bandeau handzone

Minne fait sauter Rhein-Neckar !

EHF League

mardi 5 décembre 2023 - © Yves Michel

 4 min 59 de lecture

Avec neuf buts dont sept inscrits dans le dernier quart d'heure, Aymeric Minne a grandement contribué à la victoire nantaise ce mardi face aux Allemands de Rhein-Neckar Löwen (32-25). Grâce à ce large succès, le "H" termine en tête de son groupe mais surtout récupère deux précieux points pour la suite. Déconvenue en revanche pour Chambéry qui n'a pas réussi à se qualifier avec un nouvel échec face au Dinamo Bucarest (36-33).

C’était acquis avant même le coup d’envoi du match de ce mardi, les Nantais continuent leur aventure en Ligue Européenne. Le tout en recevant Rhein-Neckar Löwen, seule équipe à les avoir battus (à l’aller en Allemagne 36-32), était de savoir qui terminerait 1er du groupe A avec à la clé, le bonus de conserver les points acquis ou pas face à son rival. 

Pour les hommes de Grégory Cojean qui sont toujours en embuscade en championnat, il était important de prendre leur revanche face à une formation qui en Bundesliga, connait quelques difficultés à rivaliser avec ses adversaires directs. L’objectif était donc double. S’imposer dans un hall XXL acquis à la même cause pour glaner ces deux points qui seront utiles au tour principal et revenir à hauteur des Allemands et puis pour le prestige, établir un écart suffisant pour les dépasser à la différence de buts. 

Tous les paramètres de la mission ont été remplis. Exceptionnel ! Et à chaque période, ses hommes forts. Si le portier islandais du ‘’H’’ Viktor Hallgrimsson a enjolivé de tout son talent l’ensemble de la rencontre avec une constante dans ses statistiques (8 parades en 1ère, 7 en seconde), si la défense nantaise est à féliciter, deux joueurs se sont particulièrement illustrés en attaque. 

Les retardataires venaient à peine de s’installer dans les tribunes qu’Aymeric Minne (photo de tête) avait déjà mis les Allemands sur le reculoir. En moins de deux minutes, alors que le gaucher Kirkelokke avait loupé son tir, le demi-centre français lui, n’avait pas tremblé devant Joel Birlehm (2-0). Il sera plutôt malchanceux par la suite, on ne le reverra à son avantage que dans les vingt dernières minutes. Dans ce qui va suivre avant la pause, les maladresses et un excès de précipitation vont s’enchaîner et aucune des deux équipes ne va y échapper. Avec pour autant une plus grande rigueur et une meilleure réussite du côté de Nantes. Kauldi Odriozola (photo ci-dessous) va multiplier les courses et les changements de rythme pour prendre en défaut la défense adverse (5 réalisations sur 7 tentatives). Cela va plutôt bien fonctionner puisque le ‘’H’’ va marquer son empreinte. La gestion peu avant la pause sera un peu plus désordonnée (14-11). 



A ce moment de la rencontre, les Allemands capitalisaient 4 pts avant de débuter le prochain tour. Ils vont même confirmer leurs excellentes dispositions au retour des vestiaires et revenir à une petite longueur des Nantais (15-14). Heureusement pour eux, les locaux vont pouvoir compter sur leur gardien et remettre un peu de distance. C’est peu avant d’entamer le dernier quart d’heure que Minne qui avait bien récupéré, s’est retrouvé en apesanteur. Touché par la grâce. Au point d’affoler le coach allemand qui lancera son 2ème portier (Appelgren) sans que cela ne change quelque chose. En treize minutes, le demi-centre va faire chavirer Rhein Neckar avec sept buts en autant de tentatives (30-21). Le plus gros venait d’être réalisé et dans ces derniers instants, l'exclusion temporaire de l’artificier en chef de la soirée et les deux pertes de balle seront anecdotiques. C’est une victoire (32-25) de prestige que le ''H'' venait de signer. 

La suite de l’aventure en Ligue Européenne est programmée dès le 13 février face aux deux meilleures équipes du groupe B en match aller et retour (4 confrontations jusqu'au 5 mars). Nantes (tout comme Rhein-Neckar) avec 2 points devra affronter les Allemands de Hanovre (actuels 8èmes de Bundesliga) qui eux comptabilisent 4 points et les Polonais de Gornik Zabrze (0 pt). Le 1er du groupe se qualifie directement pour les quarts de finale. Les 2ème et 3ème se retrouvent en Play-offs.

A Nantes, Hall XXL, mardi 5 décembre 2023
HBC Nantes – Rhein-Neckar Löwen   32 – 25 (MT : 14-11)
Evolution du score : 3-2 (5) 5-3 (10) 8-5 (15) 9-6 (20) 12-8 (25) 14-11 (MT) 16-15 (35) 19-16 (40) 22-18 (45) 28-20 (50) 30-21 (55) 32-25 (FIN)


C'est raté pour Chambéry ! 

Le défi était déjà de taille pour espérer renverser une situation quasi inextricable endurée à l’issue du match aller en octobre puisque les Roumains s’étaient imposés au Phare (21-28). Et ces deux points de retard au classement, les Chambériens les ont conservés jusqu’à cet ultime rendez-vous à Bucarest. L’équation était simple, il fallait qu’ils s’imposent de huit buts, au moins.

Sauf que très rapidement, le scénario n’a pas été en faveur des hommes d’Erick Mathé. Ils n’ont mené que sur leur 1ère tentative réussie. Ensuite, les Roumains ont pris la tête et ne l’ont plus jamais quittée. Faisant le break au quart d’heure, creusant l’écart 7 minutes plus tard (18-10) avec un score à la mi-temps (23-14) qui n’offrait aucun espoir quant à un éventuel exploit si loin de la Savoie. Il y a eu pourtant un sursaut d’orgueil dans les vingt dernières minutes. Les Chambériens qui ne se faisaient plus d’i'llusions quant à la qualification, sont même revenus à deux longueurs (31-29 à la 51ème) avant d’échouer à 36-33. 

Leur parcours en Ligue Européenne s’arrête net. « Trop tôt ! » diront certains mais les Savoyards ont payé au prix fort les nombreuses blessures qui ont émaillé leur vie de groupe depuis le début de saison.

A Bucarest (Roumanie), mardi 5 décembre 2023
Dinamo Bucuresti – Chambéry Savoie MBHB    36-33 (MT : 23 - 14)
Evolution du score :  3-2 (5) 5-4 (10) 9-6 (15) 14-9 (20) 19-12 (25) 23-14 (MT) 25-16 (35) 27-20 (40) 29-24 (45) 31-27 (50) 32-29 (55) 36-33 (FIN)

Minne fait sauter Rhein-Neckar !  

EHF League

mardi 5 décembre 2023 - © Yves Michel

 4 min 59 de lecture

Avec neuf buts dont sept inscrits dans le dernier quart d'heure, Aymeric Minne a grandement contribué à la victoire nantaise ce mardi face aux Allemands de Rhein-Neckar Löwen (32-25). Grâce à ce large succès, le "H" termine en tête de son groupe mais surtout récupère deux précieux points pour la suite. Déconvenue en revanche pour Chambéry qui n'a pas réussi à se qualifier avec un nouvel échec face au Dinamo Bucarest (36-33).

C’était acquis avant même le coup d’envoi du match de ce mardi, les Nantais continuent leur aventure en Ligue Européenne. Le tout en recevant Rhein-Neckar Löwen, seule équipe à les avoir battus (à l’aller en Allemagne 36-32), était de savoir qui terminerait 1er du groupe A avec à la clé, le bonus de conserver les points acquis ou pas face à son rival. 

Pour les hommes de Grégory Cojean qui sont toujours en embuscade en championnat, il était important de prendre leur revanche face à une formation qui en Bundesliga, connait quelques difficultés à rivaliser avec ses adversaires directs. L’objectif était donc double. S’imposer dans un hall XXL acquis à la même cause pour glaner ces deux points qui seront utiles au tour principal et revenir à hauteur des Allemands et puis pour le prestige, établir un écart suffisant pour les dépasser à la différence de buts. 

Tous les paramètres de la mission ont été remplis. Exceptionnel ! Et à chaque période, ses hommes forts. Si le portier islandais du ‘’H’’ Viktor Hallgrimsson a enjolivé de tout son talent l’ensemble de la rencontre avec une constante dans ses statistiques (8 parades en 1ère, 7 en seconde), si la défense nantaise est à féliciter, deux joueurs se sont particulièrement illustrés en attaque. 

Les retardataires venaient à peine de s’installer dans les tribunes qu’Aymeric Minne (photo de tête) avait déjà mis les Allemands sur le reculoir. En moins de deux minutes, alors que le gaucher Kirkelokke avait loupé son tir, le demi-centre français lui, n’avait pas tremblé devant Joel Birlehm (2-0). Il sera plutôt malchanceux par la suite, on ne le reverra à son avantage que dans les vingt dernières minutes. Dans ce qui va suivre avant la pause, les maladresses et un excès de précipitation vont s’enchaîner et aucune des deux équipes ne va y échapper. Avec pour autant une plus grande rigueur et une meilleure réussite du côté de Nantes. Kauldi Odriozola (photo ci-dessous) va multiplier les courses et les changements de rythme pour prendre en défaut la défense adverse (5 réalisations sur 7 tentatives). Cela va plutôt bien fonctionner puisque le ‘’H’’ va marquer son empreinte. La gestion peu avant la pause sera un peu plus désordonnée (14-11). 



A ce moment de la rencontre, les Allemands capitalisaient 4 pts avant de débuter le prochain tour. Ils vont même confirmer leurs excellentes dispositions au retour des vestiaires et revenir à une petite longueur des Nantais (15-14). Heureusement pour eux, les locaux vont pouvoir compter sur leur gardien et remettre un peu de distance. C’est peu avant d’entamer le dernier quart d’heure que Minne qui avait bien récupéré, s’est retrouvé en apesanteur. Touché par la grâce. Au point d’affoler le coach allemand qui lancera son 2ème portier (Appelgren) sans que cela ne change quelque chose. En treize minutes, le demi-centre va faire chavirer Rhein Neckar avec sept buts en autant de tentatives (30-21). Le plus gros venait d’être réalisé et dans ces derniers instants, l'exclusion temporaire de l’artificier en chef de la soirée et les deux pertes de balle seront anecdotiques. C’est une victoire (32-25) de prestige que le ''H'' venait de signer. 

La suite de l’aventure en Ligue Européenne est programmée dès le 13 février face aux deux meilleures équipes du groupe B en match aller et retour (4 confrontations jusqu'au 5 mars). Nantes (tout comme Rhein-Neckar) avec 2 points devra affronter les Allemands de Hanovre (actuels 8èmes de Bundesliga) qui eux comptabilisent 4 points et les Polonais de Gornik Zabrze (0 pt). Le 1er du groupe se qualifie directement pour les quarts de finale. Les 2ème et 3ème se retrouvent en Play-offs.

A Nantes, Hall XXL, mardi 5 décembre 2023
HBC Nantes – Rhein-Neckar Löwen   32 – 25 (MT : 14-11)
Evolution du score : 3-2 (5) 5-3 (10) 8-5 (15) 9-6 (20) 12-8 (25) 14-11 (MT) 16-15 (35) 19-16 (40) 22-18 (45) 28-20 (50) 30-21 (55) 32-25 (FIN)


C'est raté pour Chambéry ! 

Le défi était déjà de taille pour espérer renverser une situation quasi inextricable endurée à l’issue du match aller en octobre puisque les Roumains s’étaient imposés au Phare (21-28). Et ces deux points de retard au classement, les Chambériens les ont conservés jusqu’à cet ultime rendez-vous à Bucarest. L’équation était simple, il fallait qu’ils s’imposent de huit buts, au moins.

Sauf que très rapidement, le scénario n’a pas été en faveur des hommes d’Erick Mathé. Ils n’ont mené que sur leur 1ère tentative réussie. Ensuite, les Roumains ont pris la tête et ne l’ont plus jamais quittée. Faisant le break au quart d’heure, creusant l’écart 7 minutes plus tard (18-10) avec un score à la mi-temps (23-14) qui n’offrait aucun espoir quant à un éventuel exploit si loin de la Savoie. Il y a eu pourtant un sursaut d’orgueil dans les vingt dernières minutes. Les Chambériens qui ne se faisaient plus d’i'llusions quant à la qualification, sont même revenus à deux longueurs (31-29 à la 51ème) avant d’échouer à 36-33. 

Leur parcours en Ligue Européenne s’arrête net. « Trop tôt ! » diront certains mais les Savoyards ont payé au prix fort les nombreuses blessures qui ont émaillé leur vie de groupe depuis le début de saison.

A Bucarest (Roumanie), mardi 5 décembre 2023
Dinamo Bucuresti – Chambéry Savoie MBHB    36-33 (MT : 23 - 14)
Evolution du score :  3-2 (5) 5-4 (10) 9-6 (15) 14-9 (20) 19-12 (25) 23-14 (MT) 25-16 (35) 27-20 (40) 29-24 (45) 31-27 (50) 32-29 (55) 36-33 (FIN)

Dans la même rubrique

EHF League
mardi 28 novembre 2023
  
EHF League
lundi 27 novembre 2023
  
EHF League
vendredi 10 novembre 2023
  
EHF League
samedi 27 mai 2023
  
  1 2 3 4