bandeau handzone

Dragan Pechmalbec s'engage avec la Serbie

International

samedi 17 avril 2021 - Handzone

 2 min 11 de lecture

Le pivot du HBC Nantes, 25 ans, a décidé de renoncer à l’équipe de France et de se mettre à disposition de la fédération serbe. Dragan Pechmalbec ne donnera donc pas suite à sa convocation à Créteil le 27 avril prochain pour les qualifications à l’EHF EURO 2022. Sélectionné pour la première fois le 5 avril 2018 à Bergen (Norvège) pour disputer une étape de la Golden League, Dragan Pechmalbec comptait trois sélections avec les A.


Médaillé de bronze avec l’équipe de France U21 lors de l’Euro 2016 puis lors du Mondial 2017, Dragan Pechmalbec a en effet choisi d’écrire son avenir avec la sélection serbe. Une décision majeure dans sa jeune carrière. « Je n’ai pas l’impression de trahir qui que ce soit, je ne pars pas jouer pour le Qatar. J’ai aussi du sang serbe dans les veines et je n’ai jamais renié les origines de ma maman. J'ai toujours vécu en France mais je suis à moitié Serbe, explique posément Dragan. Et le jeune homme de 25 ans de confier se sentir soulagé car cela me tracassait l’esprit depuis quelques mois. J’ai fait un choix, je regarde devant. » Forcément cette décision n’a pas été facile à prendre. « C’est vrai que cela m’a un peu tourmenté car c’est un choix compliqué. La question s’est posée lorsque la Serbie m’a contacté après que le nouveau sélectionneur se soit positionné sur mon cas. » 

Toni Gerona, l’entraîneur espagnol de Chartres, avait réussi ses débuts face à l’équipe de France début janvier dans cette même poule de qualification pour l’EHF EURO 2022 avec une victoire en Serbie et un nul à Créteil. Il a su convaincre l’une des pépites issues de la formation française de le rejoindre en sélection. « Je suis aussi en contact avec des joueurs serbes qui m’ont fait part de leur envie, dont mon partenaire à Nantes Milan Milic. C’est flatteur et cela m’a fait réfléchir. Je ne sais pas précisément comment cela peut évoluer pour une prochaine sélection avec la Serbie mais j’espère bientôt être retenu et avoir du temps de jeu. » C’est le désir intense de jouer sur la scène internationale qui tenaille le Nantais. « En équipe de France, je me sens bien avec tout le monde mais je n'ai pas l'impression d'être intégré au système de concurrence avec les très bons pivots qui sont devant moi. Je me sens bloqué tant qu’ils sont en capacité de jouer. J'ai 25 ans et si on comptait vraiment sur moi pour m'intégrer dans le système plus ou moins proche, j'aurais d'autres sélections et la question ne se poserait pas. Il fallait prendre une décision. »

Dragan Pechmalbec s'engage avec la Serbie 

International

samedi 17 avril 2021 - Handzone

 2 min 11 de lecture

Le pivot du HBC Nantes, 25 ans, a décidé de renoncer à l’équipe de France et de se mettre à disposition de la fédération serbe. Dragan Pechmalbec ne donnera donc pas suite à sa convocation à Créteil le 27 avril prochain pour les qualifications à l’EHF EURO 2022. Sélectionné pour la première fois le 5 avril 2018 à Bergen (Norvège) pour disputer une étape de la Golden League, Dragan Pechmalbec comptait trois sélections avec les A.


Médaillé de bronze avec l’équipe de France U21 lors de l’Euro 2016 puis lors du Mondial 2017, Dragan Pechmalbec a en effet choisi d’écrire son avenir avec la sélection serbe. Une décision majeure dans sa jeune carrière. « Je n’ai pas l’impression de trahir qui que ce soit, je ne pars pas jouer pour le Qatar. J’ai aussi du sang serbe dans les veines et je n’ai jamais renié les origines de ma maman. J'ai toujours vécu en France mais je suis à moitié Serbe, explique posément Dragan. Et le jeune homme de 25 ans de confier se sentir soulagé car cela me tracassait l’esprit depuis quelques mois. J’ai fait un choix, je regarde devant. » Forcément cette décision n’a pas été facile à prendre. « C’est vrai que cela m’a un peu tourmenté car c’est un choix compliqué. La question s’est posée lorsque la Serbie m’a contacté après que le nouveau sélectionneur se soit positionné sur mon cas. » 

Toni Gerona, l’entraîneur espagnol de Chartres, avait réussi ses débuts face à l’équipe de France début janvier dans cette même poule de qualification pour l’EHF EURO 2022 avec une victoire en Serbie et un nul à Créteil. Il a su convaincre l’une des pépites issues de la formation française de le rejoindre en sélection. « Je suis aussi en contact avec des joueurs serbes qui m’ont fait part de leur envie, dont mon partenaire à Nantes Milan Milic. C’est flatteur et cela m’a fait réfléchir. Je ne sais pas précisément comment cela peut évoluer pour une prochaine sélection avec la Serbie mais j’espère bientôt être retenu et avoir du temps de jeu. » C’est le désir intense de jouer sur la scène internationale qui tenaille le Nantais. « En équipe de France, je me sens bien avec tout le monde mais je n'ai pas l'impression d'être intégré au système de concurrence avec les très bons pivots qui sont devant moi. Je me sens bloqué tant qu’ils sont en capacité de jouer. J'ai 25 ans et si on comptait vraiment sur moi pour m'intégrer dans le système plus ou moins proche, j'aurais d'autres sélections et la question ne se poserait pas. Il fallait prendre une décision. »

Dans la même rubrique

International
jeudi 8 avril 2021
  
International
samedi 20 mars 2021
  
International
jeudi 18 mars 2021
  
  1 2 3 4