bandeau handzone

Bisontines et Nantaises regagnent les poules

EHF League

dimanche 11 décembre 2022 - © Laurent Hoppe

 1 min 56 de lecture

En battant une seconde fois Bera Bera, pour l'ESBF (24-27 à l'extérieur), et Oldenbourg, pour les Neptunes (35-24), les deux clubs de LBE ont franchi le troisième tour de la C2. Ils rejoignent Paris 92 dans le Top 16 qui les occupera en janvier et février prochains. Avec les victoires de Metz et Brest en Ligue des Champions, c'est du 100 % de réussite pour l'avant-dernier week-end européen de 2022.

En signant à Metz pour deux ans, Lucie Granier n'a pas caché ses envies d'y découvrir la Ligue des Champions. D'ici à la rentrée 2023, l'ailière droit internationale (23 ans, 19 sélections, photo) remettra les pieds en territoire familier. La phase de groupes de la Ligue EHF, dont son club formateur s'était sorti la saison passée avant d'échouer en quarts de finale face au futur vainqueur allemand, Bietigheim.

Dimanche midi, Besançon a en effet terminé le travail entamé le week-end dernier. Comme dans le Doubs (32-29), le collectif de Sébastien Mizoule a disposé de Bera Bera. Sur le même écart de trois buts (24-27). Et si, portées par leur public, les championnes d'Espagne se sont échinées à leur coller aux... basques (il y avait encore égalité, 24 partout, à six minutes du terme), l'ESBF a climatisé San Sebastian au mental. « On a géré le score pour gagner, apprécie Lucie Granier. On a montré un visage combattant, collectif. Kiara (Tshimanga) a mis des duels qui ont bien fonctionné, les gardiennes ont été performantes. » Symboliquement, le 3-0 validant la qualification a été cosigné par les joueuses les plus prolifiques du jour, Clarisse Mairot (8/10) et Sabrina Zazaï (6/9). Juliette Faure a mis le point (ou le but) final en contre-attaque.

Il y aura donc trois équipes de LBE à suivre lors des six prochaines journées de la deuxième compétition continentale, dont la composition des poules sera déterminée mardi. Outre Paris 92, inscrit d'office, et Besançon, Nantes sera au rendez-vous. Décidées à « offrir un beau match de Coupe d'Europe à notre public », comme le souhaitait Marine Dupuis au lendemain d'un déplacement profitable en Allemagne (succès 27-34), les Ligériennes ont éparpillé le VfL Oldenbourg (35-24). Grâce, entre autres, à une Raïssa Dapina incandescente (8/12) et aux 13 parades du duo Placzek/André. C'est leur troisième présence consécutive à ce stade de la compétition. Quand Besançon fait un tout aussi honorable 3/4 depuis 2018-2019.

 

Bisontines et Nantaises regagnent les poules 

EHF League

dimanche 11 décembre 2022 - © Laurent Hoppe

 1 min 56 de lecture

En battant une seconde fois Bera Bera, pour l'ESBF (24-27 à l'extérieur), et Oldenbourg, pour les Neptunes (35-24), les deux clubs de LBE ont franchi le troisième tour de la C2. Ils rejoignent Paris 92 dans le Top 16 qui les occupera en janvier et février prochains. Avec les victoires de Metz et Brest en Ligue des Champions, c'est du 100 % de réussite pour l'avant-dernier week-end européen de 2022.

En signant à Metz pour deux ans, Lucie Granier n'a pas caché ses envies d'y découvrir la Ligue des Champions. D'ici à la rentrée 2023, l'ailière droit internationale (23 ans, 19 sélections, photo) remettra les pieds en territoire familier. La phase de groupes de la Ligue EHF, dont son club formateur s'était sorti la saison passée avant d'échouer en quarts de finale face au futur vainqueur allemand, Bietigheim.

Dimanche midi, Besançon a en effet terminé le travail entamé le week-end dernier. Comme dans le Doubs (32-29), le collectif de Sébastien Mizoule a disposé de Bera Bera. Sur le même écart de trois buts (24-27). Et si, portées par leur public, les championnes d'Espagne se sont échinées à leur coller aux... basques (il y avait encore égalité, 24 partout, à six minutes du terme), l'ESBF a climatisé San Sebastian au mental. « On a géré le score pour gagner, apprécie Lucie Granier. On a montré un visage combattant, collectif. Kiara (Tshimanga) a mis des duels qui ont bien fonctionné, les gardiennes ont été performantes. » Symboliquement, le 3-0 validant la qualification a été cosigné par les joueuses les plus prolifiques du jour, Clarisse Mairot (8/10) et Sabrina Zazaï (6/9). Juliette Faure a mis le point (ou le but) final en contre-attaque.

Il y aura donc trois équipes de LBE à suivre lors des six prochaines journées de la deuxième compétition continentale, dont la composition des poules sera déterminée mardi. Outre Paris 92, inscrit d'office, et Besançon, Nantes sera au rendez-vous. Décidées à « offrir un beau match de Coupe d'Europe à notre public », comme le souhaitait Marine Dupuis au lendemain d'un déplacement profitable en Allemagne (succès 27-34), les Ligériennes ont éparpillé le VfL Oldenbourg (35-24). Grâce, entre autres, à une Raïssa Dapina incandescente (8/12) et aux 13 parades du duo Placzek/André. C'est leur troisième présence consécutive à ce stade de la compétition. Quand Besançon fait un tout aussi honorable 3/4 depuis 2018-2019.

 

Dans la même rubrique

EHF League
dimanche 4 décembre 2022
  
EHF League
dimanche 16 octobre 2022
  
EHF League
dimanche 9 octobre 2022
  
EHF League
mardi 4 octobre 2022
  
  1 2 3 4