bandeau handzone

Hatadou ôte les doutes

Champion's League

dimanche 26 septembre 2021 - © François Dasriaux

 3 min 47 de lecture

Royales en défense devant une Hatadou Sako encore plus impressionnante que son bloc défensif, les Messines se sont imposées 23-18 chez elles sur le champion d’Europe en titre, le Vipers de Kristiansand. Une victoire qui valide un très bon début de compétition pour les Lorraines avec cette fois un niveau défensif aussi haut qu’elles avaient pu être flamboyantes en attaque à Odense. De quoi envisager la suite de la phase de poule avec ambition et confiance.


Et cette confiance générée par les deux victoires initiales, il la faudra pour aller se frotter au Györ, CSKA et autre Krim Mercator. La façon aussi va compter, dans cette partie, on a été loin des superbes envolées offensives vues au Danemark la semaine dernière. Bruna de Paula a été plus en difficulté, Méline Nocandy, si elle a encore été capitale pour son équipe, n’a pas eu la réussite totale sur ses entreprises, et Louise Burgard a buté un peu trop souvent sur la reine Katerine pour que cela roule totalement coté attaque pour Metz. On peut même y rajouter une sale manie, faire briller les poteaux avec pas moins de 4 duels 1x1 en premières période repoussés par les barres et encore quelques uns du même tonneau en seconde période. Peut-être afin de rendre un hommage à un ancien gardien mythique de Nancy. Car c’est peut-être le fait d’avoir fait le court déplacement à Nancy, les Arènes étant indisponibles, qui a un peu perturbé les mécanismes de tirs de Messines… Toujours est-il que sans ce côté un peu sombre, la première période aurait été totalement exceptionnelle, tant en attaque qu’en défense. Car du côté bloc défensif on a été 60 minutes durant, pas loin du presque parfait. Un duo N’Gouan - Micijevic plus que dominateur dans le central. Une Louise Burgard qui se donne à 100%, autant que Méline Nocandy de l’autre côté sur les postes 2 et des ailières toute en lecture de jeu qui viennent boucher les espaces ou jouer des dissuasions dans le bon temps pour mettre l’attaque de Kristiansand dans le dur. Et quand tout cela ne suffisait pas, il restait une certaine Hatadou Sako pour vous savonner le moral des Nordiques un paquet de fois. Nora Mork qui termine à 4 sur 12, Nerea Pena qui va traverser le match comme une ombre, Raghnild Dahl se troue totalement, elle qui avait compilé 17 buts en 2 matches. La base arrière de Kristiansand s’est fait manger toute crue par la défense de Metz pendant 60 minutes. Tenir l’effectif des championnes d’Europe à 18 buts, c’est un véritable exploit, presque aussi cinglant que la victoire à Odense.



Mais ce qui est encore plus remarquable dans cette rencontre, c’est la capacité qu’ont eu les Messines à rebondir après un gros passage à vide et une extinction offensive quasi-totale pendant 10 minutes en seconde période. A l’évidence ce passage aura été le passage clef du match. Ne misant plus que sur ses qualités défensives et les exploits de sa gardienne, Metz va voir sa belle avance fondre peu à peu, mais pas suffisamment pour que le match ne bascule. Le temps de reprendre ses esprits et la machine offensive allait enfin redémarrer pour tuer tout suspens dans cette partie avec une Bruna de Paula qui passe en revue la défense au bout du refus de jeu. Méline Nocandy qui fait exploser la tentative de défense haute des Norvégienne et Louise Burgard qui finit le travail en distribuant du caviar à la louche. Comme Hatadou Sako terminait encore plus fort qu’elle n’avait commencé, le 23-18 sonnait pour le compte d'une équipe de Kristiansand pas vraiment venue pour en prendre une aussi sévère… + 5 dans un match à 40 buts, cela fait un écart de +7 à +8 dans un match à 60… Une bonne volée de bois vert au final quand on est champion d’Europe en titre.



La Ligue des champions va faire une pause de 15 jours, le temps pour quasiment tout ce beau monde de revoir leurs équipes nationales respectives et il faudra aller défier le Krim Mercator à Ljubljana dans la foulée. Encore un match en très haute altitude, mais on se dit que Metz a de quoi voyager serein avec de tels atouts dans sa manche.

A Nancy (FRA), Palais Des Sports Jean Weille
Le dimanche 26 spetembre à 16h00
Metz Handball - Vipers Kristiansand : 23 - 18 (Mi-temps : 14-9)
2 000 spectateurs
Arbitres : MM Simone Francesco et Monitillo Pietro (ITA)
Evolution du score : 3-3 5°, 5-5 10°, 8-5 15°, 9-6 20°, 11-9 25°, 14-9 MT - 16-11 35°, 17-14 40°, 19-16 45°, 21-17 50°, 22-17 55°, 23-18 FT.

Hatadou ôte les doutes 

Champion's League

dimanche 26 septembre 2021 - © François Dasriaux

 3 min 47 de lecture

Royales en défense devant une Hatadou Sako encore plus impressionnante que son bloc défensif, les Messines se sont imposées 23-18 chez elles sur le champion d’Europe en titre, le Vipers de Kristiansand. Une victoire qui valide un très bon début de compétition pour les Lorraines avec cette fois un niveau défensif aussi haut qu’elles avaient pu être flamboyantes en attaque à Odense. De quoi envisager la suite de la phase de poule avec ambition et confiance.


Et cette confiance générée par les deux victoires initiales, il la faudra pour aller se frotter au Györ, CSKA et autre Krim Mercator. La façon aussi va compter, dans cette partie, on a été loin des superbes envolées offensives vues au Danemark la semaine dernière. Bruna de Paula a été plus en difficulté, Méline Nocandy, si elle a encore été capitale pour son équipe, n’a pas eu la réussite totale sur ses entreprises, et Louise Burgard a buté un peu trop souvent sur la reine Katerine pour que cela roule totalement coté attaque pour Metz. On peut même y rajouter une sale manie, faire briller les poteaux avec pas moins de 4 duels 1x1 en premières période repoussés par les barres et encore quelques uns du même tonneau en seconde période. Peut-être afin de rendre un hommage à un ancien gardien mythique de Nancy. Car c’est peut-être le fait d’avoir fait le court déplacement à Nancy, les Arènes étant indisponibles, qui a un peu perturbé les mécanismes de tirs de Messines… Toujours est-il que sans ce côté un peu sombre, la première période aurait été totalement exceptionnelle, tant en attaque qu’en défense. Car du côté bloc défensif on a été 60 minutes durant, pas loin du presque parfait. Un duo N’Gouan - Micijevic plus que dominateur dans le central. Une Louise Burgard qui se donne à 100%, autant que Méline Nocandy de l’autre côté sur les postes 2 et des ailières toute en lecture de jeu qui viennent boucher les espaces ou jouer des dissuasions dans le bon temps pour mettre l’attaque de Kristiansand dans le dur. Et quand tout cela ne suffisait pas, il restait une certaine Hatadou Sako pour vous savonner le moral des Nordiques un paquet de fois. Nora Mork qui termine à 4 sur 12, Nerea Pena qui va traverser le match comme une ombre, Raghnild Dahl se troue totalement, elle qui avait compilé 17 buts en 2 matches. La base arrière de Kristiansand s’est fait manger toute crue par la défense de Metz pendant 60 minutes. Tenir l’effectif des championnes d’Europe à 18 buts, c’est un véritable exploit, presque aussi cinglant que la victoire à Odense.



Mais ce qui est encore plus remarquable dans cette rencontre, c’est la capacité qu’ont eu les Messines à rebondir après un gros passage à vide et une extinction offensive quasi-totale pendant 10 minutes en seconde période. A l’évidence ce passage aura été le passage clef du match. Ne misant plus que sur ses qualités défensives et les exploits de sa gardienne, Metz va voir sa belle avance fondre peu à peu, mais pas suffisamment pour que le match ne bascule. Le temps de reprendre ses esprits et la machine offensive allait enfin redémarrer pour tuer tout suspens dans cette partie avec une Bruna de Paula qui passe en revue la défense au bout du refus de jeu. Méline Nocandy qui fait exploser la tentative de défense haute des Norvégienne et Louise Burgard qui finit le travail en distribuant du caviar à la louche. Comme Hatadou Sako terminait encore plus fort qu’elle n’avait commencé, le 23-18 sonnait pour le compte d'une équipe de Kristiansand pas vraiment venue pour en prendre une aussi sévère… + 5 dans un match à 40 buts, cela fait un écart de +7 à +8 dans un match à 60… Une bonne volée de bois vert au final quand on est champion d’Europe en titre.



La Ligue des champions va faire une pause de 15 jours, le temps pour quasiment tout ce beau monde de revoir leurs équipes nationales respectives et il faudra aller défier le Krim Mercator à Ljubljana dans la foulée. Encore un match en très haute altitude, mais on se dit que Metz a de quoi voyager serein avec de tels atouts dans sa manche.

A Nancy (FRA), Palais Des Sports Jean Weille
Le dimanche 26 spetembre à 16h00
Metz Handball - Vipers Kristiansand : 23 - 18 (Mi-temps : 14-9)
2 000 spectateurs
Arbitres : MM Simone Francesco et Monitillo Pietro (ITA)
Evolution du score : 3-3 5°, 5-5 10°, 8-5 15°, 9-6 20°, 11-9 25°, 14-9 MT - 16-11 35°, 17-14 40°, 19-16 45°, 21-17 50°, 22-17 55°, 23-18 FT.

Dans la même rubrique

Champion's League
samedi 23 octobre 2021
  
Champion's League
samedi 23 octobre 2021
  
Champion's League
jeudi 21 octobre 2021
  
Champion's League
mercredi 20 octobre 2021
  
Champion's League
dimanche 17 octobre 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 dimanche 26 septembre 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 19 | Buts : 5 | Pd : 1 | Int : 3
 Top Gardien
Eval : 18 | Arr Tot : 14 / 31 (45,2 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#5 Metz Gyor 29 33 23/10/2021 18:00
#5 Savehof F Kastamonu 28 26 24/10/2021 16:00
#5 Kristiansand CSKA Moscou 24 27 23/10/2021 18:00
#5 Odense Ljubljana 26 24 24/10/2021 16:00

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
#6 Gyor Savehof F 30/10/2021 16:00
#6 Ljubljana Kristiansand 30/10/2021 18:00
#6 CSKA Moscou Odense 31/10/2021 16:00
#6 Kastamonu Metz 31/10/2021 16:00

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Gyor 10 5 5 0 0
2 Metz 6 4 3 0 1
3 Odense 6 5 3 0 2
4 CSKA Moscou 6 4 3 0 1
5 Kristiansand 4 5 2 0 3
6 Savehof F 4 5 2 0 3
7 Ljubljana 2 5 1 0 4
8 Kastamonu 0 5 0 0 5