bandeau handzone

Fins de série sauf pour Ivry

ProLigue

jeudi 16 décembre 2021 - © Philippe Dairou

 4 min 12 de lecture

Ivry n'a plus qu'un seul dauphin, Dijon, vainqueur de Cherbourg. Statu quo en bas, les six derniers ayant tous perdu.

Sans surprise, l'avant dernière journée de la phase aller a confirmé l'hégémonie d'Ivry. A Valence (Grégory Quintallet 6/11), les Rouge et Noir (en vert hier soir) ont patienté une vingtaine de minutes pour prendre les rênes du match (11-11, 21° / 11-16, 27°). Après, avec Milos Bozovic impeccable (8/8, photo ci-dessous derrière Bandjougou Gassama), Ivry a géré son avance, accélérant progressivement (15-20 / 20-29 / 21-32, 52°) tout en profitant à plein des maladresses drômoises (17 ballons perdus, 10 tirs non cadrés).



Photo @fred lefebvre

Champion d'automne depuis belle lurette, Ivry creuse un peu plus l'écart avec ses plus proches poursuivants. Seul Dijon reste au contact (à 7 points !). Le DMH (Lucien Auffret 8/10, photo ci-dessous vs Sélestat)) a mis fin à son petit coup de mou en dominant aisément Cherbourg. Dépassés d'entrée (7-3, 12°), les mauves n'ont jamais pû inverser la tendance. Plombés par les pertes de balles (10 en 1° période, 15 au total) et les errances défensives, les normands ont laissé filer les bourguignons (18-14 / 21-16 / 25-18 / 29-21, 48°). Initiée par un Chérubin Tabanguet de retour aux affaires (5/7), la remontada (29-21 / 29-26 / 31-29) n'ira pas au bout.



Photo Frédéric Bocquenet

La 14° journée est celle des fins de série. Pour Pontault vainqueur de Strasbourg à Boisramé après 2 mois de disette, pour Sélestat sans victoire depuis la 9° journée et pour Massy à l'arrêt depuis trop longtemps. Et pour les trois, rien n'a été facile. Pontault n'a jamais pu larguer des alsaciens à la combativité inversement proportionnelle à leur effectif (9 joueurs de champ). Au contact aux trois quarts du match (16-15, 45°), les alsaciens (Jean Emmanuel Kouassi 12 arrêts à 43%) ont cédé sur un "hat trick" signé du revenant (de blessure) Dmytro Gunko (5/9). Opposé à Angers (Grigorios Ioannou 8/11), la lanterne rouge, Massy est plutôt bien parti (9-3, 14°) avant de s'étioler au fil des trente minutes suivantes (21-20 / 23-23, 46°). Mais inexplicablement les angevins craquent et le MEHB (Junior Reault 7/9) prend les deux points à Coubertin, ce qui n'était plus arrivé depuis la 5° journée. Match en trois temps que ce Tremblay-Sélestat. Le premier voit les alsaciens prendre les devants, Toke Shroder (8/13, photo ci-dessous vs Strasbourg) retrouvant opportunément sa verve du début de saison. Tremblay réagit et s'engage un mano a mano ponctué d'arrêts de gardiens (11 à 34% pour Mehdi Harbaoui, 12 à 29% pour Cyril Dumoulin) et de pas mal de maladresses (19-19 / 22-22 / 25-25, 53°). Le dernier mot est pour le SAHB qui finit mieux qu'un THB toujours convalescent.



Photo Fabien Jordhery

Dans le bas du classement, pas de changement. Du 11° (Besançon) au 16° et dernier (Angers), tous ont perdu et s'éloignent un peu plus du ventre mou. Billère n'a pas manqué l'occasion de 1 se rapprocher du top 6 2 s'éloigner de la zone rouge - rayer la mention inutile - en dominant Sarrebourg. Un 4-0 à cheval sur les deux périodes (14-14, 25° / 18-14, 32°) a débloqué la situation. Sans réaction de lorrains (Lucas Hubert 7/11) devenus aphones, il a suffi aux béarnais (Jérémy Vergely 5/6) d'accélérer (27-19, 46°) et de conclure. A Besançon, Caen n'a pas trainé à mettre la main sur le match. Trois minutes (2-0, 3°) et c'était parti (2-6, 10°). Si Besançon se rapproche un peu (12-13, 30°), le retour du repos lui est fatal. Alan Santos fait le show (17 arrêts à 46%, photo ci-dessous vs Dijon), Mathias Creteau (10/11) est chaud bouillant, Caen s'envole et gagne. Ric rac le 4° succès consécutif de Nice à Villeurbanne (Elio Zammit 10/13). Mené de 7 buts à un peu plus de 10 minutes de la fin (29-22, 48°), le Cavigal (Juan Castro 10/13)) se révolte. Sept minutes et autant de buts plus tard, il recolle (29-29, 55°) et finit en trombe. Un miracle.


                                    Photo Photosportnormandy

La 15° journée en bref

Au menu de la dernière heure de jeu avant longtemps (rendez vous le 4 février pour la 16°), un choc de prétendants à autre chose que la montée directe. Pontault va tenter de faire le doublé à la maison et de recoller au podium. Condition pour remplir ces deux objectifs, battre Dijon qui se verrait bien éloigner un autre prétendant au dauphinat. Pour le reste, tous les duels semblent plutôt déséquilibrés. Enfin, un déséquilibre à la sauce Proligue, ce qui réduit fortement les pronostics en faveur du mieux classé... Pour autant, Ivry ex Lidl Starligue devrait dominer Villeurbanne ex Nationale 1, Cherbourg éviter le piège que Besançon pourrait lui tendre, Sélestat poursuivre sa renaissance aux dépens de Valence, Nice enfoncer un peu plus Angers dans les profondeurs, Tremblay se refaire une santé avant les fêtes à Strasbourg. Et pour la fin, deux belles joutes avec Caen-Billère et Sarrebourg-Massy qui devraient faire des étincelles promptes à mettre le feu au sapin.


Fins de série sauf pour Ivry 

ProLigue

jeudi 16 décembre 2021 - © Philippe Dairou

 4 min 12 de lecture

Ivry n'a plus qu'un seul dauphin, Dijon, vainqueur de Cherbourg. Statu quo en bas, les six derniers ayant tous perdu.

Sans surprise, l'avant dernière journée de la phase aller a confirmé l'hégémonie d'Ivry. A Valence (Grégory Quintallet 6/11), les Rouge et Noir (en vert hier soir) ont patienté une vingtaine de minutes pour prendre les rênes du match (11-11, 21° / 11-16, 27°). Après, avec Milos Bozovic impeccable (8/8, photo ci-dessous derrière Bandjougou Gassama), Ivry a géré son avance, accélérant progressivement (15-20 / 20-29 / 21-32, 52°) tout en profitant à plein des maladresses drômoises (17 ballons perdus, 10 tirs non cadrés).



Photo @fred lefebvre

Champion d'automne depuis belle lurette, Ivry creuse un peu plus l'écart avec ses plus proches poursuivants. Seul Dijon reste au contact (à 7 points !). Le DMH (Lucien Auffret 8/10, photo ci-dessous vs Sélestat)) a mis fin à son petit coup de mou en dominant aisément Cherbourg. Dépassés d'entrée (7-3, 12°), les mauves n'ont jamais pû inverser la tendance. Plombés par les pertes de balles (10 en 1° période, 15 au total) et les errances défensives, les normands ont laissé filer les bourguignons (18-14 / 21-16 / 25-18 / 29-21, 48°). Initiée par un Chérubin Tabanguet de retour aux affaires (5/7), la remontada (29-21 / 29-26 / 31-29) n'ira pas au bout.



Photo Frédéric Bocquenet

La 14° journée est celle des fins de série. Pour Pontault vainqueur de Strasbourg à Boisramé après 2 mois de disette, pour Sélestat sans victoire depuis la 9° journée et pour Massy à l'arrêt depuis trop longtemps. Et pour les trois, rien n'a été facile. Pontault n'a jamais pu larguer des alsaciens à la combativité inversement proportionnelle à leur effectif (9 joueurs de champ). Au contact aux trois quarts du match (16-15, 45°), les alsaciens (Jean Emmanuel Kouassi 12 arrêts à 43%) ont cédé sur un "hat trick" signé du revenant (de blessure) Dmytro Gunko (5/9). Opposé à Angers (Grigorios Ioannou 8/11), la lanterne rouge, Massy est plutôt bien parti (9-3, 14°) avant de s'étioler au fil des trente minutes suivantes (21-20 / 23-23, 46°). Mais inexplicablement les angevins craquent et le MEHB (Junior Reault 7/9) prend les deux points à Coubertin, ce qui n'était plus arrivé depuis la 5° journée. Match en trois temps que ce Tremblay-Sélestat. Le premier voit les alsaciens prendre les devants, Toke Shroder (8/13, photo ci-dessous vs Strasbourg) retrouvant opportunément sa verve du début de saison. Tremblay réagit et s'engage un mano a mano ponctué d'arrêts de gardiens (11 à 34% pour Mehdi Harbaoui, 12 à 29% pour Cyril Dumoulin) et de pas mal de maladresses (19-19 / 22-22 / 25-25, 53°). Le dernier mot est pour le SAHB qui finit mieux qu'un THB toujours convalescent.



Photo Fabien Jordhery

Dans le bas du classement, pas de changement. Du 11° (Besançon) au 16° et dernier (Angers), tous ont perdu et s'éloignent un peu plus du ventre mou. Billère n'a pas manqué l'occasion de 1 se rapprocher du top 6 2 s'éloigner de la zone rouge - rayer la mention inutile - en dominant Sarrebourg. Un 4-0 à cheval sur les deux périodes (14-14, 25° / 18-14, 32°) a débloqué la situation. Sans réaction de lorrains (Lucas Hubert 7/11) devenus aphones, il a suffi aux béarnais (Jérémy Vergely 5/6) d'accélérer (27-19, 46°) et de conclure. A Besançon, Caen n'a pas trainé à mettre la main sur le match. Trois minutes (2-0, 3°) et c'était parti (2-6, 10°). Si Besançon se rapproche un peu (12-13, 30°), le retour du repos lui est fatal. Alan Santos fait le show (17 arrêts à 46%, photo ci-dessous vs Dijon), Mathias Creteau (10/11) est chaud bouillant, Caen s'envole et gagne. Ric rac le 4° succès consécutif de Nice à Villeurbanne (Elio Zammit 10/13). Mené de 7 buts à un peu plus de 10 minutes de la fin (29-22, 48°), le Cavigal (Juan Castro 10/13)) se révolte. Sept minutes et autant de buts plus tard, il recolle (29-29, 55°) et finit en trombe. Un miracle.


                                    Photo Photosportnormandy

La 15° journée en bref

Au menu de la dernière heure de jeu avant longtemps (rendez vous le 4 février pour la 16°), un choc de prétendants à autre chose que la montée directe. Pontault va tenter de faire le doublé à la maison et de recoller au podium. Condition pour remplir ces deux objectifs, battre Dijon qui se verrait bien éloigner un autre prétendant au dauphinat. Pour le reste, tous les duels semblent plutôt déséquilibrés. Enfin, un déséquilibre à la sauce Proligue, ce qui réduit fortement les pronostics en faveur du mieux classé... Pour autant, Ivry ex Lidl Starligue devrait dominer Villeurbanne ex Nationale 1, Cherbourg éviter le piège que Besançon pourrait lui tendre, Sélestat poursuivre sa renaissance aux dépens de Valence, Nice enfoncer un peu plus Angers dans les profondeurs, Tremblay se refaire une santé avant les fêtes à Strasbourg. Et pour la fin, deux belles joutes avec Caen-Billère et Sarrebourg-Massy qui devraient faire des étincelles promptes à mettre le feu au sapin.


Dans la même rubrique

ProLigue
mercredi 22 décembre 2021
  
ProLigue
lundi 20 décembre 2021
  
ProLigue
vendredi 17 décembre 2021
  
ProLigue
lundi 13 décembre 2021
  
ProLigue
lundi 6 décembre 2021
  
  1 2 3 4   

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#15 Pontault-Combault Dijon 28 26 18/12/2021 19:00
#15 Sélestat Valence 31 26 18/12/2021 20:30
#15 Ivry Villeurbanne 40 31 19/12/2021 17:00
#15 Angers Nice 23 38 18/12/2021 20:30
#15 Strasbourg Tremblay 21 22 18/12/2021 20:15
#15 Cherbourg Besançon 35 31 19/12/2021 16:00
#15 Caen Billère 34 28 18/12/2021 19:00
#15 Sarrebourg Massy 20 28 18/12/2021 20:30

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#16 Angers Sarrebourg 04/02/2022 20:00
#16 Besançon Dijon 04/02/2022 20:00
#16 Villeurbanne Ivry 04/02/2022 20:00
#16 Billère Cherbourg 04/02/2022 20:00
#16 Massy Sélestat 04/02/2022 20:00
#16 Tremblay Caen 04/02/2022 20:00
#16 Valence Strasbourg 04/02/2022 20:00
#16 Nice Pontault-Combault 04/02/2022 20:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Ivry 28 15 14 0 1
2 Dijon 19 15 9 1 5
3 Tremblay 19 15 9 1 5
4 Cherbourg 19 15 9 1 5
5 Pontault-Combault 18 15 8 2 5
6 Nice 18 15 8 2 5
7 Sélestat 18 15 8 2 5
8 Caen 17 15 8 1 6
9 Massy 16 15 8 0 7
10 Billère 14 15 6 2 7
11 Besançon 11 15 3 5 7
12 Sarrebourg 10 15 5 0 10
13 Villeurbanne 10 15 4 2 9
14 Strasbourg 10 15 5 0 10
15 Valence 7 15 3 1 11
16 Angers 6 15 2 2 11