarts (score final après tirs au but: 36-35). La perf est d'autant plus appréciable qu'il faut remonter à 2016 pour retrouver Cesson à un tel niveau (cette année-là, les Bretons avaient éliminé... Chambéry en 8èmes puis Nantes en quarts avant de tomber en demie face au PSG). Inutile de préciser qu'à proximité de la Glaz Arena, on attend le tirage avec impatience. Celui-ci aura lieu mercredi (20 décembre) prochain. 


Ce mardi 12 décembre 2023

 USAM Nîmes 

 Limoges HB

 26 - 24

 Tremblay-en-France (PRL)

 St Raphaël VHB

 35 - 36

 C'Chartres MHB 

 Fenix Toulouse 

 27 - 33

 US Créteil HB 

 HBC Nantes 

 23 - 38

 
Ce mercredi 13 décembre 2023

 PSG HB 

 Saran Loiret HB 

44 - 27

 Sélestat Alsace (PRL)

 Dunkerque HBGL

24 - 27

 Montpellier HB 

 Dijon MHB  

40 - 26

Cesson Rennes MHB

 Chambéry SMBHB

36 - 35

Dans la même rubrique

  1 2 3 4   

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#13 Montpellier Dunkerque 36 26 03/02/2024 20:00
#13 Toulouse Cesson 28 25 04/02/2024 17:00
#13 Paris Nîmes 30 22 04/02/2024 17:00
#13 Nantes St Raphael 34 25 03/02/2024 20:30

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#14 Montpellier Paris 20/03/2024 00:00
#14 Toulouse Nantes 20/03/2024 00:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Montpellier 9 3 3 0 0
2 Paris 9 3 3 0 0
3 Toulouse 9 3 3 0 0
4 Nantes 9 3 3 0 0
5 St Raphael 7 3 2 0 1
6 Dunkerque 7 3 2 0 1
7 Nîmes 7 3 2 0 1
8 Cesson 7 3 2 0 1
9 Sélestat 4 2 1 0 1
10 Créteil 4 2 1 0 1
11 Chambéry 4 2 1 0 1
12 Tremblay 4 2 1 0 1
13 Dijon 4 2 1 0 1
14 Saran 4 2 1 0 1
15 Chartres 4 2 1 0 1
16 Limoges 4 2 1 0 1
17 Cherbourg 1 1 0 0 1
18 Caen 1 1 0 0 1
19 Sarrebourg 1 1 0 0 1
20 Frontignan 1 1 0 0 1
21 Cournon 1 1 0 0 1
22 Valence 1 1 0 0 1
23 Pontault-Combault 1 1 0 0 1
24 Ivry 1 1 0 0 1
25 Istres 1 1 0 0 1
26 Angers 1 1 0 0 1
27 Nancy 1 1 0 0 1
28 Aix en Provence 1 1 0 0 1
29 Besançon 1 1 0 0 1
30 Villeurbanne 1 1 0 0 1
31 Billère 1 1 0 0 1
32 Massy 1 1 0 0 1