bandeau handzone

Paris a su être magique

Champion's League

jeudi 2 décembre 2021 - © François Dasriaux

 3 min 45 de lecture

Alors que l’arrivée de Kielce pouvait faire craindre le pire tant l’équipe polonaise marche sur l’eau depuis des semaines, les Parisiens ont su répondre de la plus belle des façons et dominer le leader de la Poule B 32-27. Une rencontre dominée par le trio Vincent Gérard dans les buts, Nedim Remili dans le jeu et Kami Syprzak à la finition qui aura réussi à passer outre le jeu très en place de Kielce et une défense par moment plus qu’impressionnante. Avec cette victoire Paris reste dans la course à la deuxième place de la poule. Mais on sait que cette victoire n’est que le premier échelon grimpé pour y arriver. Restera celui de Barcelone la semaine prochaine à la maison et celui de Veszprém toujours à Coubertin lors de la 13° journée.


On ne sait pas ce qu’il adviendra dans ces deux rencontres, mais une chose est sure, celle de ce soir peut servir de guide pour les Parisiens. Car il y a un peu tout eu dans cette rencontre. A commencer par un départ canon où en s’appuyant sur les arrêts à répétition de Vincent Gérard le PSG pouvait pousser les ballons à outrance et Kielce ne comprenait pas grand-chose et en un claquement de doigt se retrouvait mené de 4 buts en moins de 5 minutes. Adossés à cette superbe entame, les Parisiens vont dominer copieusement pendant 20 minutes. Variant les plaisirs avec du jeu rapide, des relations pivots toujours aussi payantes et quelques bonnes mines de loin, histoire de mobiliser la défense adverse et l’obliger à ouvrir un peu les espaces. Mais Kielce n’est pas invaincu depuis le mois de septembre toutes compétitions confondues pour rien et questions rotations, c’est presque plus fort que le PSG, la sempiternelle rotation des joueurs au quart d'heure de jeu initié par Talent Dushebaev va compliquer sérieusement les choses pour le PSG. Beaucoup plus hermétique, la défense polonaise va d’abord permettre à Andreas Wolf de réaliser quelques superbes arrêts. Puis va enclencher le jeu rapide mettant Paris dans le dur avec quelques exclusions qui coutaient assez cher. Pourtant, le PSG ne va pas lâcher et Kielce ne va pas réussir à renverser la vapeur totalement. A la pause il y avait encore 2 buts de retard mais avec le sentiment évident que tout était possible.



A la peine sur les 10 dernières minutes de la première période, Paris va continuer à souffrir et heureusement que Nedim Remili était intenable et va souvent relancer la machine pour ne pas voir le LVK repasser devant. Entre les sauvetages de Vincent Gérard, notamment avec 3 jets de 7 mètres arrêtés, les buts ou les passes sorties de nulle part du gaucher parisien et un Luc Steins qui mettait sans cesse un rythme énorme dans tout ce qu’il faisait, Paris avait ses bons tracteurs et Kielce va finir doucement par s’essouffler. Moins tranchants, à l’image d’un Dylan Nahi pourtant infernal toute la première période pour son retour à Coubertin. Moins en réussite sur quelques actions mal payées il faut le dire, et surtout baissant enfin de pied défensivement, les hommes de Talent Dushebaev, dont son fils Alex, pourtant meilleur joueur depuis un sacré bail dans ce groupe, vont perdre pied peu à peu et laisser le PSG faire un écart de 5 buts qui cette fois sera définitif.

5 buts autant que l'écart du match aller (38-33) mais avec 33 buts marqués en Pologne, Paris prend un petit avantage. Mais ce GAP n’aurait une importance que si les deux clubs terminaient à égalité de points. Avec encore 3 points d’avance sur Paris et un calendrier plus simple que celui du PSG, difficile d’imaginer voir Kielce s’écrouler dans les 5 matches restants. Par contre ces 2 points effacent la défaite à Barcelone, Kielce ayant eu la superbe idée de gagner les 2 matches face au géant catalan. Autant dire que la semaine prochaine, l’arrivée du mythe Barca va être un nouveau passage clef dans cette poule B.



A Paris (FRA), Stade Pierre de Coubertin
Le jeudi 2 décembre 2021 à 20h45
Paris Saint-Germain Handball - Lomza Vive Kielce : 32 - 27 (Mi-temps : 16-14)
4 000 spectateurs
Arbitres : MM Horacek Vaclav et Novotny Jiri (CZE)
Evolution du score : 5-2 5°, 7-4 10°, 10-7 15°, 13-8 20°, 13-12 25°, 16-14 MT - 19-17 35°, 23-20 40°, 25-21 45°, 27-22 50°, 30-25 55°, 32-27 FT.

 

 

Paris a su être magique 

Champion's League

jeudi 2 décembre 2021 - © François Dasriaux

 3 min 45 de lecture

Alors que l’arrivée de Kielce pouvait faire craindre le pire tant l’équipe polonaise marche sur l’eau depuis des semaines, les Parisiens ont su répondre de la plus belle des façons et dominer le leader de la Poule B 32-27. Une rencontre dominée par le trio Vincent Gérard dans les buts, Nedim Remili dans le jeu et Kami Syprzak à la finition qui aura réussi à passer outre le jeu très en place de Kielce et une défense par moment plus qu’impressionnante. Avec cette victoire Paris reste dans la course à la deuxième place de la poule. Mais on sait que cette victoire n’est que le premier échelon grimpé pour y arriver. Restera celui de Barcelone la semaine prochaine à la maison et celui de Veszprém toujours à Coubertin lors de la 13° journée.


On ne sait pas ce qu’il adviendra dans ces deux rencontres, mais une chose est sure, celle de ce soir peut servir de guide pour les Parisiens. Car il y a un peu tout eu dans cette rencontre. A commencer par un départ canon où en s’appuyant sur les arrêts à répétition de Vincent Gérard le PSG pouvait pousser les ballons à outrance et Kielce ne comprenait pas grand-chose et en un claquement de doigt se retrouvait mené de 4 buts en moins de 5 minutes. Adossés à cette superbe entame, les Parisiens vont dominer copieusement pendant 20 minutes. Variant les plaisirs avec du jeu rapide, des relations pivots toujours aussi payantes et quelques bonnes mines de loin, histoire de mobiliser la défense adverse et l’obliger à ouvrir un peu les espaces. Mais Kielce n’est pas invaincu depuis le mois de septembre toutes compétitions confondues pour rien et questions rotations, c’est presque plus fort que le PSG, la sempiternelle rotation des joueurs au quart d'heure de jeu initié par Talent Dushebaev va compliquer sérieusement les choses pour le PSG. Beaucoup plus hermétique, la défense polonaise va d’abord permettre à Andreas Wolf de réaliser quelques superbes arrêts. Puis va enclencher le jeu rapide mettant Paris dans le dur avec quelques exclusions qui coutaient assez cher. Pourtant, le PSG ne va pas lâcher et Kielce ne va pas réussir à renverser la vapeur totalement. A la pause il y avait encore 2 buts de retard mais avec le sentiment évident que tout était possible.



A la peine sur les 10 dernières minutes de la première période, Paris va continuer à souffrir et heureusement que Nedim Remili était intenable et va souvent relancer la machine pour ne pas voir le LVK repasser devant. Entre les sauvetages de Vincent Gérard, notamment avec 3 jets de 7 mètres arrêtés, les buts ou les passes sorties de nulle part du gaucher parisien et un Luc Steins qui mettait sans cesse un rythme énorme dans tout ce qu’il faisait, Paris avait ses bons tracteurs et Kielce va finir doucement par s’essouffler. Moins tranchants, à l’image d’un Dylan Nahi pourtant infernal toute la première période pour son retour à Coubertin. Moins en réussite sur quelques actions mal payées il faut le dire, et surtout baissant enfin de pied défensivement, les hommes de Talent Dushebaev, dont son fils Alex, pourtant meilleur joueur depuis un sacré bail dans ce groupe, vont perdre pied peu à peu et laisser le PSG faire un écart de 5 buts qui cette fois sera définitif.

5 buts autant que l'écart du match aller (38-33) mais avec 33 buts marqués en Pologne, Paris prend un petit avantage. Mais ce GAP n’aurait une importance que si les deux clubs terminaient à égalité de points. Avec encore 3 points d’avance sur Paris et un calendrier plus simple que celui du PSG, difficile d’imaginer voir Kielce s’écrouler dans les 5 matches restants. Par contre ces 2 points effacent la défaite à Barcelone, Kielce ayant eu la superbe idée de gagner les 2 matches face au géant catalan. Autant dire que la semaine prochaine, l’arrivée du mythe Barca va être un nouveau passage clef dans cette poule B.



A Paris (FRA), Stade Pierre de Coubertin
Le jeudi 2 décembre 2021 à 20h45
Paris Saint-Germain Handball - Lomza Vive Kielce : 32 - 27 (Mi-temps : 16-14)
4 000 spectateurs
Arbitres : MM Horacek Vaclav et Novotny Jiri (CZE)
Evolution du score : 5-2 5°, 7-4 10°, 10-7 15°, 13-8 20°, 13-12 25°, 16-14 MT - 19-17 35°, 23-20 40°, 25-21 45°, 27-22 50°, 30-25 55°, 32-27 FT.

 

 

Dans la même rubrique

Champion's League
dimanche 16 janvier 2022
  
Champion's League
jeudi 13 janvier 2022
  
Champion's League
jeudi 9 décembre 2021
  
Champion's League
mercredi 8 décembre 2021
  
Champion's League
mercredi 1 décembre 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 jeudi 2 décembre 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 20 | Buts : 6 | Pd : 4 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 14 | Arr Tot : 14 / 41 (34,1 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#10 Paris Barcelone 28 28 09/12/2021 20:45
#10 Flensburg Veszprem 30 27 09/12/2021 18:45
#10 Porto Kielce 29 27 09/12/2021 20:45
#10 Dinamo Bucarest Zaporoshye 33 29 09/12/2021 18:45

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#11 Flensburg Kielce 16/02/2022 00:00
#11 Zaporoshye Paris 16/02/2022 00:00
#11 Veszprem Porto 16/02/2022 00:00
#11 Dinamo Bucarest Barcelone 16/02/2022 00:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Kielce 14 10 7 0 3
2 Veszprem 12 10 6 0 4
3 Barcelone 12 10 5 2 3
4 Paris 12 10 5 2 3
5 Flensburg 9 10 4 1 5
6 Zaporoshye 8 10 4 0 6
7 Porto 7 10 3 1 6
8 Dinamo Bucarest 6 10 3 0 7