bandeau handzone

L'étoile messine pâlit face au CSKA

Champion's League

mercredi 17 novembre 2021 - © Laurent Hoppe

 3 min 14 de lecture

Les vice-championnes de France ont concédé leur deuxième défaite (à domicile) en C1, ce mercredi. Leur match en retard de la première journée, qui aurait pu consolider leur deuxième place dans le groupe A, a tourné à l'aigre en seconde mi-temps. Ana Gros et les Moscovites ne se sont pas gênées pour sanctionner leurs approximations et largesses (24-32).

 

Avec son sens de la formule, Emmanuel Mayonnade avait intitulé les deux derniers matches européens de Metz en 2021 « 120 minutes de galère ». Dans le premier, face au CSKA Moscou, il y en a eu vingt à la louche. Les vingt dernières d'une affiche qui aurait dû se jouer un dimanche après-midi de septembre à Nancy, mais que les restrictions sanitaires ont reprogrammé un mercredi soir de novembre aux Arènes. Le dernier tiers d'une rencontre d'abord traversée en équilibre instable, avec une avance jamais supérieure à deux buts tant côté français (8-6, 12') que russe (11-13, 26').

 

Après dix minutes initiales vierges de tout arrêt de gardienne, Hatadou Sako en avait enquillé trois, puis paré une contre-attaque d'Ilina pour rester à 8-7 (14'). Une rampe de lancement bienvenue pour des Messines dont la corne d'abondance des succès ramenés de Turquie (20-30 à Kastamonu) et de Suède (28-31 à Sävehof, dimanche dernier) s'est tarie. Les pivots ont inscrit le tiers des douze réalisations mosellanes du premier acte, rien du tout en seconde. Le service, la finition étaient un peu moins aboutis, en attestent les deux pieds en zone d'Astride N'Gouan.

 

Metz a encore eu besoin d'une dose de rappel en début de seconde mi-temps, alors que les championnes de Russie tentaient de s'échapper (12-17, 32'). Un regain d'agressivité défensive, de la montée de balle, des arrêts de Kapitanovic et des grenades de Micijevic, apparue quelques minutes à peine avant la pause. Une révolte de gilets jaunes en jupette bleue, trois ans jour pour jour après le début du phénomène, en somme. Matérialisée par un 4-0 (17-18, 38'), une deuxième supériorité numérique mieux négociée que la première.

 

En donnant le maximum pendant cinq, six minutes, les coéquipières de Bruna de Paula (photo de tête) ont-elles déchargé leurs batteries trop rapidement ? Plausible. Ce qui est certain, c'est que l'extinction des feux a été aussi spectaculaire que le redémarrage. Devenues incapables de réprouver le copinage flagrant, insolent, entre Elena Mickhaylichenko et Ana Gros (20 buts à elles deux), d'assurer leurs passes à l'image de Méline Nocandy (4 balles perdues, plus un penalty sur la transversale), les Messines ont lâché l'affaire (19-24, 46') et la victoire (24-32). Une résignation inhabituelle, plus vue depuis un match de championnat à Brest, en janvier dernier.

 

 

 

Les deux défaites subies par Metz en ce début de saison l'ont été à domicile, en Ligue des Champions, devant les demi-finalistes de la dernière C1 (Györ, et donc le CSKA). Elles ne remettent pas en cause, à mi-parcours de la phase de groupes, la deuxième place offrant une dispense de huitième de finale. Mais les Moscovites, toujours invaincues contre les clubs français (deux succès contre Brest la saison passée) se sont rapprochées à un point, ce qui réduit considérablement la marge d'erreur pour la phase retour. Celle-ci commence dès dimanche après-midi, toujours aux Arènes, face à Sävehof.


METZ – CSKA MOSCOU : 24-32 (12-15)

Le 17 novembre 2021. 2754 spectateurs.
Arbitres : Mmes Merz et Kuttler (ALL).

Evolution du score : 3-2 (5') ; 6-6 (10') ; 8-8 (16') ; 9-9 (20') ; 11-12 (25') ; 13-18 (33') ; 17-18 (38') ; 19-24 (46') ; 21-28 (50') ; 23-31 (57').

 

 

L'étoile messine pâlit face au CSKA 

Champion's League

mercredi 17 novembre 2021 - © Laurent Hoppe

 3 min 14 de lecture

Les vice-championnes de France ont concédé leur deuxième défaite (à domicile) en C1, ce mercredi. Leur match en retard de la première journée, qui aurait pu consolider leur deuxième place dans le groupe A, a tourné à l'aigre en seconde mi-temps. Ana Gros et les Moscovites ne se sont pas gênées pour sanctionner leurs approximations et largesses (24-32).

 

Avec son sens de la formule, Emmanuel Mayonnade avait intitulé les deux derniers matches européens de Metz en 2021 « 120 minutes de galère ». Dans le premier, face au CSKA Moscou, il y en a eu vingt à la louche. Les vingt dernières d'une affiche qui aurait dû se jouer un dimanche après-midi de septembre à Nancy, mais que les restrictions sanitaires ont reprogrammé un mercredi soir de novembre aux Arènes. Le dernier tiers d'une rencontre d'abord traversée en équilibre instable, avec une avance jamais supérieure à deux buts tant côté français (8-6, 12') que russe (11-13, 26').

 

Après dix minutes initiales vierges de tout arrêt de gardienne, Hatadou Sako en avait enquillé trois, puis paré une contre-attaque d'Ilina pour rester à 8-7 (14'). Une rampe de lancement bienvenue pour des Messines dont la corne d'abondance des succès ramenés de Turquie (20-30 à Kastamonu) et de Suède (28-31 à Sävehof, dimanche dernier) s'est tarie. Les pivots ont inscrit le tiers des douze réalisations mosellanes du premier acte, rien du tout en seconde. Le service, la finition étaient un peu moins aboutis, en attestent les deux pieds en zone d'Astride N'Gouan.

 

Metz a encore eu besoin d'une dose de rappel en début de seconde mi-temps, alors que les championnes de Russie tentaient de s'échapper (12-17, 32'). Un regain d'agressivité défensive, de la montée de balle, des arrêts de Kapitanovic et des grenades de Micijevic, apparue quelques minutes à peine avant la pause. Une révolte de gilets jaunes en jupette bleue, trois ans jour pour jour après le début du phénomène, en somme. Matérialisée par un 4-0 (17-18, 38'), une deuxième supériorité numérique mieux négociée que la première.

 

En donnant le maximum pendant cinq, six minutes, les coéquipières de Bruna de Paula (photo de tête) ont-elles déchargé leurs batteries trop rapidement ? Plausible. Ce qui est certain, c'est que l'extinction des feux a été aussi spectaculaire que le redémarrage. Devenues incapables de réprouver le copinage flagrant, insolent, entre Elena Mickhaylichenko et Ana Gros (20 buts à elles deux), d'assurer leurs passes à l'image de Méline Nocandy (4 balles perdues, plus un penalty sur la transversale), les Messines ont lâché l'affaire (19-24, 46') et la victoire (24-32). Une résignation inhabituelle, plus vue depuis un match de championnat à Brest, en janvier dernier.

 

 

 

Les deux défaites subies par Metz en ce début de saison l'ont été à domicile, en Ligue des Champions, devant les demi-finalistes de la dernière C1 (Györ, et donc le CSKA). Elles ne remettent pas en cause, à mi-parcours de la phase de groupes, la deuxième place offrant une dispense de huitième de finale. Mais les Moscovites, toujours invaincues contre les clubs français (deux succès contre Brest la saison passée) se sont rapprochées à un point, ce qui réduit considérablement la marge d'erreur pour la phase retour. Celle-ci commence dès dimanche après-midi, toujours aux Arènes, face à Sävehof.


METZ – CSKA MOSCOU : 24-32 (12-15)

Le 17 novembre 2021. 2754 spectateurs.
Arbitres : Mmes Merz et Kuttler (ALL).

Evolution du score : 3-2 (5') ; 6-6 (10') ; 8-8 (16') ; 9-9 (20') ; 11-12 (25') ; 13-18 (33') ; 17-18 (38') ; 19-24 (46') ; 21-28 (50') ; 23-31 (57').

 

 

Dans la même rubrique

Champion's League
jeudi 2 décembre 2021
  
Champion's League
mercredi 1 décembre 2021
  
Champion's League
jeudi 25 novembre 2021
  
Champion's League
mercredi 24 novembre 2021
  
Champion's League
dimanche 21 novembre 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 mercredi 17 novembre 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 30 | Buts : 12 | Pd : 0 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 8 | Arr Tot : 8 / 21 (38,1 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#8 Metz Savehof F 35 21 21/11/2021 16:00
#8 Ljubljana CSKA Moscou 24 21 20/11/2021 16:00
#8 Kristiansand Odense 31 27 20/11/2021 18:00
#8 Kastamonu Gyor 22 38 20/11/2021 18:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#9 Metz Kastamonu 08/01/2022 00:00
#9 Savehof F Gyor 08/01/2022 00:00
#9 Kristiansand Ljubljana 08/01/2022 00:00
#9 Odense CSKA Moscou 08/01/2022 00:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Gyor 16 8 8 0 0
2 Metz 12 8 6 0 2
3 Kristiansand 10 8 5 0 3
4 CSKA Moscou 9 8 4 1 3
5 Odense 8 8 4 0 4
6 Ljubljana 5 8 2 1 5
7 Savehof F 4 8 2 0 6
8 Kastamonu 0 8 0 0 8