bandeau handzone

Montpellier reçu, Chambéry recalé

EHF League

mardi 4 octobre 2022 - © Yves Michel

 6 min 3 de lecture

Un sur deux et c'est bien dommage ! Alors que Montpellier n'a pas eu (trop) de mal à écarter les Suédois de Savehof (partage des points à l'aller et + 4 au retour), les joueurs de Chambéry eux, se sont pris les pieds dans le tapis hongrois. Au Phare, il y a une semaine, ils avaient battu de 4 buts la 2ème équipe de Veszprém mais cela n'a pas suffi puisque les Magyars se sont imposés chez eux (31-25). Avec Pays d'Aix qui entrera en lice à la fin du mois, il n'y aura donc que deux représentants français dans la phase de groupes de la Ligue Européenne.

La fin d'après-midi n'a pas réussi à Chambéry qui n'a pas su (ou pu) faire fructifier l'avance acquise à l'aller (29-25), une semaine auparavant face à Fejer B.A.L Veszprem, l'autre équipe de hand masculin riveraine du lac Balaton.  En Hongrie, ce mardi, les joueurs d'Erick Mathé n'ont pas réussi à tenir la distance. Ils se sont inclinés (31-26) et sortent de la compétition par la petite porte (voir plus bas). 

Heureusement, la journée s'est mieux terminée pour Montpellier. Les Héraultais sortaient d'un match aller où ils étaient parvenus à préserver leurs chances en concédant le nul (24-24) sur les terres de Sävehof. Si l'avantage d'évoluer à Bougnol était indéniable, il fallait dans le camp héraultais s'attendre à subir la fougue de cette jeune équipe suédoise. Elle ne va pas faillir à sa réputation et attaquer les débats avec détermination. Il faudra tout le talent d'Hugo Descat dans cette entame pour ramener un peu de sérénité chez les locaux. L'ailier international sur de bons rails, le MHB n'avait pas à craindre grand chose. Sävehof ne va pourtant jamais se laisser décramponner et va tenir tête au-delà du 1er quart d'heure. Une infériorité numérique et une accumulation de maladresses ponctuées dans le camp montpélliérain par l'incroyable assurance du jeune gardien Charles Bolzinger vont suffire à dérégler la machine et ouvrir une voie (presque) royale aux hommes de Patrice Canayer. Jusqu'à la pause, le MHB va dérouler et empêcher son adversaire de se mettre dans des conditions idéales pour l'inquiéter. Un 8-1 net sans trop de bavure en l'espace de 11 minutes et huit longueurs de mieux (16-8) à la pause. Comme dans son entrée dans le 1er acte, Montpellier va se montrer bien peu inspiré au retour des vestiaires. Quasiment le même scénario même si le tableau d'affichage n'allait pas trop bouger. Les Héraultais n'avaient finalement qu'à se soucier de gérer leur avance. D'autant que Bolzinger était toujours au rendez-vous (10 arrêts au total), il sera suppléé par la suite par Rémi Desbonnet sous le regard depuis les tribunes de Kévin Bonnefoi qui en ce début de saison, fait les frais de l'état de grâce de son jeune coéquipier nouvel appelé en équipe de France ''A''. Alors qu'à l'amorce du dernier quart d'heure, Montpellier avait parfaitement la maîtrise des opérations (23-15), les Suédois vont se réveiller. Les locaux qui avaient fait tourner leur banc, connaissaient un léger fléchissement. En face, l'ensemble était un peu plus appliqué et cohérent dans le sillage de son arrière de 20 ans, Lasse Pedersen. Il y aura certaines approximations montpélliéraines en fin de rencontre sans pour autant ne jamais céder à la panique et mettre la patrie en danger. L'essentiel était de terminer devant Sävehof. Valentin Porte et ses congénères vont y parvenir (30-26) malgré un retour suédois bien tardif. L'essentiel était d'atteindre la phase de groupes sans trop de tourments en éliminant une formation qui voilà trois saisons, disputait la Ligue des Champions. Cette nouvelle aventure forte de dix matches à disputer démarrera le 25 octobre prochain et prendra fin, le 28 février 2023. Montpellier y participera, Pays d'Aix aussi. Les Provençaux y sont directement invités. En espérant qu'ils ne renouvelleront pas la farce de la saison écoulée où ils avaient terminé en queue de leur poule avec une seule victoire et un nul. 

La réaction de Patrice Canayer à l'issue du succès de son équipe face à Sävehof: "On avait un double objectif jusqu'à la trêve internationale : être classé le plus haut possible en championnat et se qualifier pour la saison européenne. C'est jamais simple de jouer ces matchs de qualification. Cette double confrontation a été difficile. Le très beau temps fort en première mi-temps nous a permis de mettre un 8-1 et de maîtriser la rencontre. On est vraiment satisfait de cette qualification, qui, sur l'ensemble des deux rencontres, est méritée. Maintenant, on va se concentrer face à Saint-Raphaël, une solide équipe."

Les stats du MHB: Bolzinger (10/23 à 40%) Desbonnet (4/11 à 31%) - Simonet (0/3) Villeminot (4/5) Descat (8/9 dt 4/4 à 7m) Pellas (2/2) Bos (3/5) Skube (5/8) Konan (2/2) Porte (2/3) Lenne Y. (2/4) Nacinovic (2/5) 

Evolution du score: 0-2 (5) 4-3 (10) 6-5 (15) 9-7 (20) 13-8 (25) 16-8 (MT) 18-11 (35) 21-14 (40) 23-16 (45) 25-19 (50) 28-22 (55) 30-26 (FIN)

Le tirage au sort de cette phase de groupes (avec de sacrés "clients" comme les Allemands de Flensburg et Berlin ou les Portugais de Benfica) aura lieu ce jeudi 6 octobre. Aix et Montpellier ne seront pas dans la même poule. 24 équipes au total réparties dans 4 groupes de 6. Les quatre 1ers sont qualifiés en 8èmes (1-4 ; 2-3). 



Sur la dynamique de son succès en terre nîmoise quelques jours plus tôt, on ne voyait vraiment pas comment Chambéry pourrait laisser passer l'occasion de faire un bout de chemin dans la compétition européenne. A l'aller, les Savoyards s'étaient offerts un avantage substantiel (+4) et cela aurait pu paraître suffisant avant de se rendre en Hongrie, défier non loin des rives du lac Balaton, l'équipe de Veszprém. Pas celle bien-sûr où évolue Kentin Mahé mais le 2ème club du secteur, le Fejer B.A.L que la presse locale surnomme "le petit Veszprém" en comparaison avec son voisin qui dispute la Ligue des Champions. La surprise est grande. Elle vient des principaux intéressés qui ne s'attendaient pas à renverser la tendance et qui sur leur site internet, parlent de véritable exploit. Car Chambéry a fait la course en tête durant toute la 1ère période, menant au plus fort de 4 longueurs. Et puis la machine s'est grippée pour n'atteindre la pause qu'avec un petit but d'avance (15-16) mais tout allait encore bien pour la qualif. Changement de décor dans le second acte qui côté savoyard ne sera pas générateur de performance. Neuf buts inscrits et carences en tout genre tant au niveau défensif (et ce malgré les 10 arrêts de Filip Ivic) qu'offensif. A la 44ème, les Hongrois avaient comblé leur retard sur les deux matches, ils vont accentuer leur bénéfice par la suite et obtenir une qualification inespérée (31-25). Pour Chambéry, l'aventure s'arrête bien prématurément. 

Les stats de Chambéry: Ivic (10/38 à 26%) Hodzic (0/3) - Traoré (2/2) Tritta (5/5) Pecina (3/4) Richert (5/9) Skube (1/4) Tissot (2/3) Brouzet (1/1) Kalandadze (1/3) Faustin (3/4) Goni Leoz (2/4) Anquetil (0/1) 

Evolution du score: 2-2 (5) 3-4 (10) 7-7 (15) 9-11 (20) 12-14 (25) 15-16 (MT) 17-17 (35) 20-17 (40) 21-17 (45) 24-20 (50) 27-22 (55) 31-25 (FIN)

Le diaporama photos du match Montpellier-Sävehof par Patrick DAVIGNON

Montpellier reçu, Chambéry recalé  

EHF League

mardi 4 octobre 2022 - © Yves Michel

 6 min 3 de lecture

Un sur deux et c'est bien dommage ! Alors que Montpellier n'a pas eu (trop) de mal à écarter les Suédois de Savehof (partage des points à l'aller et + 4 au retour), les joueurs de Chambéry eux, se sont pris les pieds dans le tapis hongrois. Au Phare, il y a une semaine, ils avaient battu de 4 buts la 2ème équipe de Veszprém mais cela n'a pas suffi puisque les Magyars se sont imposés chez eux (31-25). Avec Pays d'Aix qui entrera en lice à la fin du mois, il n'y aura donc que deux représentants français dans la phase de groupes de la Ligue Européenne.

La fin d'après-midi n'a pas réussi à Chambéry qui n'a pas su (ou pu) faire fructifier l'avance acquise à l'aller (29-25), une semaine auparavant face à Fejer B.A.L Veszprem, l'autre équipe de hand masculin riveraine du lac Balaton.  En Hongrie, ce mardi, les joueurs d'Erick Mathé n'ont pas réussi à tenir la distance. Ils se sont inclinés (31-26) et sortent de la compétition par la petite porte (voir plus bas). 

Heureusement, la journée s'est mieux terminée pour Montpellier. Les Héraultais sortaient d'un match aller où ils étaient parvenus à préserver leurs chances en concédant le nul (24-24) sur les terres de Sävehof. Si l'avantage d'évoluer à Bougnol était indéniable, il fallait dans le camp héraultais s'attendre à subir la fougue de cette jeune équipe suédoise. Elle ne va pas faillir à sa réputation et attaquer les débats avec détermination. Il faudra tout le talent d'Hugo Descat dans cette entame pour ramener un peu de sérénité chez les locaux. L'ailier international sur de bons rails, le MHB n'avait pas à craindre grand chose. Sävehof ne va pourtant jamais se laisser décramponner et va tenir tête au-delà du 1er quart d'heure. Une infériorité numérique et une accumulation de maladresses ponctuées dans le camp montpélliérain par l'incroyable assurance du jeune gardien Charles Bolzinger vont suffire à dérégler la machine et ouvrir une voie (presque) royale aux hommes de Patrice Canayer. Jusqu'à la pause, le MHB va dérouler et empêcher son adversaire de se mettre dans des conditions idéales pour l'inquiéter. Un 8-1 net sans trop de bavure en l'espace de 11 minutes et huit longueurs de mieux (16-8) à la pause. Comme dans son entrée dans le 1er acte, Montpellier va se montrer bien peu inspiré au retour des vestiaires. Quasiment le même scénario même si le tableau d'affichage n'allait pas trop bouger. Les Héraultais n'avaient finalement qu'à se soucier de gérer leur avance. D'autant que Bolzinger était toujours au rendez-vous (10 arrêts au total), il sera suppléé par la suite par Rémi Desbonnet sous le regard depuis les tribunes de Kévin Bonnefoi qui en ce début de saison, fait les frais de l'état de grâce de son jeune coéquipier nouvel appelé en équipe de France ''A''. Alors qu'à l'amorce du dernier quart d'heure, Montpellier avait parfaitement la maîtrise des opérations (23-15), les Suédois vont se réveiller. Les locaux qui avaient fait tourner leur banc, connaissaient un léger fléchissement. En face, l'ensemble était un peu plus appliqué et cohérent dans le sillage de son arrière de 20 ans, Lasse Pedersen. Il y aura certaines approximations montpélliéraines en fin de rencontre sans pour autant ne jamais céder à la panique et mettre la patrie en danger. L'essentiel était de terminer devant Sävehof. Valentin Porte et ses congénères vont y parvenir (30-26) malgré un retour suédois bien tardif. L'essentiel était d'atteindre la phase de groupes sans trop de tourments en éliminant une formation qui voilà trois saisons, disputait la Ligue des Champions. Cette nouvelle aventure forte de dix matches à disputer démarrera le 25 octobre prochain et prendra fin, le 28 février 2023. Montpellier y participera, Pays d'Aix aussi. Les Provençaux y sont directement invités. En espérant qu'ils ne renouvelleront pas la farce de la saison écoulée où ils avaient terminé en queue de leur poule avec une seule victoire et un nul. 

La réaction de Patrice Canayer à l'issue du succès de son équipe face à Sävehof: "On avait un double objectif jusqu'à la trêve internationale : être classé le plus haut possible en championnat et se qualifier pour la saison européenne. C'est jamais simple de jouer ces matchs de qualification. Cette double confrontation a été difficile. Le très beau temps fort en première mi-temps nous a permis de mettre un 8-1 et de maîtriser la rencontre. On est vraiment satisfait de cette qualification, qui, sur l'ensemble des deux rencontres, est méritée. Maintenant, on va se concentrer face à Saint-Raphaël, une solide équipe."

Les stats du MHB: Bolzinger (10/23 à 40%) Desbonnet (4/11 à 31%) - Simonet (0/3) Villeminot (4/5) Descat (8/9 dt 4/4 à 7m) Pellas (2/2) Bos (3/5) Skube (5/8) Konan (2/2) Porte (2/3) Lenne Y. (2/4) Nacinovic (2/5) 

Evolution du score: 0-2 (5) 4-3 (10) 6-5 (15) 9-7 (20) 13-8 (25) 16-8 (MT) 18-11 (35) 21-14 (40) 23-16 (45) 25-19 (50) 28-22 (55) 30-26 (FIN)

Le tirage au sort de cette phase de groupes (avec de sacrés "clients" comme les Allemands de Flensburg et Berlin ou les Portugais de Benfica) aura lieu ce jeudi 6 octobre. Aix et Montpellier ne seront pas dans la même poule. 24 équipes au total réparties dans 4 groupes de 6. Les quatre 1ers sont qualifiés en 8èmes (1-4 ; 2-3). 



Sur la dynamique de son succès en terre nîmoise quelques jours plus tôt, on ne voyait vraiment pas comment Chambéry pourrait laisser passer l'occasion de faire un bout de chemin dans la compétition européenne. A l'aller, les Savoyards s'étaient offerts un avantage substantiel (+4) et cela aurait pu paraître suffisant avant de se rendre en Hongrie, défier non loin des rives du lac Balaton, l'équipe de Veszprém. Pas celle bien-sûr où évolue Kentin Mahé mais le 2ème club du secteur, le Fejer B.A.L que la presse locale surnomme "le petit Veszprém" en comparaison avec son voisin qui dispute la Ligue des Champions. La surprise est grande. Elle vient des principaux intéressés qui ne s'attendaient pas à renverser la tendance et qui sur leur site internet, parlent de véritable exploit. Car Chambéry a fait la course en tête durant toute la 1ère période, menant au plus fort de 4 longueurs. Et puis la machine s'est grippée pour n'atteindre la pause qu'avec un petit but d'avance (15-16) mais tout allait encore bien pour la qualif. Changement de décor dans le second acte qui côté savoyard ne sera pas générateur de performance. Neuf buts inscrits et carences en tout genre tant au niveau défensif (et ce malgré les 10 arrêts de Filip Ivic) qu'offensif. A la 44ème, les Hongrois avaient comblé leur retard sur les deux matches, ils vont accentuer leur bénéfice par la suite et obtenir une qualification inespérée (31-25). Pour Chambéry, l'aventure s'arrête bien prématurément. 

Les stats de Chambéry: Ivic (10/38 à 26%) Hodzic (0/3) - Traoré (2/2) Tritta (5/5) Pecina (3/4) Richert (5/9) Skube (1/4) Tissot (2/3) Brouzet (1/1) Kalandadze (1/3) Faustin (3/4) Goni Leoz (2/4) Anquetil (0/1) 

Evolution du score: 2-2 (5) 3-4 (10) 7-7 (15) 9-11 (20) 12-14 (25) 15-16 (MT) 17-17 (35) 20-17 (40) 21-17 (45) 24-20 (50) 27-22 (55) 31-25 (FIN)

Le diaporama photos du match Montpellier-Sävehof par Patrick DAVIGNON

Dans la même rubrique

EHF League
dimanche 16 octobre 2022
  
EHF League
dimanche 9 octobre 2022
  
EHF League
dimanche 4 septembre 2022
  
  1 2 3 4