bandeau handzone

Toulouse, la maîtrise avant tout

Europe

samedi 28 août 2021 - © Yves Michel

 4 min 3 de lecture

Il y a de quoi être optimiste pour le Fénix ! Les hommes de Danijel Andjelkovic ont bien négocié leur déplacement en Autriche et se sont imposés face à Alpla Hard (23-27) lors du 1er tour aller de la Ligue Européenne. Un écart substantiel qui permet d'entrevoir le retour samedi prochain au Palais des Sports de Toulouse sous les meilleurs auspices.

Une semaine plus tôt, il y avait eu quelques certitudes en remportant le tournoi organisé dans la ville rose avec un beau succès (+12) face à Limoges. Mais ce samedi face à Alpla Hard, les Toulousains avaient une double mission à remplir. Soigner leur jeu en commettant le moins d’erreurs possibles et surtout, s’octroyer un écart intéressant avant le retour au Palais des Sports. Avec une avance de quatre buts au compteur (23-27), les joueurs hauts-garonnais peuvent être satisfaits même si, perfectionniste, Rémi Calvel l’adjoint de Danijel Andjelkovic reste pondéré. « De par le score, on peut dire qu’on a maîtrisé la rencontre même si on rentre avec quelques regrets sur l’ensemble, sur le fait qu’on a pas su contenir un joueur en particulier (Ivan Horvat auteur de 9 buts). Le reste est plutôt satisfaisant malgré quelques ratés en attaque qu’on imputera au manque encore d’automatismes entre les joueurs. » D’entrée les coaches n’avaient pas voulu prendre trop de risques en confiant à l’expérimenté Maxime Gilbert le soin d’animer le jeu. Cela n’a pas toujours bien fonctionné avec un Erwin Feuchtmann sur le côté gauche moins performant et adroit qu’il y a une semaine. Les champions d’Autriche très à l’aise dans le 7 contre 6, en ont profité pour prendre les commandes et s’offrir un peu de distance (+3). A dix minutes de la pause, il n’était pas question pour le Fénix de rester sans réaction. L’entrée de Erik Balenciaga à la mène et la mise en situation de Borzas ont désorganisé le bloc adverse. Les Toulousains ont fait totalement déjouer leur adversaire et surtout ont été plus précis dans leurs trajectoires. La punition a été immédiate avec un 6-0 qui a inversé la tendance et un retour au vestiaire plus serein pour les gars de la Garonne (10-13). « Quand on a été plus rigoureux en attaque, la physionomie du match a changé. Et c’est vrai que la présence d’Erik a accéléré un peu plus le jeu. Cela a parfaitement fonctionné sur les montées de balle. » Le défi physique promis par les Autrichiens a lui aussi été bien anticipé, les deux pivots Fred Pettersson et le régional de l’étape "Tobi" Wagner ont bien tenu la baraque. « Il y a eu un gros combat surtout à l’intérieur entre les pivots et les numéros 3 et nous n’avons pas été ridicules, loin de là. »

Si à la reprise, Horvat a continué à semer le trouble bien relayé par Dominik Schmid, côté toulousain, Nemanja Ilic (photo de tête) qui avait allumé quelques mèches en 1ère période a été au rendez-vous de la précision, tout comme à l’opposé Edouard Kempf et dans le même couloir, le fougueux Ayoub Abdi n’a pas retenu son bras gauche. Six longueurs à moins de 8 minutes du terme, l’avance du Fénix aurait donc pu être plus confortable qu’elle ne sera lorsque samedi prochain il faudra attaquer le match retour. « On ne va pas faire la fine bouche conçoit Rémi Calvel mais comme on est plutôt frais dans ce type de compétition, il faut savoir rester humble. Tu sais, 4 buts, ça peut paraître beaucoup mais en quelques minutes sur un gros temps fort de l’adversaire, cela peut être remonté. On va rester très prudents, on a une semaine pour tenter de gommer les imperfections qu’on a relevées mais avec cette avance, on va travailler dans la sérénité. » Et si cerise sur le gâteau, les spectateurs toulousains décidaient de venir garnir les tribunes du palais des sports, cela rajouterait un ingrédient supplémentaire que les joueurs apprécieraient.  

Ligue Européenne - 1er tour aller - samedi 28 aoüt 2021
A Hard (Autriche), Sporthalle am See
ALPLA HC HARD - FENIX TOULOUSE         23-27    (MT  10-13)

arbitres Maike Merz & Tanja Kuttler (Allemagne 

Alpla Hard: Doknic (7 arrêts sur 34) - Antanavicius (1/4) Schmid D. (4/5) Raschle (2/2) Schmid M. (1/1) Schwarzler (1/2) Predragovic (3/8 dt 1/1 à 7m) Horvat (9/13) Stojanovic (2/2) 

Fenix Toulouse: Lettens (3/17) Cantegrel (3/12) - Chelle (0/1) Feuchtmann (0/2) Wagner (1/2) Balenciaga (3/4) Gilbert (1/1) Kempf (3/4) Borzas (4/4) Pettersson (0/1) Ilic (8/9 dt 4/4 à 7m) Vieira (1/1) Abdi (6/8) Jarry, Marmier, Sokolic

Evolution du score: 2-2 (5) 4-4 (10) 7-5 (15) 10-7 (20) 10-11 (25) 10-13 (30) 11-16 (35) 14-19 (40) 16-22 (45) 19-24 (50) 21-26 (55) 23-27 (FIN) 

Toulouse, la maîtrise avant tout  

Europe

samedi 28 août 2021 - © Yves Michel

 4 min 3 de lecture

Il y a de quoi être optimiste pour le Fénix ! Les hommes de Danijel Andjelkovic ont bien négocié leur déplacement en Autriche et se sont imposés face à Alpla Hard (23-27) lors du 1er tour aller de la Ligue Européenne. Un écart substantiel qui permet d'entrevoir le retour samedi prochain au Palais des Sports de Toulouse sous les meilleurs auspices.

Une semaine plus tôt, il y avait eu quelques certitudes en remportant le tournoi organisé dans la ville rose avec un beau succès (+12) face à Limoges. Mais ce samedi face à Alpla Hard, les Toulousains avaient une double mission à remplir. Soigner leur jeu en commettant le moins d’erreurs possibles et surtout, s’octroyer un écart intéressant avant le retour au Palais des Sports. Avec une avance de quatre buts au compteur (23-27), les joueurs hauts-garonnais peuvent être satisfaits même si, perfectionniste, Rémi Calvel l’adjoint de Danijel Andjelkovic reste pondéré. « De par le score, on peut dire qu’on a maîtrisé la rencontre même si on rentre avec quelques regrets sur l’ensemble, sur le fait qu’on a pas su contenir un joueur en particulier (Ivan Horvat auteur de 9 buts). Le reste est plutôt satisfaisant malgré quelques ratés en attaque qu’on imputera au manque encore d’automatismes entre les joueurs. » D’entrée les coaches n’avaient pas voulu prendre trop de risques en confiant à l’expérimenté Maxime Gilbert le soin d’animer le jeu. Cela n’a pas toujours bien fonctionné avec un Erwin Feuchtmann sur le côté gauche moins performant et adroit qu’il y a une semaine. Les champions d’Autriche très à l’aise dans le 7 contre 6, en ont profité pour prendre les commandes et s’offrir un peu de distance (+3). A dix minutes de la pause, il n’était pas question pour le Fénix de rester sans réaction. L’entrée de Erik Balenciaga à la mène et la mise en situation de Borzas ont désorganisé le bloc adverse. Les Toulousains ont fait totalement déjouer leur adversaire et surtout ont été plus précis dans leurs trajectoires. La punition a été immédiate avec un 6-0 qui a inversé la tendance et un retour au vestiaire plus serein pour les gars de la Garonne (10-13). « Quand on a été plus rigoureux en attaque, la physionomie du match a changé. Et c’est vrai que la présence d’Erik a accéléré un peu plus le jeu. Cela a parfaitement fonctionné sur les montées de balle. » Le défi physique promis par les Autrichiens a lui aussi été bien anticipé, les deux pivots Fred Pettersson et le régional de l’étape "Tobi" Wagner ont bien tenu la baraque. « Il y a eu un gros combat surtout à l’intérieur entre les pivots et les numéros 3 et nous n’avons pas été ridicules, loin de là. »

Si à la reprise, Horvat a continué à semer le trouble bien relayé par Dominik Schmid, côté toulousain, Nemanja Ilic (photo de tête) qui avait allumé quelques mèches en 1ère période a été au rendez-vous de la précision, tout comme à l’opposé Edouard Kempf et dans le même couloir, le fougueux Ayoub Abdi n’a pas retenu son bras gauche. Six longueurs à moins de 8 minutes du terme, l’avance du Fénix aurait donc pu être plus confortable qu’elle ne sera lorsque samedi prochain il faudra attaquer le match retour. « On ne va pas faire la fine bouche conçoit Rémi Calvel mais comme on est plutôt frais dans ce type de compétition, il faut savoir rester humble. Tu sais, 4 buts, ça peut paraître beaucoup mais en quelques minutes sur un gros temps fort de l’adversaire, cela peut être remonté. On va rester très prudents, on a une semaine pour tenter de gommer les imperfections qu’on a relevées mais avec cette avance, on va travailler dans la sérénité. » Et si cerise sur le gâteau, les spectateurs toulousains décidaient de venir garnir les tribunes du palais des sports, cela rajouterait un ingrédient supplémentaire que les joueurs apprécieraient.  

Ligue Européenne - 1er tour aller - samedi 28 aoüt 2021
A Hard (Autriche), Sporthalle am See
ALPLA HC HARD - FENIX TOULOUSE         23-27    (MT  10-13)

arbitres Maike Merz & Tanja Kuttler (Allemagne 

Alpla Hard: Doknic (7 arrêts sur 34) - Antanavicius (1/4) Schmid D. (4/5) Raschle (2/2) Schmid M. (1/1) Schwarzler (1/2) Predragovic (3/8 dt 1/1 à 7m) Horvat (9/13) Stojanovic (2/2) 

Fenix Toulouse: Lettens (3/17) Cantegrel (3/12) - Chelle (0/1) Feuchtmann (0/2) Wagner (1/2) Balenciaga (3/4) Gilbert (1/1) Kempf (3/4) Borzas (4/4) Pettersson (0/1) Ilic (8/9 dt 4/4 à 7m) Vieira (1/1) Abdi (6/8) Jarry, Marmier, Sokolic

Evolution du score: 2-2 (5) 4-4 (10) 7-5 (15) 10-7 (20) 10-11 (25) 10-13 (30) 11-16 (35) 14-19 (40) 16-22 (45) 19-24 (50) 21-26 (55) 23-27 (FIN) 

Dans la même rubrique

Europe
samedi 4 septembre 2021
  
Europe
mardi 20 juillet 2021
  
Europe
mardi 20 juillet 2021
  
  1 2 3 4