bandeau handzone

Nantes n’a pas tenu la distance

Champion's League

samedi 12 juin 2021 - © François Dasriaux

 5 min 32 de lecture

45 minutes, voilà ce que le HBC Nantes aura tenu face à l’armada du Barça ! Mais pendant ces 3/4 de match on a vraiment cru que les Nantais avaient la possibilité de réaliser un exploit majuscule après tous ceux de cette saison. Mais si la défense aura tenu, l’attaque, en coinçant en seconde période, aura privé le H du rêve d’une nouvelle finale à Cologne. Grands bonhommes de cette rencontre, le duo de gardiens Emil Nielsen – Gonzalo Perez de Vargas, opposés aujourd’hui mais qui vont certainement devenir un monstre à deux têtes dès la saison 2022-2023 dans les rangs du FC Barcelone.

-5, c’est un peu dur pour Nantes pour finir, mais il faut avant tout relever les 45 premières minutes et le frisson qu’ont réussi à faire passer dans le dos des Barcelonais, les hommes d’Alberto Entrerrios. Mais avec 18 matches et 18 victoires dans cette Ligue des Champions version 2020-2021, le Barça a une confiance en lui qu’il est difficile d’ébranler et malgré toute l’énergie mise à faire douter la machine catalane, la fin a été sévère. On n’oubliera pas la première période où tous les amoureux du handball ont dû se régaler tant il avait d’exploits dans tous les coins du terrain. A commencer par un duo Emil Nielsen – Gonzalo Perez de Vargas qui a offert un spectacle de très haute volée. Ces deux là ont sans doute encore plus mis en évidence les carences des gardiens du PSG dans le domaine dans la première demi-finale. En aparté on peut se demander quel est le montant du portier danois à Nantes et si le PSG n’aurait pas été très inspiré d’aller le chercher à Skjern comme Nantes l’a fait. En tout cas, ceux qui doivent se frotter les mains, ce sont les dirigeants de Barcelone. Enfin après coup, parce que pendant le match ils ont dû eux aussi sentir le vent du boulet nantais passer au-dessus de leurs têtes.



Comme le disait Rock Feliho qui n’est plus qu’a 60 minutes de la retraite, « il fallait que l’on soit parfaits pour arriver à battre ce Barça là, nous ne l’avons pas été… » Il en a manqué un peu et un peu dans tous les domaines. A la finition bien sûr ! Mais avec un gardien comme l’ancien Toulousain en face, tout était bien complexe. Aussi dans les rotations, il y a des joueurs dont c’était le premier grand rendez-vous de ce type, et visiblement ils ont eu du mal à l’aborder. Aymeric Minne n’a jamais trouvé les bonnes distances en attaque. Alexandre Cavalcanti ne s’est montré que quand tout était bien carbonisé et Eduardo Gurbindo a été précieux à la passe mais dispendieux en ballons. Et on pourrait trouver pas mal d’autres détails qui ont fait que Barcelone va jouer une nouvelle finale et tenter de remporter ce titre qui le fuit depuis 2015. Mais on aurait tout autant de choses positives à dire. L’aplomb d’un Théo Monar malgré ses 2 échecs initiaux au tir. La grinta du duo d’ailiers Valero Rivero – David Balaguer, ou encore la justesse de jeu d’un Thibault Briet encore en N3 il y a 2 saisons… Nantes a rêvé longtemps, mais les Dika Mem, Jure Dolenec et autres Domen Makuc ont réussi à surpasser les temps forts nantais et envoyer leur coach Xavi Pascual les diriger une dernière fois dans une finale royale face aux Danois d’Aalborg.



Il y aura bien un match franco-français demain, mais ce n’est pas celui dont on rêvait. C’est celui que l’on redoutait le plus, un match pour la 3° place dans l’anonymat d’une Lanxess Arena vide et qui va être diablement compliqué à jouer pour les deux collectifs. Finir sa saison là-dessus n’est surement pas l’aboutissement rêvé d’une saison quand même sacrément difficile à vivre.

A Cologne (ALL), Lanxess-Arena
Le samedi 12 juin à 18h00
Barça - HBC Nantes : 31 - 26 (Mi-temps : 15-13)
1 000 spectateurs
Arbitres : MM Kurtagic Mirza et Wetterwik Mattias (SUE)
Evolution du score : 2-0 5°, 6-4 10°, 9-7 15°, 11-9 20°, 13-12 25°, 15-13 MT - 17-16 35°, 17-17 40°, 19-17 45°, 23-19 50°, 28-23 55°, 31-26 FT.



Réactions dans le camp nantais

Dragan Pechmalbec, pivot de Nantes: "On a été dans le match pendant 45 minutes, peut-être un peu plus. Physiquement on a baissé le pied alors que Barcelone en avait encore sous les pédales et on a fini par craquer. Malheureusement on ne sera pas champion cette année, mais il faudra rebondir dès demain contre Paris. On était bien en défense et on a fini par perdre beaucoup de ballons en attaque. On s'est fait punir sur montées de balles et jeu rapide. Défendre aussi longtemps pour prendre des buts aussi facilement, ça fait mal. On a eu plusieurs ballons, mais on a été trop timides en attaque. On sait faire beaucoup de choses, mais on était bridés. L'enjeu nous a peut-être un peu écrasés. On a fait ce que l'on a pu, on s'est bien battu, mais on a des regrets parce qu'on aurait pu faire mieux. On peut être fier de notre parcours en Ligue des champions. Barcelone a très bien joué, c'est la meilleure équipe du monde en ce moment. Demain, je ne veux pas leur porter la poisse, mais ils seront champions. Ils sont au-dessus de toutes les équipes en Europe." 

Alberto Entrerrios, entraîneur de Nantes "Je pense qu'il faut être meilleur que ça pour battre le FC Barcelone. Nous n'avons pas été mauvais mais nous n'avons pas été si bien que ça. Nous avons existé pendant 45 ou 47 minutes mais j'ai quand même le sentiment que l'on ne jouait pas bien en attaque. Emil (Nielsen) a bien bloqué plusieurs de leurs attaques mais on n'a pas su profiter des occasions en montée de balle. Et quand on a trouvé des solutions, on est tombé sur Gonzalo (Perez de Vargas, gardien du Barça). On n'a pas été au niveau. Il fallait être au-dessus face au Barça. C'est une équipe qui t'attend sur ce que tu sais faire. Et on n'a pas su trouver les solutions par rapport à leur défense. Je suis déçu parce que les joueurs ont joué avec du courage et leur coeur mais il fallait beaucoup mieux jouer pour gagner." 
                   
Rock Feliho, défenseur de Nantes : "Nous sommes extrêmement déçus. Totalement déçu et tristes. Les Barcelonais étaient meilleurs que nous. Ils ont joué les 15 dernières minutes avec beaucoup de maturité et d'expérience. Nous devrons tout donner ce dimanche (contre le PSG) pour ne pas avoir de regrets. C'est face à un adversaire français et nous allons essayer de finir notre saison du mieux que nous le pouvons."  

Nantes n’a pas tenu la distance 

Champion's League

samedi 12 juin 2021 - © François Dasriaux

 5 min 32 de lecture

45 minutes, voilà ce que le HBC Nantes aura tenu face à l’armada du Barça ! Mais pendant ces 3/4 de match on a vraiment cru que les Nantais avaient la possibilité de réaliser un exploit majuscule après tous ceux de cette saison. Mais si la défense aura tenu, l’attaque, en coinçant en seconde période, aura privé le H du rêve d’une nouvelle finale à Cologne. Grands bonhommes de cette rencontre, le duo de gardiens Emil Nielsen – Gonzalo Perez de Vargas, opposés aujourd’hui mais qui vont certainement devenir un monstre à deux têtes dès la saison 2022-2023 dans les rangs du FC Barcelone.

-5, c’est un peu dur pour Nantes pour finir, mais il faut avant tout relever les 45 premières minutes et le frisson qu’ont réussi à faire passer dans le dos des Barcelonais, les hommes d’Alberto Entrerrios. Mais avec 18 matches et 18 victoires dans cette Ligue des Champions version 2020-2021, le Barça a une confiance en lui qu’il est difficile d’ébranler et malgré toute l’énergie mise à faire douter la machine catalane, la fin a été sévère. On n’oubliera pas la première période où tous les amoureux du handball ont dû se régaler tant il avait d’exploits dans tous les coins du terrain. A commencer par un duo Emil Nielsen – Gonzalo Perez de Vargas qui a offert un spectacle de très haute volée. Ces deux là ont sans doute encore plus mis en évidence les carences des gardiens du PSG dans le domaine dans la première demi-finale. En aparté on peut se demander quel est le montant du portier danois à Nantes et si le PSG n’aurait pas été très inspiré d’aller le chercher à Skjern comme Nantes l’a fait. En tout cas, ceux qui doivent se frotter les mains, ce sont les dirigeants de Barcelone. Enfin après coup, parce que pendant le match ils ont dû eux aussi sentir le vent du boulet nantais passer au-dessus de leurs têtes.



Comme le disait Rock Feliho qui n’est plus qu’a 60 minutes de la retraite, « il fallait que l’on soit parfaits pour arriver à battre ce Barça là, nous ne l’avons pas été… » Il en a manqué un peu et un peu dans tous les domaines. A la finition bien sûr ! Mais avec un gardien comme l’ancien Toulousain en face, tout était bien complexe. Aussi dans les rotations, il y a des joueurs dont c’était le premier grand rendez-vous de ce type, et visiblement ils ont eu du mal à l’aborder. Aymeric Minne n’a jamais trouvé les bonnes distances en attaque. Alexandre Cavalcanti ne s’est montré que quand tout était bien carbonisé et Eduardo Gurbindo a été précieux à la passe mais dispendieux en ballons. Et on pourrait trouver pas mal d’autres détails qui ont fait que Barcelone va jouer une nouvelle finale et tenter de remporter ce titre qui le fuit depuis 2015. Mais on aurait tout autant de choses positives à dire. L’aplomb d’un Théo Monar malgré ses 2 échecs initiaux au tir. La grinta du duo d’ailiers Valero Rivero – David Balaguer, ou encore la justesse de jeu d’un Thibault Briet encore en N3 il y a 2 saisons… Nantes a rêvé longtemps, mais les Dika Mem, Jure Dolenec et autres Domen Makuc ont réussi à surpasser les temps forts nantais et envoyer leur coach Xavi Pascual les diriger une dernière fois dans une finale royale face aux Danois d’Aalborg.



Il y aura bien un match franco-français demain, mais ce n’est pas celui dont on rêvait. C’est celui que l’on redoutait le plus, un match pour la 3° place dans l’anonymat d’une Lanxess Arena vide et qui va être diablement compliqué à jouer pour les deux collectifs. Finir sa saison là-dessus n’est surement pas l’aboutissement rêvé d’une saison quand même sacrément difficile à vivre.

A Cologne (ALL), Lanxess-Arena
Le samedi 12 juin à 18h00
Barça - HBC Nantes : 31 - 26 (Mi-temps : 15-13)
1 000 spectateurs
Arbitres : MM Kurtagic Mirza et Wetterwik Mattias (SUE)
Evolution du score : 2-0 5°, 6-4 10°, 9-7 15°, 11-9 20°, 13-12 25°, 15-13 MT - 17-16 35°, 17-17 40°, 19-17 45°, 23-19 50°, 28-23 55°, 31-26 FT.



Réactions dans le camp nantais

Dragan Pechmalbec, pivot de Nantes: "On a été dans le match pendant 45 minutes, peut-être un peu plus. Physiquement on a baissé le pied alors que Barcelone en avait encore sous les pédales et on a fini par craquer. Malheureusement on ne sera pas champion cette année, mais il faudra rebondir dès demain contre Paris. On était bien en défense et on a fini par perdre beaucoup de ballons en attaque. On s'est fait punir sur montées de balles et jeu rapide. Défendre aussi longtemps pour prendre des buts aussi facilement, ça fait mal. On a eu plusieurs ballons, mais on a été trop timides en attaque. On sait faire beaucoup de choses, mais on était bridés. L'enjeu nous a peut-être un peu écrasés. On a fait ce que l'on a pu, on s'est bien battu, mais on a des regrets parce qu'on aurait pu faire mieux. On peut être fier de notre parcours en Ligue des champions. Barcelone a très bien joué, c'est la meilleure équipe du monde en ce moment. Demain, je ne veux pas leur porter la poisse, mais ils seront champions. Ils sont au-dessus de toutes les équipes en Europe." 

Alberto Entrerrios, entraîneur de Nantes "Je pense qu'il faut être meilleur que ça pour battre le FC Barcelone. Nous n'avons pas été mauvais mais nous n'avons pas été si bien que ça. Nous avons existé pendant 45 ou 47 minutes mais j'ai quand même le sentiment que l'on ne jouait pas bien en attaque. Emil (Nielsen) a bien bloqué plusieurs de leurs attaques mais on n'a pas su profiter des occasions en montée de balle. Et quand on a trouvé des solutions, on est tombé sur Gonzalo (Perez de Vargas, gardien du Barça). On n'a pas été au niveau. Il fallait être au-dessus face au Barça. C'est une équipe qui t'attend sur ce que tu sais faire. Et on n'a pas su trouver les solutions par rapport à leur défense. Je suis déçu parce que les joueurs ont joué avec du courage et leur coeur mais il fallait beaucoup mieux jouer pour gagner." 
                   
Rock Feliho, défenseur de Nantes : "Nous sommes extrêmement déçus. Totalement déçu et tristes. Les Barcelonais étaient meilleurs que nous. Ils ont joué les 15 dernières minutes avec beaucoup de maturité et d'expérience. Nous devrons tout donner ce dimanche (contre le PSG) pour ne pas avoir de regrets. C'est face à un adversaire français et nous allons essayer de finir notre saison du mieux que nous le pouvons."  

Dans la même rubrique

Champion's League
samedi 23 octobre 2021
  
Champion's League
samedi 23 octobre 2021
  
Champion's League
jeudi 21 octobre 2021
  
Champion's League
mercredi 20 octobre 2021
  
Champion's League
dimanche 17 octobre 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 samedi 12 juin 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 16 | Buts : 5 | Pd : 4 | Int : 0
 Top Gardien
Eval : 15 | Arr Tot : 16 / 41 (39 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Barcelone Aalborg 36 23 13/06/2021 18:00
#16 Nantes Paris 28 31 13/06/2021 15:15

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Barcelone 12 6 6 0 0
2 Paris 8 6 4 0 2
3 Flensburg 6 4 3 0 1
4 Kiel 6 4 3 0 1
5 Aalborg 6 6 3 0 3
6 Veszprem 6 4 3 0 1
7 Nantes 4 6 2 0 4
8 Zaporoshye 2 2 1 0 1
9 Kielce 2 2 1 0 1
10 Porto 2 2 1 0 1
11 Meshkov Brest 2 4 1 0 3
12 Elverum 0 2 0 0 2
13 Zagreb 0 2 0 0 2
14 Vardar Skopje 0 2 0 0 2
15 Szeged 0 2 0 0 2
16 Celje 0 2 0 0 2