bandeau handzone

De l’emballant et du difficile

Jeux Olympiques

mardi 6 juillet 2021 - © François Dasriaux

 11 min 53 de lecture

Autant les Bleues auront déroulé un jeu magique en première période face à des Norvégiennes médusées et incapables de répondre à la furia tricolore. Autant la seconde période aura été compliquée face aux taulières nordiques et surtout avec des rotations réduites au minimum, notamment sur la base arrière. En tout cas ce deuxième match de préparation face aux reines du Nord aura généré de la confiance et montré que les Bleues n’étaient pas loin de pouvoir rivaliser avec le top mondial.

Il ne fallait pas être en retard à la Salle Lauga ce soir, les Bleues n’auront pas mis longtemps avant de mettre la machine à détruire le jeu norvégien en route. Au bout de seulement 5 minutes il y avait déjà 4-0 pour les Bleues, Thorir Hergeirsson avait déjà posé un temps mort et la Norvège ne savait plus à quelle walkyrie se vouer. Et cela allait continuer pensant 30 minutes, la sarabande bleue donnait le tournis aux coéquipières d’une Stine Oftedal un peu orpheline du duo Reistad – Mork. Alisson Pineau était à l’opposé de la joueuse empruntée en attaque vu dimanche, Laura Flippes régnait sur le côté droit aussi bien en attaque qu’en défense comme à ses plus belles heures de 2018 et Grace Zaadi menait son monde de la plus belle des façons. Résultat le score enflait et les Norvégiennes ne trouvaient aucune solution aussi bien offensive que défensive. La défense tricolore avait retrouvé toute sa mobilité, son volume et sa hargne, résultat Amandine Leynaud avait de nouveau l’occasion de briller et le score montait à un 13-6 bien cinglant pour la Norvège. Le hic est que côté rotations, en ce moment c’est plus peau de chagrin côté tricolore. Aux Estelle Nze Minko et Méline Nocandy déjà sur le flanc, on y rajoutait le duo de gauchères, Océane Sercien Ugolin victime d’une entorse dimanche dernier et Alexandra Lacrabère, elle aussi touchée aux adducteurs. Alors les Bleues coinçaient un peu physiquement et même si la fin de mi-temps était encore flamboyant avec ce +8 signé Grâce Zaadi sur le gong, on sentait bien que côté physio, cela commençait à piocher sévère chez les Tricolores.

Des Bleues en galère physique, une Norvège qui aligne sur la base arrière son trio magique Reistatd Oftedal – Mork et Silje Solberg qui retrouve toute sa verve dans les buts, il n’en fallait pas plus pour que le match change complètement d’âme et que l’on voit la Norvège boucher ses 8 buts de retard à vitesse grand V. En un peu plus de 10 minutes la Norvège était revenue au contact et elle prenait même la main au score à la 48°… De quoi se dire que tout était fini pour des Bleues de plus en plus sur la jante côté physique et qui ne trouvaient mécaniquement plus les espaces en attaque et n’arrivaient plus à fermer la boutique en défense. Mais le mental est parfois capable de substituer à tout le reste et sur les 10 dernière minutes, les Bleues vont retrouver toutes leurs vertus défensives pour endiguer la déferlante norvégienne et ce second souffle va permettre à la France d’arracher un match nul plutôt prometteur. Bien sûr, la seconde période aura été beaucoup plus difficile face à une Norvège qui alignait toutes ses stars et jouait au complet, mais la première mi-temps aura été un tel délice qu’il est évident de garder en mémoire ses 30 minutes flamboyantes. Si les Bleues sont capables de jouer 45 à 50 minutes comme ça, alors on compatit à l’avance pour les adversaires des Bleues aux JO. Mais c’est là toute la problématique d’Olivier Krumbholz, stabiliser le jeu des Bleues dans les 3 semaines à venir, mais aussi retrourver un groupe un peu plus étoffé.

A Bayonne (FRA), Salle Lauga
Le mardi 6 juillet à 19h00
France - Norvège : 28 - 28 (Mi-temps : 18-10)
2 000 spectateurs
Arbitres : MMES Julie et Charlotte Bonaventura
Evolution du score : 4-0 5°, 5-3 10°, 10-4 15°, 13-8 20°, 15-9 25°, 18-10 MT - 21-15 35°, 21-19 40°, 23-22 45°, 24-26 50°, 27-27 55°, 28-28 FT.

 Les réaction (Avec le concours du service de presse de la FFHB)
Olivier Krumbholz : « On a fait un excellent match, ça avait vraiment une belle tenue, avec une grande première mi-temps. Après, on a eu un trou d’air, on a eu un peu de difficultés en défense quand on a reculé alors qu’elles ont su élever leur niveau. Mais je suis content qu’on se soit repris dans les 10 dernières minutes. Un nul, c’est aussi un résultat positif. Ce n’était pas la même équipe de France que celle d’il y a 48 heures, c’est très encourageant. Il faut qu’on continue à travailler avec beaucoup de rigueur. Alexandra (Lacrabère) a effectivement un souci aux adducteurs ; elle va être arrêtée, on ne sait pas combien de temps. Elle est arrêtée et il faut qu’elle se soigne. Elle a déjà passé des examens donc elle doit se reposer, se soigner et effectuera une reprise progressive. »

Grâce Zaadi : « Ça fait du bien. On a fait une excellente première période, en tout cas dans les intentions, dans l’intensité, l’agressivité, ç’a été top. Ensuite, en deuxième, on est un peu dedans, on redescend, on les laisse revenir, puis on s’affole quand il faut recoller et rattraper le score. Mais dans l’ensemble, je suis vraiment satisfaite du match, c’était nettement mieux que le premier et c’était un objectif fort pour nous de montrer un autre visage aujourd’hui. »

Laura Flippes : « Il fallait élever notre niveau de jeu. On a été très déçues de notre prestation dimanche, on voulait se prouver qu’on était bien meilleures que ça, on devait mettre à l’honneur notre public. On sait que la Norvège est un adversaire de taille. C’est toujours mieux de se confronter à ce qui se fait de mieux, on peut vraiment évaluer notre niveau. Je suis très contente de jouer arrière, c’est un poste que j’aime beaucoup, donc quand Olivier m’a annoncé que j’allais potentiellement jouer un peu sur la base arrière, j’ai dit que je savourerais chaque minute à ce poste donc je me fais plaisir et je suis contente d’être là. »

 

Joueuses FRANCE

Nom Prénom But Tir % Pb Pd A 2' Tps
DANCETTE B
1




22mn
COATANEA P 3 6 50%


33mn
VALENTINI C 1 3 33%



32mn
PINEAU A 7 9 78%
1 36mn
LASSOURCE C 1 2 50%



27mn
10  ZAADI DEUNA G 3 5 60%

48mn
12  LEYNAUD A





41mn
15  NIAKATE K 3 5 60%

39mn
20  FLIPPES L 3 5 60%

1 34mn
24  EDWIGE B 2 2 100%

1 33mn
26  FOPPA P 4 6 67%



37mn
27  NZE MINKO E







28  VAUTIER C 1 1 100%


11mn
94  GABRIEL C






18mn

Gardiennes de but FRANCE

Nom Prénom Arrêt Tir % A7m B7m

Tps
12  LEYNAUD 10 24 42% 0 2

41mn
94  GABRIEL
14
0 1

18mn

 

Joueuses NORVEGE

Nom Prénom But Tir % Pb Pd A 2' Tps
REISTAD H 3 5 60%
1 44mn
KRISTIANSEN V
3



1 13mn
FRAFJORD M






27mn
SKOGRAND S 1 5 20%


59mn
10  OFTEDAL S 6 9 67%


49mn
12  SOLBERG S 1 1 100%



48mn
13  BRATTSET DALE K 5 7 71%



59mn
17  MORK N 4 5 80% 1
13mn
19  JOHANSEN V







20  JACOBSEN M






30mn
23  HERREM C 7 7 100%


41mn
24  SOLBERG-ISAKSEN S 1 3 33%



18mn
25  BREISTOL K







26  TOMAC M







28  GRANLUND R






11mn

Gardiennes de but NORVEGE

Nom Prénom Arrêt Tir % A7m B7m

Tps
12  SOLBERG 9 30 30% 0 4

48mn
28  GRANLUND 2 9 22% 0 0

11mn

Le programme des Bleues 

Suite de la préparation
* du 12 au 14 juillet : passage à la Maison du Handball, Créteil. Départ pour Tokyo en fin de journée le 14 juillet.
* du 15 au 21 juillet : troisième séquence de stage à Koshu (Japon)
* le 19 juillet : match amical contre le Japon, à Koshu
* le 21 juillet : entrée dans le village olympique de Tokyo
* le 22 juillet : match amical contre le Monténégro, à Tokyo

Le programme des Jeux Olympiques
* Dimanche 25 juillet : Hongrie vs. France à 21h30
* Mardi 27 juillet : France vs. Espagne à 21h30
* Jeudi 29 juillet : Suède vs. France à 21h30
* Samedi 31 juillet : Comité olympique de Russie vs. France à 14h15
* Lundi 2 août : France vs. Brésil à 11h00
* Mercredi 4 août : Quart de finale
* Vendredi 6 août : Demi-finale
* Dimanche 8 août : Finale
Attention, horaires donnés à l'heure locale de Tokyo, compter 7h de décalage avec la France métropolitaine. 

Diaporama du match par Daniel Vaquero 

De l’emballant et du difficile 

Jeux Olympiques

mardi 6 juillet 2021 - © François Dasriaux

 11 min 53 de lecture

Autant les Bleues auront déroulé un jeu magique en première période face à des Norvégiennes médusées et incapables de répondre à la furia tricolore. Autant la seconde période aura été compliquée face aux taulières nordiques et surtout avec des rotations réduites au minimum, notamment sur la base arrière. En tout cas ce deuxième match de préparation face aux reines du Nord aura généré de la confiance et montré que les Bleues n’étaient pas loin de pouvoir rivaliser avec le top mondial.

Il ne fallait pas être en retard à la Salle Lauga ce soir, les Bleues n’auront pas mis longtemps avant de mettre la machine à détruire le jeu norvégien en route. Au bout de seulement 5 minutes il y avait déjà 4-0 pour les Bleues, Thorir Hergeirsson avait déjà posé un temps mort et la Norvège ne savait plus à quelle walkyrie se vouer. Et cela allait continuer pensant 30 minutes, la sarabande bleue donnait le tournis aux coéquipières d’une Stine Oftedal un peu orpheline du duo Reistad – Mork. Alisson Pineau était à l’opposé de la joueuse empruntée en attaque vu dimanche, Laura Flippes régnait sur le côté droit aussi bien en attaque qu’en défense comme à ses plus belles heures de 2018 et Grace Zaadi menait son monde de la plus belle des façons. Résultat le score enflait et les Norvégiennes ne trouvaient aucune solution aussi bien offensive que défensive. La défense tricolore avait retrouvé toute sa mobilité, son volume et sa hargne, résultat Amandine Leynaud avait de nouveau l’occasion de briller et le score montait à un 13-6 bien cinglant pour la Norvège. Le hic est que côté rotations, en ce moment c’est plus peau de chagrin côté tricolore. Aux Estelle Nze Minko et Méline Nocandy déjà sur le flanc, on y rajoutait le duo de gauchères, Océane Sercien Ugolin victime d’une entorse dimanche dernier et Alexandra Lacrabère, elle aussi touchée aux adducteurs. Alors les Bleues coinçaient un peu physiquement et même si la fin de mi-temps était encore flamboyant avec ce +8 signé Grâce Zaadi sur le gong, on sentait bien que côté physio, cela commençait à piocher sévère chez les Tricolores.

Des Bleues en galère physique, une Norvège qui aligne sur la base arrière son trio magique Reistatd Oftedal – Mork et Silje Solberg qui retrouve toute sa verve dans les buts, il n’en fallait pas plus pour que le match change complètement d’âme et que l’on voit la Norvège boucher ses 8 buts de retard à vitesse grand V. En un peu plus de 10 minutes la Norvège était revenue au contact et elle prenait même la main au score à la 48°… De quoi se dire que tout était fini pour des Bleues de plus en plus sur la jante côté physique et qui ne trouvaient mécaniquement plus les espaces en attaque et n’arrivaient plus à fermer la boutique en défense. Mais le mental est parfois capable de substituer à tout le reste et sur les 10 dernière minutes, les Bleues vont retrouver toutes leurs vertus défensives pour endiguer la déferlante norvégienne et ce second souffle va permettre à la France d’arracher un match nul plutôt prometteur. Bien sûr, la seconde période aura été beaucoup plus difficile face à une Norvège qui alignait toutes ses stars et jouait au complet, mais la première mi-temps aura été un tel délice qu’il est évident de garder en mémoire ses 30 minutes flamboyantes. Si les Bleues sont capables de jouer 45 à 50 minutes comme ça, alors on compatit à l’avance pour les adversaires des Bleues aux JO. Mais c’est là toute la problématique d’Olivier Krumbholz, stabiliser le jeu des Bleues dans les 3 semaines à venir, mais aussi retrourver un groupe un peu plus étoffé.

A Bayonne (FRA), Salle Lauga
Le mardi 6 juillet à 19h00
France - Norvège : 28 - 28 (Mi-temps : 18-10)
2 000 spectateurs
Arbitres : MMES Julie et Charlotte Bonaventura
Evolution du score : 4-0 5°, 5-3 10°, 10-4 15°, 13-8 20°, 15-9 25°, 18-10 MT - 21-15 35°, 21-19 40°, 23-22 45°, 24-26 50°, 27-27 55°, 28-28 FT.

 Les réaction (Avec le concours du service de presse de la FFHB)
Olivier Krumbholz : « On a fait un excellent match, ça avait vraiment une belle tenue, avec une grande première mi-temps. Après, on a eu un trou d’air, on a eu un peu de difficultés en défense quand on a reculé alors qu’elles ont su élever leur niveau. Mais je suis content qu’on se soit repris dans les 10 dernières minutes. Un nul, c’est aussi un résultat positif. Ce n’était pas la même équipe de France que celle d’il y a 48 heures, c’est très encourageant. Il faut qu’on continue à travailler avec beaucoup de rigueur. Alexandra (Lacrabère) a effectivement un souci aux adducteurs ; elle va être arrêtée, on ne sait pas combien de temps. Elle est arrêtée et il faut qu’elle se soigne. Elle a déjà passé des examens donc elle doit se reposer, se soigner et effectuera une reprise progressive. »

Grâce Zaadi : « Ça fait du bien. On a fait une excellente première période, en tout cas dans les intentions, dans l’intensité, l’agressivité, ç’a été top. Ensuite, en deuxième, on est un peu dedans, on redescend, on les laisse revenir, puis on s’affole quand il faut recoller et rattraper le score. Mais dans l’ensemble, je suis vraiment satisfaite du match, c’était nettement mieux que le premier et c’était un objectif fort pour nous de montrer un autre visage aujourd’hui. »

Laura Flippes : « Il fallait élever notre niveau de jeu. On a été très déçues de notre prestation dimanche, on voulait se prouver qu’on était bien meilleures que ça, on devait mettre à l’honneur notre public. On sait que la Norvège est un adversaire de taille. C’est toujours mieux de se confronter à ce qui se fait de mieux, on peut vraiment évaluer notre niveau. Je suis très contente de jouer arrière, c’est un poste que j’aime beaucoup, donc quand Olivier m’a annoncé que j’allais potentiellement jouer un peu sur la base arrière, j’ai dit que je savourerais chaque minute à ce poste donc je me fais plaisir et je suis contente d’être là. »

 

Joueuses FRANCE

Nom Prénom But Tir % Pb Pd A 2' Tps
DANCETTE B
1




22mn
COATANEA P 3 6 50%


33mn
VALENTINI C 1 3 33%



32mn
PINEAU A 7 9 78%
1 36mn
LASSOURCE C 1 2 50%



27mn
10  ZAADI DEUNA G 3 5 60%

48mn
12  LEYNAUD A





41mn
15  NIAKATE K 3 5 60%

39mn
20  FLIPPES L 3 5 60%

1 34mn
24  EDWIGE B 2 2 100%

1 33mn
26  FOPPA P 4 6 67%



37mn
27  NZE MINKO E







28  VAUTIER C 1 1 100%


11mn
94  GABRIEL C






18mn

Gardiennes de but FRANCE

Nom Prénom Arrêt Tir % A7m B7m

Tps
12  LEYNAUD 10 24 42% 0 2

41mn
94  GABRIEL
14
0 1

18mn

 

Joueuses NORVEGE

Nom Prénom But Tir % Pb Pd A 2' Tps
REISTAD H 3 5 60%
1 44mn
KRISTIANSEN V
3



1 13mn
FRAFJORD M






27mn
SKOGRAND S 1 5 20%


59mn
10  OFTEDAL S 6 9 67%


49mn
12  SOLBERG S 1 1 100%



48mn
13  BRATTSET DALE K 5 7 71%



59mn
17  MORK N 4 5 80% 1
13mn
19  JOHANSEN V







20  JACOBSEN M






30mn
23  HERREM C 7 7 100%


41mn
24  SOLBERG-ISAKSEN S 1 3 33%



18mn
25  BREISTOL K







26  TOMAC M







28  GRANLUND R






11mn

Gardiennes de but NORVEGE

Nom Prénom Arrêt Tir % A7m B7m

Tps
12  SOLBERG 9 30 30% 0 4

48mn
28  GRANLUND 2 9 22% 0 0

11mn

Le programme des Bleues 

Suite de la préparation
* du 12 au 14 juillet : passage à la Maison du Handball, Créteil. Départ pour Tokyo en fin de journée le 14 juillet.
* du 15 au 21 juillet : troisième séquence de stage à Koshu (Japon)
* le 19 juillet : match amical contre le Japon, à Koshu
* le 21 juillet : entrée dans le village olympique de Tokyo
* le 22 juillet : match amical contre le Monténégro, à Tokyo

Le programme des Jeux Olympiques
* Dimanche 25 juillet : Hongrie vs. France à 21h30
* Mardi 27 juillet : France vs. Espagne à 21h30
* Jeudi 29 juillet : Suède vs. France à 21h30
* Samedi 31 juillet : Comité olympique de Russie vs. France à 14h15
* Lundi 2 août : France vs. Brésil à 11h00
* Mercredi 4 août : Quart de finale
* Vendredi 6 août : Demi-finale
* Dimanche 8 août : Finale
Attention, horaires donnés à l'heure locale de Tokyo, compter 7h de décalage avec la France métropolitaine. 

Diaporama du match par Daniel Vaquero 

Dans la même rubrique

  1 2 3 4