bandeau handzone

Toulouse et Chartres, 1ers qualifiés !

Coupe de France

mercredi 20 avril 2022 - © Yves Michel

 5 min 9 de lecture

Pas de qualification en demi-finale de Coupe de France en déplacement pour St Raphaël et Chambéry. Les deux équipes sont tombées respectivement à Toulouse et Chartres, l'invité surprise à ce niveau de la compétition. Ce jeudi, les deux autres quarts opposeront Nantes à Aix et Paris à Montpellier.

A chacun sa période… où après avoir été malmenés, Erwin Feuchtmann (notre photo de tête) et ses partenaires toulousains ont progressivement usé St Raphaël. Si pendant un quart d’heure, les deux équipes se sont neutralisées, ce sont les Varois qui malgré un gardien (Popescu) aux abonnés absents, ont pris l’ascendant avec aux manettes l’incontournable Raphaël Caucheteux à 7 mètres et un percutant Johannes Marescot qui a su trouvé de nombreuses failles dans le bloc central adverse. Imposant un rythme résolument assez lent, poussant ses temps d’attaque au maximum, St Raphaël a le plus souvent mené au score (13-15 à la 25ème). Le Fénix a pourtant bien résisté surtout après l’exclusion définitive de Maxime Gilbert auteur d’un geste malencontreux sur Xavier Barachet (voir plus bas). Un but d’écart à la pause pour les visiteurs (17-18), la réaction de Toulouse était attendue. Déjà en mettant un peu plus d’intensité dans les intentions et d’application dans la finition. La défense va également trouver des solutions en coupant notamment la relation arrières-pivot. Mathieu Marmier et Nemanja Ilic déjà très en vue dans le 1er acte vont permettre à leur équipe de refaire son retard et pour la 1ère fois dans le match, passer devant (21-19 à la 37ème). Le carton rouge infligé à Adrien Dipanda va fortement pénaliser le dispositif raphaélois. Privé de ses deux arrières gauchers, Dan-Rares Fortuneanu va solliciter un peu plus ses titulaires qui vont perdre en lucidité. Les Toulousains vont profiter de la situation et déjouer le 7 contre 6 adverse. Trois buts consécutifs vont sceller leur maîtrise (28-23 à la 46ème). Il suffisait que Jef Lettens et Alexandre Demaille engagent un mano a mano devant leur cage pour que l’écart se stabilise et mette Toulouse à l’abri. Pour autant, sur contre-attaque le Fenix va rater des buts faciles et le jeune varois Nicolas Lubrano, juste avant l’exclusion définitive de Marmier (la 3ème dans la rencontre !) va redonner espoir aux siens (32-30). Mais avec quelques cartouches supplémentaires, St Raphaël aurait pu inquiéter son vis-à-vis. Le money-time lui sera fatal (score final : 36-32). 



La réaction de Pierrick Chelle (capitaine du Fenix) : « On a eu par moments l'impression que c’était un match amical, de reprise, c’était un peu bizarre comme ambiance et je pense qu’on a été pris dans le rythme en 1ère mi-temps. Après on est monté en puissance et il faut reconnaître que leur manque de rotations leur a été préjudiciable. On est en demi… pour dire que c’est un bonus, tout va dépendre du tirage. On va tout faire pour participer à la finale à Bercy. Je pense que pas mal de gars dans le groupe n’ont jamais vécu cela. On n’est pas encore à l’heure du bilan mais on est là où on voulait être (Toulouse est 5ème de Starligue avec 3 pts d’avance sur Chambéry – les deux équipes qui ont un match en retard se retrouvent samedi en Savoie), c’est plutôt intéressant d’être dans cette situation-là. 



Infortuné Xavier Barachet ! Peu épargné par les blessures tout au long de sa carrière pourtant ponctuée par trois titres de champion de France mais surtout une médaille olympique (Londres 2012), trois mondiales et une Européenne, l’arrière droit de St Raphaël a regagné le banc à la 26ème minute après un choc avec le Toulousain Maxime Gilbert. Au fil des minutes, la périphérie de son œil droit a triplé de volume et à la fin du match, il a été pris en charge par Pierre Sébastien, médecin du Fénix et ancien doc’ de l’équipe de France. Touché à hauteur des sinus (avec suspicion de fracture du plancher orbital), le natif de Nice a été conduit dans une clinique toulousaine où il devait passer un scanner. 



Les stats: 
Fenix Toulouse: Lettens (9/37 à 24%)  Cantegrel (0/2) - Chelle (5/6) Feuchtmann (6/6) Wagner (4/5) Balenciaga (0/1) Jarry (0/3) Kempf (3/3) Borzas (0/2) Pettersson (1/4) Ilic (8/8 dt 3/3 à 7m) Marmier (6/8) Martins Vieira (2/3) Abdi (0/2) Gilbert, Sokolic 
St Raphaël Var HB: Popescu (0/9) Demaille (9/33 à 27%) - Richeton (2/3) Barachet (0/2) Sarmiento (3/6) Caucheteux (8/10 dt 7/7 à 7m) Vigneron (3/3) Dipanda (3/5) Marescot (9/9) Lubrano (2/2) Gayduchenko (2/4) Petit (0/1) Armani, Goupillon



Dans l’autre match de la soirée et c’est une demi-surprise, Chartres se qualifie pour la 1ère fois de son histoire pour une demi-finale de Coupe, aux dépens de Chambéry (26-25). Dans une confrontation très serrée où les locaux ont pris le large dans le money-time, ce sont les gardiens qui ont occupé le devant de la scène. Nikola Portner (18 arrêts à 42%) pour les Savoyards et Julien Meyer (photo ci-dessus) pour les Euréliens (16 arrêts à 44%). Rien n'était décanté à dix minutes du terme lorsque Chartres a mieux négocié ce qui a suivi avec toujours deux longueurs d'avance. C'est le jeune pivot Hugo Jund (21 ans) qui a porté le coup fatal (25-22 à la 57ème). Chambéry a couru après son handicap, Gustavo Rodrigues ramenant le score à une longueur (26-25) sans que le gain de la rencontre n'échappe aux Chartrains.

Les stats:
C'Chartres: Meyer (16/36 à 44%) Grahovac (1/3) - Vium (4/8 dt 3/3 à 7m) Figueras (0/2) Afanou (0/1) Pedersen (2/6) Kudinov (0/3) Djekic (2/3) Onufriyenko (6/10) Cham (0/1) Jund (5/5) Tribillon (5/6) Verin (2/3) Ilic, Saussay, Barbeito 
Chambéry Savoie Mt Bl HB:  Portner (18/43 à 42%) Hodzic (0/1) - Traoré (0/2) Tritta (2/5) Richert (5/6 dt 4/4 à 7 m) Skube (4/9) Tissot (1/2) Brouzet (3/6) Costoya (3/7) Goni (0/1) Anquetil (2/6) Rodrigues (3/5) Nielsen, Babarskas, Paturel, Faustin 

Les deux autres quarts de finale auront lieu ce jeudi et c’est du lourd puisqu’à 20h30, Nantes (le 2ème du championnat) sera opposé à Aix (le 3ème) et à 21h10, à Coubertin, le leader parisien accueillera Montpellier (le 4ème).

Toulouse et Chartres, 1ers qualifiés !  

Coupe de France

mercredi 20 avril 2022 - © Yves Michel

 5 min 9 de lecture

Pas de qualification en demi-finale de Coupe de France en déplacement pour St Raphaël et Chambéry. Les deux équipes sont tombées respectivement à Toulouse et Chartres, l'invité surprise à ce niveau de la compétition. Ce jeudi, les deux autres quarts opposeront Nantes à Aix et Paris à Montpellier.

A chacun sa période… où après avoir été malmenés, Erwin Feuchtmann (notre photo de tête) et ses partenaires toulousains ont progressivement usé St Raphaël. Si pendant un quart d’heure, les deux équipes se sont neutralisées, ce sont les Varois qui malgré un gardien (Popescu) aux abonnés absents, ont pris l’ascendant avec aux manettes l’incontournable Raphaël Caucheteux à 7 mètres et un percutant Johannes Marescot qui a su trouvé de nombreuses failles dans le bloc central adverse. Imposant un rythme résolument assez lent, poussant ses temps d’attaque au maximum, St Raphaël a le plus souvent mené au score (13-15 à la 25ème). Le Fénix a pourtant bien résisté surtout après l’exclusion définitive de Maxime Gilbert auteur d’un geste malencontreux sur Xavier Barachet (voir plus bas). Un but d’écart à la pause pour les visiteurs (17-18), la réaction de Toulouse était attendue. Déjà en mettant un peu plus d’intensité dans les intentions et d’application dans la finition. La défense va également trouver des solutions en coupant notamment la relation arrières-pivot. Mathieu Marmier et Nemanja Ilic déjà très en vue dans le 1er acte vont permettre à leur équipe de refaire son retard et pour la 1ère fois dans le match, passer devant (21-19 à la 37ème). Le carton rouge infligé à Adrien Dipanda va fortement pénaliser le dispositif raphaélois. Privé de ses deux arrières gauchers, Dan-Rares Fortuneanu va solliciter un peu plus ses titulaires qui vont perdre en lucidité. Les Toulousains vont profiter de la situation et déjouer le 7 contre 6 adverse. Trois buts consécutifs vont sceller leur maîtrise (28-23 à la 46ème). Il suffisait que Jef Lettens et Alexandre Demaille engagent un mano a mano devant leur cage pour que l’écart se stabilise et mette Toulouse à l’abri. Pour autant, sur contre-attaque le Fenix va rater des buts faciles et le jeune varois Nicolas Lubrano, juste avant l’exclusion définitive de Marmier (la 3ème dans la rencontre !) va redonner espoir aux siens (32-30). Mais avec quelques cartouches supplémentaires, St Raphaël aurait pu inquiéter son vis-à-vis. Le money-time lui sera fatal (score final : 36-32). 



La réaction de Pierrick Chelle (capitaine du Fenix) : « On a eu par moments l'impression que c’était un match amical, de reprise, c’était un peu bizarre comme ambiance et je pense qu’on a été pris dans le rythme en 1ère mi-temps. Après on est monté en puissance et il faut reconnaître que leur manque de rotations leur a été préjudiciable. On est en demi… pour dire que c’est un bonus, tout va dépendre du tirage. On va tout faire pour participer à la finale à Bercy. Je pense que pas mal de gars dans le groupe n’ont jamais vécu cela. On n’est pas encore à l’heure du bilan mais on est là où on voulait être (Toulouse est 5ème de Starligue avec 3 pts d’avance sur Chambéry – les deux équipes qui ont un match en retard se retrouvent samedi en Savoie), c’est plutôt intéressant d’être dans cette situation-là. 



Infortuné Xavier Barachet ! Peu épargné par les blessures tout au long de sa carrière pourtant ponctuée par trois titres de champion de France mais surtout une médaille olympique (Londres 2012), trois mondiales et une Européenne, l’arrière droit de St Raphaël a regagné le banc à la 26ème minute après un choc avec le Toulousain Maxime Gilbert. Au fil des minutes, la périphérie de son œil droit a triplé de volume et à la fin du match, il a été pris en charge par Pierre Sébastien, médecin du Fénix et ancien doc’ de l’équipe de France. Touché à hauteur des sinus (avec suspicion de fracture du plancher orbital), le natif de Nice a été conduit dans une clinique toulousaine où il devait passer un scanner. 



Les stats: 
Fenix Toulouse: Lettens (9/37 à 24%)  Cantegrel (0/2) - Chelle (5/6) Feuchtmann (6/6) Wagner (4/5) Balenciaga (0/1) Jarry (0/3) Kempf (3/3) Borzas (0/2) Pettersson (1/4) Ilic (8/8 dt 3/3 à 7m) Marmier (6/8) Martins Vieira (2/3) Abdi (0/2) Gilbert, Sokolic 
St Raphaël Var HB: Popescu (0/9) Demaille (9/33 à 27%) - Richeton (2/3) Barachet (0/2) Sarmiento (3/6) Caucheteux (8/10 dt 7/7 à 7m) Vigneron (3/3) Dipanda (3/5) Marescot (9/9) Lubrano (2/2) Gayduchenko (2/4) Petit (0/1) Armani, Goupillon



Dans l’autre match de la soirée et c’est une demi-surprise, Chartres se qualifie pour la 1ère fois de son histoire pour une demi-finale de Coupe, aux dépens de Chambéry (26-25). Dans une confrontation très serrée où les locaux ont pris le large dans le money-time, ce sont les gardiens qui ont occupé le devant de la scène. Nikola Portner (18 arrêts à 42%) pour les Savoyards et Julien Meyer (photo ci-dessus) pour les Euréliens (16 arrêts à 44%). Rien n'était décanté à dix minutes du terme lorsque Chartres a mieux négocié ce qui a suivi avec toujours deux longueurs d'avance. C'est le jeune pivot Hugo Jund (21 ans) qui a porté le coup fatal (25-22 à la 57ème). Chambéry a couru après son handicap, Gustavo Rodrigues ramenant le score à une longueur (26-25) sans que le gain de la rencontre n'échappe aux Chartrains.

Les stats:
C'Chartres: Meyer (16/36 à 44%) Grahovac (1/3) - Vium (4/8 dt 3/3 à 7m) Figueras (0/2) Afanou (0/1) Pedersen (2/6) Kudinov (0/3) Djekic (2/3) Onufriyenko (6/10) Cham (0/1) Jund (5/5) Tribillon (5/6) Verin (2/3) Ilic, Saussay, Barbeito 
Chambéry Savoie Mt Bl HB:  Portner (18/43 à 42%) Hodzic (0/1) - Traoré (0/2) Tritta (2/5) Richert (5/6 dt 4/4 à 7 m) Skube (4/9) Tissot (1/2) Brouzet (3/6) Costoya (3/7) Goni (0/1) Anquetil (2/6) Rodrigues (3/5) Nielsen, Babarskas, Paturel, Faustin 

Les deux autres quarts de finale auront lieu ce jeudi et c’est du lourd puisqu’à 20h30, Nantes (le 2ème du championnat) sera opposé à Aix (le 3ème) et à 21h10, à Coubertin, le leader parisien accueillera Montpellier (le 4ème).

Dans la même rubrique

Coupe de France
lundi 16 mai 2022
  
Coupe de France
mardi 26 avril 2022
  
Coupe de France
jeudi 21 avril 2022
  
Coupe de France
vendredi 25 mars 2022
  
  1 2 3 4