bandeau handzone

Et pendant ce temps-là....

Euro

dimanche 9 janvier 2022 - © Yves Michel

 2 min 59 de lecture

L'Euro débute ce jeudi 13 janvier et le virus de la Covid-19 s'est invité dans la plupart des sélections. La France a figuré parmi le peloton de tête des effectifs contaminés. Les Tricolores débuteront leur tour préliminaire face à la Croatie (le 13) puis enchaîneront face à l'Ukraine (le 15) et la Serbie (le 17). Depuis le début, les Bleus ont joué la transparence sur l'état de santé collectif. Où en sont les autres adversaires ?

… DU COTE DE LA CROATIE 

Les Croates, 1ers adversaires des Bleus à Szeged (jeudi 13 à 20h30), font contre mauvaise fortune, bon cœur. Comme la plupart des nations participant à l’Euro, ils ont été touchés par la pandémie et de fait, leur préparation a été perturbée. Au cours d’un tournoi qu’ils avaient organisé avant de s’envoler pour la Hongrie, ils n’ont pu affronter la Bosnie (qui a annulé sa participation à cause d’un trop grand nombre de joueurs infectés) et ont rivalisé à deux reprises face à la Russie. Les hommes d’Horvat (photo de tête) ont remporté le 1er match (30-24) avant de s’incliner ce samedi (26-28). La Croatie a disputé ces deux oppositions sans ses deux stars Luka Cindric et Domagoj Duvnjak qui ont été mis à l’écart après avoir été testés positifs. Avec le délai de quarantaine réduit de 14 à 5 jours, les deux intéressés espèrent être opérationnels dès le début de la compétition. Après cet ultime revers en pointant notamment des carences en défenses malgré les 8 arrêts d’Ivan Pesic le futur gardien du HBC Nantes, le coach croate a pu dégager quelques satisfactions avec la réussite de Halil Jaganjac (9 buts sur 10 tentatives) et d’Ivan Martinovic (5/9). 


… DU COTE DE LA SERBIE 

Toni Gerona a arrêté de s’arracher les cheveux qui lui restaient sur la tête. Comme Guillaume Gille, le coach chartrain et de la sélection serbe a utilisé la liste des 35 déposée à l’EHF pour mener à bien sa préparation. Après le forfait sur blessure musculaire à la cuisse de Petar Nenadic, la Covid a frappé et a décimé l’effectif. Le sélectionneur lui-même ainsi que le gardien Vladimir Cupara ont été infectés. Ils sont depuis sortis de l’isolement mais Stevan Sretenovic, Ilija Abutovic, le Nantais Dragan Pechmalbec et Nemanja Zelenovic ont été touchés à leur tour. Ce samedi, le virus n’a pas épargné l’ailier toulousain Nemanja Ilic et l’autre gardien Dejan Milosavljev. La Serbie devait affronter l’Allemagne afin de s’étalonner avant l’Euro mais face à la propagation de la pandémie au sein du groupe, les deux matches prévus ont été annulés. Les conditions ne sont pas optimales mais les Serbes débuteront l’Euro jeudi à Szeged face à l’Ukraine. 


… DU COTE DE L’UKRAINE

On ne peut pas dire que la fédération ukrainienne soit très prolixe pour donner des nouvelles quant à l’état sanitaire du groupe dirigé par l’Allemand Michael Biegler. Le dernier communiqué ne mentionne aucun pépin physique et fait état d'une préparation qui se déroule sans accrocs à Zaporozhye avec un soin particulier apporté à la défense qui selon le sélectionneur est la clé de voute de l’équipe. Seule ombre au tableau, le manque d’oppositions pour jauger ses forces et ses faiblesses. L’Ukraine devait participer à la Yellow Cup en Suisse mais à cause de la pandémie, le tournoi a été annulé. Parmi les éléments les plus connus de la formation ukrainienne, le gardien Gennadiy Komok du HC Motor entraperçu en Ligue des Champions face au PSG, tout comme l’arrière gauche Dmytro Horiha. C’est à peu près tout, faisant de cette équipe, la plus faible du groupe C. 

Et pendant ce temps-là.... 

Euro

dimanche 9 janvier 2022 - © Yves Michel

 2 min 59 de lecture

L'Euro débute ce jeudi 13 janvier et le virus de la Covid-19 s'est invité dans la plupart des sélections. La France a figuré parmi le peloton de tête des effectifs contaminés. Les Tricolores débuteront leur tour préliminaire face à la Croatie (le 13) puis enchaîneront face à l'Ukraine (le 15) et la Serbie (le 17). Depuis le début, les Bleus ont joué la transparence sur l'état de santé collectif. Où en sont les autres adversaires ?

… DU COTE DE LA CROATIE 

Les Croates, 1ers adversaires des Bleus à Szeged (jeudi 13 à 20h30), font contre mauvaise fortune, bon cœur. Comme la plupart des nations participant à l’Euro, ils ont été touchés par la pandémie et de fait, leur préparation a été perturbée. Au cours d’un tournoi qu’ils avaient organisé avant de s’envoler pour la Hongrie, ils n’ont pu affronter la Bosnie (qui a annulé sa participation à cause d’un trop grand nombre de joueurs infectés) et ont rivalisé à deux reprises face à la Russie. Les hommes d’Horvat (photo de tête) ont remporté le 1er match (30-24) avant de s’incliner ce samedi (26-28). La Croatie a disputé ces deux oppositions sans ses deux stars Luka Cindric et Domagoj Duvnjak qui ont été mis à l’écart après avoir été testés positifs. Avec le délai de quarantaine réduit de 14 à 5 jours, les deux intéressés espèrent être opérationnels dès le début de la compétition. Après cet ultime revers en pointant notamment des carences en défenses malgré les 8 arrêts d’Ivan Pesic le futur gardien du HBC Nantes, le coach croate a pu dégager quelques satisfactions avec la réussite de Halil Jaganjac (9 buts sur 10 tentatives) et d’Ivan Martinovic (5/9). 


… DU COTE DE LA SERBIE 

Toni Gerona a arrêté de s’arracher les cheveux qui lui restaient sur la tête. Comme Guillaume Gille, le coach chartrain et de la sélection serbe a utilisé la liste des 35 déposée à l’EHF pour mener à bien sa préparation. Après le forfait sur blessure musculaire à la cuisse de Petar Nenadic, la Covid a frappé et a décimé l’effectif. Le sélectionneur lui-même ainsi que le gardien Vladimir Cupara ont été infectés. Ils sont depuis sortis de l’isolement mais Stevan Sretenovic, Ilija Abutovic, le Nantais Dragan Pechmalbec et Nemanja Zelenovic ont été touchés à leur tour. Ce samedi, le virus n’a pas épargné l’ailier toulousain Nemanja Ilic et l’autre gardien Dejan Milosavljev. La Serbie devait affronter l’Allemagne afin de s’étalonner avant l’Euro mais face à la propagation de la pandémie au sein du groupe, les deux matches prévus ont été annulés. Les conditions ne sont pas optimales mais les Serbes débuteront l’Euro jeudi à Szeged face à l’Ukraine. 


… DU COTE DE L’UKRAINE

On ne peut pas dire que la fédération ukrainienne soit très prolixe pour donner des nouvelles quant à l’état sanitaire du groupe dirigé par l’Allemand Michael Biegler. Le dernier communiqué ne mentionne aucun pépin physique et fait état d'une préparation qui se déroule sans accrocs à Zaporozhye avec un soin particulier apporté à la défense qui selon le sélectionneur est la clé de voute de l’équipe. Seule ombre au tableau, le manque d’oppositions pour jauger ses forces et ses faiblesses. L’Ukraine devait participer à la Yellow Cup en Suisse mais à cause de la pandémie, le tournoi a été annulé. Parmi les éléments les plus connus de la formation ukrainienne, le gardien Gennadiy Komok du HC Motor entraperçu en Ligue des Champions face au PSG, tout comme l’arrière gauche Dmytro Horiha. C’est à peu près tout, faisant de cette équipe, la plus faible du groupe C. 

Dans la même rubrique

  1 2 3 4