bandeau handzone

Paris esquisse un sourire

Champion's League

dimanche 13 juin 2021 - © François Dasriaux

 3 min 39 de lecture

Malmené 50 minutes par Nantes et un Cyril Dumoulin énorme 60 minutes durant, le Paris SG Handball fini par décrocher une 3° place qui lui redonne un semblant de sourire après son échec plus que cuisant de la veille. Une victoire 31-28 qui est quand même loin de régler tous les problèmes du PSG. Fin moins radieuse pour Nantes qui termine 4° mais qui aura montré de très belles choses ce week-end et surtout un bel avenir avec beaucoup de jeunes joueurs qui ne demandent qu’à prendre encore plus d’assurance et de vécu à ce niveau.


Ce match, il ne faut pas se leurrer, n’a pas été un must absolu… On a vite vu que s i il y avait de belles intentions de jeu des deux côtés, on n’en viendrait surement pas à risquer la blessure pour arracher quoi que ce soit. Tout le monde avait l’esprit bien léger dans cette rencontre, histoire d’oublier un peu la belle GDB de la veille. Et celui qui avait le plus cette envie de jouer et de briller chevillée au corps, c’était Cyril Dumoulin. Pour son dernier match avec le « H » et après avoir été cantonné à un 7 mètres la veille par la performance majuscule de son coéquipier Emil Nielsen, le futur Tremblaysien va s’offrir un jubilé grandeur nature et en faire baver des ronds de chapeaux une dernière fois à un PSG qui se souvient de sa prestation en demi-finale en 2018 sur le même terrain. 22 arrêts dont 2 7 mètres, rien que cela ! Cela s’appelle sortir en seigneur SVP ! Bravo à lui et le TFHB doit se dire qu’il a fait la très belle opération en l’enrôlant la saison prochaine, les shooteurs de ProLigue, surement un peu moins à l’idée des cauchemars qu’il risque de leur donner.


La question que tout cela engendre bien évidemment est « Comment Nantes a-t-il pu perdre un match avec une telle prestation de son gardien ? » Tout simplement en perdant beaucoup trop de ballons Alors que Paris à loupé 9 tirs de plus qu’eux, les Ligériens auront perdu la bagatelle de 13 ballons et autant de tirs loupés face à un Vincent Gérard en mode diesel après son cauchemar de la veille et qui a mis du temps à enfin être décisif dans ce match. Trop dispendieux en attaque les hommes d’Alberto Entrerrios ont subi ce que Paris aime le plus faire, le jeu rapide. Non que Paris en a mis des tonnes, mais à chaque fois, le côté boomerang de ce type de but fait mal au moral. Et dans un match où tout se joue sur le moral, clairement, cela fini par peser bien trop lourd. Alors que la première partie du match aurait pu donner cet allant et cette confiance indispensable pour réussir à faire trébucher le PSG, c’est Paris qui au fil des minutes s’est mis à croire en lui. A faire les bons choix défensivement et surtout profiter des erreurs techniques bien trop nombreuses de leurs adversaires.


Résultat dans ce fameux money time, Nantes va lâcher prise après avoir fait du yoyo toute la seconde période, revenir, être repoussé à 4 buts, revenir de nouveau au gré des exploits de Cyril Dumoulin, puis relâcher de nouveau des ballons etc… avec en exécuteurs des hautes œuvres, Dylan Nahi et Luc Steins, restés tranquillement 50 minutes sur le banc, pour rentrer et mettre le coup de grâce au HBC Nantes. Paris sans être transcendant va récolter ce qu’on lui a donné, une 3° place qui est bien loin de espoirs de titre mais qui mets un peu un pansement sur les plaies de la veille. Fin de parcours pour Paris et Nantes dans cette édition 2020-2021 de la Ligue des Champions. Place aux JO avec on l’espère le temps pour oublier tout cela côté Paris, car il y a un paquet de joueurs concernés par l’aventure bleue au Japon, dont sans doute un Nikola Karabatic qui a profité de ce week-end allemand pour mettre son nez à la fenêtre et rappeler qu’il était totalement guéri, même si, à l'évidence, il manque encore de rythme.

A Cologne (ALL), Lanxess-Arena
Le dimanche 13 juin à 15h15
HBC Nantes - Paris Saint-Germain Handball : 28 - 31 (Mi-temps : 13-17)
1 000 spectateurs
Arbitres : MM Brunner Arthur et Salah Morad (SUI)
Evolution du score : 4-3 5°, 7-6 10°, 9-9 15°, 10-12 20°, 12-15 25°, 13-17 MT - 15-18 35°, 17-20 40°, 21-23 45°, 24-25 50°, 26-29 55°, 28-31 FT.

Paris esquisse un sourire 

Champion's League

dimanche 13 juin 2021 - © François Dasriaux

 3 min 39 de lecture

Malmené 50 minutes par Nantes et un Cyril Dumoulin énorme 60 minutes durant, le Paris SG Handball fini par décrocher une 3° place qui lui redonne un semblant de sourire après son échec plus que cuisant de la veille. Une victoire 31-28 qui est quand même loin de régler tous les problèmes du PSG. Fin moins radieuse pour Nantes qui termine 4° mais qui aura montré de très belles choses ce week-end et surtout un bel avenir avec beaucoup de jeunes joueurs qui ne demandent qu’à prendre encore plus d’assurance et de vécu à ce niveau.


Ce match, il ne faut pas se leurrer, n’a pas été un must absolu… On a vite vu que s i il y avait de belles intentions de jeu des deux côtés, on n’en viendrait surement pas à risquer la blessure pour arracher quoi que ce soit. Tout le monde avait l’esprit bien léger dans cette rencontre, histoire d’oublier un peu la belle GDB de la veille. Et celui qui avait le plus cette envie de jouer et de briller chevillée au corps, c’était Cyril Dumoulin. Pour son dernier match avec le « H » et après avoir été cantonné à un 7 mètres la veille par la performance majuscule de son coéquipier Emil Nielsen, le futur Tremblaysien va s’offrir un jubilé grandeur nature et en faire baver des ronds de chapeaux une dernière fois à un PSG qui se souvient de sa prestation en demi-finale en 2018 sur le même terrain. 22 arrêts dont 2 7 mètres, rien que cela ! Cela s’appelle sortir en seigneur SVP ! Bravo à lui et le TFHB doit se dire qu’il a fait la très belle opération en l’enrôlant la saison prochaine, les shooteurs de ProLigue, surement un peu moins à l’idée des cauchemars qu’il risque de leur donner.


La question que tout cela engendre bien évidemment est « Comment Nantes a-t-il pu perdre un match avec une telle prestation de son gardien ? » Tout simplement en perdant beaucoup trop de ballons Alors que Paris à loupé 9 tirs de plus qu’eux, les Ligériens auront perdu la bagatelle de 13 ballons et autant de tirs loupés face à un Vincent Gérard en mode diesel après son cauchemar de la veille et qui a mis du temps à enfin être décisif dans ce match. Trop dispendieux en attaque les hommes d’Alberto Entrerrios ont subi ce que Paris aime le plus faire, le jeu rapide. Non que Paris en a mis des tonnes, mais à chaque fois, le côté boomerang de ce type de but fait mal au moral. Et dans un match où tout se joue sur le moral, clairement, cela fini par peser bien trop lourd. Alors que la première partie du match aurait pu donner cet allant et cette confiance indispensable pour réussir à faire trébucher le PSG, c’est Paris qui au fil des minutes s’est mis à croire en lui. A faire les bons choix défensivement et surtout profiter des erreurs techniques bien trop nombreuses de leurs adversaires.


Résultat dans ce fameux money time, Nantes va lâcher prise après avoir fait du yoyo toute la seconde période, revenir, être repoussé à 4 buts, revenir de nouveau au gré des exploits de Cyril Dumoulin, puis relâcher de nouveau des ballons etc… avec en exécuteurs des hautes œuvres, Dylan Nahi et Luc Steins, restés tranquillement 50 minutes sur le banc, pour rentrer et mettre le coup de grâce au HBC Nantes. Paris sans être transcendant va récolter ce qu’on lui a donné, une 3° place qui est bien loin de espoirs de titre mais qui mets un peu un pansement sur les plaies de la veille. Fin de parcours pour Paris et Nantes dans cette édition 2020-2021 de la Ligue des Champions. Place aux JO avec on l’espère le temps pour oublier tout cela côté Paris, car il y a un paquet de joueurs concernés par l’aventure bleue au Japon, dont sans doute un Nikola Karabatic qui a profité de ce week-end allemand pour mettre son nez à la fenêtre et rappeler qu’il était totalement guéri, même si, à l'évidence, il manque encore de rythme.

A Cologne (ALL), Lanxess-Arena
Le dimanche 13 juin à 15h15
HBC Nantes - Paris Saint-Germain Handball : 28 - 31 (Mi-temps : 13-17)
1 000 spectateurs
Arbitres : MM Brunner Arthur et Salah Morad (SUI)
Evolution du score : 4-3 5°, 7-6 10°, 9-9 15°, 10-12 20°, 12-15 25°, 13-17 MT - 15-18 35°, 17-20 40°, 21-23 45°, 24-25 50°, 26-29 55°, 28-31 FT.

Dans la même rubrique

Champion's League
vendredi 2 juillet 2021
  
Champion's League
vendredi 2 juillet 2021
  
Champion's League
mardi 22 juin 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 dimanche 13 juin 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 15 | Buts : 4 | Pd : 2 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 26 | Arr Tot : 22 / 53 (41,5 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Barcelone Aalborg 36 23 13/06/2021 18:00
#16 Nantes Paris 28 31 13/06/2021 15:15

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Barcelone 12 6 6 0 0
2 Paris 8 6 4 0 2
3 Flensburg 6 4 3 0 1
4 Kiel 6 4 3 0 1
5 Aalborg 6 6 3 0 3
6 Veszprem 6 4 3 0 1
7 Nantes 4 6 2 0 4
8 Zaporoshye 2 2 1 0 1
9 Kielce 2 2 1 0 1
10 Porto 2 2 1 0 1
11 Meshkov Brest 2 4 1 0 3
12 Elverum 0 2 0 0 2
13 Zagreb 0 2 0 0 2
14 Vardar Skopje 0 2 0 0 2
15 Szeged 0 2 0 0 2
16 Celje 0 2 0 0 2