bandeau handzone

Le piège amandinois s'est refermé sur Brest

LBE

jeudi 8 décembre 2022 - © Laurent Hoppe

 3 min 33 de lecture

Le premier revers des Bretonnes en championnat ressemble à un camouflet. Au buzzer, le leader s'est incliné chez le promu (24-23). Récompensées de leur combativité et de leur hardiesse, les Nordistes s'offrent une victoire de prestige inattendue, sans être totalement illogique, qui les remet à hauteur des autres concurrents au maintien.

Où, quand, comment récupérer les trois points perdus à la suite du dépôt de bilan de Bourg-de-Péage ? La réponse de Saint-Amand-les-Eaux est aussi culottée que magistrale : en battant Brest à domicile, maintenant, tout de suite, pardi. Devenues lanternes rouges après l'effacement des sept résultats impliquant les Drômoises, dont leur victoire à l'extérieur du 7 septembre (22-23), les Nordistes ont créé l'événement de la huitième journée, et peut-être de la première partie de saison.

 

Elles doivent leur deuxième succès en LBE depuis la remontée, le premier qui sera comptabilisé, à un engagement éclair de Maëlle Chalmandrier, prolongé en but par Candice Maurin (24-23). Une dizaine de secondes d'apnée, d'extase pour les jeunes licenciés de Caudry, du Pays de Mormal (les clubs des environs invités), et une salle Maurice-Hugot rarement aussi bondée que ce mercredi.

 

« Je vois que Maëlle a le ballon et que sur le côté droit, il n'y a pas beaucoup de défenseures. Je ne sais pas combien de temps il reste exactement, et je me dis ''Fonce''. Je suis allée jusqu'au but, j'ai marqué, et après, j'ai vu toutes mes coéquipières me sauter dessus », raconte l'arrière droit (photo de tête, 4/4) par qui la sensation est arrivée. « On a essayé de jouer avec le cœur, sans pression ni stress, comme on l'avait fait contre Metz (30-34, le 14 septembre). On s'était dit que c'était possible de faire aussi un beau match contre Brest. »

 

Foggéa : « On a laissé Saint-Amand dérouler »

Le résultat a surpassé les espérances, avec une gardienne (Vojnovic, 15 arrêts) montée en température, une défense « impériale, très agressive » et quelques coups de génie : strike de Bolling pour effacer un début de break visiteur (7-10 à la 18ème, 10-10 à la 26ème), lucarne de Boutrouille au second poteau (13-11, 32ème), shoot de Boisorieux secteur central par-dessus Foppa (23-21, 58ème). « On récupère des points bonus, importants, qu'on ne pensait pas avoir, jubile Maurin. Ils vont nous permettre d'aborder plus sereinement la suite de la saison. » Et, dans l'immédiat, de recoller aux autres passagers du wagon de queue, Mérignac (battu 30-22 à Dijon) et Toulon (exempt).

 

Perdre deux unités chez le promu n'entrait pas vraiment dans les plans des Brestoises. Leur position de leader unique s'est fragilisée, ne tient plus qu'au match d'avance par rapport à Metz, qui s'en est mieux sorti à Plan-de-Cuques dans le même temps (23-27). Une fameuse bavure sur le tableau de marche d'un vice-champion venu sans Darleux, qui a laissé Foppa sur le banc jusqu'à la 40ème, et qui a cru que les appuis sûrs de Coralie Lassource, le bras toujours puissant de Carlson (8/13) suffiraient à déjouer le chausse-trape du Hainaut. Le BBH a failli s'en tirer aussi bien qu'à Bietigheim en Ligue des Champions, trois jours plus tôt, avec l'égalisation de Brnovic à 6 mètres (24-24). Mais le repli défensif était trop lent face à la fusée Maurin...

 

« C'est dur à encaisser, grimace Julie Foggéa, qui n'a pu qu'effleurer ce ballon scellant la première défaite hexagonale de sa nouvelle équipe. Globalement, on n'est pas contentes de nous, dans tous les secteurs. On a laissé Saint-Amand dérouler, sans réagir comme il fallait. On est passées à côté du match, fâchées contre nous-mêmes. » Le bain de foule auquel se sont prêtées la plupart des Brestoises en sortie de vestiaire ne les aura que momentanément apaisées. Car tant face aux championnes d'Allemagne, samedi à Landerneau, qu'à Nantes mercredi prochain, le rachat ne sera pas optionnel...

 

SAINT-AMAND-LES-EAUX – BREST : 24-23 (11-11)

Mercredi 7 décembre 2022. 1100 spectateurs. Arbitres : MM. Martin Calvo et Veroncini.

Evolution du score : 1-3 (5') ; 4-6 (10') ; 7-8 (15') ; 8-10 (20') ; 9-10 (25') ; 13-12 (35') ; 14-15 (40') ; 16-17 (45') ; 18-18 (50') ; 21-21 (55').

Le piège amandinois s'est refermé sur Brest 

LBE

jeudi 8 décembre 2022 - © Laurent Hoppe

 3 min 33 de lecture

Le premier revers des Bretonnes en championnat ressemble à un camouflet. Au buzzer, le leader s'est incliné chez le promu (24-23). Récompensées de leur combativité et de leur hardiesse, les Nordistes s'offrent une victoire de prestige inattendue, sans être totalement illogique, qui les remet à hauteur des autres concurrents au maintien.

Où, quand, comment récupérer les trois points perdus à la suite du dépôt de bilan de Bourg-de-Péage ? La réponse de Saint-Amand-les-Eaux est aussi culottée que magistrale : en battant Brest à domicile, maintenant, tout de suite, pardi. Devenues lanternes rouges après l'effacement des sept résultats impliquant les Drômoises, dont leur victoire à l'extérieur du 7 septembre (22-23), les Nordistes ont créé l'événement de la huitième journée, et peut-être de la première partie de saison.

 

Elles doivent leur deuxième succès en LBE depuis la remontée, le premier qui sera comptabilisé, à un engagement éclair de Maëlle Chalmandrier, prolongé en but par Candice Maurin (24-23). Une dizaine de secondes d'apnée, d'extase pour les jeunes licenciés de Caudry, du Pays de Mormal (les clubs des environs invités), et une salle Maurice-Hugot rarement aussi bondée que ce mercredi.

 

« Je vois que Maëlle a le ballon et que sur le côté droit, il n'y a pas beaucoup de défenseures. Je ne sais pas combien de temps il reste exactement, et je me dis ''Fonce''. Je suis allée jusqu'au but, j'ai marqué, et après, j'ai vu toutes mes coéquipières me sauter dessus », raconte l'arrière droit (photo de tête, 4/4) par qui la sensation est arrivée. « On a essayé de jouer avec le cœur, sans pression ni stress, comme on l'avait fait contre Metz (30-34, le 14 septembre). On s'était dit que c'était possible de faire aussi un beau match contre Brest. »

 

Foggéa : « On a laissé Saint-Amand dérouler »

Le résultat a surpassé les espérances, avec une gardienne (Vojnovic, 15 arrêts) montée en température, une défense « impériale, très agressive » et quelques coups de génie : strike de Bolling pour effacer un début de break visiteur (7-10 à la 18ème, 10-10 à la 26ème), lucarne de Boutrouille au second poteau (13-11, 32ème), shoot de Boisorieux secteur central par-dessus Foppa (23-21, 58ème). « On récupère des points bonus, importants, qu'on ne pensait pas avoir, jubile Maurin. Ils vont nous permettre d'aborder plus sereinement la suite de la saison. » Et, dans l'immédiat, de recoller aux autres passagers du wagon de queue, Mérignac (battu 30-22 à Dijon) et Toulon (exempt).

 

Perdre deux unités chez le promu n'entrait pas vraiment dans les plans des Brestoises. Leur position de leader unique s'est fragilisée, ne tient plus qu'au match d'avance par rapport à Metz, qui s'en est mieux sorti à Plan-de-Cuques dans le même temps (23-27). Une fameuse bavure sur le tableau de marche d'un vice-champion venu sans Darleux, qui a laissé Foppa sur le banc jusqu'à la 40ème, et qui a cru que les appuis sûrs de Coralie Lassource, le bras toujours puissant de Carlson (8/13) suffiraient à déjouer le chausse-trape du Hainaut. Le BBH a failli s'en tirer aussi bien qu'à Bietigheim en Ligue des Champions, trois jours plus tôt, avec l'égalisation de Brnovic à 6 mètres (24-24). Mais le repli défensif était trop lent face à la fusée Maurin...

 

« C'est dur à encaisser, grimace Julie Foggéa, qui n'a pu qu'effleurer ce ballon scellant la première défaite hexagonale de sa nouvelle équipe. Globalement, on n'est pas contentes de nous, dans tous les secteurs. On a laissé Saint-Amand dérouler, sans réagir comme il fallait. On est passées à côté du match, fâchées contre nous-mêmes. » Le bain de foule auquel se sont prêtées la plupart des Brestoises en sortie de vestiaire ne les aura que momentanément apaisées. Car tant face aux championnes d'Allemagne, samedi à Landerneau, qu'à Nantes mercredi prochain, le rachat ne sera pas optionnel...

 

SAINT-AMAND-LES-EAUX – BREST : 24-23 (11-11)

Mercredi 7 décembre 2022. 1100 spectateurs. Arbitres : MM. Martin Calvo et Veroncini.

Evolution du score : 1-3 (5') ; 4-6 (10') ; 7-8 (15') ; 8-10 (20') ; 9-10 (25') ; 13-12 (35') ; 14-15 (40') ; 16-17 (45') ; 18-18 (50') ; 21-21 (55').

Le match

 mercredi 7 décembre 2022

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 15 | Buts : 8 | Pd : 0 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 13 | Arr Tot : 15 / 37 (40,5 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#13 Toulon Nice 30 30 25/01/2023 20:00
#13 Paris 92 St Amand les Eaux 26 21 25/01/2023 14:30
#13 Brest Metz 19 23 25/01/2023 20:30
#13 Nantes Besançon 23 23 25/01/2023 20:00
#13 Celles sur Belle Dijon 29 36 25/01/2023 20:30
#13 Chambray Plan de Cuques 30 20 25/01/2023 20:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#14 Besançon Dijon 08/02/2023 20:00
#14 Paris 92 Celles sur Belle 08/02/2023 20:30
#14 Nantes Mérignac 08/02/2023 20:00
#14 Nice Plan de Cuques 08/02/2023 20:30
#14 Chambray Brest 08/02/2023 20:00
#14 St Amand les Eaux Toulon 08/02/2023 19:30

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Metz 36 12 12 0 0
2 Brest 32 12 10 0 2
3 Paris 92 29 12 8 1 3
4 Chambray 28 12 8 0 4
5 Nantes 27 12 7 1 4
6 Dijon 24 12 6 0 6
7 Besançon 24 12 5 2 5
8 Nice 21 12 4 1 7
9 Celles sur Belle 20 12 4 0 8
10 Mérignac 20 12 4 0 8
11 Plan de Cuques 20 12 4 0 8
12 St Amand les Eaux 16 12 2 0 10
13 Toulon 15 12 1 1 10