bandeau handzone

Pour Tritta et Chambéry, l'Europe est déjà là !

EHF League

jeudi 25 août 2022 - © Yves Michel

 6 min 20 de lecture

Pour certains clubs, la préparation n'est plus qu'un souvenir. Chambéry entame ce samedi, une nouvelle aventure en Ligue Européenne avec un 1er tour aller face aux Roumains de Constanta. Comme tous ses partenaires, Alexandre Tritta attend ce 1er rendez-vous officiel avec impatience.

Au bénéfice d’une 5ème place en Starligue, Chambéry renoue avec l’Europe. Les Savoyards disputent ce samedi (à 20h) au Phare, le 1er tour de la Ligue Europe face aux Roumains de Constanta. Débutée le 18 juillet dernier, la préparation a été calibrée en fonction de cette reprise officielle: quatre matches amicaux (trois succès pour une courte défaite face à Magdebourg, le champion d’Allemagne en titre) avec un effectif qui a été très peu remanié à l’intersaison. Trois départs (le gardien Nikola Portner, le pivot Lars Nielsen et l’arrière gauche Gerdas Babarskas) pour deux arrivées (le gardien croate Filip Ivic et le pivot espagnol d'Aix, Inaki Pecina). 

De son côté, à 27 ans, Alexandre Tritta entame sa 12ème saison (la 8ème chez les pros) en Savoie. Comme son capitaine Pierre Paturel (arrivé au club en 2005), le gaucher fait désormais partie des plus anciens dans l'équipe.

Alex, une reprise à Chambé pour toi, c’est presque de la routine, comment s’est déroulée la prépa ? 

Je dirai que cela a été positif. On a réattaqué par du physique, le handball est venu un peu plus tard parce que finalement il y avait peu de recrues à intégrer. Inaki (Pecina) parle très bien français et connait le championnat et le gardien Filip Ivic n’a pas mis longtemps à entrer dans l’ambiance. On a fait quatre matches amicaux….

…. Avec une seule défaite contre Magdebourg…

Oui et malgré ce résultat, on fait une bonne prestation. 

Sur la plupart de ces matches, c’est la mise en route qui a été un peu difficile…

C’est vrai à chaque fois, on a eu du mal à se mettre dans le rythme mais avec la compétition qui arrive, il n’y a pas de raison que cela persiste. Il faut du temps pour digérer le travail physique et la fatigue et les matches qui se présentent. Sinon, à chaque fois, on a plutôt bien rattrapé le tir. 

Le fait d'entrer plus tôt dans la saison officielle change quoi ? 

Personnellement, je préfère. Si on n’avait pas joué ce tour européen, il était prévu qu’on participe au Challenge Caraty (qui se déroule en Bretagne jusqu’à samedi), cela aurait fait des matches de prépa en plus. Cela n’a rien à voir avec une épreuve officielle. On va entrer dans le vif du sujet et cela va nous servir pour la suite. Notamment en championnat où dès l’entame, tu n’es pas à l’abri des surprises. 

Cette année, les places européennes ont été encore plus chères. Cela valorise-t-il votre perf de la saison écoulée ?

Carrément. Il n’y a eu que cinq équipes concernées (2 en LDC, 3 en Ligue Europe au lieu de 4) avec une indécision jusqu’au bout. On ne peut qu’être satisfait de cette saison. Maintenant, c’est une nouvelle histoire qui commence. C’est bien d’avoir terminé 5ème mais on peut tomber dès le 1er tour et l’aventure se terminer aussi sec. 

Les Roumains de Constanta sont à votre portée…

On pourrait le penser mais c’est un groupe assez méconnu même si Mike Brasseleur (ex Nîmes et Aix) les a rejoints. Sur les 1ères images qu’on a vues, c’est une équipe accrocheuse, qui met de l’intensité défensive et puis il y a le retour là-bas où l’ambiance est assez chaude. Donc il faudra rester vigilant et essayer déjà de gagner chez nous samedi et voir si on peut accroître le score en vue du déplacement une semaine plus tard. 

Avant même qu’elle ne débute, que serait une bonne saison pour Chambéry ? 

Dans nos têtes, je pense qu’on a envie de renouveler ce qu’on a fait sur la précédente. Pérenniser une participation en coupe d’Europe serait vraiment bien. Si en plus, on peut atteindre la phase de poules et éventuellement en sortir, ça serait encore mieux. La coupe de France ne sera pas à négliger (Chambéry l’a remportée en 2019 et atteint les quarts en avril dernier), en plus, il n’y a pas la coupe de la Ligue (dans un souci d’allègement du calendrier).  

Avec lors de la saison écoulée, des constantes intéressantes (4ème défense et 6ème attaque)

Notre marque de fabrique, c’est la défense, les montées de balle, le jeu rapide, c’est donc un fond qu’il faut conserver. On va voir si on en est capable. On a eu la chance d’avoir pu compter sur Niko (Portner) qui a fait une saison stratosphérique (le meilleur gardien de Starligue évolue désormais à Magdebourg). Filip (Ivic) a d’énormes qualités et il faudra que la défense l’aide au maximum. 

Depuis que tu as quitté ton Isère natale, tu n’as connu qu’un seul club. Chambéry a toujours été pour toi une évidence ? 

Je pense. Je me sens bien ici, j’ai la confiance des dirigeants donc il n’y avait aucune raison que j’aille voir ailleurs. 

Avec quand même le risque de tomber dans un certain confort ? 

Certainement pas ! Car dans mon entourage, il y a les bonnes personnes pour me remettre dans le droit chemin. Et puis, je ne suis pas le genre de mec à me reposer sur mes lauriers. Le cadre de vie aide vraiment à la performance. 

Tu es lié au club jusqu’en 2024, tu n’auras pas encore 30 ans. Tu te vois terminer ta carrière à Chambéry ?

Il y a encore deux saisons à traverser, il peut se passer plein de choses et honnêtement, je n’ai pas encore de certitudes là-dessus. On verra bien si le club veut continuer ou si de mon côté, j’ai d’autres envies. 

Le handball évolue. Il est de plus en plus question de supprimer la résine. Contrairement à ce qui a été annoncé, en France, ce n’est pas encore pour cette saison*. Qu’en penses-tu ? 

(Catégorique) Je peux te garantir que si demain, on doit jouer avec un ballon sans résine, j’arrête ma carrière ! Sincèrement, je ne vois pas comment faire autrement. Imagine en été, dans des salles qui pour la plupart, ne sont pas climatisées, avec les maillots qui dégoulinent de transpiration et les mains moites, c’est inimaginable.  


* début août, le championnat du Monde U18 féminin a testé un nouveau ballon sans résine mis au point par la société Molten (le concurrent direct du fournisseur de la LNH, Select). Selon nos sources, les essais ne sont pas efficients et l'approvisionnement encore incertain.



Le 1er tour aller de la Ligue Européenne 

ce samedi 

 TBV Lemgo (All)

 Logrono La Rioja (Esp)

 HC Cocks (Fin)

 Aguas Santas (Por)

 Gornik Zabrze (Pol)

 Amicitia Zurich (Sui)

 Minaur Baia Mare (Rou)

 FTC (Hon)

 Kolstad HB (Nor)

 Drammen HK (Nor)

 IFK Kristianstad (Sue)

 RK Trimo Trebnje (Slo)

 Alpla HC Hard (Aut)

 Eurofarm Pelister 2 (Mac)

 Chambéry Mt Blanc Savoie HB (Fra)

 Dobrogea Sud Constanta (Rou)

ce dimanche 

 Balonmano Cuenca (Esp)

 Bjerringbro Silkeborg (Dan)

 IK Sävehof (Sue)

 AHC Potaissa Turda (Rou)


 les repères: 
les deux autres clubs français (Montpellier et Aix) engagés dans la compétition n'entreront en lice qu'au 2ème tour programmé dès le 27 septembre. 
D'autres joueurs (et même entraîneur) tricolores sont dans ce 1er tour. Les cinq (voir ici) chez les Cocks en Finlande, l'ailier gauche Mahamadou Keita chez les Espagnols de Logrono et l'arrière droit Mike Brasseleur (photo ci-dessus) chez les Roumains de Constanta. 

Pour Tritta et Chambéry, l'Europe est déjà là ! 

EHF League

jeudi 25 août 2022 - © Yves Michel

 6 min 20 de lecture

Pour certains clubs, la préparation n'est plus qu'un souvenir. Chambéry entame ce samedi, une nouvelle aventure en Ligue Européenne avec un 1er tour aller face aux Roumains de Constanta. Comme tous ses partenaires, Alexandre Tritta attend ce 1er rendez-vous officiel avec impatience.

Au bénéfice d’une 5ème place en Starligue, Chambéry renoue avec l’Europe. Les Savoyards disputent ce samedi (à 20h) au Phare, le 1er tour de la Ligue Europe face aux Roumains de Constanta. Débutée le 18 juillet dernier, la préparation a été calibrée en fonction de cette reprise officielle: quatre matches amicaux (trois succès pour une courte défaite face à Magdebourg, le champion d’Allemagne en titre) avec un effectif qui a été très peu remanié à l’intersaison. Trois départs (le gardien Nikola Portner, le pivot Lars Nielsen et l’arrière gauche Gerdas Babarskas) pour deux arrivées (le gardien croate Filip Ivic et le pivot espagnol d'Aix, Inaki Pecina). 

De son côté, à 27 ans, Alexandre Tritta entame sa 12ème saison (la 8ème chez les pros) en Savoie. Comme son capitaine Pierre Paturel (arrivé au club en 2005), le gaucher fait désormais partie des plus anciens dans l'équipe.

Alex, une reprise à Chambé pour toi, c’est presque de la routine, comment s’est déroulée la prépa ? 

Je dirai que cela a été positif. On a réattaqué par du physique, le handball est venu un peu plus tard parce que finalement il y avait peu de recrues à intégrer. Inaki (Pecina) parle très bien français et connait le championnat et le gardien Filip Ivic n’a pas mis longtemps à entrer dans l’ambiance. On a fait quatre matches amicaux….

…. Avec une seule défaite contre Magdebourg…

Oui et malgré ce résultat, on fait une bonne prestation. 

Sur la plupart de ces matches, c’est la mise en route qui a été un peu difficile…

C’est vrai à chaque fois, on a eu du mal à se mettre dans le rythme mais avec la compétition qui arrive, il n’y a pas de raison que cela persiste. Il faut du temps pour digérer le travail physique et la fatigue et les matches qui se présentent. Sinon, à chaque fois, on a plutôt bien rattrapé le tir. 

Le fait d'entrer plus tôt dans la saison officielle change quoi ? 

Personnellement, je préfère. Si on n’avait pas joué ce tour européen, il était prévu qu’on participe au Challenge Caraty (qui se déroule en Bretagne jusqu’à samedi), cela aurait fait des matches de prépa en plus. Cela n’a rien à voir avec une épreuve officielle. On va entrer dans le vif du sujet et cela va nous servir pour la suite. Notamment en championnat où dès l’entame, tu n’es pas à l’abri des surprises. 

Cette année, les places européennes ont été encore plus chères. Cela valorise-t-il votre perf de la saison écoulée ?

Carrément. Il n’y a eu que cinq équipes concernées (2 en LDC, 3 en Ligue Europe au lieu de 4) avec une indécision jusqu’au bout. On ne peut qu’être satisfait de cette saison. Maintenant, c’est une nouvelle histoire qui commence. C’est bien d’avoir terminé 5ème mais on peut tomber dès le 1er tour et l’aventure se terminer aussi sec. 

Les Roumains de Constanta sont à votre portée…

On pourrait le penser mais c’est un groupe assez méconnu même si Mike Brasseleur (ex Nîmes et Aix) les a rejoints. Sur les 1ères images qu’on a vues, c’est une équipe accrocheuse, qui met de l’intensité défensive et puis il y a le retour là-bas où l’ambiance est assez chaude. Donc il faudra rester vigilant et essayer déjà de gagner chez nous samedi et voir si on peut accroître le score en vue du déplacement une semaine plus tard. 

Avant même qu’elle ne débute, que serait une bonne saison pour Chambéry ? 

Dans nos têtes, je pense qu’on a envie de renouveler ce qu’on a fait sur la précédente. Pérenniser une participation en coupe d’Europe serait vraiment bien. Si en plus, on peut atteindre la phase de poules et éventuellement en sortir, ça serait encore mieux. La coupe de France ne sera pas à négliger (Chambéry l’a remportée en 2019 et atteint les quarts en avril dernier), en plus, il n’y a pas la coupe de la Ligue (dans un souci d’allègement du calendrier).  

Avec lors de la saison écoulée, des constantes intéressantes (4ème défense et 6ème attaque)

Notre marque de fabrique, c’est la défense, les montées de balle, le jeu rapide, c’est donc un fond qu’il faut conserver. On va voir si on en est capable. On a eu la chance d’avoir pu compter sur Niko (Portner) qui a fait une saison stratosphérique (le meilleur gardien de Starligue évolue désormais à Magdebourg). Filip (Ivic) a d’énormes qualités et il faudra que la défense l’aide au maximum. 

Depuis que tu as quitté ton Isère natale, tu n’as connu qu’un seul club. Chambéry a toujours été pour toi une évidence ? 

Je pense. Je me sens bien ici, j’ai la confiance des dirigeants donc il n’y avait aucune raison que j’aille voir ailleurs. 

Avec quand même le risque de tomber dans un certain confort ? 

Certainement pas ! Car dans mon entourage, il y a les bonnes personnes pour me remettre dans le droit chemin. Et puis, je ne suis pas le genre de mec à me reposer sur mes lauriers. Le cadre de vie aide vraiment à la performance. 

Tu es lié au club jusqu’en 2024, tu n’auras pas encore 30 ans. Tu te vois terminer ta carrière à Chambéry ?

Il y a encore deux saisons à traverser, il peut se passer plein de choses et honnêtement, je n’ai pas encore de certitudes là-dessus. On verra bien si le club veut continuer ou si de mon côté, j’ai d’autres envies. 

Le handball évolue. Il est de plus en plus question de supprimer la résine. Contrairement à ce qui a été annoncé, en France, ce n’est pas encore pour cette saison*. Qu’en penses-tu ? 

(Catégorique) Je peux te garantir que si demain, on doit jouer avec un ballon sans résine, j’arrête ma carrière ! Sincèrement, je ne vois pas comment faire autrement. Imagine en été, dans des salles qui pour la plupart, ne sont pas climatisées, avec les maillots qui dégoulinent de transpiration et les mains moites, c’est inimaginable.  


* début août, le championnat du Monde U18 féminin a testé un nouveau ballon sans résine mis au point par la société Molten (le concurrent direct du fournisseur de la LNH, Select). Selon nos sources, les essais ne sont pas efficients et l'approvisionnement encore incertain.



Le 1er tour aller de la Ligue Européenne 

ce samedi 

 TBV Lemgo (All)

 Logrono La Rioja (Esp)

 HC Cocks (Fin)

 Aguas Santas (Por)

 Gornik Zabrze (Pol)

 Amicitia Zurich (Sui)

 Minaur Baia Mare (Rou)

 FTC (Hon)

 Kolstad HB (Nor)

 Drammen HK (Nor)

 IFK Kristianstad (Sue)

 RK Trimo Trebnje (Slo)

 Alpla HC Hard (Aut)

 Eurofarm Pelister 2 (Mac)

 Chambéry Mt Blanc Savoie HB (Fra)

 Dobrogea Sud Constanta (Rou)

ce dimanche 

 Balonmano Cuenca (Esp)

 Bjerringbro Silkeborg (Dan)

 IK Sävehof (Sue)

 AHC Potaissa Turda (Rou)


 les repères: 
les deux autres clubs français (Montpellier et Aix) engagés dans la compétition n'entreront en lice qu'au 2ème tour programmé dès le 27 septembre. 
D'autres joueurs (et même entraîneur) tricolores sont dans ce 1er tour. Les cinq (voir ici) chez les Cocks en Finlande, l'ailier gauche Mahamadou Keita chez les Espagnols de Logrono et l'arrière droit Mike Brasseleur (photo ci-dessus) chez les Roumains de Constanta. 

Dans la même rubrique

EHF League
dimanche 4 septembre 2022
  
EHF League
mardi 23 août 2022
  
EHF League
mardi 26 avril 2022
  
EHF League
mardi 5 avril 2022
  
  1 2 3 4