bandeau handzone

Euro U19F : Rattrapées par leur syndrome

Euro

vendredi 16 juillet 2021 - © François Dasriaux

 10 min 26 de lecture

C’est loupé pour les Bleuettes… Fatiguées, en panne de dynamisme et encore une fois en extrême difficulté à la finition, elles se sont inclinées sur le fil face à la Russie 24-25 pour une place en finale de l’Euro U19 en Slovénie. Un match bizarre et frustrant pour le moins... Où on aura toujours senti les Françaises en capacité de faire la différence mais où il manquait pas mal des ingrédients qui ont forgés les succès de cette équipe depuis le début de la compétition. Il va encore falloir trouver les ressources mentales pour aller chercher l’accessit du bronze et ne pas rester au pied du podium. Réponse dimanche face à la Suède ou la Hongrie.

Il n’est nullement question de remettre en cause ce que les Bleuettes ont réalisé depuis 10 jours. En entrant dans ce fameux dernier carré, elles ont réussi leur compétition et ça c’est incontestable. On est surtout déçu pour elles, car en arrivant à faire basculer leur demi-finale face à la Russie, elles s’assuraient d’une place sur le podium, et une médaille, ça reste à vie dans les mémoires. Maintenant, il ne reste qu’un match couperet, celui de dimanche, à l’heure du poulet rôti purée (12h00) face au perdant de la 2° demi-finale qui oppose ce soir la Hongrie à la Suède. Et pour aborder ce match, il va falloir retrouver des forces vives et du physique. On sait que le mental fait souvent tout en fin de compétition, mais sur cette demi-finale, on a vraiment senti les Tricolores un peu au bout du rouleau. Et comme leur jeu fait de défi et de vivacité et un peu à l’opposé de celui des Russes, plus puissantes, plus grandes et travaillant sur la durée en attaque placée, mécaniquement les Françaises partaient avec un vrai handicap. De plus elles se sont heurtées à une première dans cet Euro, une défense 5-1 très avancée par moments, qui les empêchait de prendre de la vitesse et de jouer les défis dans le bon timing. Alors les protégées d’Eric Baradat s’en sont remises à leur arme fatale sur cette rencontre : une Sarah Bouktit qui est de loin la pivot la plus impressionnante de cet Euro. Si elle là n’est pas dans le 7 majeur de l’Euro, c’est à ne plus rien y comprendre… Mais si forte soit-elle sur la prise de position et le shoot, malgré les passes millimétrées de Lena Grandveau, la Messine ne pouvait pas tout faire et il aurait fallu un peu plus de réussite ou plutôt de lucidité de la part de sa base arrière et de ses ailières pour que tout se passe au mieux. Cela va arriver à faire la maille 30 minutes, voire 40. Mais à force, 1 la défense russe a fini par s’adapter et 2 les passes dans la boîte étaient de plus en plus téléphonées et surtout tout le monde s’y essayait avec pertes et fracas pour le score.



Ce qui va définitivement faire plier la France, c’est la pratique du jeu à 7 par la Russie. Pas du Handball, du jeu à 7 ce qui n’est pas la même chose. Ce jeu proche du hand validé par les instances pour les faibles en attaque a complètement renversé la physionomie du match en seconde période. Car même sans trop de jus. Même en butant régulièrement sur une Veronika Chipula dans leurs duels ! La défense Bleue et l’envie des joueuses suffisait pour mettre la Russie sur le reculoir et envisager une finale. Jemina Kabeya va elle aussi se mettre en valeur en stoppant quelques occasions toutes faites et ainsi elle va donner quelques munitions à ces coéquipières pour tenter un retour de nulle part. Mais il en manquera encore un peu… Un shoot raté, deux shoots ratés, et cette fois les Russes pouvaient cesser d’avoir peur et lever les bras dans les 10 dernières secondes, et les Bleuettes baisser la tête. Il va y avoir une journée pleine pour digérer tout cela, on espère que cela se fera comme après la défaite face à la Hongrie. Ne pas voir les Françaises sur le podium final serait quand même un peu injuste pour ce groupe.



A Celje (SLO), Zlatorog Arena
Le vendredi 16 juillet à 17h00
Russie - France : 25-24 (Mi-temps : 13-13)
Arbitres : MM Jovic Aleksandar et Arnautovic Nedim (BOS)
Evolution du score : 1-2 5°, 3-4 10°, 7-7 15°, 8-9 20°, 11-12 25°, 13-13 MT - 15-13 35°, 16-14 40°, 20-17 45°, 23-20 50°, 24-21 55°, 25-24 FT.

 

France

No. Nom Buts Tirs % 7M PD INT CO AV 2m
3 CAYEZ Mathilde 1 1 100





4 DELAYE Siobann 1 1 100
1



5 FRACHON Albane 0 0 0





6 GRANDVEAU Lena 2 4 50
6


1
8 MLAMALI Zaliata 1 4 25





9 TSHIMANGA Kiara 4 6 67





10 MODENEL Lucie 1 2 50





12 PLANTE Camille 0 0 0





14 CHAMBONNIER Cassidy 3 5 60 1/2 2



15 STEMMER Iona 1 3 33 1/1




16 KABEYA Jemina 0 2 0





17 KANOUTE Coura 2 6 33
1



21 FAUVARQUE Laura 2 2 100





22 THOBOR Emmanuelle 0 0 0





23 BOUKTIT Sarah 6 9 67





24 HALTER Melanie 0 0 0





No. Nom Arrêts Tirs % BE 7M



12 PLANTE Camille 4 16 25 12




16 KABEYA Jemina 7 20 35 13 0/2



Russie

No. Nom Buts Tirs % 7M PD INT CO AV 2m
4 ALEKSEEVA Anastasiia 3 3 100 2/2




9 MOCHALOVA Anastasia 0 0 0
2



11 BELOLIPETSKAYA Stefaniya 0 0 0





13 ILIINA Kseniia 0 0 0





16 CHIPULA Veronika 0 0 0





18 VASILENKO Valeriia 0 0 0





26 KRUPENNIKOVA Yulia 2 3 67
1 2


53 STATSENKO Daria 4 8 50


2

55 ZAKORDONSKAIA Kseniia 4 6 67
1 1


56 SKIVKO Ekaterina 4 7 57
4
1

63 KIPEN Viktoria 0 3 0
1



71 DUDKINA Elizaveta 2 2 100
1



72 DOLMATOVA Ekaterina 0 0 0





78 BAEVA Julija 5 7 71


1

79 KAINAROVA Anna 0 0 0





81 NIKULINA Darina 1 4 25





No. Nom Arrêts Tirs % BE 7M



16 CHIPULA Veronika 13 37 35 24 1/3



 

Euro U19F : Rattrapées par leur syndrome 

Euro

vendredi 16 juillet 2021 - © François Dasriaux

 10 min 26 de lecture

C’est loupé pour les Bleuettes… Fatiguées, en panne de dynamisme et encore une fois en extrême difficulté à la finition, elles se sont inclinées sur le fil face à la Russie 24-25 pour une place en finale de l’Euro U19 en Slovénie. Un match bizarre et frustrant pour le moins... Où on aura toujours senti les Françaises en capacité de faire la différence mais où il manquait pas mal des ingrédients qui ont forgés les succès de cette équipe depuis le début de la compétition. Il va encore falloir trouver les ressources mentales pour aller chercher l’accessit du bronze et ne pas rester au pied du podium. Réponse dimanche face à la Suède ou la Hongrie.

Il n’est nullement question de remettre en cause ce que les Bleuettes ont réalisé depuis 10 jours. En entrant dans ce fameux dernier carré, elles ont réussi leur compétition et ça c’est incontestable. On est surtout déçu pour elles, car en arrivant à faire basculer leur demi-finale face à la Russie, elles s’assuraient d’une place sur le podium, et une médaille, ça reste à vie dans les mémoires. Maintenant, il ne reste qu’un match couperet, celui de dimanche, à l’heure du poulet rôti purée (12h00) face au perdant de la 2° demi-finale qui oppose ce soir la Hongrie à la Suède. Et pour aborder ce match, il va falloir retrouver des forces vives et du physique. On sait que le mental fait souvent tout en fin de compétition, mais sur cette demi-finale, on a vraiment senti les Tricolores un peu au bout du rouleau. Et comme leur jeu fait de défi et de vivacité et un peu à l’opposé de celui des Russes, plus puissantes, plus grandes et travaillant sur la durée en attaque placée, mécaniquement les Françaises partaient avec un vrai handicap. De plus elles se sont heurtées à une première dans cet Euro, une défense 5-1 très avancée par moments, qui les empêchait de prendre de la vitesse et de jouer les défis dans le bon timing. Alors les protégées d’Eric Baradat s’en sont remises à leur arme fatale sur cette rencontre : une Sarah Bouktit qui est de loin la pivot la plus impressionnante de cet Euro. Si elle là n’est pas dans le 7 majeur de l’Euro, c’est à ne plus rien y comprendre… Mais si forte soit-elle sur la prise de position et le shoot, malgré les passes millimétrées de Lena Grandveau, la Messine ne pouvait pas tout faire et il aurait fallu un peu plus de réussite ou plutôt de lucidité de la part de sa base arrière et de ses ailières pour que tout se passe au mieux. Cela va arriver à faire la maille 30 minutes, voire 40. Mais à force, 1 la défense russe a fini par s’adapter et 2 les passes dans la boîte étaient de plus en plus téléphonées et surtout tout le monde s’y essayait avec pertes et fracas pour le score.



Ce qui va définitivement faire plier la France, c’est la pratique du jeu à 7 par la Russie. Pas du Handball, du jeu à 7 ce qui n’est pas la même chose. Ce jeu proche du hand validé par les instances pour les faibles en attaque a complètement renversé la physionomie du match en seconde période. Car même sans trop de jus. Même en butant régulièrement sur une Veronika Chipula dans leurs duels ! La défense Bleue et l’envie des joueuses suffisait pour mettre la Russie sur le reculoir et envisager une finale. Jemina Kabeya va elle aussi se mettre en valeur en stoppant quelques occasions toutes faites et ainsi elle va donner quelques munitions à ces coéquipières pour tenter un retour de nulle part. Mais il en manquera encore un peu… Un shoot raté, deux shoots ratés, et cette fois les Russes pouvaient cesser d’avoir peur et lever les bras dans les 10 dernières secondes, et les Bleuettes baisser la tête. Il va y avoir une journée pleine pour digérer tout cela, on espère que cela se fera comme après la défaite face à la Hongrie. Ne pas voir les Françaises sur le podium final serait quand même un peu injuste pour ce groupe.



A Celje (SLO), Zlatorog Arena
Le vendredi 16 juillet à 17h00
Russie - France : 25-24 (Mi-temps : 13-13)
Arbitres : MM Jovic Aleksandar et Arnautovic Nedim (BOS)
Evolution du score : 1-2 5°, 3-4 10°, 7-7 15°, 8-9 20°, 11-12 25°, 13-13 MT - 15-13 35°, 16-14 40°, 20-17 45°, 23-20 50°, 24-21 55°, 25-24 FT.

 

France

No. Nom Buts Tirs % 7M PD INT CO AV 2m
3 CAYEZ Mathilde 1 1 100





4 DELAYE Siobann 1 1 100
1



5 FRACHON Albane 0 0 0





6 GRANDVEAU Lena 2 4 50
6


1
8 MLAMALI Zaliata 1 4 25





9 TSHIMANGA Kiara 4 6 67





10 MODENEL Lucie 1 2 50





12 PLANTE Camille 0 0 0





14 CHAMBONNIER Cassidy 3 5 60 1/2 2



15 STEMMER Iona 1 3 33 1/1




16 KABEYA Jemina 0 2 0





17 KANOUTE Coura 2 6 33
1



21 FAUVARQUE Laura 2 2 100





22 THOBOR Emmanuelle 0 0 0





23 BOUKTIT Sarah 6 9 67





24 HALTER Melanie 0 0 0





No. Nom Arrêts Tirs % BE 7M



12 PLANTE Camille 4 16 25 12




16 KABEYA Jemina 7 20 35 13 0/2



Russie

No. Nom Buts Tirs % 7M PD INT CO AV 2m
4 ALEKSEEVA Anastasiia 3 3 100 2/2




9 MOCHALOVA Anastasia 0 0 0
2



11 BELOLIPETSKAYA Stefaniya 0 0 0





13 ILIINA Kseniia 0 0 0





16 CHIPULA Veronika 0 0 0





18 VASILENKO Valeriia 0 0 0





26 KRUPENNIKOVA Yulia 2 3 67
1 2


53 STATSENKO Daria 4 8 50


2

55 ZAKORDONSKAIA Kseniia 4 6 67
1 1


56 SKIVKO Ekaterina 4 7 57
4
1

63 KIPEN Viktoria 0 3 0
1



71 DUDKINA Elizaveta 2 2 100
1



72 DOLMATOVA Ekaterina 0 0 0





78 BAEVA Julija 5 7 71


1

79 KAINAROVA Anna 0 0 0





81 NIKULINA Darina 1 4 25





No. Nom Arrêts Tirs % BE 7M



16 CHIPULA Veronika 13 37 35 24 1/3



 

Dans la même rubrique