bandeau handzone

Face à Nantes, Magdebourg réaffirme sa suprématie

EHF League

mardi 3 mai 2022 - © Yves Michel

 4 min 25 de lecture

La marche était bien trop haute pour Nantes. Déjà vainqueur à l’aller en France, Magdebourg n’a pas laissé passer l’occasion de s’imposer dans sa salle (30-28) face à des joueurs du ‘’H’’ qui ont raté leur entame et couru ensuite après le score malgré un final qui peut laisser quelques regrets. Les Allemands tenants du titre en Ligue Européenne se retrouveront fin mai au Final Four en compagnie des Polonais de Plock, des Portugais de Benfica et des Croates de Nexe.

Si du côté des joueurs, les effectifs alignés étaient les mêmes que ceux, il y a une semaine lors du match aller, c'est au niveau du staff nantais qu'un changement était intervenu l'espace d'un week-end. Déclaré positif à la Covid, Alberto Entrerrios n'a pas pu faire le déplacement en Allemagne et c'est tout naturellement celui qui lui succédera la saison prochaine, Greg Cojean qui a pris les commandes de l'équipe. Avec la ferme intention de renverser la tendance puisqu'une semaine plus tôt, le "H" s'était incliné dans sa salle (25-28) et que c'est ce handicap qu'il fallait remonter, excusez du peu face non seulement au tenant du trophée mais également à l'actuel leader de la Bundesliga.  

L’envie ne fait pas tout. D’entrée, la différence de niveau et l’intensité dans l’engagement ont été flagrantes et Magdebourg n’a eu aucune peine a imposé son rythme. Les moindres pertes de balle et erreurs du ‘’H’’ étaient exploitées et les relations entre base arrière et pivots mises en échec. En face, l’arrière ‘’Mika’’ Damgaard sera le vrai maître d’œuvre de l’avanie nantaise. A sa 5ème réalisation après seulement 11 minutes, Magdebourg avait déjà fait le break (8/4). Comme bien installé dans un fauteuil, le Danois va n’en faire qu’à sa guise. Le gardien Jensen va aussi s’imposer profitant aussi d’un excès de précipitation et du manque de lucidité des attaquants du ‘’H’’. La poisse va continuer à s’abattre sur l’équipe française lorsqu’après un choc avec le défenseur O’Sullivan, Aymeric Minne victime d’une béquille sera obligé de sortir. Il restera sur le banc jusqu’à la fin de la rencontre. Privé de ses deux demi-centres patentés (Ovnicek présent sur la feuille, n’a pas été utilisé), la tâche va se compliquer pour les Nantais. Avec une avance très confortable sur l’ensemble des deux matches, Magdebourg ne va rien lâcher et maintenir la pression. En totale confiance, avec un mental à toute épreuve, les Allemands n’avaient qu’à pousser les ballons, Damgaard (photo ci-dessous) parachevant son festival avec un 12ème but à la 48ème portant à 9 longueurs l’écart en faveur de sa formation (27-18). Le ‘’H’’ était parti pour prendre une déculottée ! 

Les joueurs ont eu une réaction d’orgueil face à ce qui avait été jusque-là une pitoyable prestation. Magdebourg s’est mis à cafouiller un peu plus de ballons, à être moins rigoureux dans ses entreprises. La concentration avait abandonné le camp allemand qui va encaisser un 9-1 en dix minutes ! C’est simple à moins de 90 secondes du buzzer final, les Nantais avaient la possibilité d’égaliser, ce qui en soi, aurait constitué un exploit ! Et même si dans la GETEC Arena, l’ambiance était retombée, les Allemands vont trouver l’énergie nécessaire pour remporter leur confrontation (30-28). Ils réalisent un quasi sans-faute dans cette Ligue Européenne puisque sur quatorze matches disputés, ils totalisent 12 succès et 2 nuls. Ils ont remporté le trophée la saison dernière et sont bien partis pour rempiler. A moins que Plock, Nexe ou Benfica en décident autrement. Quant à Nantes, tout est à refaire ! En pensant au déplacement à Limoges dès vendredi et à l’impératif d’une victoire pour préserver sa 2ème place au classement de Starligue, synonyme de billet pour la Ligue des Champions, la saison prochaine. 

Ligue Européenne – Quart de Finale retour – mardi 3 mai 2022

SC Magdeburg - HBC Nantes   30-28  (mi-temps: 16-12)      

Résultat match aller: 28-25    SC MAGDEBOURG qualifié

Arbitres : Javier Alvarez Mata & Yon Bustamante Lopez (Espagne)

Evolution du score :  3-2 (5) 7-4 (10)  10-4 (15) 13-8 (20) 15-10 (25)  16-12 (MT)  18-15 (35)  21-17 (40)  26-18 (45) 27-21 (50)  28-25 (55)  30-28 (FIN)

SC MAGDEBURG : Green (0/1) Jensen Mike (11 arrêts sur 37) – Chrapkowski, Musche (3/4) Kristjansson, Pettersson, Magnusson (1/1 à 7m) Hornke (4/5) Weber, Gullerud (2/2) Mertens, Jensen Magnus (1/3) O’Sullivan (1/1) Bezjak (1/2), Smits (3/5) Damgaard (12/19)

HBC NANTES : Nielsen (2/14) Robin (6/22) – Damatrin (1/1), Briet (3/7) Ovnicek, Milic (2/3), Persson (3/6) Rivera (3/5 dt 2/2 à 7m) Pechmalbec (0/1) Marchan (2/2), Portela (5/6) Minne (2/3) Monar (3/6) Balaguer (2/3) Vellenoweth, De La Bretèche (2/2)


LES TROIS AUTRES QUARTS DE LIGUE EUROPE


Deux nuls entre les Slovènes de Velenje et Benfica (37-37) et les Danois de GOG et Nexe (27-27) mais ce sont les Portugais et les Croates, victorieux à l'aller qui rajoutent leur nom au Final Four de la Ligue Européenne. Tout comme les Polonais de Plock qui ont survolé leur confrontation face aux Suisses de Schaffhausen (35-22).

 Matches 

 Score Retour

 Score Aller

 Plock (Pol) - Schaffhausen (Sui)

 35-22

 33-31

 Velenje (Slo) - Benfica (Por)

 27-27

 29-36

 GOG (Dan) - Nexe (Cro)

 37-37

 27-32

Face à Nantes, Magdebourg réaffirme sa suprématie 

EHF League

mardi 3 mai 2022 - © Yves Michel

 4 min 25 de lecture

La marche était bien trop haute pour Nantes. Déjà vainqueur à l’aller en France, Magdebourg n’a pas laissé passer l’occasion de s’imposer dans sa salle (30-28) face à des joueurs du ‘’H’’ qui ont raté leur entame et couru ensuite après le score malgré un final qui peut laisser quelques regrets. Les Allemands tenants du titre en Ligue Européenne se retrouveront fin mai au Final Four en compagnie des Polonais de Plock, des Portugais de Benfica et des Croates de Nexe.

Si du côté des joueurs, les effectifs alignés étaient les mêmes que ceux, il y a une semaine lors du match aller, c'est au niveau du staff nantais qu'un changement était intervenu l'espace d'un week-end. Déclaré positif à la Covid, Alberto Entrerrios n'a pas pu faire le déplacement en Allemagne et c'est tout naturellement celui qui lui succédera la saison prochaine, Greg Cojean qui a pris les commandes de l'équipe. Avec la ferme intention de renverser la tendance puisqu'une semaine plus tôt, le "H" s'était incliné dans sa salle (25-28) et que c'est ce handicap qu'il fallait remonter, excusez du peu face non seulement au tenant du trophée mais également à l'actuel leader de la Bundesliga.  

L’envie ne fait pas tout. D’entrée, la différence de niveau et l’intensité dans l’engagement ont été flagrantes et Magdebourg n’a eu aucune peine a imposé son rythme. Les moindres pertes de balle et erreurs du ‘’H’’ étaient exploitées et les relations entre base arrière et pivots mises en échec. En face, l’arrière ‘’Mika’’ Damgaard sera le vrai maître d’œuvre de l’avanie nantaise. A sa 5ème réalisation après seulement 11 minutes, Magdebourg avait déjà fait le break (8/4). Comme bien installé dans un fauteuil, le Danois va n’en faire qu’à sa guise. Le gardien Jensen va aussi s’imposer profitant aussi d’un excès de précipitation et du manque de lucidité des attaquants du ‘’H’’. La poisse va continuer à s’abattre sur l’équipe française lorsqu’après un choc avec le défenseur O’Sullivan, Aymeric Minne victime d’une béquille sera obligé de sortir. Il restera sur le banc jusqu’à la fin de la rencontre. Privé de ses deux demi-centres patentés (Ovnicek présent sur la feuille, n’a pas été utilisé), la tâche va se compliquer pour les Nantais. Avec une avance très confortable sur l’ensemble des deux matches, Magdebourg ne va rien lâcher et maintenir la pression. En totale confiance, avec un mental à toute épreuve, les Allemands n’avaient qu’à pousser les ballons, Damgaard (photo ci-dessous) parachevant son festival avec un 12ème but à la 48ème portant à 9 longueurs l’écart en faveur de sa formation (27-18). Le ‘’H’’ était parti pour prendre une déculottée ! 

Les joueurs ont eu une réaction d’orgueil face à ce qui avait été jusque-là une pitoyable prestation. Magdebourg s’est mis à cafouiller un peu plus de ballons, à être moins rigoureux dans ses entreprises. La concentration avait abandonné le camp allemand qui va encaisser un 9-1 en dix minutes ! C’est simple à moins de 90 secondes du buzzer final, les Nantais avaient la possibilité d’égaliser, ce qui en soi, aurait constitué un exploit ! Et même si dans la GETEC Arena, l’ambiance était retombée, les Allemands vont trouver l’énergie nécessaire pour remporter leur confrontation (30-28). Ils réalisent un quasi sans-faute dans cette Ligue Européenne puisque sur quatorze matches disputés, ils totalisent 12 succès et 2 nuls. Ils ont remporté le trophée la saison dernière et sont bien partis pour rempiler. A moins que Plock, Nexe ou Benfica en décident autrement. Quant à Nantes, tout est à refaire ! En pensant au déplacement à Limoges dès vendredi et à l’impératif d’une victoire pour préserver sa 2ème place au classement de Starligue, synonyme de billet pour la Ligue des Champions, la saison prochaine. 

Ligue Européenne – Quart de Finale retour – mardi 3 mai 2022

SC Magdeburg - HBC Nantes   30-28  (mi-temps: 16-12)      

Résultat match aller: 28-25    SC MAGDEBOURG qualifié

Arbitres : Javier Alvarez Mata & Yon Bustamante Lopez (Espagne)

Evolution du score :  3-2 (5) 7-4 (10)  10-4 (15) 13-8 (20) 15-10 (25)  16-12 (MT)  18-15 (35)  21-17 (40)  26-18 (45) 27-21 (50)  28-25 (55)  30-28 (FIN)

SC MAGDEBURG : Green (0/1) Jensen Mike (11 arrêts sur 37) – Chrapkowski, Musche (3/4) Kristjansson, Pettersson, Magnusson (1/1 à 7m) Hornke (4/5) Weber, Gullerud (2/2) Mertens, Jensen Magnus (1/3) O’Sullivan (1/1) Bezjak (1/2), Smits (3/5) Damgaard (12/19)

HBC NANTES : Nielsen (2/14) Robin (6/22) – Damatrin (1/1), Briet (3/7) Ovnicek, Milic (2/3), Persson (3/6) Rivera (3/5 dt 2/2 à 7m) Pechmalbec (0/1) Marchan (2/2), Portela (5/6) Minne (2/3) Monar (3/6) Balaguer (2/3) Vellenoweth, De La Bretèche (2/2)


LES TROIS AUTRES QUARTS DE LIGUE EUROPE


Deux nuls entre les Slovènes de Velenje et Benfica (37-37) et les Danois de GOG et Nexe (27-27) mais ce sont les Portugais et les Croates, victorieux à l'aller qui rajoutent leur nom au Final Four de la Ligue Européenne. Tout comme les Polonais de Plock qui ont survolé leur confrontation face aux Suisses de Schaffhausen (35-22).

 Matches 

 Score Retour

 Score Aller

 Plock (Pol) - Schaffhausen (Sui)

 35-22

 33-31

 Velenje (Slo) - Benfica (Por)

 27-27

 29-36

 GOG (Dan) - Nexe (Cro)

 37-37

 27-32

Dans la même rubrique

EHF League
mardi 26 avril 2022
  
EHF League
mardi 5 avril 2022
  
EHF League
mercredi 30 mars 2022
  
  1 2 3