bandeau handzone

Un grand coup de H

Champion's League

jeudi 13 mai 2021 - © François Dasriaux

 4 min 55 de lecture

Nantes a fait vaciller le grand HC Veszprém et aura 4 buts à défendre (32-28) lors du match retour jeudi prochain dans la Veszprém Arena et son fabuleux mur rouge. Ce n’est pas énorme mais à la vue du match et sans un très grand Rodrigo Corrales, les Hongrois seraient repartis de la H Arena avec une très grosse valise. Clairement Nantes a été au-dessus dans le jeu, énorme en défense avec un Emil Nielsen encore monstrueux. Mais surtout constant 60 minutes durant si on excepte un début de match un tout petit peu hésitant. De quoi être presque tranquille avant le retour, tant Nantes a su égrener les exploits à l’extérieur cette saison en Ligue des Champions.

Qui aurait parié au milieu de la phase de poule que Paris et Nantes seraient tous les deux à 60 minutes d’un nouveau voyage à Cologne pour y disputer le Final Four de la Ligue des Champions ? Eh bien, après les matches aller, c’est bien ce qui pourrait arriver si les deux arrivent à négocier au mieux leurs matches retour. Pour Paris ce sera face à Kiel et pour Nantes, être en position de sortir le géant hongrois le Telekom Veszprém HC est tout simplement extraordinaire et même si le 8° de finale face à Kielce avait montré toutes ses qualités à l’extérieur en cette fin de saison. Mais ce qui est encore plus impressionnant, c’est la démonstration de jeu qu’ont fait les hommes d’Alberto Entrerrios pendant 50 minutes.



On oubliera vite les 10 premières minutes pendant lesquelles les Nantais vont un peu subir et surtout ne pas arriver à se mettre en place défensivement. Veszprém va en profiter pour montrer tous ses talents et sous la houlette de Mate Lekai prendre rapidement 3 buts d’avance. Le temps de se caler et pour David Davis de se lancer dans des changements de joueurs qui vont faire imploser le jeu mis en place par Lekai et consort. Bonne affaire pour le H qui même s’il butait régulièrement sur Rodrigo Corrales dans leurs duels, se mettait enfin en ordre de bataille. Arrivés à 7-10 les Nantais vont passer un 10-2 qui va sonner Veszprém pour le compte ! Cela venait de partout, Aymeric Minne, Valero Rivera impeccable aux jets de 7 mètres, Kiril Lazarov et ses 41 ans qui fait ses tours de magie à toute la défense hongroise et ses tours jumelles Blagotinsek – Borozan au centre. Mais c’est surtout en défense que les Nantais vont être grandioses ! Avec un Emil Nielsen qui met tous les joueurs de Veszprém dans sa poche et un bloc extrêmement mobile et collectif qui facilite énormément la tâche de son gardien, Nantes va passer un 10-2 sur la fin de première période et force était de constater que le HC était quasi KO debout en rentrant aux vestiaires, même si les 4 buts de retard n’avaient rien d’irrémédiable, c’était dans la façon que cela clochait vraiment.



Et rien ne va s’arranger pour Veszprém au retour des vestiaires, Emil Nielsen continuait son show et Nantes montait tous les ballons à 100 à l’heure pour des duels face à un Rodrigo Corrales qui pendant plus d’un quart d’heure va sauver ses couleurs du naufrage complet. +5, +6 et +7 avec même une balle de +8 dans les mains, en face les Hongrois étaient en plein doute et tout près du naufrage total. Malheureusement, ce diable de Rodrigo Corrales va arrêter la déferlante et ses coéquipiers vont peu à peu reprendre leurs esprits via un one man show Petar Nenadic mais rien de vraiment grandiose collectivement, loin de là. Nantes avait pourtant encore 6 buts d’avance à l’entame des 5 dernières minutes. Mais une double exclusion par une main au visage pour Alexandre Cavalcanti pourtant énorme en 3 central, suivi de la même peine pour un tirage de maillot pour Thibaud Briet et le H devait concéder un tiers de son avance dans cette fin de match.



Il restera quand même 4 buts au HBCN pour se rendre jeudi prochain en Hongrie sur les bords du lac Balaton. Ce n’est pas une assurance tout risque bien évidemment, mais ce n’est pas mal du tout et surtout si les Nantais sont capables de reproduire le même match, on serait bien tenté de miser quelque petite monnaie sonnante et trébuchante sur une place dans le dernier carré pour les Nantais !

A Nantes (FRA), H Arena
Le jeudi 13 mai à 20h45
HBC Nantes - Telekom Veszprém HC : 32 - 28 (Mi-temps : 16-12)
A Huis clos
Arbitres : MM Nikolov Slave et Nachevski Gjorgji (MAC)
Evolution du score : 3-5 5°, 5-8 10°, 8-10 15°, 11-10 20°, 13-11 25°, 16-12 MT - 19-13 35°, 23-17 40°, 25-21 45°, 28-23 50°, 31-24 55°, 32-28 FT.

 Les réactions ....

Alberto Entrerrios (entraîneur de Nantes): "C'est un bon résultat. Mais on sait que ça ne suffira pas. On n'a encore rien fait. On est à la mi-temps. Plutôt que du résultat, il faut se féliciter de ce qu'on a fait sur le terrain. Les gars avaient une faim énorme. On a mis tous les ingrédients. On ne peut pas dire que Veszprem fait un bon match. On les a fait déjouer, on les a bloqués. Là-bas ils seront meilleurs mais le temps jouera en notre faveur, ils vont être très pressés. Maintenant, on sait de quoi on est capable, du très beau mais aussi de perdre bêtement des balles, il faudra rester concentrés".                   

Rodrigo Corrales (gardien de Veszprem): "On a bien entamé le match mais Emil (Nielsen) a fait quelques arrêts, ils ont récupéré des balles. Ils sont très forts pour remonter la balle en jeu rapide. Ils ont battu Paris et Kielce, ce n'est pas un hasard. Mais nous sommes encore en vie, nous n'avons perdu que de 4 points. Le match retour ça va être notre premier match avec du public, il faudra utiliser ça intelligemment, ne pas s'impatienter ou s'énerver".

Un grand coup de H 

Champion's League

jeudi 13 mai 2021 - © François Dasriaux

 4 min 55 de lecture

Nantes a fait vaciller le grand HC Veszprém et aura 4 buts à défendre (32-28) lors du match retour jeudi prochain dans la Veszprém Arena et son fabuleux mur rouge. Ce n’est pas énorme mais à la vue du match et sans un très grand Rodrigo Corrales, les Hongrois seraient repartis de la H Arena avec une très grosse valise. Clairement Nantes a été au-dessus dans le jeu, énorme en défense avec un Emil Nielsen encore monstrueux. Mais surtout constant 60 minutes durant si on excepte un début de match un tout petit peu hésitant. De quoi être presque tranquille avant le retour, tant Nantes a su égrener les exploits à l’extérieur cette saison en Ligue des Champions.

Qui aurait parié au milieu de la phase de poule que Paris et Nantes seraient tous les deux à 60 minutes d’un nouveau voyage à Cologne pour y disputer le Final Four de la Ligue des Champions ? Eh bien, après les matches aller, c’est bien ce qui pourrait arriver si les deux arrivent à négocier au mieux leurs matches retour. Pour Paris ce sera face à Kiel et pour Nantes, être en position de sortir le géant hongrois le Telekom Veszprém HC est tout simplement extraordinaire et même si le 8° de finale face à Kielce avait montré toutes ses qualités à l’extérieur en cette fin de saison. Mais ce qui est encore plus impressionnant, c’est la démonstration de jeu qu’ont fait les hommes d’Alberto Entrerrios pendant 50 minutes.



On oubliera vite les 10 premières minutes pendant lesquelles les Nantais vont un peu subir et surtout ne pas arriver à se mettre en place défensivement. Veszprém va en profiter pour montrer tous ses talents et sous la houlette de Mate Lekai prendre rapidement 3 buts d’avance. Le temps de se caler et pour David Davis de se lancer dans des changements de joueurs qui vont faire imploser le jeu mis en place par Lekai et consort. Bonne affaire pour le H qui même s’il butait régulièrement sur Rodrigo Corrales dans leurs duels, se mettait enfin en ordre de bataille. Arrivés à 7-10 les Nantais vont passer un 10-2 qui va sonner Veszprém pour le compte ! Cela venait de partout, Aymeric Minne, Valero Rivera impeccable aux jets de 7 mètres, Kiril Lazarov et ses 41 ans qui fait ses tours de magie à toute la défense hongroise et ses tours jumelles Blagotinsek – Borozan au centre. Mais c’est surtout en défense que les Nantais vont être grandioses ! Avec un Emil Nielsen qui met tous les joueurs de Veszprém dans sa poche et un bloc extrêmement mobile et collectif qui facilite énormément la tâche de son gardien, Nantes va passer un 10-2 sur la fin de première période et force était de constater que le HC était quasi KO debout en rentrant aux vestiaires, même si les 4 buts de retard n’avaient rien d’irrémédiable, c’était dans la façon que cela clochait vraiment.



Et rien ne va s’arranger pour Veszprém au retour des vestiaires, Emil Nielsen continuait son show et Nantes montait tous les ballons à 100 à l’heure pour des duels face à un Rodrigo Corrales qui pendant plus d’un quart d’heure va sauver ses couleurs du naufrage complet. +5, +6 et +7 avec même une balle de +8 dans les mains, en face les Hongrois étaient en plein doute et tout près du naufrage total. Malheureusement, ce diable de Rodrigo Corrales va arrêter la déferlante et ses coéquipiers vont peu à peu reprendre leurs esprits via un one man show Petar Nenadic mais rien de vraiment grandiose collectivement, loin de là. Nantes avait pourtant encore 6 buts d’avance à l’entame des 5 dernières minutes. Mais une double exclusion par une main au visage pour Alexandre Cavalcanti pourtant énorme en 3 central, suivi de la même peine pour un tirage de maillot pour Thibaud Briet et le H devait concéder un tiers de son avance dans cette fin de match.



Il restera quand même 4 buts au HBCN pour se rendre jeudi prochain en Hongrie sur les bords du lac Balaton. Ce n’est pas une assurance tout risque bien évidemment, mais ce n’est pas mal du tout et surtout si les Nantais sont capables de reproduire le même match, on serait bien tenté de miser quelque petite monnaie sonnante et trébuchante sur une place dans le dernier carré pour les Nantais !

A Nantes (FRA), H Arena
Le jeudi 13 mai à 20h45
HBC Nantes - Telekom Veszprém HC : 32 - 28 (Mi-temps : 16-12)
A Huis clos
Arbitres : MM Nikolov Slave et Nachevski Gjorgji (MAC)
Evolution du score : 3-5 5°, 5-8 10°, 8-10 15°, 11-10 20°, 13-11 25°, 16-12 MT - 19-13 35°, 23-17 40°, 25-21 45°, 28-23 50°, 31-24 55°, 32-28 FT.

 Les réactions ....

Alberto Entrerrios (entraîneur de Nantes): "C'est un bon résultat. Mais on sait que ça ne suffira pas. On n'a encore rien fait. On est à la mi-temps. Plutôt que du résultat, il faut se féliciter de ce qu'on a fait sur le terrain. Les gars avaient une faim énorme. On a mis tous les ingrédients. On ne peut pas dire que Veszprem fait un bon match. On les a fait déjouer, on les a bloqués. Là-bas ils seront meilleurs mais le temps jouera en notre faveur, ils vont être très pressés. Maintenant, on sait de quoi on est capable, du très beau mais aussi de perdre bêtement des balles, il faudra rester concentrés".                   

Rodrigo Corrales (gardien de Veszprem): "On a bien entamé le match mais Emil (Nielsen) a fait quelques arrêts, ils ont récupéré des balles. Ils sont très forts pour remonter la balle en jeu rapide. Ils ont battu Paris et Kielce, ce n'est pas un hasard. Mais nous sommes encore en vie, nous n'avons perdu que de 4 points. Le match retour ça va être notre premier match avec du public, il faudra utiliser ça intelligemment, ne pas s'impatienter ou s'énerver".

Dans la même rubrique

Champion's League
dimanche 13 juin 2021
  
Champion's League
dimanche 13 juin 2021
  
Champion's League
samedi 12 juin 2021
  
Champion's League
samedi 12 juin 2021
  
Champion's League
vendredi 11 juin 2021
  
  1 2 3 4   

Le match

 jeudi 13 mai 2021

Joueurs du match

 Top Joueur
Eval : 26 | Buts : 8 | Pd : 0 | Int : 1
 Top Gardien
Eval : 12 | Arr Tot : 15 / 42 (35,7 %)

Résultats de la dernière journée

Jour.  Equ Rec  Equ Vis  Score  Stats  Date 
#16 Barcelone Aalborg 36 23 13/06/2021 18:00
#16 Nantes Paris 28 31 13/06/2021 15:15

Prochaine journée

Journée  Equ Rec  Equ Vis  Date 
Aucune journée supplémentaire

Classement

Place Journée  Equipe  MJ  Vic  Nul  Déf 
1 Barcelone 12 6 6 0 0
2 Paris 8 6 4 0 2
3 Flensburg 6 4 3 0 1
4 Kiel 6 4 3 0 1
5 Aalborg 6 6 3 0 3
6 Veszprem 6 4 3 0 1
7 Nantes 4 6 2 0 4
8 Zaporoshye 2 2 1 0 1
9 Kielce 2 2 1 0 1
10 Porto 2 2 1 0 1
11 Meshkov Brest 2 4 1 0 3
12 Elverum 0 2 0 0 2
13 Zagreb 0 2 0 0 2
14 Vardar Skopje 0 2 0 0 2
15 Szeged 0 2 0 0 2
16 Celje 0 2 0 0 2