bandeau handzone

La rentrée du Handball Français à la FFHB

France

jeudi 2 septembre 2021 - Handzone

 2 min 59 de lecture

La conférence de rentrée de la FFHandball s'est tenue ce mercredi à la Maison du Handball (Créteil) en présence de Philippe Bana, Président de la FFHandball, d'Olivier Krumbholz et Guillaume Gille, sélectionneurs des équipes de France féminines et masculines, ainsi qu’Éric Baradat et Pascal Bourgeais coordinateurs du PPF féminin et masculin.


À cette occasion, Philippe Bana a pu faire le bilan des derniers mois écoulés tout en rappelant le travail réalisé depuis de nombreux mois par la FFHandball. En effet, la fédération a souhaité anticiper et à lancé fin mars son plan de reprise auprès des clubs, avec pour objectif de les accompagner afin de préparer au mieux la rentrée et la reprise de la pratique.

Le président s'est également exprimé sur la merveilleuse performance des équipes de France, toutes deux championnes olympiques à Tokyo 2020 et a réaffirmé la pleine confiance de la fédération envers ses sélectionneurs, Olivier Krumbholz et Guillaume Gille.

Enfin, Philippe Bana n'a pas manqué de féliciter le travail remarquable réalisé par la paire d'arbitres française, composée de Julie et Charlotte Bonaventura, lors des derniers Jeux Olympiques. L'occasion pour celui-ci de rappeler la volonté de la fédération de continuer à considérer les arbitres comme des joueurs de haut niveau et de les accompagner dans leur préparation et leur formation. 

Philippe Bana« C'est l'obsession de ne jamais regarder en arrière qui caractérise le handball. Au handball quand tu as ta médaille, tu n'y penses déjà plus. » « On est tourné vers demain, notre meilleur jour n'est pas encore venu. Ça peut-être les jeux de 2024, mais on a surtout besoin de raconter une histoire sans fin. On doit perpétuer un chemin que les anciens nous ont appris et qu'il est hors de question qu'on ne montre pas aussi haut qu’eux » 

 

Olivier Krumbholz « Cette fin de JO a été intense et on savait qu'on ne devait pas se louper car on représente quand même le sport féminin. On se bat pour être bien présents et le sport féminin avait besoin de cette victoire. Je suis content que l'équipe de France soit championne olympique.  Je suis extrêmement fier de cette équipe et de la qualité de ce qu'elle a produit dans les 4 derniers matchs. C'est aussi une forme d'accomplissement sur l'évolution que j'ai voulu donner à mon coaching. » 



Guillaume Gille « Avec ce nouveau groupe et ce nouveau staff, après la période délicate que nous avons traversé ces 18 derniers mois, imaginer que le handball français est à nouveau au rendez-vous des J.O., valorise l’histoire particulière que nous avons avec les J.O. On se souvient que ce sont les Barjots en 1992 à Barcelone qui ont décuplé les premiers ce grand mythe des Jeux olympiques. Cette année, de manière assez incroyable, on se retrouve à partager la gloire avec l’équipe de France féminine et les autres équipes sport-co. Le parcours des garçons à Tokyo a été de grande qualité avec tout le travail fourni par le groupe et par le staff que je remercie ici. Il y a eu en effet beaucoup d’efforts investis pour être au rendez-vous de cette compétition. À chaque fois qu’une équipe gagne, elle est le fruit d’une certaine forme de synthèse, un trait d’union entre les cadres de l’équipe et les plus jeunes. Jusqu’à présent nous n’avions pas trouvé la bonne carburation entre les différentes générations. Mais pour faire le bilan complet de ce titre, il y a encore besoin de digérer et de faire le tour de cette compétition pour en tirer le maximum d’enseignements afin d’envisager les perspectives. »

La rentrée du Handball Français à la FFHB 

France

jeudi 2 septembre 2021 - Handzone

 2 min 59 de lecture

La conférence de rentrée de la FFHandball s'est tenue ce mercredi à la Maison du Handball (Créteil) en présence de Philippe Bana, Président de la FFHandball, d'Olivier Krumbholz et Guillaume Gille, sélectionneurs des équipes de France féminines et masculines, ainsi qu’Éric Baradat et Pascal Bourgeais coordinateurs du PPF féminin et masculin.


À cette occasion, Philippe Bana a pu faire le bilan des derniers mois écoulés tout en rappelant le travail réalisé depuis de nombreux mois par la FFHandball. En effet, la fédération a souhaité anticiper et à lancé fin mars son plan de reprise auprès des clubs, avec pour objectif de les accompagner afin de préparer au mieux la rentrée et la reprise de la pratique.

Le président s'est également exprimé sur la merveilleuse performance des équipes de France, toutes deux championnes olympiques à Tokyo 2020 et a réaffirmé la pleine confiance de la fédération envers ses sélectionneurs, Olivier Krumbholz et Guillaume Gille.

Enfin, Philippe Bana n'a pas manqué de féliciter le travail remarquable réalisé par la paire d'arbitres française, composée de Julie et Charlotte Bonaventura, lors des derniers Jeux Olympiques. L'occasion pour celui-ci de rappeler la volonté de la fédération de continuer à considérer les arbitres comme des joueurs de haut niveau et de les accompagner dans leur préparation et leur formation. 

Philippe Bana« C'est l'obsession de ne jamais regarder en arrière qui caractérise le handball. Au handball quand tu as ta médaille, tu n'y penses déjà plus. » « On est tourné vers demain, notre meilleur jour n'est pas encore venu. Ça peut-être les jeux de 2024, mais on a surtout besoin de raconter une histoire sans fin. On doit perpétuer un chemin que les anciens nous ont appris et qu'il est hors de question qu'on ne montre pas aussi haut qu’eux » 

 

Olivier Krumbholz « Cette fin de JO a été intense et on savait qu'on ne devait pas se louper car on représente quand même le sport féminin. On se bat pour être bien présents et le sport féminin avait besoin de cette victoire. Je suis content que l'équipe de France soit championne olympique.  Je suis extrêmement fier de cette équipe et de la qualité de ce qu'elle a produit dans les 4 derniers matchs. C'est aussi une forme d'accomplissement sur l'évolution que j'ai voulu donner à mon coaching. » 



Guillaume Gille « Avec ce nouveau groupe et ce nouveau staff, après la période délicate que nous avons traversé ces 18 derniers mois, imaginer que le handball français est à nouveau au rendez-vous des J.O., valorise l’histoire particulière que nous avons avec les J.O. On se souvient que ce sont les Barjots en 1992 à Barcelone qui ont décuplé les premiers ce grand mythe des Jeux olympiques. Cette année, de manière assez incroyable, on se retrouve à partager la gloire avec l’équipe de France féminine et les autres équipes sport-co. Le parcours des garçons à Tokyo a été de grande qualité avec tout le travail fourni par le groupe et par le staff que je remercie ici. Il y a eu en effet beaucoup d’efforts investis pour être au rendez-vous de cette compétition. À chaque fois qu’une équipe gagne, elle est le fruit d’une certaine forme de synthèse, un trait d’union entre les cadres de l’équipe et les plus jeunes. Jusqu’à présent nous n’avions pas trouvé la bonne carburation entre les différentes générations. Mais pour faire le bilan complet de ce titre, il y a encore besoin de digérer et de faire le tour de cette compétition pour en tirer le maximum d’enseignements afin d’envisager les perspectives. »

Dans la même rubrique

  1 2 3 4