bandeau handzone

Une décima magistrale !

Champion's League

dimanche 13 juin 2021 - © François Dasriaux

 4 min 7 de lecture

Le Barça a empoché sa 10° Ligue des champions en atomisant les Danois d’Aalborg 36-23 et conclu une saison dans la compétition de 20 matches et 20 victoires absolument énorme. La dernière de Xavi Pascual en tant qu’entraîneur, celle de Raul Entrerrios en tant que joueur et beaucoup d’autres comme Cédric Sorhaindo qui quitte le Barca après 11 saisons de titres aura été signé d’une finale menée de bout avec un Aalborg qui avait tout donné pour sortir le PSG et n’avait plus assez de ressources pour se mettre en travers de la marche royale d’un groupe protégé par un Gonzalo Perez de Vargas élu tout simplement MVP de ce Final Four.


Pour parodier le Splendid, on pourrait dire « Il n’y a plus de mot Mr Ramirez ! », la saison 2020-2021 de Barcelone a été tout simplement extraordinaire, seul le TWH Kiel, au profit d’un Final Four 2019-2020 disputé dans le vide sidéral entre Noël et le premier de l’An, aura réussi à faire tomber le FC Barcelone cette saison, mais pour le compte de la saison précédente. Pour cette campagne 2020-2021 de la LDC, les chiffres sont tout simplement époustouflants ! 20 matches, 20 victoires, 721 buts marqués pour une moyenne de plus de 36 buts inscrits pour 562 encaissés à la moyenne de 28 buts, donc un différentiel moyen de 8 buts dans la compétition de club la plus dure de toutes ! C’est cela qu’a réussi à faire le groupe de Xavi Pascual qui va aller maintenant faire le bonheur du Dinamo Bucarest après avoir fait les frais, ainsi que tout le board du Barca version Handball, du changement de présidence à la tête de l’institution FC Barcelone. Belle façon de tirer sa révérence et on doute un peu que le staff suivant soit, de suite, capable d’en faire autant. On doute d’ailleurs tout court qu’un club puisse refaire une campagne de Ligue des Champions comme celle qu’a réalisé le Barca. La fin de l‘histoire pour Raul Entrerrios, capitaine depuis tant d’années et âme de ce groupe, une fin rêvée et réalisée. La fin de l’aventure catalane pour Cédric Sorhaindo qui va suivre son coach de toujours à Bucarest après 11 saisons et plus de 40 titres glanés avec les Blau Grana.



On avait un peu peur pour Aalborg que tout se soit déjà joué dans les têtes après leur exploit face à Paris. Et c’est bien ce qui s’est passé. Bien sûr, les Danois ne se sont pas écroulés de suite, ils ont même réussi une très belle entame de match. Mais quand la machine Barca s’est mise en route, notamment défensivement, on a vu que les réserves d’énergie étaient au plus bas chez les Felix Claar, Lukas Sandel et autre Henrik Mollgaard. Avec en plus un Gonzalo Perez de Vargas qui va ne faire que monter en puissance tout au long du match pour finir avec 14 arrêts, 3 buts et une interception… 3 buts pour lui, au même niveau que les Ludovic Fabregas ou Blaz Janc, une petite gourmandise pour celui qui sera légitimement élu MVP du Final Four tant il a dominé les deux rencontres qu’aura disputé son équipe ce week-end.



Mais il n’aura pas été le seul. Timothey N’Guessan a montré pourquoi il était à Barcelone, entre puissance et vista, l’arrière gauche français aura fait tout exploser dans la défense d’Aalborg pendant que de l’autre côté Dika Mem mettait des temps forts monstrueux pour faire de la place à un Luka Cindric toujours aussi prompt à se faufiler dans le moindre espace. Aleix Gomez, sur son aile droite aura été l’artilleur le plus prolixe du Barca avec des jets de 7 mètres d’école techniquement. Thiagus Petrus aura été un défenseur central sur toutes les trajectoires, tous les ballons qui traînent et sur tous les duels. Bref Barcelone aura dominé cette finale de bout en bout et comme jamais aucun autre club ne l’avait fait avant puisque l’écart record était de 5 buts jusqu’à aujourd’hui.



A Cologne (ALL), Lanxess-Arena
Le dimanche 13 juin à 18h00
FC Barcelone - Aalborg Håndbold : 36 - 23 (Mi-temps : 16-11)
1 000 spectateurs
Arbitres : MM Horacek Vaclav et Novotny Jiri (TCH)
Evolution du score : 2-4 5°, 6-5 10°, 10-6 15°, 11-8 20°, 14-9 25°, 16-11 MT - 20-13 35°, 24-17 40°, 28-18 45°, 29-21 50°, 33-22 55°, 36-23 FT.

 Valero Rivera artificier N°1
Sous la menace de Dika Mem pour le titre de meilleur buteur de la Ligue des Champion cette saison, l’ailier gauche du HBC Nantes aura vu l’arrière droit français manquer un peu de réussite et ne pas marquer les 5 buts qui auraient fait la bascule. C’est donc avec 95 buts que l’ailier espagnol du « H » décroche un titre qui est tout sauf symbolique. Il suffit de voir quels sont les joueurs ayant déjà décroché cette timbale… Mikkel Hansen, Momir Ilic, Uwe Gensheimer, Filip Jicha et bien sur Kiril Lazarov ont tous décroché ce titre à un moment. Le voisinage est quand même grandiose !

 

Une décima magistrale ! 

Champion's League

dimanche 13 juin 2021 - © François Dasriaux

 4 min 7 de lecture

Le Barça a empoché sa 10° Ligue des champions en atomisant les Danois d’Aalborg 36-23 et conclu une saison dans la compétition de 20 matches et 20 victoires absolument énorme. La dernière de Xavi Pascual en tant qu’entraîneur, celle de Raul Entrerrios en tant que joueur et beaucoup d’autres comme Cédric Sorhaindo qui quitte le Barca après 11 saisons de titres aura été signé d’une finale menée de bout avec un Aalborg qui avait tout donné pour sortir le PSG et n’avait plus assez de ressources pour se mettre en travers de la marche royale d’un groupe protégé par un Gonzalo Perez de Vargas élu tout simplement MVP de ce Final Four.


Pour parodier le Splendid, on pourrait dire « Il n’y a plus de mot Mr Ramirez ! », la saison 2020-2021 de Barcelone a été tout simplement extraordinaire, seul le TWH Kiel, au profit d’un Final Four 2019-2020 disputé dans le vide sidéral entre Noël et le premier de l’An, aura réussi à faire tomber le FC Barcelone cette saison, mais pour le compte de la saison précédente. Pour cette campagne 2020-2021 de la LDC, les chiffres sont tout simplement époustouflants ! 20 matches, 20 victoires, 721 buts marqués pour une moyenne de plus de 36 buts inscrits pour 562 encaissés à la moyenne de 28 buts, donc un différentiel moyen de 8 buts dans la compétition de club la plus dure de toutes ! C’est cela qu’a réussi à faire le groupe de Xavi Pascual qui va aller maintenant faire le bonheur du Dinamo Bucarest après avoir fait les frais, ainsi que tout le board du Barca version Handball, du changement de présidence à la tête de l’institution FC Barcelone. Belle façon de tirer sa révérence et on doute un peu que le staff suivant soit, de suite, capable d’en faire autant. On doute d’ailleurs tout court qu’un club puisse refaire une campagne de Ligue des Champions comme celle qu’a réalisé le Barca. La fin de l‘histoire pour Raul Entrerrios, capitaine depuis tant d’années et âme de ce groupe, une fin rêvée et réalisée. La fin de l’aventure catalane pour Cédric Sorhaindo qui va suivre son coach de toujours à Bucarest après 11 saisons et plus de 40 titres glanés avec les Blau Grana.



On avait un peu peur pour Aalborg que tout se soit déjà joué dans les têtes après leur exploit face à Paris. Et c’est bien ce qui s’est passé. Bien sûr, les Danois ne se sont pas écroulés de suite, ils ont même réussi une très belle entame de match. Mais quand la machine Barca s’est mise en route, notamment défensivement, on a vu que les réserves d’énergie étaient au plus bas chez les Felix Claar, Lukas Sandel et autre Henrik Mollgaard. Avec en plus un Gonzalo Perez de Vargas qui va ne faire que monter en puissance tout au long du match pour finir avec 14 arrêts, 3 buts et une interception… 3 buts pour lui, au même niveau que les Ludovic Fabregas ou Blaz Janc, une petite gourmandise pour celui qui sera légitimement élu MVP du Final Four tant il a dominé les deux rencontres qu’aura disputé son équipe ce week-end.



Mais il n’aura pas été le seul. Timothey N’Guessan a montré pourquoi il était à Barcelone, entre puissance et vista, l’arrière gauche français aura fait tout exploser dans la défense d’Aalborg pendant que de l’autre côté Dika Mem mettait des temps forts monstrueux pour faire de la place à un Luka Cindric toujours aussi prompt à se faufiler dans le moindre espace. Aleix Gomez, sur son aile droite aura été l’artilleur le plus prolixe du Barca avec des jets de 7 mètres d’école techniquement. Thiagus Petrus aura été un défenseur central sur toutes les trajectoires, tous les ballons qui traînent et sur tous les duels. Bref Barcelone aura dominé cette finale de bout en bout et comme jamais aucun autre club ne l’avait fait avant puisque l’écart record était de 5 buts jusqu’à aujourd’hui.



A Cologne (ALL), Lanxess-Arena
Le dimanche 13 juin à 18h00
FC Barcelone - Aalborg Håndbold : 36 - 23 (Mi-temps : 16-11)
1 000 spectateurs
Arbitres : MM Horacek Vaclav et Novotny Jiri (TCH)
Evolution du score : 2-4 5°, 6-5 10°, 10-6 15°, 11-8 20°, 14-9 25°, 16-11 MT - 20-13 35°, 24-17 40°, 28-18 45°, 29-21 50°, 33-22 55°, 36-23 FT.

 Valero Rivera artificier N°1
Sous la menace de Dika Mem pour le titre de meilleur buteur de la Ligue des Champion cette saison, l’ailier gauche du HBC Nantes aura vu l’arrière droit français manquer un peu de réussite et ne pas marquer les 5 buts qui auraient fait la bascule. C’est donc avec 95 buts que l’ailier espagnol du « H » décroche un titre qui est tout sauf symbolique. Il suffit de voir quels sont les joueurs ayant déjà décroché cette timbale… Mikkel Hansen, Momir Ilic, Uwe Gensheimer, Filip Jicha et bien sur Kiril Lazarov ont tous décroché ce titre à un moment. Le voisinage est quand même grandiose !

 

Dans la même rubrique

Champion's League
vendredi 2 juillet 2021
  
Champion's League
vendredi 2 juillet 2021
  
Champion's League
mardi 22 juin 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 dimanche 13 juin 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 24 | Buts : 9 | Pd : 0 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 24 | Arr Tot : 14 / 36 (38,9 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Barcelone Aalborg 36 23 13/06/2021 18:00
#16 Nantes Paris 28 31 13/06/2021 15:15

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Barcelone 12 6 6 0 0
2 Paris 8 6 4 0 2
3 Flensburg 6 4 3 0 1
4 Kiel 6 4 3 0 1
5 Aalborg 6 6 3 0 3
6 Veszprem 6 4 3 0 1
7 Nantes 4 6 2 0 4
8 Zaporoshye 2 2 1 0 1
9 Kielce 2 2 1 0 1
10 Porto 2 2 1 0 1
11 Meshkov Brest 2 4 1 0 3
12 Elverum 0 2 0 0 2
13 Zagreb 0 2 0 0 2
14 Vardar Skopje 0 2 0 0 2
15 Szeged 0 2 0 0 2
16 Celje 0 2 0 0 2