bandeau handzone

Un 49.3 à la messine

LBE

jeudi 20 octobre 2022 - © Laurent Hoppe

 2 min 49 de lecture

Trois jours après son élimination européenne, Chambray-les-Tours a encore déchanté. Lancé par les cannes incandescentes de Bruna de Paula, euphorisé par des gardiennes aimantant les penaltys, Metz s'est comporté en leader en Indre-et-Loire. Les championnes en titre ont signé avec la manière un sixième succès de rang (21-31). Pour l'instant, seul Brest arrive à suivre leur cadence.

De cap et d'appuis

Que demande-t-on, au fond, à un ou une capitaine ? De montrer le chemin et l'exemple, de donner de sa personne pour atteindre l'objectif collectif. Là-dessus, Bruna De Paula a été irréprochable à Chambray-les-Tours. Dans une Fontaine-Blanche remplie à ras-bord (affiche à guichets fermés), celle qui a récupéré le rôle tenu par Méline Nocandy l'an passé a tout de suite fait comprendre au CTHB qui était le tenant du titre et le boss de la Ligue. Quand les appuis de la Brésilienne de Metz vont, tout va pour l'ensemble mosellan. Cisaillage de défense, passes décisives, obtention de penaltys : toutes les ficelles ont été tirées pour prendre rapidement l'ascendant (1-3 à la 5ème, 3-9 au quart d'heure, etc.). Bilan de la soirée : 7/9 au tir, 3 passes et 2 interceptions, 1 balle perdue, une cote d'évaluation forcément élevée.

 

Toutes injouables

Malgré un micro-temps faible dont ont profité Manon Houette et Melvine Deba, leurs ex-ailières (11-15, 29ème), et l'impossibilité de couper la connexion Ekoh / Deba côté droit en seconde période, les Messines ont été intraitables chez le quatrième du général. Une volonté manifeste, collective, de rachat, trois jours après avoir essuyé leur premier revers de la saison toutes compétitions confondues (35-28 à Esbjerg, en Ligue des Champions). Avec une Danish Dynamite (Jørgensen / Burgaard) certifiée conforme, la vivacité coutumière de Chloé Valentini (5/6) et le coup de main – principalement défensif – de la dernière arrivante, l'arrière gauche angolaise Stelvia Pascoal, la troupe d'Emmanuel Mayonnade a signé sa sixième victoire d'affilée en LBE (21-31). Pas la plus large, mais assurément l'une des plus probantes. Plus confortable aussi, que celle acquise parallèlement par le rival brestois à Besançon (12-12 à la pause, 24-27 score final).

 

Des penaltys face Cam

Et pour asseoir une telle démonstration, plus significative que celle réalisée face à un Nice à la traîne une semaine plus tôt (38-23), il fallait aussi une gardienne touchée par la grâce. Le jour de son 24ème anniversaire, Camille Depuiset (photo de tête) n'a fait aucun cadeau à Chambray. Surtout au jet de sept mètres. L'ex-Toulonnaise et Péageoise en a repoussé quatre. Une stat aussi rare que le nombre de penaltys concédés (11) en une heure par son nouveau club. La tentation de la faire sortir à l'orée du dernier quart d'heure n'a pas été suivie d'effet. A raison, le bouquet final de 19 parades (à 52 %) n'avait rien à envier à celui, végétal celui-là, offert par ses supporters à l'issue du show. Hatadou Sako n'en a pas pris ombrage : l'autre spécialiste messine de l'exercice a également signé son arrêt en première période.


CHAMBRAY-LES-TOURS – METZ : 21-31 (11-17)

Mercredi 19 octobre 2022. 1200 spectateurs. Arbitres : MM. Bounouara et Thobie.

Evolution du score : 1-3 (5') ; 3-7 (10') ; 3-9 (15') ; 7-10 (20') ; 7-14 (25') ; 12-18 (35') ; 16-22 (40') ; 18-26 (45') ; 19-27 (50') ; 20-29 (55').

Un 49.3 à la messine 

LBE

jeudi 20 octobre 2022 - © Laurent Hoppe

 2 min 49 de lecture

Trois jours après son élimination européenne, Chambray-les-Tours a encore déchanté. Lancé par les cannes incandescentes de Bruna de Paula, euphorisé par des gardiennes aimantant les penaltys, Metz s'est comporté en leader en Indre-et-Loire. Les championnes en titre ont signé avec la manière un sixième succès de rang (21-31). Pour l'instant, seul Brest arrive à suivre leur cadence.

De cap et d'appuis

Que demande-t-on, au fond, à un ou une capitaine ? De montrer le chemin et l'exemple, de donner de sa personne pour atteindre l'objectif collectif. Là-dessus, Bruna De Paula a été irréprochable à Chambray-les-Tours. Dans une Fontaine-Blanche remplie à ras-bord (affiche à guichets fermés), celle qui a récupéré le rôle tenu par Méline Nocandy l'an passé a tout de suite fait comprendre au CTHB qui était le tenant du titre et le boss de la Ligue. Quand les appuis de la Brésilienne de Metz vont, tout va pour l'ensemble mosellan. Cisaillage de défense, passes décisives, obtention de penaltys : toutes les ficelles ont été tirées pour prendre rapidement l'ascendant (1-3 à la 5ème, 3-9 au quart d'heure, etc.). Bilan de la soirée : 7/9 au tir, 3 passes et 2 interceptions, 1 balle perdue, une cote d'évaluation forcément élevée.

 

Toutes injouables

Malgré un micro-temps faible dont ont profité Manon Houette et Melvine Deba, leurs ex-ailières (11-15, 29ème), et l'impossibilité de couper la connexion Ekoh / Deba côté droit en seconde période, les Messines ont été intraitables chez le quatrième du général. Une volonté manifeste, collective, de rachat, trois jours après avoir essuyé leur premier revers de la saison toutes compétitions confondues (35-28 à Esbjerg, en Ligue des Champions). Avec une Danish Dynamite (Jørgensen / Burgaard) certifiée conforme, la vivacité coutumière de Chloé Valentini (5/6) et le coup de main – principalement défensif – de la dernière arrivante, l'arrière gauche angolaise Stelvia Pascoal, la troupe d'Emmanuel Mayonnade a signé sa sixième victoire d'affilée en LBE (21-31). Pas la plus large, mais assurément l'une des plus probantes. Plus confortable aussi, que celle acquise parallèlement par le rival brestois à Besançon (12-12 à la pause, 24-27 score final).

 

Des penaltys face Cam

Et pour asseoir une telle démonstration, plus significative que celle réalisée face à un Nice à la traîne une semaine plus tôt (38-23), il fallait aussi une gardienne touchée par la grâce. Le jour de son 24ème anniversaire, Camille Depuiset (photo de tête) n'a fait aucun cadeau à Chambray. Surtout au jet de sept mètres. L'ex-Toulonnaise et Péageoise en a repoussé quatre. Une stat aussi rare que le nombre de penaltys concédés (11) en une heure par son nouveau club. La tentation de la faire sortir à l'orée du dernier quart d'heure n'a pas été suivie d'effet. A raison, le bouquet final de 19 parades (à 52 %) n'avait rien à envier à celui, végétal celui-là, offert par ses supporters à l'issue du show. Hatadou Sako n'en a pas pris ombrage : l'autre spécialiste messine de l'exercice a également signé son arrêt en première période.


CHAMBRAY-LES-TOURS – METZ : 21-31 (11-17)

Mercredi 19 octobre 2022. 1200 spectateurs. Arbitres : MM. Bounouara et Thobie.

Evolution du score : 1-3 (5') ; 3-7 (10') ; 3-9 (15') ; 7-10 (20') ; 7-14 (25') ; 12-18 (35') ; 16-22 (40') ; 18-26 (45') ; 19-27 (50') ; 20-29 (55').

Dans la même rubrique

  1 2 3 4   

Le match

 mercredi 19 octobre 2022

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 17 | Buts : 7 | Pd : 0 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : 32 | Arr Tot : 19 / 36 (52,8 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#7 Metz Besançon 33 24 30/11/2022 20:00
#7 Mérignac Plan de Cuques 03/12/2022 20:45
#7 Dijon St Amand les Eaux 02/12/2022 20:00
#7 Brest Toulon 27 19 30/11/2022 20:30
#7 Bourg de Péage Nantes 26 28 30/11/2022 20:00
#7 Celles sur Belle Paris 92 03/12/2022 20:45
#7 Nice Chambray 03/12/2022 20:30

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#8 Besançon Nice 07/12/2022 20:00
#8 Toulon Bourg de Péage 07/12/2022 20:00
#8 Dijon Mérignac 07/12/2022 20:00
#8 Nantes Paris 92 07/12/2022 20:00
#8 Plan de Cuques Metz 07/12/2022 20:30
#8 Chambray Celles sur Belle 07/12/2022 20:30
#8 St Amand les Eaux Brest 07/12/2022 19:30

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Metz 21 7 7 0 0
2 Brest 21 7 7 0 0
3 Nantes 19 7 6 0 1
4 Paris 92 17 6 5 1 0
5 Celles sur Belle 14 6 4 0 2
6 Chambray 14 6 4 0 2
7 Plan de Cuques 12 6 3 0 3
8 Dijon 12 6 3 0 3
9 Besançon 12 7 2 1 4
10 Toulon 9 7 1 0 6
11 St Amand les Eaux 8 6 1 0 5
12 Nice 8 6 1 0 5
13 Bourg de Péage 7 7 0 0 7
14 Mérignac 6 6 0 0 6