bandeau handzone

Quelle équipe de France à l'Euro ?

Euro

dimanche 2 janvier 2022 - © Yves Michel

 4 min 16 de lecture

Entre les joueurs blessés et ceux qui ont contracté le virus de la Covid 19, Guillaume Gille a passé un temps terriblement long au téléphone ces derniers jours. A trouver des solutions pour parfaire ses associations et rameuter ceux qui pouvaient l'être pour tout d'abord mener à bien ses deux stages de préparation mais également, tenter de construire l'équipe de base qui débutera l'Euro dans une semaine en Hongrie. Dernière désillusion pour Théo Monar qui a été déclaré positif. L'heure d'Arthur Lenne est peut-être arrivée ?

Le téléphone d’Arthur Lenne pourrait bien sonner ce lundi d’ici la fin de matinée. D’ailleurs, peut-être que le jeune montpelliérain a déjà été contacté par Guillaume Gille. L’entraîneur de l’Equipe de France qui depuis ces derniers jours doit se montrer aussi perspicace, aussi prévoyant, aussi organisé qu’un général de corps d’armée risque de manquer de forces vives sur le poste de pivot. Au départ il comptait sur le trio Luka KarabaticLudovic FabregasNicolas Tournat. Le premier n’étant plus en mesure de poursuivre la préparation (problème musculaire à la cuisse droite) et même de se présenter à l’Euro, le patron des Bleus avait convoqué pour le 2ème rassemblement qui a débuté ce dimanche, Théo Monar (au tir sur la photo de tête). Le Nantais au talent prometteur né en juin 2001 a satisfait à tous les tests requis sauf qu’au moment des résultats, il a eu le désagrément d’apprendre qu’il était positif. Même pas le temps de défaire sa valise, il a été prié de déserter la Maison du Handball. 

A une semaine et demi du début de l’Euro que les Français entameront face à la Croatie à la Pick Arena de Szeged (Hongrie), partir dans l’aventure à deux pivots, c’est trop peu.  Après Luka, après Théo, et pour rester dans les limites de la liste des 35 déposée à l’EHF, il y a… Arthur. Aussi talentueux que son pote du « H », ils sont de la même génération, le frère de Yanis Lenne est plus vieux… d’un mois. Certes, son expérience internationale est limitée, même si en club, Patrice Canayer lui a fait régulièrement confiance en Ligue des Champions et que des trois spécialistes sur le poste au MHB, il est de loin, le plus efficace depuis le début de la saison. 

Avec les "A", Arthur Lenne (photo ci-dessous) a participé en novembre à la 1ère étape de la Golden League et affronté le Danemark et la Norvège. Il n’est pas encore à la MDH à Créteil et même s’il est appelé, il devra réussir le 1er examen du test PCR négatif. Ce qui, ces temps-ci parait plus compliqué que mémoriser en méthode accélérée, toute la palette d’enclenchements de l’équipe de France. 


Cet examen d’entrée, Hugo Descat, Nikola Karabatic, Aymeric Minne et Dylan Nahi l’ont presque obtenu, à ceci près qu’ils sont en fin du cycle de leur infection. Dans ce cas-là, les consignes sont strictes : ils ont eu le droit de rallier la Maison Du Handball mais ont été mis à l’écart du groupe. Ils occupent une chambre individuelle (comme l’ensemble de l’équipe), prennent leurs repas à part, portent constamment le masque et s’entraînent dans le gymnase annexe sous la conduite d’Erick Mathé, le coach adjoint lui aussi tiraillé par le virus. 

Au total, ce sont donc 20 joueurs (dont seulement deux pivots et sans Vincent Gérard affecté par des soucis familiaux et qui n’a toujours pas réintégré l’effectif) qui entament cette dernière ligne droite avant les deux matches amicaux contre l’Egypte (vendredi et dimanche) palais des sports Oubron à Créteil et surtout avant la divulgation de la liste des joueurs qui s’envoleront vers la Hongrie. 


Gardiens : Kévin Bonnefoi (Montpellier HB) Rémi Desbonnet (USAM Nîmes) Wesley Pardin (Pays d’Aix UC)
Arrières gauches : Thibaut Briet (HBC Nantes) Nikola Karabatic (PSG HB) Karl Konan  (Pays d’Aix UC) Romain Lagarde (Pays d’Aix UC)
Demi-centres : Kentin Mahé (Telekom Veszprém) Aymeric Minne (HBC Nantes)
Arrières droits : Dika Mem (FC Barcelone) Melvyn Richardson (FC Barcelone)
Ailiers gauches : Raphaël Caucheteux (St Raphaël Var HB) Hugo Descat (Montpellier HB) Mathieu Grébille (PSG HB) Dylan Nahi (PGE Vive Kielce) 
Pivots : Ludovic Fabregas (FC Barcelone) Nicolas Tournat (PGE Vive Kielce)
Ailiers droits : Benoit Kounkoud (PSG HB) Yanis Lenne (Montpellier HB) Valentin Porte (Montpellier HB)

Un rapide coup d’œil sur les forces en réserve inscrites sur la liste des 35 : 

Julien Bos (Ailier droit - MHB) et Nicolas Claire (demi-centre - Pays d’Aix UC) ont fait une apparition lors du 1er stage mais n’ont pas enchaîné sur cette 2ème semaine. Ils restent bien entendu à disposition du staff. 

Baptiste Damatrin (Ailier gauche - HBC Nantes), les arrières droits Adrien Dipanda (St Raphaël Var HB) et Luc Tobie (USAM Nîmes) mais aussi Yann Genty (Gardien - PSG HB qui a pris sa retraite internationale mais qui figure sur la liste) et Arthur Lenne (pivot - Montpellier HB) peuvent être sollicités. 

Présents également, Benjamin Richert (Ailier droit – Chambéry) est blessé, O’brian Nyateu (demi-centre – USAM Nîmes) en reprise d'activité. 

Jamais une équipe de France en campagne pour la plus difficile des compétitions n’avait été aussi décimée.  

Quelle équipe de France à l'Euro ?  

Euro

dimanche 2 janvier 2022 - © Yves Michel

 4 min 16 de lecture

Entre les joueurs blessés et ceux qui ont contracté le virus de la Covid 19, Guillaume Gille a passé un temps terriblement long au téléphone ces derniers jours. A trouver des solutions pour parfaire ses associations et rameuter ceux qui pouvaient l'être pour tout d'abord mener à bien ses deux stages de préparation mais également, tenter de construire l'équipe de base qui débutera l'Euro dans une semaine en Hongrie. Dernière désillusion pour Théo Monar qui a été déclaré positif. L'heure d'Arthur Lenne est peut-être arrivée ?

Le téléphone d’Arthur Lenne pourrait bien sonner ce lundi d’ici la fin de matinée. D’ailleurs, peut-être que le jeune montpelliérain a déjà été contacté par Guillaume Gille. L’entraîneur de l’Equipe de France qui depuis ces derniers jours doit se montrer aussi perspicace, aussi prévoyant, aussi organisé qu’un général de corps d’armée risque de manquer de forces vives sur le poste de pivot. Au départ il comptait sur le trio Luka KarabaticLudovic FabregasNicolas Tournat. Le premier n’étant plus en mesure de poursuivre la préparation (problème musculaire à la cuisse droite) et même de se présenter à l’Euro, le patron des Bleus avait convoqué pour le 2ème rassemblement qui a débuté ce dimanche, Théo Monar (au tir sur la photo de tête). Le Nantais au talent prometteur né en juin 2001 a satisfait à tous les tests requis sauf qu’au moment des résultats, il a eu le désagrément d’apprendre qu’il était positif. Même pas le temps de défaire sa valise, il a été prié de déserter la Maison du Handball. 

A une semaine et demi du début de l’Euro que les Français entameront face à la Croatie à la Pick Arena de Szeged (Hongrie), partir dans l’aventure à deux pivots, c’est trop peu.  Après Luka, après Théo, et pour rester dans les limites de la liste des 35 déposée à l’EHF, il y a… Arthur. Aussi talentueux que son pote du « H », ils sont de la même génération, le frère de Yanis Lenne est plus vieux… d’un mois. Certes, son expérience internationale est limitée, même si en club, Patrice Canayer lui a fait régulièrement confiance en Ligue des Champions et que des trois spécialistes sur le poste au MHB, il est de loin, le plus efficace depuis le début de la saison. 

Avec les "A", Arthur Lenne (photo ci-dessous) a participé en novembre à la 1ère étape de la Golden League et affronté le Danemark et la Norvège. Il n’est pas encore à la MDH à Créteil et même s’il est appelé, il devra réussir le 1er examen du test PCR négatif. Ce qui, ces temps-ci parait plus compliqué que mémoriser en méthode accélérée, toute la palette d’enclenchements de l’équipe de France. 


Cet examen d’entrée, Hugo Descat, Nikola Karabatic, Aymeric Minne et Dylan Nahi l’ont presque obtenu, à ceci près qu’ils sont en fin du cycle de leur infection. Dans ce cas-là, les consignes sont strictes : ils ont eu le droit de rallier la Maison Du Handball mais ont été mis à l’écart du groupe. Ils occupent une chambre individuelle (comme l’ensemble de l’équipe), prennent leurs repas à part, portent constamment le masque et s’entraînent dans le gymnase annexe sous la conduite d’Erick Mathé, le coach adjoint lui aussi tiraillé par le virus. 

Au total, ce sont donc 20 joueurs (dont seulement deux pivots et sans Vincent Gérard affecté par des soucis familiaux et qui n’a toujours pas réintégré l’effectif) qui entament cette dernière ligne droite avant les deux matches amicaux contre l’Egypte (vendredi et dimanche) palais des sports Oubron à Créteil et surtout avant la divulgation de la liste des joueurs qui s’envoleront vers la Hongrie. 


Gardiens : Kévin Bonnefoi (Montpellier HB) Rémi Desbonnet (USAM Nîmes) Wesley Pardin (Pays d’Aix UC)
Arrières gauches : Thibaut Briet (HBC Nantes) Nikola Karabatic (PSG HB) Karl Konan  (Pays d’Aix UC) Romain Lagarde (Pays d’Aix UC)
Demi-centres : Kentin Mahé (Telekom Veszprém) Aymeric Minne (HBC Nantes)
Arrières droits : Dika Mem (FC Barcelone) Melvyn Richardson (FC Barcelone)
Ailiers gauches : Raphaël Caucheteux (St Raphaël Var HB) Hugo Descat (Montpellier HB) Mathieu Grébille (PSG HB) Dylan Nahi (PGE Vive Kielce) 
Pivots : Ludovic Fabregas (FC Barcelone) Nicolas Tournat (PGE Vive Kielce)
Ailiers droits : Benoit Kounkoud (PSG HB) Yanis Lenne (Montpellier HB) Valentin Porte (Montpellier HB)

Un rapide coup d’œil sur les forces en réserve inscrites sur la liste des 35 : 

Julien Bos (Ailier droit - MHB) et Nicolas Claire (demi-centre - Pays d’Aix UC) ont fait une apparition lors du 1er stage mais n’ont pas enchaîné sur cette 2ème semaine. Ils restent bien entendu à disposition du staff. 

Baptiste Damatrin (Ailier gauche - HBC Nantes), les arrières droits Adrien Dipanda (St Raphaël Var HB) et Luc Tobie (USAM Nîmes) mais aussi Yann Genty (Gardien - PSG HB qui a pris sa retraite internationale mais qui figure sur la liste) et Arthur Lenne (pivot - Montpellier HB) peuvent être sollicités. 

Présents également, Benjamin Richert (Ailier droit – Chambéry) est blessé, O’brian Nyateu (demi-centre – USAM Nîmes) en reprise d'activité. 

Jamais une équipe de France en campagne pour la plus difficile des compétitions n’avait été aussi décimée.  

Dans la même rubrique

  1 2 3 4