bandeau handzone

Soufflez mesdames !

Division 2F

mercredi 6 octobre 2021 - © François Dasriaux

 4 min 25 de lecture

Sur le pont avant tout le monde avec la première journée de championnat le 28 aout. Sans arrêt avec 5 journées de D2F et un premier tour de Coupe de France, les joueuses de D2F ont enfin le droit de souffler un peu et quand on y regarde de plus près, avec parfois des feuilles de match à moins de 12 joueuses, on se dit que les 15 jours de break devraient faire le plus grand bien à tout le monde.


Reste que de ces 5 premières journées, certaines tendances se sont déjà imposées. La première, tellement évidente et quasiment annoncée dès le début de la compétition : Saint Amand les Eaux est le premier candidat à la montée, ou plutôt à la remontée immédiate en ce qui concerne les Nordistes. Meilleure attaque avec plus de 30 buts marqués par match. Meilleure défense avec un tout petit plus de 22 buts encaissés, les chiffres sont là et s’imposent, le SAH a posé sa patte sur la compétition et il faudra sans doute être bien costaud pour lui ravir son fauteuil. Avec un effectif stable (13 joueuses utilisées) où tout le monde sait être dangereux, seule Marion Malina n’a pas encore scoré, la légende du club est out depuis le premier match à Vaulx en Velin. Un bloc devant une Manuela Dos Reis en grand forme dans les buts. Bref une santé éclatante pour les Nordistes, reste à savoir si la trêve ne leur coupera pas leur élan.

 

Car si le favori s’est affiché de suite, les ambitieux annoncés ont fait de même. Le SAH est pourchassé par un trio qui ne veut rien lâcher et que ce soit Achenheim – Truchtersheim, guidé par son nouveau coach, l'expérimenté Jan Basny (Photo ci-dessus), qui n’a fauté que sur le terrain de la Stella Saint Maur, et d’autres feront de même. Ou Bègles, capable de gagner les matches sur le fil, ce qui n’est jamais anodin quand cela se répète de week-end en week-end. Ou encore le voisin le plus proche de Saint Amand les Eaux, le Sambre Avesnois qui surfe sur sa superbe fin de saison dernière et enchaîne les prestations plus que convaincantes, ces 3 là n’ont qu’un tout petit match de retard sur le leader et attendent avec impatience leur futur affrontement. De ces joutes en haute altitude, sortira sans doute le futur pensionnaire de LBE. Et se profile le derby par excellence avec dès la reprise, le choc Sambre Avesnois – Saint Amand les Eaux ! Une rencontre entre les deux « sœurs ennemies » du Nord et 50 km qui les séparent. Tout cela sera suivi avec a plus grande attention par les deux autres 2° exæquos, les Alsaciennes de l’ATH et les Girondines du CAB. Ces deux là seront sans doute moins sur le grill lors de la reprise, même en déplacement, car respectivement à Rennes Métropole pour Achenheim – Truchtersheim et Cannes Mandelieu pour Bègles, les choses semblent plus simples quand même. Pour Le Havre, aux résultats en dent de scie… Capable d’aller s’imposer sur le terrain de Bègles avec éclat (28-20) mais de baisser pavillon dans les mêmes largeurs face à l’ATH et chez elles face au Sambre Avesnois, les Normandes doivent avant tout retrouver de la régularité dans les performances pour envisager recoller au top du classement.

 

Même combat pour la Stella Saint Maur et Bouillargues Nîmes, tous les deux avaient annoncés un peu leurs ambitions, si ce n’est immédiates, mais au moins sur le moyen terme. 4 points de retard sur la première place, il n’y a pas le feu, mais les oublis face à Saint Maur à la maison pour les Nîmoises ou Bègles pour les Stellistes sont maintenant à proscrire. Pour Noisy le Grand la feuille de route est propre et même peut-être un peu plus que cela. Perdre à Saint Amand et Bègles est dans la logique des choses, et les 3 victoires acquises redore bien le tout. Dans ce quatuor à 11 points bien malin celui qui pourra déterminer qui va rebondir vers le haut et qui va tomber un peu plus bas… Plus bas on retrouve d’abord au ASUL Vaulx en Velin qui d’année en année perd des joueuses mais où la formation lyonnaise continue à sortir des joueuses performantes pour le niveau et avec 2 victoires en 5 journées, il n’y a pas encore de stress pour les Gones. C’est moins le cas pour le quatuor qui suit. Clermont, Rochechouart Saint Junien, Octeville et Rennes Saint Grégoire n’ont qu’une petite victoire au compteur. Quand on sait que 3 descentes sont programmées à la fin de saison, l’environnement n’est pas très sainpour le moment. Il y a sans doute urgence à décrocher d’autres victoires pour se rassurer. L’équipe de Rennes Saint Grégoire, malgré qu’elle possède en son rang la meilleure joueuse de D2F en la personne d’Apolline Feuvrier (Photo ci-dessus), n’a joué que le haut de tableau, la suite pourrait être plus réjouissante, à condition de retrouver le sens de la gagne. Reste pour le moment la seule équipe fanny de la D2F, Cannes Mandelieu… Avec 5 défaites avec un écart moyen de 10 buts, on n'est pas trop optimiste pour les Azuréennes, même si pour le moment, en ayant joué Le Havre, Noisy le Grand et Saint Amand chez elles, elles ont un peu mangé leur pain noir sur ce début de saison.

 Le diaporama d'ATH - Le Havre par Guy Lagache

Soufflez mesdames ! 

Division 2F

mercredi 6 octobre 2021 - © François Dasriaux

 4 min 25 de lecture

Sur le pont avant tout le monde avec la première journée de championnat le 28 aout. Sans arrêt avec 5 journées de D2F et un premier tour de Coupe de France, les joueuses de D2F ont enfin le droit de souffler un peu et quand on y regarde de plus près, avec parfois des feuilles de match à moins de 12 joueuses, on se dit que les 15 jours de break devraient faire le plus grand bien à tout le monde.


Reste que de ces 5 premières journées, certaines tendances se sont déjà imposées. La première, tellement évidente et quasiment annoncée dès le début de la compétition : Saint Amand les Eaux est le premier candidat à la montée, ou plutôt à la remontée immédiate en ce qui concerne les Nordistes. Meilleure attaque avec plus de 30 buts marqués par match. Meilleure défense avec un tout petit plus de 22 buts encaissés, les chiffres sont là et s’imposent, le SAH a posé sa patte sur la compétition et il faudra sans doute être bien costaud pour lui ravir son fauteuil. Avec un effectif stable (13 joueuses utilisées) où tout le monde sait être dangereux, seule Marion Malina n’a pas encore scoré, la légende du club est out depuis le premier match à Vaulx en Velin. Un bloc devant une Manuela Dos Reis en grand forme dans les buts. Bref une santé éclatante pour les Nordistes, reste à savoir si la trêve ne leur coupera pas leur élan.

 

Car si le favori s’est affiché de suite, les ambitieux annoncés ont fait de même. Le SAH est pourchassé par un trio qui ne veut rien lâcher et que ce soit Achenheim – Truchtersheim, guidé par son nouveau coach, l'expérimenté Jan Basny (Photo ci-dessus), qui n’a fauté que sur le terrain de la Stella Saint Maur, et d’autres feront de même. Ou Bègles, capable de gagner les matches sur le fil, ce qui n’est jamais anodin quand cela se répète de week-end en week-end. Ou encore le voisin le plus proche de Saint Amand les Eaux, le Sambre Avesnois qui surfe sur sa superbe fin de saison dernière et enchaîne les prestations plus que convaincantes, ces 3 là n’ont qu’un tout petit match de retard sur le leader et attendent avec impatience leur futur affrontement. De ces joutes en haute altitude, sortira sans doute le futur pensionnaire de LBE. Et se profile le derby par excellence avec dès la reprise, le choc Sambre Avesnois – Saint Amand les Eaux ! Une rencontre entre les deux « sœurs ennemies » du Nord et 50 km qui les séparent. Tout cela sera suivi avec a plus grande attention par les deux autres 2° exæquos, les Alsaciennes de l’ATH et les Girondines du CAB. Ces deux là seront sans doute moins sur le grill lors de la reprise, même en déplacement, car respectivement à Rennes Métropole pour Achenheim – Truchtersheim et Cannes Mandelieu pour Bègles, les choses semblent plus simples quand même. Pour Le Havre, aux résultats en dent de scie… Capable d’aller s’imposer sur le terrain de Bègles avec éclat (28-20) mais de baisser pavillon dans les mêmes largeurs face à l’ATH et chez elles face au Sambre Avesnois, les Normandes doivent avant tout retrouver de la régularité dans les performances pour envisager recoller au top du classement.

 

Même combat pour la Stella Saint Maur et Bouillargues Nîmes, tous les deux avaient annoncés un peu leurs ambitions, si ce n’est immédiates, mais au moins sur le moyen terme. 4 points de retard sur la première place, il n’y a pas le feu, mais les oublis face à Saint Maur à la maison pour les Nîmoises ou Bègles pour les Stellistes sont maintenant à proscrire. Pour Noisy le Grand la feuille de route est propre et même peut-être un peu plus que cela. Perdre à Saint Amand et Bègles est dans la logique des choses, et les 3 victoires acquises redore bien le tout. Dans ce quatuor à 11 points bien malin celui qui pourra déterminer qui va rebondir vers le haut et qui va tomber un peu plus bas… Plus bas on retrouve d’abord au ASUL Vaulx en Velin qui d’année en année perd des joueuses mais où la formation lyonnaise continue à sortir des joueuses performantes pour le niveau et avec 2 victoires en 5 journées, il n’y a pas encore de stress pour les Gones. C’est moins le cas pour le quatuor qui suit. Clermont, Rochechouart Saint Junien, Octeville et Rennes Saint Grégoire n’ont qu’une petite victoire au compteur. Quand on sait que 3 descentes sont programmées à la fin de saison, l’environnement n’est pas très sainpour le moment. Il y a sans doute urgence à décrocher d’autres victoires pour se rassurer. L’équipe de Rennes Saint Grégoire, malgré qu’elle possède en son rang la meilleure joueuse de D2F en la personne d’Apolline Feuvrier (Photo ci-dessus), n’a joué que le haut de tableau, la suite pourrait être plus réjouissante, à condition de retrouver le sens de la gagne. Reste pour le moment la seule équipe fanny de la D2F, Cannes Mandelieu… Avec 5 défaites avec un écart moyen de 10 buts, on n'est pas trop optimiste pour les Azuréennes, même si pour le moment, en ayant joué Le Havre, Noisy le Grand et Saint Amand chez elles, elles ont un peu mangé leur pain noir sur ce début de saison.

 Le diaporama d'ATH - Le Havre par Guy Lagache

Dans la même rubrique

Division 2F
mardi 21 septembre 2021
  
Division 2F
vendredi 3 septembre 2021
  
Division 2F
vendredi 27 août 2021
  
Division 2F
vendredi 25 juin 2021
  
Division 2F
mercredi 16 juin 2021
  
  1 2 3 4   

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#6 Le Havre Vaulx-en-Velin 24 27 23/10/2021 20:00
#6 Octeville sur Mer Clermont 23 25 23/10/2021 18:00
#6 Noisy le Grand Bouillargues Nîmes 25 26 23/10/2021 20:00
#6 St Maur Rochechouart St Junien 26 24 23/10/2021 20:30
#6 Cannes Mandelieu Bègles 21 31 23/10/2021 20:45
#6 Rennes St Grégoire Achenheim 26 27 23/10/2021 20:30
#6 Sambre-Avesnois St Amand les Eaux 25 22 22/10/2021 20:30

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#7 Bouillargues Nîmes Cannes Mandelieu 30/10/2021 20:00
#7 Vaulx-en-Velin Rennes St Grégoire 30/10/2021 20:00
#7 Bègles Sambre-Avesnois 30/10/2021 20:00
#7 Achenheim Noisy le Grand 30/10/2021 20:00
#7 Clermont St Maur 30/10/2021 20:00
#7 St Amand les Eaux Octeville sur Mer 30/10/2021 20:00
#7 Rochechouart St Junien Le Havre 30/10/2021 20:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Sambre-Avesnois 16 6 5 0 1
2 St Amand les Eaux 16 6 5 0 1
3 Bègles 16 6 5 0 1
4 Achenheim 16 6 5 0 1
5 St Maur 14 6 4 0 2
6 Bouillargues Nîmes 14 6 4 0 2
7 Vaulx-en-Velin 12 6 3 0 3
8 Le Havre 12 6 3 0 3
9 Noisy le Grand 12 6 3 0 3
10 Clermont 10 6 2 0 4
11 Rochechouart St Junien 8 6 1 0 5
12 Octeville sur Mer 8 6 1 0 5
13 Rennes St Grégoire 8 6 1 0 5
14 Cannes Mandelieu 6 6 0 0 6